AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9791034000166
Éditeur : Déliées (19/09/2019)
4.02/5   25 notes
Résumé :
Une quête d'identité, des secrets de famille, une nouvelle vie ! À la mort de son père, Marion doit quitter Paris pour rejoindre sa soeur Ornella, qui vit dans la demeure familiale et tient la miellerie de leurs parents dans les montagnes. Un lieu chargé de mystères et de secrets. Habituée à tout contrôler, la jeune femme tente de garder le cap quand les émotions de son passé ressurgissent. Mais ce n'est pas évident, surtout quand deux hommes, aussi différents qu'at... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (26) Voir plus Ajouter une critique
4,02

sur 25 notes
5
7 avis
4
14 avis
3
2 avis
2
0 avis
1
0 avis

Saiwhisper
  15 janvier 2020
Après avoir lu beaucoup de titres appartenant au genre de l'imaginaire, j'ai ressenti le besoin de lire un roman contemporain. Or, grâce à La bibliothèque de Calysse, j'ai pu assouvir cette envie, car elle m'a gentiment offert « Secrets de miel » ! Merci encore pour ce cadeau !! J'avais entendu parler de cet ouvrage de façon positive sur la blogosphère et j'avais récemment lu « Dysfférent » de la même auteure, si bien qu'il faisait partie de ma liste « À découvrir ». Malgré le fait que le scénario soit cousu de fil blanc, j'ai dévoré cette lecture ! C'était tout à fait ce que je recherchais : une histoire simple, avec des secrets de famille, un peu de romance et de belles valeurs. Fanny Vandermeersch a totalement réussi à m'embarquer aux côtés de Marion, une jeune femme dévouée à son travail, qui a complètement tourné le dos à sa famille. J'ai aimé la suivre dans ses retrouvailles avec ses proches et dans ses nouvelles rencontres, comme avec Sébastien l'herboriste bourru. Aux côtés de tout ce petit monde, Marion va réellement trouver sa voie, renouer avec sa soeur à qui elle ne parlait plus et se découvrir elle-même. On a là un long chemin psychologique que l'on prend plaisir à arpenter aux côtés de l'héroïne !
L'auteure a su habilement doser descriptions, réflexions de la narratrice et dialogues faisant avancer l'intrigue. de ce fait, je ne me suis pas ennuyée. de plus, tous les personnages ont su éveiller ma curiosité et, même si j'aurais souhaité les creuser encore davantage, j'ai aimé leur personnalité. Ornella est touchante et a la tête sur les épaules, ses jumeaux sont adorables, Clémentine (une amie) est bienveillante et à l'écoute, Guillaume (un ami d'enfance) est énigmatique, … Tous ont un rôle important et ne sont pas délaissés, ce qui est très plaisant. En ce qui concerne Marion, je n'ai pas spécialement eu d'attache néanmoins, j'ai ressenti de l'empathie pour elle. Je comprends que l'on puisse parfois s'enfermer dans sa carrière, s'oubliant soi-même ou négligeant ses proches à cause de la routine… Heureusement que, contrairement à elle, j'ai des personnes qui me rappellent souvent à la raison et qui m'aident à me concentrer sur des choses différentes, mais aussi importantes qu'un emploi ! J'ai donc ressenti de la compassion lorsque la jeune femme qui s'est retrouvée au pied du mur, propulsée dans un passé qu'elle cherchait à oublier. Ainsi, lorsqu'elle a décidé de ne plus avoir l'image de « je m'en foutiste Parisienne », j'étais de tout coeur avec elle.
L'ouvrage est assez court et se finit brutalement (heureusement qu'il y avait un prologue !) toutefois, ces deux cent pages se savourent avec plaisir. On se laisse bercer par les belles valeurs comme l'importance de la famille, la solidarité, le travail, les passions, le pardon, etc. C'est un parfait petit roman feel-good qui redonne le sourire ! Certes, il y a des défauts comme le côté trop fleur bleue de Marion qui succombe trop rapidement à la gent masculine… Il y a aussi le fait que l'on distingue aisément les antagonistes (les signaux sont plus qu'évidents…) ou des petits détails comme le fait que je n'ai pas compris le surnom de Marion (Mélouna… En sachant qu'il est écrit « Mélanie » sur la quatrième de couverture…?!). Par ailleurs, ce titre ne se démarque pas des autres titres du genre et néanmoins, il remplit parfaitement son rôle : il fait du bien au moral. J'ai donc passé un joli moment de détente ! Merci encore à Marion (pas celle de l'histoire ! ^^) pour ce cadeau.
Lien : https://lespagesquitournent...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          162
coquinnette1974
  08 juin 2018
Secrets de miel m'a été envoyé par son auteure, Fanny Vandermeersch, que je remercie chaleureusement :)
Mélanie a tout quitté il y a six ans pour aller travailler à Paris, dans la publicité. Peu de contacts avec sa famille, aussi bien avec son père qu'avec sa soeur, de quatre ans plus jeune qu'elle...
Mélanie a plutôt réussie, mais soudain elle est virée pour faute grave ! Et, dans la foulée.. elle apprend que son père est décédé.
Elle quitte donc la capitale en prenant comme prétexte le décès de son père pour un bref retour sur ses terres natales. Là elle découvre que sa soeur tient la miellerie de leur père.
Elle a un choc quand elle comprend qui a hérité de quoi...
Elle va découvrir des secrets de famille, redécouvrir peut-être la vie de famille, et d'autres choses encore :)
Mélanie est une jeune femme qui m'a beaucoup plu.
Ce roman est court (un peu plus de 100 pages sur ma tablette) mais je trouve que la personnalité de Mélanie est bien construite, assez fouillée. On découvre bien sa psychologie, on la comprend bien. C'est assez creusé.
J'ai apprécié Mélanie mais aussi sa soeur, le mari de celui-ci, même si quelques pages de plus où le découvrirait pourraient être intéressantes.
Quelques pages de plus ne m'auraient pas dérangées, notamment par rapport à la fin, à qui une épilogue quelques mois plus tard aurait pu être sympathique :)
Là je trouve la fin un peu rapide, certaines petites choses un peu trop faciles à mon goût. Les problèmes se résolvent bien vite mais bon, après tout, c'est un roman, pas la réalité ;)
L'auteure surfe sur la vague du roman feel-good, les romans qui font du bien, et ça fonctionne tout à fait :)
Secrets de miel est un roman agréable à lire, j'ai apprécié l'écriture de Fanny Vandermeersch et je la relirais avec plaisir.
L'histoire est bien ficelée, c'est un peu court à mon goût mais du coup, c'est un roman dynamique, sans longueur ; et qui m'a beaucoup plu.
Je suis charmée par ce joli livre, et je mets un joli quatre étoiles :)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
Nadine13
  10 juin 2018
Secrets de miel
Fanny Vandermeersch
122 pages
Sorti le 31/05/2018
Chez Librinova
Une demande de service de presse sur Simplement pro qui regorge de petits auteurs à découvrir !
Mélanie lit et relit le faire-part de décès de son père, elle le connaît par coeur. Elle n'arrive même pas à avoir du chagrin, aucune larme... seulement trois prénoms accolés à celui de sa soeur Ormella l'interpellent : Daniel, Leo et Léa… mais qui sont-ils ? Ormella s'est-elle mariée ? A-t-elle eu des enfants ? Pourquoi ne l'a-t-elle pas été prévenue ? C'est vrai que cela fait plus de 6 ans qu'elle n'a plus de contact avec sa famille, suite au décès accidentelle de sa mère !!! Mélanie a préféré fuir de chez elle...
Un coup de fil de sa responsable qui la convoque le lendemain à 8h.
A 7h, Mélanie est déjà derrière son bureau et attend avec angoisse son rendez-vous. Huit heures sonnent et à 8h05 elle est licenciée pour faute grave.
Elle part le lendemain en train pour participer aux obsèques de son père.
Arrivée à la gare, elle ne voit aucun taxi et tombe sur Anthony, son meilleur ami d'enfance qui la dépose devant la maison de son père et là une foule de souvenirs lui reviennent en plein face. Mélanie n'a aucune confiance en elle, elle ne fait que fuir et se pose toujours des questions... le décès de sa mère lui revient en mémoire. Un accident de cheval, qui est selon sa soeur, de sa faute suite aux disputes à répétitions avec celle-ci !!
Ormella l'accueille plus que froidement. Mélanie se sent comme une étrangère dans cette maison où elle a grandi.
Le lendemain, le notaire dévoile que Paul lègue la maison et l'écurie à ses 2 filles et que Mélanie hérite en plus de la miellerie et d'un terrain. Pourquoi son père a-t-il décidé de lui léguer ?
Ormella est folle de rage et chagrinée par cette décision, alors qu'elle travaille depuis 5 ans dans cette boutique.
Mélanie va revoir Anthony, puis va faire la connaissance de Sébastien qui travaille à l'écurie.
Un roman qui se lit vite, très facile à lire, des décors de campagne qui vous donnent envie de faire de grandes virées à cheval. Des secrets de famille, des remises en question, une recherche du vrai bonheur, de l'amour.
A lire
Résumé
Virée. Virée pour FAUTE GRAVE.
Mélanie, qui a tout quitté il y a six ans pour travailler dans la publicité, se retrouve sans travail du jour au lendemain. Impossible de se présenter dans une autre agence de la capitale : sa carrière est grillée. D'ailleurs, elle n'ose plus se montrer.
La veille, elle a appris par un faire-part le décès de son père : et si c'était l'occasion de retourner chez elle, à Arlanc ? L'occasion semble parfaite : elle peut partir sans donner l'impression de fuir.
Sera-t-elle de taille à affronter ce qui l'attend ?
Entre mensonges et secrets de famille, la vie de Mélanie sera bouleversée.
Le lien pour vous procurer ce roman.
Secrets de miel https://www.amazon.fr/dp/B07DG4DMMT/ref=cm_sw_r_cp_apa_i_A1nhBbRGMCNQ2
Dorénavant, vous pouvez retrouver mes chroniques, et celles d'autres personnes, sur le blog : http : //lepharelitteraire-blog.e-monsite.com
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
callysse
  15 octobre 2019
Je tiens tout d'abord à remercier Babelio et les éditions Déliées de m'avoir permis de lire ce roman.
Ce qui m'a fait craqué en premier pour cette histoire? Sa couverture, évidemment! J'adore le contraste entre le orange et le noir mais aussi les petits abeilles et les fleurs dessinées dans les cheveux de la femme représentée. On dirait qu'un petit vent les font virevolter. Une couverture douce et aérienne qui colle parfaitement à l'ambiance de ce roman et qui m'a totalement séduite.
J'ai été transportée dans le village d'Arlanc. J'ai aimé flâner dans ses rues, ses champs, ses bois, son château. J'ai vraiment eu l'impression de partir en vacances dans un petit village français et de découvrir le temps de quelques pages le quotidien de ses habitants. Il y avait comme un petit parfum de miel qui se dégageait de ces lignes et je me suis sentie bien tout au long de ma lecture. Sous fond d'histoires de famille, ce roman feel-good empli de tendresse et de légèreté montre à ses personnages comment emprunter le chemin du pardon… et de la renaissance.
Lorsque nous rencontrons Marion, l'héroïne de ce livre, certaines circonstances la conduisent à quitter la capitale pour renouer avec son passé et sa famille, qu'elle n'a pas vu depuis plusieurs années. Ce que j'ai aimé, c'est que la raison de sa fuite d'Arlanc ne nous ai pas caché très longtemps car on la découvre dès son arrivée dans le village de son enfance. Mais même si cette histoire explique beaucoup de choses, j'ai eu un peu de mal au départ avec Marion. Elle m'agaçait à constamment regarder son téléphone, au cas où quelqu'un de la capitale l'aurait contacté. Je n'ai pas aimé non plus sa lâcheté, son égoïsme et son incompréhension face à la colère légitime de sa soeur. Quand on a été abandonné par un proche et que celui-ci se pointe comme une fleur, il est normal de ne pas être très heureux de le revoir et d'avoir beaucoup de choses à lui reprocher. Mais elle finit par montrer ses qualités : sa gentillesse, sa persévérance, sa sincérité. Je me suis donc attachée à elle, ainsi qu'aux autres personnages. J'ai aimé suivre ses découvertes sur sa famille ainsi que ses efforts pour réapprendre à connaître ses proches ainsi qu'elle-même. J'ai au final passé un joli moment en sa compagnie, ce qui a rendu cette lecture très agréable.
Mais j'ai toutefois relevé trois petits bémol. J'ai été un chouia déstabilisée par l'erreur sur le prénom de l'héroïne. Mélanie sur la quatrième de couverture, Marion dans le roman mais avec Mélouna comme surnom (sans explication sur son origine), j'ai eu l'impression que l'autrice n'avait pas réussi à choisir entre ces deux prénoms. Je sais, c'est un détail mais je trouve dommage que la relecture avant publication n'ait pas permis de le corriger. Sans le surnom, je ne l'aurais probablement pas relevé ici. Mais le problème, c'est que comme il s'agit plus d'un diminutif de Mélanie que de Marion, il ajoute un peu de confusion et m'a donné l'impression que cette erreur n'était pas si anodine que ça. Comme tu peux le voir, je suis le genre de lectrice à faire attention au détail et j'ai également été un peu embêtée par la timeline des récits passés. Je me suis longtemps demandé quel âge avait Marion lorsque l'événement qui la conduit à fuir se produit. A-t-elle fui directement après ou a-t-elle dû attendre d'avoir l'âge pour partir faire des études supérieures ailleurs? J'avoue que ce flou m'a un peu gênée dans ma compréhension de l'histoire et plus globalement de la psychologie de ses personnages. Car pour moi ce détail a son importance. Enfin, j'ai trouvé ce récit un peu trop court. Je n'aurais pas dit non à quelques pages de plus. Elles auraient permis d'approfondir certaines relations, comme celle qui se noue avec Sébastien, et pourquoi pas consolider l'histoire passée de cette famille en apportant quelques éléments d'informations supplémentaires (et de lever le flou sur la timeline par exemple). Un léger sentiment d'accélération du récit se fait ressentir dans les derniers chapitres, de sorte que quelques scènes m'ont semblé un peu fausses car précipitées. Je pense donc que quelques pages de plus leur aurait été bénéfiques.
Pour conclure : Une lecture plaisante et fleurie qui met le pardon, la renaissance et l'amour entre deux soeurs sur le devant de la scène. J'ai apprécié ce moment passé à lire ces lignes mais j'aurais aimé que cette histoire soit un peu plus approfondie. Quelques pages de plus ne lui aurait pas fait de mal pour apporter plus de poids à certaines révélations ou relations et plus de crédibilité à l'histoire dont certains aspects sont restés un peu flou pour moi. Mais cela reste une lecture douce et sans prise de tête, parfaite pour une pause à la campagne.
Lien : https://callysseblog.wordpre..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
YsaM
  11 mars 2020
J'avais très envie de lire un livre des éditions Deliées (j'aime beaucoup leurs couvertures) et j'ai rencontré Fanny Vandermeersch au festival du livre romantique de Dunkerque, son livre me faisait de l'oeil depuis un bout de temps et j'avais de très bon échos sur Instagram, je me suis donc lancée et je suis bien contente d'avoir cédé à mon intuition qui, il faut bien l'avouer, me trompe rarement !
C'est un roman feel-good comme je les aime, c'est un gros bonbon enrobé de miel, une douceur qui fond lentement et qui nous enveloppe, et que c'est bon.
L'héroïne s'appelle Mélanie et je ne saurai dire pourquoi mais je l'ai aimée de suite, dès les premières lignes, c'est fou ça quand même, et quand ça commence comme ça on se dit que la lecture va être agréable et elle le fût.
Mélanie a quitté la maison familiale sans jamais donner de nouvelles, elle s'est lancée à fond dans son travail et vit une vie de Parisienne jusqu'au jour où elle reçoit un faire-part de décès, celui de son père avec qui elle n'a plus aucun contact. Au même moment elle doit faire face au courroux de sa chef de service qui est à deux doigts de la licencier.
Mélanie prend le train et retourne dans son village d'enfance, elle va devoir affronter sa soeur avec qui elle n'est pas en bons termes, faire la connaissance de son beau-frère, de son neveu et sa nièce et donner des explications à son départ et à son mutisme depuis tant d'années.
Le passé revient au galop et avec lui les secrets, ceux qui sont bien enfouis mais qu'on ne peut plus cacher. Mélanie va faire des découvertes, certaines pourront soigner ses blessures d'enfance. Elle va aussi vivre une autre vie, être plus sereine et plus équilibrée et se rendre compte que les valeurs familiales sont importantes, que la nature est belle et que la vie ne se résume pas à une réussite professionnelle. Elle pourrait bien aussi rencontrer l'amour mais chut, je ne vais pas tout dévoiler !
Fanny Vandermeersch nous livre une belle leçon de vie avec beaucoup de simplicité et d'humilité. Qu'est ce que ça fait du bien de se laisser bercer par les jolis mots, par cette histoire qui se déroule lentement, comme le cours d'un ruisseau. L'écriture est fluide, on se laisse guider, doucement, simplement, et paradoxalement avec fermeté sans qu'il n'y ait besoin de mots percutants pour que notre héroïne prenne conscience de tout ce qu'elle a loupé. Elle a son destin en mains, à elle de savoir ce qu'elle veut et ne veut plus, à elle de donner une direction au futur.
Petit coup de coeur quand même pour ce livre qui se lit très rapidement (addiction oblige) Je me dis que ça doit quand même être bien sympa de travailler dans une miellerie en pleine nature !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (18) Voir plus Ajouter une citation
NauNau   15 juillet 2018
Quand je me tourne à nouveau vers la maison, rien n'a bougé. [...] J'ai l'impression que quelque chose m'empêche d'avancer, me coince ici, comme si mes talons étaient solidement enracinés dans la terre avec l'impossibilité de les en extraire. Et cette boule qui fait le yo-yo dans mon estomac. Et si jamais je n'étais pas la bienvenue ? Si jamais il n'y avait pas de place pour moi ? Ou pire, si on m'avait oubliée ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
callyssecallysse   15 octobre 2019
– Tu n’es pas souvent revenue, je me trompe ? poursuit-il.
– Pas une fois…
Je lis dans son regard de l’étonnement, mais pas une once de jugement. C’est agréable.
– Tu devais avoir tes raisons.
Mes raisons. J’ai plutôt l’impression de ne jamais m’être posé la question d’un éventuel retour, même pour quelques jours, comme si cela ne pouvait être d’actualité.
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   09 octobre 2018
J’ai l’impression de flirter comme quand j’avais quinze ans mais je dois avouer que j’aime plutôt ça. Nous rions aussi, beaucoup, même sans savoir pourquoi. Je rajeunis de quelques années, je redeviens cette jeune fille insouciante d’autrefois. Quand sa main frôle la mienne une nouvelle fois, mes doigts l’attrapent et la gardent précieusement. Son regard ne quitte pas le mien. Il se lève, sa main toujours prisonnière de la mienne, s’approche de moi et m’invite à en faire autant. Rapidement mon corps se trouve contre le sien. Nos regards s’échangent encore quelques minutes avant qu’il se décide à poser ses lèvres sur les miennes. Je réponds à son baiser et mordille ses lèvres.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
SaiwhisperSaiwhisper   15 janvier 2020
Tu trouveras toujours des "si" qui t'empêcheront d'avancer.
Commenter  J’apprécie          80
rkhettaouirkhettaoui   09 octobre 2018
Son visage est près du mien, sa main toujours dans la mienne. Les picotements qui me chatouillent le ventre n’ont rien à voir avec ceux avant le départ. Il pose ses mains sur mon visage que j’approche du sien. Ses lèvres fines se posent sur les miennes. Une douce chaleur me parcourt le corps. Sa main droite caresse ma nuque et me donne des frissons. Mes lèvres ne quittent pas les siennes et en redemandent. C’est la première fois qu’un baiser m’apporte autant d’émotions.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Video de Fanny Vandermeersch (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Fanny Vandermeersch
Présentation du roman "Aux livres exquis" de Fanny Vandermeersch.
autres livres classés : feel good bookVoir plus
Notre sélection Roman d'amour Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Famille je vous [h]aime

Complétez le titre du roman de Roy Lewis : Pourquoi j'ai mangé mon _ _ _

chien
père
papy
bébé

10 questions
1206 lecteurs ont répondu
Thèmes : enfants , familles , familleCréer un quiz sur ce livre