AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782344008720
208 pages
Éditeur : Glénat (06/07/2016)

Note moyenne : 4.08/5 (sur 18 notes)
Résumé :
Japon, 1702. Le pays est la proie des Ayakashis, des créatures démoniaques dévastatrices. Guerrier sacré détenteur d'une force sans égale, Hiro traque ces monstres sans merci et constitue l'un des meilleurs remparts contre les démons. Seulement, lorsque sa route croise le chemin d'une prêtresse pactisant avec ces créatures, sa lutte prend une nouvelle tournure. Une tournure d'autant plus surprenante qu'au même moment, sa cité natale est attaquée...
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (9) Voir plus Ajouter une critique
Alfaric
  21 août 2016
Oh que voilà un manga fantasy intéressant entre "Le Sorceleur" / "The Witcher" et "Princesse Mononoke" ! Et ouais rien que cela, et en plus c'est un manga français !!!
"Ayakashi", c'est d'abord un récit uchronique, puisque qu'il met en scène un Japon ou le Sengoku Jidai a été remporté par le Clan Shimazu de Satsuma Tsunataka et non par le Clan Matsudaira de Tokugawa Ieyasu. Les vaincus de la Bataille de Sekigahara, qui ont du effectuer IRL une retraite héroïque de 1000 kilomètres à travers les lignes ennemies du Clan Mori ayant trahi, sont ici les unificateurs du Japon, issus à la fois du clan le plus moderne grâce à ses liens avec l'Occident et le clan le plus traditionaliste car à la tête de la même province depuis leur installation par le mikado au IXe siècle…
"Ayakashi" est ensuite un récit fantastique, puisqu'on fait la part belle à de redoutables créatures chimériques (les ayakashi qui donnent leur nom à la série), et aux Betsuhikime, de puissantes prêtresses-magiciennes capables de les soumettre à leur volonté au risque de perdre leur humanité. C'est tous les rapports entre l'homme et la nature qui sont revus avec l'apparition des uns et des autres… Et les samouraïs du Clan Shimazu grâce aux prêtres-guerriers du Temple de Sakurajima sont les seuls à pouvoir les affronter ! C'est ainsi qu'ils ont mis en place tout un système basé sur les chasseurs de démons ramenant le Cina qui grâce à l'alchimie permet d'allier science et magie, canons et sortilèges… Ouais, de la Flintlock Fantasy ! blink

Dans ce tome 1 nous découvrons l'univers et son fonctionnement en suivant les heurs et malheurs de l'équipe du « Bato Kannon » composée du samouraï Hiro, de l'artificier Hagane, du vieux chasseur Haitani et du jeune apothicaire Seishu, qui recueille Yue la jeune et belle miko albinos, dernière de son ordre pourchassée par les démons… Et tout ce petit monde se retrouve à Kyushu quand l'immense flotte de Koxinga le roi pirate assiège la capitale du Clan Shimazu dans la baie de Kagoshima…

Tout cela est assez pour ne pas dire très cool, sans parler des annexes réalisées par Julien Peltier, grand amoureux du Japon et passionné par son Histoire et sa civilisation : Guillaume Dorison est dans tous les bons coups du manga français (comme son frère Xavier Dorison est dans tous les bons coups de la bande dessinée française, décidément c'est de famille ^^). Bon après, c'est vrai que à la fois très bavard et un peu rapidos car on veut exposer l'univers et les personnages en un seul tome alors que tout cela aurait pu s'étaler sur plus de pages, mais les mangas français ne peuvent pas ce permettre ce luxe pour les raisons que l'on sait…
J'ai beaucoup de tendresse pour les graphismes de la mangaka française VanRah. Après les loups-garous de "Stray Dog", elle doit s'éclater avec les loups démons d'"Ayakashi". Après comme tout les mangakas, elle n'échappe à la malédiction du charadesign clonesque, et comme tous les mangakas français / françaises elle n'échappe pas aux au côté fanboy/fangirl d'où l'air de déjà vu qui apparaît ici ou là. Mais ici, l'air de déjà vu s'appelle Hiromu Arakawa, alors avec un univers arcanepunk et un héros manchot c'est la fête pour les lecteurs de "Fullmetal Alchemist". Toutefois, je pense qu'il y a un truc qu'il faut absolument améliorer, c'est l'encrage un peu lourd et le tramage qui ne l'est pas moins…
Voilà un chouette manga fantasy qu'on aimerait voire mis en avant plutôt que telle ou telle hype, et je félicite Glénat de laisser de plus en plus leur chance aux mangas français qui ont de moins en moins à envier les mangas japonais.
Lien : http://www.portesdumultivers..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          242
TelKines
  26 août 2017
Comme l'a écrit Alfaric dans sa critique, on se retrouve comme dans « Mononoke Hime », mais aussi un peu dans le monde de « Avatar » (le dessin-animé, « The Last Airbender », hein, pas les machins bleuâtres) et j'ajouterai aussi qu'il y a quelques emprunts au monde de « The Witcher » (par rapport au jeu vidéo et à la ressemblance d'un des suivants de Hiro, qui a un petit air de Geralt). Ça c'est dit !
Il s'agit ici d'un shônen dans lequel je me suis immédiatement plongé. Malgré l'heure tardive, à laquelle j'ai pourtant commencé ma lecture, je n'ai pas pu m'en sortir avant la fin du tome. Et cela fait, pour moi, de « Ayakashi » un bon bon titre ! A ce jour, à part « FMA », aucun autre shônen n'avait réussi à me donner envie de lire directement la suite. Bon, en même temps, des shônen, je n'en ai pas encore lu des masses. Mais pour le coup, pour « Ayakashi », le récit et la mise en place du contexte me plaisent fort bien !
Une uchronie fantastique, se déroulant au Japon, qui rassemble des combats, de la magie, des démons chimériques plutôt dangereux, une belle prêtresse pour le moins (sur-)douée et sans doute aussi un poil dangereuse, des moines-guerriers dont Hiro doué mais héritier rejeté par son seigneur de père, un seigneur féodal bien imbu de sa personne, des pirates assoiffés de pouvoir et sûrs d'eux et bien renseignés et pour finir, une ville assiégée qui ne se fait pas de mouron. Cela emprunte quelques clichés mais cela reste frais. Ce premier tome reste un tome de présentation : ça va vite et ça donne un max d'infos.
Cependant, j'ai donc trouvé l'histoire et les personnages de ce manga accrocheurs. de plus, la dessinatrice VanRah n'est pas tombée dans les plus abusifs des clichés du genre : big boobs et pantsu ! Et ce n'est pas plus mal. En plus de l'action bien rythmée, il y aussi des moments plus calmes, d'autres plus « poétiques » et ceux-là mettent en place le contexte de l'histoire et de quelques personnages. Par moment, cela peut être grossièrement et trop vite mis en place mais rien de bien dérangeant pour un premier tome. Des moments d'humour sont aussi présents même si quelques uns manquent de légèreté… cela varie aussi selon les caractères des personnages. Les dessins sont aussi agréables et bien travaillés et détaillés. Toutefois, quelques surcharges font que certains passages font plus tape-à-l'oeil. Mais, il ne s'agit que de quelques points de détails.
Le tome 2 étant sorti depuis quelques temps, il ne tardera pas à se retrouver entre mes mains. En espérant y prendre toujours autant de plaisirs.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          12
Nenvyal
  09 novembre 2016
Coup de ♥ !
J'avais hâte de retrouver un manga de Vanrah. Sa saga « Stray Dog » est un gros coup de coeur. Elle a collaboré avec Izu et ce duo commence fort ! *-*
Je suis tombée sous le charme dès la première page. Les Ayakashi sont des créatures dévastatrices. Des guerriers leur font faces.
Ça commence fort, j'étais directement dans l'histoire. Les personnages ont du style. On nous annonce la couleur et l'atmosphère. C'est géniaaaaaal ! Un coup de coeur pour le premier tome d'« Ayakashi ». J'avoue que j'avais peur car je ne savais pas trop à quoi m'attendre mais c'est une agréable surprise.
J'ai été entraînée dès la première page avec les cartes et les petits mots. L'histoire débute et on se demande qu'est-ce qu'est ce monde. On apprend à connaitre les héros, qui me rappellent « Stray Dog » en dessin, en même temps c'est le style de l'autrice. =P
Ce premier tome met en place l'univers. Ce dernier est fascinant, on n'a pas le temps de bien regarder qu'une intrigue se met en route. C'est vraiment génial, on n'a pas le temps de souffler. Au début, c'était beaucoup d'étonnement puisque je ne connaissais pas ce monde. Les créatures sont fabuleuses. On a quelques détails, idées, petits ou gros aperçus. Tout ça nous donne envie de tourner les pages. le point négatif c'est que ça va vite et qu'on n'a pas la suite. =(
A part être happée dans l'histoire, j'étais à fond derrière les personnages. Nous passons par beaucoup d'émotions, comme la peur, le soulagement, les gros yeux. J'avais un peu l'adrénaline des protagonistes derrière moi. Ils sont tous différents. J'adore cette touche d'humour même dans les moments les plus critiques. Au fur et à mesure, on découvre l'histoire. Cette fiiiin oh mes Dieux, je veux la suite. J'étais tellement emballée par les événements, et les rebondissements que je n'ai pas vu venir la dernière page. Quand je vous dis que c'est court.
Yue, une jeune femme, a tellement la classe à un moment. *-* Bouyaaaaa ! Surtout, surtout, surtout à un moment donné. MOUHAHAHAH
Le petit plus qui est à la fin est vraiment top.

Ce premier tome met en place un riche univers avec ces guerriers, son époque, cette touche fantastique/fantasy et ces créatures. Je me suis régalée du début à la fin et j'en redemande encore. Il n'y a pas de temps mort et les rebondissements sont croustillants. J'étais étonnée et y a de sacrés caractères dedans. Youpiiiiii ! Vive la suite ! *-*
Lien : http://de-fil-en-histoire.bl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
LindaDalles
  23 septembre 2018
J'ai découvert ce manga par hasard à la librairie, la couverture a attiré tout de suite mon regard. Si comme moi vous adorez le folklore japonais, ce manga est pour vous !
On plonge dans le Japon du XVIII ème siècle en compagnie d'Hiro et ses alliés combattant les terribles créatures nommées Ayakashi. L'histoire est passionnante autant que ses personnages sont attachants. Les personnages sont tous différents mais ils ont pourtant le même but. On y découvre des amitiés solides et des personnages puissants autant physiquement que moralement.
Plus je lisais plus j'avais envie d'en savoir plus sur l'histoire et sur les personnages. Des questions se posent et on attend les réponses qui nous poussent à continuer notre lecture. A la fin du manga plusieurs pages avec des informations historiques et explicatives sont fournies (un véritable trésor d'informations).
Les graphismes sont très agréables à regarder. le seul reproche que j'aurais à faire est que certaines pages sont peut-être trop surchargées par les dialogues, ce qui est dommage car de magnifiques pages sont sans dialogue et il y en a beaucoup trop d'un coup par moments.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
lessortilegesdesmots
  22 août 2016
Lorsque j'ai vu le nom de VanRah sur la couverture, je n'ai pas hésité. Cette mangaka française a un énorme talent. Je vous rassure. J'ai lu le résumé et j'ai apprécié. Les graphismes sont très beaux, certes, mais ne m'ont pas fait rêver. En effet, je n'ai pu m'empêcher de les comparer à ceux de "Stray dog", son autre série. J'ai trouvé beaucoup trop de point commun entre les personnages ce qui m'a un peu gêné. Pour les combats, je les ai trouvé moins précis par rapport à ceux de "Stray dog". En bref, j'ai préféré "stray dog". Il n'en reste pas moins que pour découvrir VanRah, il reste tout à fait correct.
Concernant les personnages, c'est un peu la même histoire. L'humour est là. J'ai souri et rit mais je n'ai pas été surprise. Les comparaisons se sont faites encore une fois naturellement. Je n'ai pas réussi à m'attacher aux personnages. le but, dans ce premier tome, est vraiment d'installer l'histoire et non les personnages. Ils sont des instruments à l'histoire et il n'y a donc pas de place pour eux de se faire une place dans le coeur du lecteur. Miko me semble très sympa avec un caractère bien trempé mais ils le sont tous. C'est assez gênant.

Concernant l'intrigue, j'avoue avoir eu peur jusqu'à la fin. Je n'ai pas été vraiment à fond dedans jusqu'à l'apparition d'un messager. la fin me laisse penser que peut-être ce tome n'était qu'un tome d'installation. J'ose espérer que le tome 2 soit meilleur. Pour le moment, je suis un peu déçue connaissant le talent incroyable de VanRah. Je m'attendais à mieux. Pourtant, chose surprenante, il s'agit d'une uchronie. Les mangakas s'amusent avec l'histoire. J'ai appris quelques petites choses sur le Japon que je ne connaissais pas encore. C'est un petit plus.
En bref, un premier tome très moyen. Je m'attendais à autre chose. Maintenant, ça peut être intéressant sur l'aspect historique sans oublier qu'il s'agit d'une uchronie. On verra avec le tome 2.
Lien : http://lafetedesmots.blogspo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20


critiques presse (1)
Sceneario   06 septembre 2016
Ayakashi est une nouvelle série assez diffèrent des autres mangas, car réalisée par des auteurs français. Et ce premier tome est, dans l'ensemble, plutôt réussi et donne envie de suivre cette aventure.
Lire la critique sur le site : Sceneario
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
TelKinesTelKines   17 août 2017
- Je suppose qu'en prime, on n'a plus d'alcool en stock ?
- Non, pourquoi ? Tu crois qu'être saoul te serait utile, Hagane ?
- Non mais au moins ça m'occuperait. "Je vomis sur les Shimazu" ne serait plus une expression.
- Ah, la minute poésie, ça faisait longtemps...
Commenter  J’apprécie          30
TelKinesTelKines   16 août 2017
- Comment va le seigneur Yoshihiro ?
- Aucune égratignure et toujours le même esprit critique. Moi aussi, ça va, au cas où tu t'inquiéterais ?
- Oh mais je n'en doute pas. Tu te tiens devant moi sans mettre la main à la pâte. Tu es comme à ton habitude, Dragon Noir, la langue bien pendue et les bras ballants.
Commenter  J’apprécie          20
MariloupMariloup   29 décembre 2017
_ Hiro, quelque chose ne va pas?
_ ça ne colle pas. Les Ayakashi sont dangereux pour l'homme mais en général, ils nous évitent. Ils ne mangent ni les humains ni le bétail. Ces démons ne se seraient jamais risqués à découvert pour attaquer un village sans raison. Quelque chose les a attirés hors de la forêt et les a mis dans une fureur telle qu'ils ont tout détruit sur leur passage.
Commenter  J’apprécie          10
Calimero25Calimero25   24 juillet 2016
Hiro: "Je dois lui porter le coup de grâce avant qu'il ne se régénère!"
Commenter  J’apprécie          10

Lire un extrait
Video de VanRah (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de  VanRah
Ayakashi, légendes des cinq royaumes -Trailer
autres livres classés : uchronieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Le manga en quelques mots (facile)

Quel est le pays d'origine du manga ?

La Chine
Le Laos
Le Vietnam
Le Japon

5 questions
968 lecteurs ont répondu
Thèmes : manga , mangakaCréer un quiz sur ce livre