AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782354882549
350 pages
Gulf Stream Editeur (09/04/2015)
3.95/5   129 notes
Résumé :
Alors qu'un hiver des plus rudes s'abat sur la Grande-Bretagne, Peter se retrouve isolé après avoir été sauvé par Arnaut. Lorsque ce dernier tombe dans le coma, la situation semble désespérée. Mais Peter découvre que le sous-sol de Lion House recèle de nombreuses ressources.
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (62) Voir plus Ajouter une critique
3,95

sur 129 notes
5
25 avis
4
20 avis
3
9 avis
2
3 avis
1
0 avis

Luna26275
  09 juillet 2015
Une fin grandiose pour ce troisième et dernier tome des Outrepasseurs. Je l'ai adoré, l'histoire était toujours aussi bien mené et les personnages étaient de plus en plus touchant. J'étais un peu triste après l'avoir fini, je pensais déjà à tous les relire ! J'ai eu un peu de mal au début, j'essayais de me rappeler qui était qui, qu'est ce qui c'était passé, pourquoi... car ça faisait un petit moment que j'avais lu le second tome. Mais, bon je me suis assez vite remise dans le récit. Ce tome était impressionnant, Cindy van Wilder à parfaitement orchestré son histoire. Pas un seul bémol à l'horizon, l'histoire est bien organisé, le suspens et l'action sont présent, le récit et attachant, un vrai plaisir du début à la fin. Un final qui répond à toute mes interrogations.
J'ai beaucoup apprécié les personnages, qu'ils soit bon ou mauvais. L'auteur a un don pour qu'on s'attache même au pire des méchants ! Celui, que j'ai préféré des personnage, reste toujours Arnaut, bien que j'ai bien aimé le duo formé par Hermeline et Hersent.
Attention risque de SPOILER sur ce tome et sur les précédents.
Noble s'est retiré à Lion House après avoir été battu par Arnaut. Son autorité est mise à rude épreuve, les Outrepasseurs conscients de la faiblesse du vieux meneur ne vont pas se faire prier pour le lâcher. Tandis que de son côté, Hermeline ne rechigne pas à la tâche qu'elle s'est donné : traquer Snezhkaïa au péril de sa vie. Celle-ci sachant qu'il ne lui reste que très peu de temps sème plus que jamais le chaos sur son passage. Elle a fait renaitre du néant, c'est trois fidèles fils, qui se font un plaisir de tout détruire autour d'eux. Pendant ce temps, Arnaut à sauver Peter grâce à un de ses trois voeux. Il ne lui en reste donc, à présent qu'un. Seulement obligé de l'utiliser pour sauver ceux qu'il aime, il a user de son troisième et dernier voeu et à ainsi sombrer dans un terrible sommeil. Shirley, elle s'est fait attraper par la maison du chat, mais à sa grande surprise Felix lui à proposer de former une alliance pour retrouver Arnaut et stopper la malédiction. Durant ce tome, les Outrepasseurs sont de plus en plus faible et certains perdent même le contact avec leur animaux. Ils se sont donc rassembler pour tenter d'arrêter ce-ci. Mais, tellement de problèmes font face à nos amis, pourront-ils y remédier, remporter cette guerre contre l'Hiver et ainsi sauver Londres ?
Une fin épique, un très grand bravo à Cindy van Wilder pour cette formidable trilogie !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
Melisende
  09 avril 2016
J'avais beaucoup apprécié Les Héritiers qui m'avait surpris plus d'une fois par le contexte qu'il mettait en place, La Reine des Neiges m'avait à nouveau subjuguée, cette fois par le tour inattendue que prenait l'intrigue et par la force de Peter son héros… Ce troisième et dernier opus, baptisé le Libérateur, ne manque pas de qualités et de retournements de situations mais je le place tout de même un tout petit peu en deçà des deux précédents.
Ce fut une lecture rythmée, distrayante, surprenante dont la conclusion m'a plu, mais paradoxalement, je l'ai trouvée un tout petit peu moins percutante – en tout cas pour moi – que l'avait été la lecture des deux premiers tomes.
Si vous le pouvez, je vous invite à enchaîner ces trois tomes les uns après les autres, sans trop laisser de temps entre chaque car il n'y a pas vraiment de résumés des précédents en introduction… ce qui pose un peu problème, surtout si comme moi, vous avez des petits problèmes de concentration et donc de mémoire ! Malgré tout, après une dizaine de pages, on se remet vite dans le bain et on replace assez facilement la situation de chacun des personnages : Peter est en fuite, accompagné de Arnaut-Chasseur ; depuis leur libération, les Ferreux sont également sur les routes, cherchant à fuir les Outrepasseurs ; Shirley et Hermeline courent après Peter ; Hersent délaisse un Noble affaibli pour mener le combat contre la Reine des Neiges qui a, de son côté, ressuscité ses trois cavaliers et cherche à anéantir la Grande-Bretagne sous un hiver glacial.
Beaucoup de mini-intrigues et tout autant de « points de vue » différents dans les chapitres. Je ne m'y suis jamais perdue car c'est bien mené mais ce foisonnement divise un peu les attaches et j'ai eu donc un peu plus de mal à m'émouvoir et à m'impliquer auprès des personnages. Car si je m'étais beaucoup attachée à Peter dans le deuxième tome – puisqu'on le suivait principalement – ce n'est pas vraiment le cas ici, il est en retrait. Bien sûr, on peut ainsi faire plus ample connaissance avec d'autres figures, toutes aussi intéressantes mais on s'éparpille un peu auprès de chacune d'elles. C'est là peut-être où réside non ma déception, mais le fait que j'ai trouvé ce troisième tome un tout petit peu en deçà.
Malgré tout, j'ai adoré en apprendre plus sur des personnages jusque là secondaires et j'ai vraiment adoré passer plus de temps auprès d'eux. La plus surprenante des évolutions revient sans doute à Hersent que l'on se surprend à regarder avec fierté tant ses agissements démontrent une belle noblesse d'esprit. Hermeline, pourtant son ennemie jurée depuis des années, suit la même voie et les deux femmes, les deux mères, mènent leur mission sans jamais reculer. Troisième figure féminine gravitant autour de Peter, Shirley, qui est peut-être celle que j'ai trouvée la plus discrète. Elle n'a pas un rôle inintéressant en soi, mais elle m'a moins marquée. Quant à Smokey, un personnage que l'on rencontre pour la première fois ici, je suis presque déçue que son rôle ne soit finalement « qu'anecdotique ». J'aurais aimé la suivre davantage car sa vie a du potentiel à mon avis, de même que ses camarades les Ferreux. Je pense qu'on pourrait beaucoup écrire sur eux !
Il se passe tant de choses dans ce tome final qu'on n'a pas le temps de s'ennuyer, le rythme est effréné et l'on passe d'un personnage à l'autre jusqu'au moment où ils se croisent et s'entrecroisent tous plus ou moins. La magie se meurt et une sorte d'urgence se met en place, urgence et tensions que l'on ressent assez fortement tout au long de ces 300 et quelques pages… jusqu'au dénouement et l'épilogue de cette trilogie.
La chute, un peu brutale, n'est finalement pas si surprenante que ça. Et elle est surtout à l'image de l'ensemble de la trilogie et de ses personnages : teintée de noir et blanc. Ce n'est ni une fin « heureuse » ni une fin complètement déprimante, juste un entre-deux qui la rend beaucoup plus réaliste, comme le sont également les personnages, avec leurs zones d'ombre et de lumière. On ne sait d'ailleurs plus vraiment qui aimer et détester dans ce troisième tome, c'était déjà le cas dans l'opus précédent mais c'est encore plus accentué ici… c'est peut-être un peu déstabilisant si l'on est habitué aux figures des contes traditionnels (généralement les « gentils » et les « méchants » sont plutôt bien définis) mais c'est beaucoup plus intéressant à mon avis.
Le Libérateur met un point final à une trilogie qui ne mérite pas vraiment son adjectif « jeunesse » pour la qualifier, à mon avis. Certes, Peter l'un des personnages principaux, est un adolescent et l'on suit, entre autres, une quête d'identité, mais les thèmes évoqués s'assombrissent au fil des tomes et l'univers mis en place par Cindy van Wilder n'a rien d'enfantin, à mon avis. Mélange brillant de Merveilleux (médiéval) avec les Fés et des contes de notre enfance, le tout ramené dans notre monde contemporain, Les Outrepasseurs est une histoire qui mérite le détour ! Je suivrai les prochains romans de Cindy van Wilder, je pense qu'elle a encore beaucoup à nous raconter…
Lien : http://bazardelalitterature...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
MathildeBook
  30 novembre 2015
J'ai lu ce tome en deux temps. J'ai commencé juste après le deuxième tome puis j'ai fait une pause de quelques semaines dans ma lecture ; pour je ne sais quelle raison je n'arrivais pas à entrer dans l'histoire. Mais cette raison était certainement liée à mon humeur ; dès que l'envie de connaître la suite est revenue, j'ai lu le roman d'une traite.
Les événements s'enchaînent dans un rythme haletant, car c'est une course contre la montre que mènent les différents protagonistes : ils luttent contre le temps qui s'enfuit, à l'instar de la magie qui sombre à l'intérieur du Tombeau.
Snezhkaïa sent venir la mort et souhaite bien profiter de la venue d'Hiver pour se jouer une dernière fois des humains et se venger des Outrepasseurs avant de rendre son dernier souffle ; Peter doit trouver le moyen de réanimer Arnaut avant que la mort ne les emportent aussi tous les deux car ce dernier est seul à pouvoir libérer les Outrepasseurs de la malédiction ; Noble cherche un moyen de récupérer la magie et son statut de chef.
On retrouve un Peter désemparé et esseulé suite à la perte de connaissance d'Arnaut, une Snezhkaïa plus cruelle et déterminée que jamais, et le clan des Outrepasseurs déchiré suite à l'affrontement des deux lions…
À plusieurs moments je me suis demandé comment Cindy van Wilder allait sortir ses personnages de ce pétrin, tellement la situation semble désespérée, tant pour les uns que pour les autres.
Et lorsque le dénouement est arrivé, j'ai trouvé la fin parfaite. Vraiment. Je ne vois pas comment elle aurait pu être différente.
Cindy van Wilder malmène ses personnages (et ses lecteurs !) mais sait parfaitement où elle nous emmène au fur et à mesure que les dernières pages se tournent jusqu'à cette fin logique. J'ai apprécié aussi le fait que cette fin reste ouverte et laisse place à l'imagination... Et j'aime énormément la dernière phrase !
Ce qui m'amène au style toujours aussi efficace de l'auteur (et plus naturel – ou moins froid – que dans le premier roman). Sa plume est agréable, très imagée. Les phrases s'enchaînent parfaitement les unes après les autres avec fluidité. Je ne sais pas si c'est dû au fait que j'ai appris à aimer l'histoire au fur et à mesure de ma lecture, mais j'ai l'impression que Cindy van Wilder s'améliorait un peu plus à chaque tome.
Un autre point positif de ce troisième volume est que chaque début de chapitre commence par un petit récit écrit à la première personne et qui nous en apprend plus sur la genèse du Chasseur.
C'est un personnage que j'ai appris à « aimer » au fur et à mesure de ma lecture des différents tomes (je mets « aimer » entre guillemets car je ne sais pas si c'est possible d'aimer un personnage aussi… peu humain et aussi immoral ; surtout que je ne l'aime pas vraiment, je n'arrive pas à trouver le mot adéquat). Toujours est-il que le personnage est vraiment creusé, bien caractérisé ; il a quelque chose de particulier que n'ont pas les autres protagonistes du roman. Il est fascinant.
J'ai retrouvé un peu ce dernier trait de caractère chez Snezhkaïa (que je ne sais toujours pas écrire sans jeter un coup d'oeil au livre), et j'aurais bien aimé en connaître plus à son sujet.
Si le but de l'auteur était de rendre ses fés fascinants et redoutables à la fois, c'est vraiment réussi !
Pour finir, Cindy van Wilder revisite les contes classiques, les croyances païennes, les récits du Moyen-âge… Elle mêle tout cela d'une main de maître pour créer son propre monde et en faire une histoire originale. Et c'est aussi – et surtout – toute la mythologie de la série et l'atmosphère qui s'en dégage qui m'a séduite dans cette trilogie.
Petite mise en garde : l'histoire reste quand même très sombre et n'est pas à mettre entre toutes les mains (d'ailleurs l'éditeur conseille la lecture « à partir de 14 ans »).
Ah j'ai failli oublié : les couvertures des trois romans sont magnifiques ! Bravo à Gulfstream Editeur pour ce choix éditorial !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Zahardonia
  21 juin 2022
J'ai trouvé que ce 3e tome clôturait à merveille l'histoire de Peter. En revanche, j'ai à nouveau trouvé qu'il y avait un décalage entre le tome 2 et celui-ci : l'intrigue de ce tome est beaucoup plus cruelle que celle du précédent. Ce qui, je trouve, crée une sorte de légère inégalité dans l'intensité de l'histoire au fil des tomes, mais rien de bien méchant !
Néanmoins, l'histoire de ce tome reste riche en péripéties et en surprises en tout genre (bonnes et cruelles). J'ai également, beaucoup aimé la fin que j'ai trouvée forte et qui ne nous laisse pas indifférents. Une fois de plus, j'ai dévoré ce tome qui m'a fait passer par beaucoup d'émotions, je n'ai pas été déçue du tout !
Pour ne rien vous divulguer de l'intrigue, mais parce que j'ai tout de même envie de m'exprimer, j'ai envie de clame haut et fort que j'ai trouvé les chapitres 23, 24 et 25 absolument magistraux ! Je n'en dirai pas plus ;-)
Le style de Cindy van Wilder reste très efficace et j'ai retrouvé, ici, cette plume incisive que j'avais tant aimé dans le premier tome.
Parmi tous les personnages de cette série, j'ai tout de même un très très gros faible pour Hermeline, Hersent et Noble. Ce sont des personnages écorchés vifs qui ont tous les trois su me toucher et m'attendrir par la profondeur des sentiments qu'ils éprouvaient pour les êtres qui leur sont chers et par le revanche qu'ils ont essayé de prendre sur la vie. Ce sont des battants qui, malgré tout, ne baissent jamais les bras. A l'inverse, je n'ai pas vraiment accroché avec Peter que je n'ai pas trouvé assez téméraire, même un peu trop timoré par moment. Mais il reste un ado courageux et ingénieux.
Au-delà d'eux, les autres personnages de la série sont vraiment très intéressants et vraiment bien développés. Je regrette néanmoins que Shirley n'ai pas eu une place plus importante dans cette série.
Je pourrais vous parler durant des heures de l'univers des Outrepasseurs tant j'en suis tombée sous le charme ! Cindy van Wilder a opéré ici une réécriture de conte avec brio. La mythologie est vraiment complexe, passionnante et originale. J'aime beaucoup la manière dont elle s'est approprié les différentes légendes et autres histoires pour les intégrer dans son roman.
Autant vous dire que j'ai vraiment hâte de me plonger dans Férénusia afin d'en apprendre davantage sur cet univers.
En bref, ce tome termine à merveille une excellente série que je ne peux que vous conseiller !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Mariejuliet
  13 juin 2016
En quelques mots : Un dernier tome qui conclue efficacement cette trilogie. J'ai pris un peu de temps au départ pour me remémorer qui est qui et où en était l'intrigue. Ce point fait, j'ai pu profiter pleinement de l'histoire. Un tome plein de détails et d'informations. On va plus en profondeur dans le passé du chasseur. Les personnages principaux se dévoilent également plus. Un tome bien dense, au rythme enlevé. Décidément cette trilogie m'aurait énormément plu du début à la fin ! La bonne nouvelle, un tome 4 est en préparation !
Commenter  J’apprécie          140


critiques presse (1)
Ricochet   01 septembre 2015
Brillant et fin, par une jeune auteure à suivre !
Lire la critique sur le site : Ricochet
Citations et extraits (10) Voir plus Ajouter une citation
baronette20baronette20   25 mars 2017
Leurs regards s'accrochèrent et ne se lâchèrent plus. Une émotion impossible à endiguer gonfla le cœur de Peter : il retrouvait leur ancienne complicité, celle qui rythmait leurs échanges quand ils partageaient en stage de survie avec les autres Héritiers ou quand ils s'échangeaient des petits mots, à la fin des cours, chacun planté devant son écran et enfermé dans sa solitude. Sans plus d'obstacles pour lesquels il avait sa part de responsabilité, songea-t-il. S'il lui avait fait confiance dès le début, s'il ne l'avait pas maintenue à distance sous prétexte de la protéger - ce qui n'avait servi à rien d'ailleurs - et s'il ne s'était pas méfié d'elle...
"Comme tu le fais à présent"
Peter sursauta.
"Scrooge ?"
Pas de réponse.
- A quoi penses-tu ? lui demanda Shirley.
- Je suis désolé.
Elle le dévisagea, perplexe. Peter, qui n'avait pas prévu de présenter des excuses, balbutia :
- Je... enfin... Je...
Magnifique démonstration d'éloquence, songea-t-il. Tu te surpasses !
- Désolé pour quelle raison ?
En désespoir de cause, il tendit la main vers elle.
- Me demanderais-tu de tout recommencer depuis le début ? souffla Shirley. Parce que ça me semble plutôt difficile...
- Non, mais oublier ce qui s'est passé durant les dernières heures serait un bon début, je pense.
Le contact de sa paume contre la sienne lui fit l'effet d'un électrochoc.
- D'accord. Mais pour ta gouverne...
Elle l'attira d'un coup sec et déséquilibré, il se retrouva plaqué contre elle.
- Je ne veux pas TOUT oublier.
Et cette fois-ci, ce fut elle qui l'embrassa.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Luna26275Luna26275   04 juillet 2015
Ce n'était qu'un rêve, avait pensé Noble. Un songe. Te raccroches-tu donc à des chimères, des illusions alors qu'autour de toi, ton monde s'écroule ?
Commenter  J’apprécie          150
Melissa-MacyMelissa-Macy   05 mai 2015
Savez-vous ce qu'est le désespoir ? Vous hochez la tête, vous pensez l'avoir déjà subi durant votre petite vie de mortel. Vous ne connaissez pas la première lettre de cet alphabet. Je les ai toutes égrenées : le"A" d'abandon, le "I" d'impuissance, le"R" de rage, froide et amère, qui vous submerge et dont vous ne pouvez pas vous débarrasser. La certitude de ne pas être à la hauteur vous colle à la peau et le puits où vous sombrez est creusé par chaque expression de douleur, chaque gémissement, chaque plainte de l'être que vous aimez le plus au monde.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
RevesetimaginesRevesetimagines   28 septembre 2015
Le jeune homme s’attendait à voir surgir une armée de Métamorphes et de Changepeaux. Des Cat People, des garous d’Hersent ou même une bande de panthères, menée par Stephen. En lieu et place, il aperçut un mur nuageux, dans lequel des silhouettes imprécises se mouvaient en un perpétuel va-et-vient. Un anneau de brume, impalpable et pourtant précis, qui se déployait tout autour de la demeure. En un clin d’œil, il se referma autour de la maison et du jardin, les isolant du monde extérieur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
YuzelYuzel   18 février 2017
J'ai aimé. Et je ne le regrette point. Bientôt, la magie me rongera jusqu'à l'os, elle me renverra au néant. Je perdrai ces souvenirs, ces sensations. Je perdrai tout. Mais j'aurais aimé. Rien ne pourra effacer cela.
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Cindy Van Wilder (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Cindy Van Wilder
Histoire de coller à l'ambiance printanière, la librairie Point Virgule vous propose de vous pencher avec elle sur la protection de la nature avec quatre ouvrages destinés aux plus jeunes comme aux ados.
- Permacité ! La ville de mes rêves, Olivier Dain-Belmont & Fachri Maulana, éditions Sarbacane, 16,90€ - Willy Wild, à la découverte de l'écologie, 12 tomes de disponibles, Pascale Baugé & Héloïse Lirquet, Unique héritage éditions, 7,90€ - Elle est le vent furieux, collectif d'autrices, Flammarion, 15€ - Renaissances, 6 histoires qui réinventent le monde, collectif d'auteurs, Syros, 14,95€
Musique du générique d'intro par Timo Vollbrecht.
+ Lire la suite
autres livres classés : comaVoir plus
Notre sélection Jeunesse Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

La Lune Est À Nous

Quel âge avait Olivia lorsque ses parents sont morts ?

6 ans
7 ans
8 ans
5 ans

10 questions
1 lecteurs ont répondu
Thème : La lune est à nous de Cindy Van WilderCréer un quiz sur ce livre