AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782842053468
79 pages
Éditeur : 1001 Nuits (27/05/1998)

Note moyenne : 3.61/5 (sur 23 notes)
Résumé :
Lorsque l'école et le lycée se comportent comme des entreprises, que les élèves sont traités comme des clients, incités non à apprendre mais à consommer, il est salutaire de rappeler que l'éducation appartient à la création de l'homme, non à la production de marchandises.
Loin des critiques réductrices du système éducatif, l'auteur du Traité de savoir-vivre à l'usage des jeunes générations étudie et dénonce l'aliénation qui s'empare des élèves et des enseigna... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Pavlik
  17 mai 2020
Raoul Vaneigem, l'auteur de ce texte, est un des fondateurs de l'Internationale Situationniste, avec Guy Debord. Il prône donc, par définition, une critique radicale de la société, qui s'inscrit dans la mouvance anarchiste.
Il entend, dans ce texte rédigé en 1995, s'attaquer à l'organisation du système scolaire et en dénoncer les effets délétères sur la jeunesse :
- l'enseignement (au sens de l'Education Nationale) ne vise pas l'épanouissement des élèves, à travers la découverte et la réalisation de leurs désirs, mais leur incorporation dans un système productiviste et consumériste aliénant
- l'organisation "militariste" et hiérarchique des rapports enseignants / élèves n'a pour conséquence qu'éteindre progressivement la soif d'apprendre naturelle des enfants, et encourager les comportements rebelles
Pour l'auteur, l'avenir de l'enseignement passe par une prise de conscience du "vivant" qui nous entoure, de sa beauté mais aussi de sa fragilité, bref par la promotion d'un paradigme écologiste, en devenir.
Si les idées sont belles (chacun appréciera selon sa sensibilité), si l'idéal de l'anarchie individualiste (la réalisation de son plein potentiel, de ses désirs) est présent, l'aspect formel du texte dessert le propos ; une accumulation de formules percutantes (aujourd'hui on dirait de "punchlines") ne saurait remplacer une argumentation construite. Et puis l'alternative proposée ici est quand même un peu courte et manque de définitions claires. Que veut dire exactement apprendre à l'enfant à "satisfaire ses désirs, non dans l'assouvissement animal mais selon les affinements de la conscience humaine"?...De quels désirs parle-t-on ? Qu'entend-on ici par "conscience humaine" (on comprend bien qu'il n'est pas possible pour l'auteur de faire référence à une quelconque morale, la référence à Kropotkine aurait surement été utile ici)
Pour finir sur une note positive, je suis surpris de la prégnance, dans ce texte, d'un discours écologiste (auquel j'adhère sans réserves, de même que, pour être tout à fait honnête, j'éprouve beaucoup de sympathie à l'endroit de la pensée anarchiste), qui semble avoir beaucoup progressé depuis 25 ans, quand on voit que certains propos tenus ici sont aujourd'hui largement diffusés, par des intellectuels ayant pignon sur rue, tel Aurélien Barrau par exemple.
Y aurait-il matière à espérer, quant au futur du vivant sur terre ? Seul l'avenir nous le dira...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          132

Citations et extraits (20) Voir plus Ajouter une citation
gaillard1gaillard1   26 septembre 2010
Épingler un papillon n'est pas la meilleure façon de faire connaissance avec lui. Celui qui transforme le vivant en chose morte, sous quelque prétexte que ce soit, démontre seulement que son savoir ne lui a même pas servi à devenir humain.

Tel que relevé pour "Les fils de la pensée" http://xn--rflchir-byac.net
Commenter  J’apprécie          280
gaillard1gaillard1   26 septembre 2010
Mettre l'école sous le signe de la compétitivité, c'est inciter à la corruption, qui est la morale des affaires.

Tel que relevé pour "Les fils de la pensée" http://xn--rflchir-byac.net
Commenter  J’apprécie          210
PavlikPavlik   16 mai 2020
Maintenant que les idéologies de gauche et de droite fondent au soleil de leur mensonge commun, le seul critère d'intelligence et d'action réside dans la vie quotidienne de chacun et dans le choix, auquel chaque instant le confronte, entre ce qui affermit sa propre vie et ce qui la détruit. Si tant d'idées généreuses sont devenues leur contraire, c'est que le comportement qui militait en leur faveur en était la négation.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
JcequejelisJcequejelis   06 février 2013
Aucun enfant ne franchit le seuil d'une école sans s'exposer au risque de se perdre : je veux dire de perdre cette vie exubérante, avide de connaissances et d'émerveillements, qu'il serait si exalatant de nourrir au lieu de la stéréliser et de la désespérer sous l'ennuyeux travail du savoir abstrait. Quel terrible constat que ces regards brillants soudain ternis !

737 - [La petite collection n°69, p. 8]
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
JcequejelisJcequejelis   21 février 2013
Les religions ont besoin de la misère pour se perpétuer, elles l'entretiennent afin de prêter plus d'éclat à leurs actes de charité. Eh bien le système éducatif agit-il autrement lorsqu'il suppose chez l'élève une faiblesse constitutive, toujours exposée au péché de paresse et d'ignorance, dont seul peut l'absoudre la mission pour ainsi dire sacrée du professeur ? Il est temps d'en finir avec ces billevesées du passé !

755 - [La petite collection n°69, p. 33]
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30

Video de Raoul Vaneigem (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Raoul Vaneigem
Le 22.05.18, Thibault Henneton recevait Gérard Berréby dans "À voix nue" (France Culture), pour un entretien en cinq parties :
"Gérard Berréby vit de petits boulots et se met en quête : que faisaient les Guy Debord, Raoul Vaneigem et consorts avant 1968 ?
Sa première rencontre, c?est avec le poète et plasticien Gil Joseph Wolman, membre fondateur de l?Internationale lettriste : point de départ d?une généalogie des avant-gardes qui le conduira à rassembler et publier, en 1985, ses Documents relatifs à la fondation de l?Internationale situationniste. Ce qui n?a pas plu à tout le monde."
Photo : Gérard Berréby et Ralph Rumney à Cosio d'Arroscia. © Pauline Langlois.
+ Lire la suite
autres livres classés : pamphletsVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (5 - essais )

Roland Barthes : "Fragments d'un discours **** "

amoureux
positiviste
philosophique

20 questions
562 lecteurs ont répondu
Thèmes : essai , essai de société , essai philosophique , essai documentCréer un quiz sur ce livre