AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Philippe-Frédéric Angelloz (Traducteur)
ISBN : 274361286X
Éditeur : Payot et Rivages (18/06/2004)

Note moyenne : 3/5 (sur 10 notes)
Résumé :

Sur la digue, un homme a été assassiné dans sa propre demeure. On a tiré sur lui du fond du jardin alors qu’il se tenait devant la fenêtre. Il s’appelait Tom, ne parlait à personne et ne travaillait apparemment pas. Ce misanthrope contemplatif et désabusé s’était retiré du monde. Qui pouvait lui en vouloir ? Devant l’absence de mobile et l’improbabilité du suspect principal (u... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
caryatide
  06 avril 2018
J'ai trouvé ce livre que je ne connaissais pas à la médiathèque.
L'auteur est une sorte de néerlandais typique qui a fait des études à Paris et à Londres et ensuite vécu un peu partout pour se fixer dans le Maine (USA) et écrire en anglais.
J'ai bien aimé cette histoire au rythme tranquille, des policiers qui enquêtent sans déplacer d'air, une bande de malfaiteurs efficaces mais pas trop gourmands derrière lesquels on découvre de vrais méchants...
Cela m'a fait penser à Nicolas Freeling (auteur anglais dont le héros policier est hollandais ) et je ne suis pas la seule si on en croit Goodreads..
J'essaierai de trouver d'autres livres du même auteur.
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (9) Voir plus Ajouter une citation
caryatidecaryatide   06 avril 2018
C'étaient les autres qui voulaient jouer au gangsters: ils allaient tout le temps en ville pour voir des vieux films policiers français. Ils y voyaient des truands avec des flingues, des mitraillettes et des grosses bagnoles rapides dans lesquelles les attendaient toujours de belles femmes, avec de jupes entravées et de gros seins. ils pensaient qu'il fallait qu'ils ressemblent à ces caricatures. Ils étaient comme des gosses attardés, ils ne se rendaient pas compte que des gangsters comme ça ça n'existe pas dans la réalité;
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
rkhettaouirkhettaoui   09 juillet 2016
Il se voyait déjà en train d’essayer d’arracher l’hameçon de la gueule d’un poisson visqueux agité de soubresauts convulsifs et il frissonna. Il ne voulait pas faire souffrir un poisson. Il n’aurait pas dû autoriser Grijpstra à mettre un appât sur son hameçon. Il se pouvait très bien qu’en ce moment même il y eût un poisson près de l’appât, et qu’ouvrant démesurément sa stupide gueule, il s’apprêtât à avaler l’acier cruellement acéré. On ne devrait attraper les poissons qu’avec un filet, dans la limpidité d’une eau fraîche et scintillante, au large d’une île des tropiques. Avec des palmiers bien entendu, et aussi des filles couleur caramel vêtues de pagnes en peau de banane pour exécuter quelque danse exotique que des oiseaux de paradis accompagneraient de leurs battements d’ailes.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   09 juillet 2016
Quelle joie ! Pas de femme. A la pensée des bigoudis en plastique il frissonna. Les femmes, jamais plus. Il pourrait lire le journal et barbouiller des aquarelles pendant ses loisirs. De Gier pourrait venir le voir de temps à autre pour faire une jam ; après avoir fait de la musique ensemble, de Gier repartirait, et de nouveau il aurait la chambre pour lui tout seul. Pas de femme, pas de télé. Cela dit, il y aurait encore le problème des enfants. Quand il en aurait la garde le week-end, il les emmènerait en balade avec d’autant plus de plaisir s’il s’agissait des deux petits derniers.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   09 juillet 2016
Le pays n’est pas grand et lui n’est pas très intelligent. Il ne peut pas s’échapper. Nous connaissons ses habitudes et il ne les changera pas, ça lui est impossible. C’est toujours pareil : il suffit de découvrir la voie qu’ils empruntent et de dresser une embuscade sur leur chemin, jamais ils ne s’en écarteront.
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   09 juillet 2016
Ne le poussez pas à bout. Soyez diplomate. Vous savez vous y prendre, Grijpstra. Surtout ne faites pas de zèle. Il est des cas où il faut foncer, il en est d’autres où il faut attendre.
Commenter  J’apprécie          20
autres livres classés : hollandeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1601 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre