AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2843449235
Éditeur : Le Bélial' (25/05/2017)

Note moyenne : 3.67/5 (sur 9 notes)
Résumé :
Miro Hetzel est un effectueur galactique, à savoir un enquêteur privé roublard doté d’un sens tout personnel de la légalité. Il est aussi le plus parfait des gentlemen, l’élégance personnifiée, l’idéale incarnation d’un tempérament aussi éclatant que maîtrisé. À vrai dire, de tous les effectueurs que compte l’Étendue Gaéane, Miro Hetzel est assurément le meilleur. D’où ses tarifs exorbitants — une notion toute relative, ne manquerait-il sans doute pas de remarquer. ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
Tatooa
  03 novembre 2017
Jack Vance, auteur "classique" de SF s'il en est, me surprend toujours... Ses planètes et ses extraterrestres sont étonnants, il a un sens de la description qui n'appartient qu'à lui, à la fois visuel, efficace, et poétique. C'est bien traduit (il y a malgré tout quelques coquilles, j'ai vu deux ou trois phrases où un mot manquait, demandant relecture pour compréhension... Peut-être une erreur d'édition.).
Nous voilà à suivre un enquêteur privé intergalactique très british sur deux enquêtes très différentes. Un Marlowe de l'espace ! Il est assez classe, d'ailleurs, et un brin roublard.
Il tire fort bien son épingle de ses jeux, quoi qu'il advienne ! Opportuniste et intelligent, j'ai beaucoup aimé le suivre dans ces deux longues nouvelles.
Bien évidemment comme tout privé qui se respecte il croisera de belles créatures quelque peu écervelées, ce qui convient tout à fait aux écrits de Vance. J'ai toujours défendu cet auteur car parfois ses "créatures" ne sont pas si idiotes que cela, mais là, bon, je dois dire qu'il n'y a pas grand chose à sauver chez elles, lol ! Je lui pardonne parce que j'ai bien apprécié les voyages et les enquêtes.
La seconde a d'ailleurs un fond qui laisse un sourire (un peu gêné parce que le méchant est vraiment chtarbé) tout du long au coin des lèvres. Je dois avoir un sens de l'humour un peu tordu, lol ! On en apprend un peu plus sur Miro lui-même, sa jeunesse, et c'est vraiment sympa.
Et, Miro Hetzel, gros gros clin d'oeil au peintre et aux éditions Hetzel, éditeur de Jules Verne...
Un grand merci aux éditions le Bélial et à Babelio pour cette découverte !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          253
Gaphanie
  04 janvier 2019
Miro Hetzel est mon premier contact avec l'oeuvre de Jack Vance. Et j'ai été un peu déroutée, en même temps qu'assez charmée.
Miro Hetzel regroupe deux nouvelles du héros éponyme, effectueur de renom - ça veut dire célèbre détective privé. Dans la première, L'Agence de voyages de Terrier, il enquête sur une suspicion d'espionnage industriel, et dans la seconde, le Tour de Freitzke, sur un vol d'une nature assez particulière qui va l'amener à démasquer un type encore inédit de criminel, un médecin mégalo et complètement barré...
J'ai adoré l'univers décrit par Jack Vance, ses trouvailles (les peuples, les modes de vies, les mondes...), l'humour et le culot de son personnage principal, par contre, dans ce livre, il ne s'agit ni plus ni moins que de deux enquêtes policières. D'ailleurs, dans la seconde, le Tour de Freitzke, si ce n'était le contexte exotiquement intersidéral et la nature des crimes, on se croirait dans une enquête d'Hercule Poirot, avec même la confrontation finale où le coupable est démasqué !
Bref, charmée par le style de l'auteur, son univers, son imagination. Déroutée d'avoir en fait "juste" lu du policier...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          132
Bleuopale
  01 novembre 2017
Avant de me lancer dans la lecture de Miro Hetzel, je connaissais déjà Jack Vance à travers deux sagas lues quand j'étais ado : le cycle de Tschaï et celui de Cugel l'Astucieux. J'étais donc curieuse de découvrir ce nouveau personnage et de me retrouver dans les univers si dense et travaillés de Jack Vance. Merci à Masse Critique Babelio et à le Belial' pour m'avoir permis de découvrir ce recueil.
Dans ce livre sont regroupés deux nouvelles assez longues (comme quoi il n'y a pas que Peter F. Hamilton pour faire une nouvelle de plus de cent pages ;) ), ayant pour personnage principal Miro Hetzel, effectueur galactique. Ces deux nouvelles, l'une d'environ 150 pages et la seconde de 80 pages, sont regroupés pour la première fois dans un seul recueil dont la couverture réalisée par Nicolas Fructus, rend un bel hommage aux univers hauts en couleur de Jack Vance.Se replonger dans de la SF "à l'ancienne" quelque part ça me rend assez nostalgique... Mes premières découvertes SF étant ado ce fut avec Asimov, Vance, Van Vogt et Hamilton (Edmond par Peter) et il n'y a pas à dire, c'est un style d'histoire et d'écriture que je ne retrouve pas dans les récits SF récents. Alors ouvrir Miro Hetzel et retrouver la plume de Jack Vance avec ses univers denses et complexes, c'est très dépaysant !
Dans ces deux nouvelles, nous suivons le même personnage : Miro Hetzel, effectueur galactique. Une appellation qui regroupe les caractéristiques aussi bien du détective privé que du chasseur de prime, qui navigue à la limite de la légalité pour ses clients. Jack Vance a donné à son personnage un petit quelque chose du gentleman anglais naviguant avec aisance parmi les étoiles. Sans faste et sans flagornerie, Miro Hetzel se déplace à travers des mondes étranges où l'humanité n'est qu'une des milliers d'espèces connues.
Sa première enquête : L'agence de voyage de Terrier emmènera notre effectueur galactique sur Maz, planète aux confins de trois territoires : humain, Liss et Olefract, afin d'enquêter sur la société Instagam (j'ai lu Instagram tout le long de la nouvelle ;) ) spécialisée en micronique, est en passe de ruiner ses concurrentes grâce à des prix extrêmement bas que les représentants des autres sociétés ne s'explique pas. La piste mène donc Miro Hetzel sur la peu attirante planète Maz, se trouvant sous une autorité trine, et abritant une population d'autochtones réunis en tribus engagées dans des guerres éternelles. le paysage est installé, le lecteur va pouvoir suivre notre effectueur à travers ce monde si étranger au notre. Jack Vance est passé maitre dans l'art de faire ressentir au lecteur l'étrangeté qui se dégage de ses mondes, on se sent déplacé avec un léger sentiment de malaise devant tant d'incroyable rencontre.
Sa seconde enquête : le tour de Freitzke est plus personnelle pour Miro Hetzel puisqu'elle va le mener sur la trace d'un de ses anciens camarades de classe. Encore une fois, nous voilà transporté entre l'ancienne terre et les planètes Soeurs de l'étoile de Jingkens, toujours dépaysant. Cette course poursuite à rebours dans le temps nous présente une nouvelle plus rythmée que la première et assez cocasse quant à son dénouement.
Ce recueil fut une lecture très plaisante, Jack Vance maitrisant aussi bien le planète opéra que le bon vieux style policier. Son personnage de Miro Hetzel est des plus intéressant dans sa simplicité et sa transparence, ce n'est pas le personnage le plus marquant de prime abord mais qui finit par marquer les pages par son charisme et son efficacité. Sans s'en rendre compte, on s'attache très facilement à ses pas pour le suivre sur des mondes curieux en toute confiance. Je retrouve un peu du personnage d'Agatha Christie : Parker Pyne dans celui créé par Jack Vance... on pourrait modifier l'annonce de celui-ci pour qu'elle colle à notre effectueur galactique :
Êtes-vous satisfait ?
Dans le cas contraire consultez
Mr Miro Hetzel, effectueur galactique.
On retrouve le goût du secret des personnages de la romancière lors de l'enquête pour faire monter l'attente du lecteur jusqu'au dénouement final où tous les protagonistes sont regroupés. Jack Vance reprend tous les critères d'un bon policier pour l'adapter à une enquête transplanétaire.
Au final, Jack Vance, en maitre du planète opera, nous présente des mondes étranges et mystérieux, comme toile de fond à son personnage digne d'Agatha Christie : mélange réussi ! Une lecture très agréable où la SF rejoint le polar. Deux nouvelles transgalactiques pour des enquêtes efficaces sur un fond SF particulièrement riche (comme toujours) qui permettent de découvrir l'auteur autrement, une belle rencontre avec ce recueil de nouvelles !

Lien : https://chutmamanlit.blogspo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
mayartemis
  15 novembre 2017
Je n'avais encore jamais lu de livre de Jack Vance, une figure pourtant très connue de la science-fiction notamment grâce à son Cycle de Tschaï ; c'est maintenant chose faite avec ce livre rassemblant deux courts romans sur le personnage de Miro Hetzel, un effectueur, sorte de détective privé qui m'a d'ailleurs fortement fait penser au très célèbre Sherlock Holmes.
Le premier roman, L'agence de voyage de Terrier, m'a particulièrement plu. Notre effectueur est chargé d'enquêter sur Istagam, une firme dont les prix sont étonnement bas et dérangent forcément la concurrence. Mais derrière cette mission d'espionnage industriel se cachent des enjeux politiques importants. Sur Maz, la planète où va le mener son enquête, vivent les Gomaz, un peuple très primitif qui a cependant déjà failli exterminer la galaxie. Ils sont maintenant rigoureusement surveillés et il est formellement interdit de leur vendre des armes. Et, bien entendu, ce n'est pas pour rien qu'Istagam a décidé de s'installer sur cette planète... J'ai adoré ce premier roman justement à cause de ce peuple que l'on découvre, la suite des événements menant Miro Hetzel au coeur des habitudes et de la culture meurtrières des Gomaz. Et puis, dans L'agence de voyager de Terrier, tout finit par se rejoindre. Chaque personnage a son importance, chaque détail évoqué par le narrateur ne l'est pas par hasard et j'ai trouvé ça franchement jouissif !
Le deuxième récit, le tour de Freitzke, m'a semblé du coup beaucoup moins intéressant. Certes, on en découvre un peu plus sur le personnage de Miro Hetzel, mais pour moi qui ne suis pas très polar, il n'y avait pas assez d'éléments de science-fiction pour rendre l'enquête intéressante. Mais la fin reste une nouvelle fois étonnante et l'histoire est vraiment complexe pour un récit aussi court.
A travers ces deux histoires j'ai enfin pu découvrir la plume de Jack Vance, plume que j'ai tout simplement adoré ! Ce narrateur interne qui, comme évoqué plus haut, nous donne de nombreux détails, éléments bien entendu observés par Miro Hetzel, et nous montrent de ce fait toute l'étendue de l'intelligence du personnage. Et c'est en cela que Hetzel m'a beaucoup fait penser à Sherlock Holmes : l'importance des détails, et l'exposé final du dénouement de l'affaire. Comme dans un Sherlock Holmes, tous les éléments sont donnés au lecteur, mais celui ci, sans l'explication du personnage principal, n'arrive que difficilement a faire le lien entre eux.
Très bonne découverte de cet auteur avec ce petit recueil lu d'une traite. Des romans qui me feraient presque aimer le polar et qui m'ont ouvert à un monde fascinant, à l'imagination de Jack Vance que j'ai très envie de découvrir plus en profondeur. Enfin, merci à Babelio et aux éditions le Bélial' pour l'envoi de ce livre.
Lien : https://bookshowl.blogspot.f..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
wangobi
  17 octobre 2017
Les éditions du Bélial' ont une affection toute particulière pour l'oeuvre de Jack Vance, écrivain voyageur hissé au panthéon des monstres sacrés de l'âge d'or de la science fiction, maintenant décédé voici quelques années. On trouvera par conséquent nombre d'histoires inédites au sein du catalogue ou de rééditions savamment choisies, compilées et nouvellement traduites en provenance posthume de notre « bourlingueur favori des sept mers étoilées ».
C'est au tour de Miro Hetzel de faire la une cet été. Personnage au pragmatisme implacable et « effectueur » de premier ordre opérant au sein de l'Etendue Gaéane, notre vénal et très professionnel héros se verra propulsé dans d'incroyables imbroglios planétaires d'où il sortira gagnant sur tous les fronts. Sachez, gentil lecteur, qu'un « effectueur », c'est quelqu'un qui effectue des enquêtes et qui se fait rondement payer pour l'occasion. Si on souhaite un service de qualité, on doit savoir bourse délier. Et sachez également qu'Hetzel n'a pas la réputation de donner dans le discount de la filature galactique !
Quels que soient les cieux et les enquêtes, Miro Hetzel y brillera par son sens de la déduction, sa ténacité, son flegme en toutes situations et son opportunisme hors-pair. L'exotisme et l'aventure sont une nouvelle fois au rendez-vous : l'imaginaire de Vance est un feu d'artifice, ses intrigues et ses personnages foisonnent de vie et d'humour. Il y flotte également un parfum d'antan, rappelant à nos bons souvenirs les aventures pittoresques d'une sorte d' « Hercule Poirot des étoiles », pour qui aucun mystère ne restera insondable tant qu'on saura y mettre le prix.
l'intégralité de ma chronique sur le site des nyctalopes !
Lien : http://www.nyctalopes.com/mi..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
TatooaTatooa   01 novembre 2017
- Le plan d'Axistil publié par l'office du tourismes de Maz. Comme vous le voyez, il s'agit d'une petite localité. [...] Sire Ivon se fit ardent et affable. Voilà une ville fascinante, paraît-il. Un lieu peut-être unique dans la galaxie : le point de jonction de trois empires interstellaires ! Imaginez !
Commenter  J’apprécie          60
TatooaTatooa   02 novembre 2017
Que quelqu'un le filât pour de bon n'avait rien de surprenant. Il n'en était pas moins irrité. N'importe où dans l'Etendue, une telle attention pouvait indiquer une simple curiosité ; ici, elle risquait de préluder à une mort violente.
Commenter  J’apprécie          80
Video de Jack Vance (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jack Vance
SORTIE LE 16 JUIN 2014
Sur une nouvelle planète, il n'y a pas de sentiers battus ; il n'y a place que pour les prouesses, la solitude, les découvertes et l'inconnu. Quel est le lien entre une explosion, un exploit, l'exploration d'un monde nouveau et son exploitation ?
Influencé par Jack Vance, Ursula K. le Guin, Robert Silverberg ou encore John Varley, Alfred Boudry nous livre un roman hommage à l'âge d'or de la science-fiction où l'espace est une invitation à l'introspection.
Exploration Totale nous emmène dans les tréfonds du temps et de notre univers... qu'il soit extérieur ou intérieur.
« Celui qui entre ici ne peut rebrousser chemin pas plus qu'aller de l'avant. Cloué sur place, il est envoûté, trop grand pour l'immensité, trop petit pour le grain de sable qui a sa place dans l'univers... » (B. Traven, le Vaisseau des Morts)
© lepeupledemu.fr
+ Lire la suite
autres livres classés : science-fictionVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox