AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782266126809
544 pages
Éditeur : Pocket (08/04/2004)
4.13/5   99 notes
Résumé :
Mis au ban de son village, le jeune chasseur indien, Ohio, part seul avec ses chiens vers la traversée des Montagnes Rocheuses.
Riche d’années d’aventures et d’une écriture aussi rigoureuse qu’évocatrice, Nicolas Vanier nous livre ici un grand roman initiatique aux accents de Jack London.
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (10) Voir plus Ajouter une critique
4,13

sur 99 notes
5
2 avis
4
4 avis
3
2 avis
2
0 avis
1
0 avis

ladesiderienne
  01 avril 2013
Tout en nous faisant partager une nouvelle fois sa passion pour les territoires blancs du Grand Nord auxquels il offre une véritable ode, Nicolas Vanier ajoute dans les deux tomes qui composent "Le chant du grand Nord" une magnifique dimension humaine.
Nous voilà entrainés dans une longue quête initiatique en compagnie d'Ohio, jeune garçon, né d'une mère indienne et d'un père anglais, chassé de sa tribu pour avoir désobéi aux lois du clan. En entamant ce périple sur les traces de son père, Ohio part aussi à la recherche de sa propre identité. Ne pouvant compter que sur le courage et la fidélité de sa meute de chiens, son passage à l'âge adulte va être semé d'embuches et de désillusions, lorsqu'il va se rendre compte des dégâts causés par l'arrivée de l'homme blanc sur les territoires indiens.
Nicolas Vanier se sert de son expérience personnelle pour nous décrire au plus juste ces contrées hostiles ( si chères à son coeur) et les difficultés (mais aussi les bonheurs) rencontrées par ceux qui y vivent. En même temps, il nous raconte admirablement bien une importante partie de l'histoire de l'Amérique où vont s'opposer deux cultures.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
fleurdusoleil
  28 août 2011
Nicolas Vanier est un passionné des grandes étendues blanches du Grand Nord. En 1982, il part pour sa première expédition, en Laponie. C'est donc, tout naturellement, qu'il souhaite nous faire partager sa passion au travers de romans.
Dans le chant du Grand Nord qui se présente en plusieurs tomes, il nous mène dans la vie des peuples indiens vivant dans cette nature très belle mais extrême. Ils sont confrontés aux hivers très rudes. Ils doivent composés avec les éléments pour vivre et se nourrir.
Ohio, notre jeune chasseur, fait parti du peuple des Nahannis. Depuis des millénaires, ils suivent des traditions très strictes et nécessaires à leur survie. Mais notre jeune héros est différent des siens. Il est l'enfant illégitime d'un homme blanc venu d'Europe pour conquérir les territoires du Grand Nord. Sa mère tente de le protéger du mieux possible, seulement son caractère est fort et il refuse les bassesses du chaman du village.
Il est donc contraint de partir et il décide d'entreprendre un long voyage sur les traces de son père.
Son périple va être long et semé d'embuches. Il va découvrir l'étendue désastreuse de l'arrivée des Anglais et des Français venus en conquérant sur la Terre des Indiens.
Cette aventure est tout d'abord une quête d'identité. Notre jeune chasseur se sent différent des autres membres de son peuple. Il se demande pourquoi ? Dans sa technique de dressage de ses chiens, il est sur un autre plan. Sa relation avec son équipage canin est très complice. Il préfère la méthode "récompense" à la méthode "coups". Il possède un attelage exceptionnel. Tout au long de son voyage, ses chiens auront vraiment une place importante.
Dans des décors magnifiques, Ohio va nous faire découvrir la vie des Indiens du Grand Nord. Il va nous décrire les méfaits de l'arrivée de l'homme blanc. A chaque rencontre qu'Ohio va faire, il se rendra compte que son monde change. Il se fera malmener par des peuples encore amis il y a peu. Contaminés par les trocs intéressés, ils deviennent agressifs et violents. Ils deviennent individualistes comme dans toutes sociétés guidées par le profit. Il discutera avec des européens passionnés, voyageurs solitaires, déçus par le comportement vil des leurs. Il sera confronté au chaos, à la mort et la violence. Il constatera que son voyage est plus précieux qu'il ne le pense. le peuple Nahanni est encore préservé de cette invasion et il pourra peut-être rapporter les événements malheureux qu'il a vécu. Peut-être ? Nous sommes transportés dans un monde en mouvement, une partie de l'histoire tragique de l'Amérique.
L'expérience de Nicolas Vanier apporte à ce roman une vision très détaillée de la vie dans le grand froid. Il décrit magnifiquement les paysages, le mode de vie, les difficultés...
C'est donc avec beaucoup d'humilité que l'on découvre un mode de vie proche de la nature. On suit les méfaits de la confrontation de cultures différentes, on apprivoise la vie des mushers. le Grand Nord est un territoire encore sauvage et indompté....

Lien : http://lacaveauxlivres.blogs..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
dancingbrave
  04 septembre 2012
Magnifique roman narratif qui se passe dans le grand Nord canadien à l'époque de la conquête par les anflais et les français.
Belle initiation à la pensée indienne à une approche de la nature qui me tente énormément et depuis toujours ( il me semble)
Communion de l'Homme et des autres animaux.
Introduction à la notion d'umwelt et à sa perception par l'homme
Choc des cultures, ou plutot des races, blanche et indienne.
Le « blanc » ne sort pas grandi de ces textes ; tout au moins dans sa part la plus représentative. Mais l'indien est décrit sur un pied d'égalité. On comprend aisément comment l'arrivé des blancs a pu boulverser cette culture indienne à une telle vitesse, lui apportant, hélas par le penchant vers la facilité qui est le propre de la nature, ce qui est le plus vil de l'homme blanc.
Commenter  J’apprécie          70
Morgane82
  13 septembre 2017
C'est un des premiers roman fiction que je lis de Nicolas Vanier. Jusqu'ici, je n'avais lu que des récits de ses voyages et j'avais été très déçue par ma dernière lecture. Ce roman me réconcilie avec l'auteur.
Nous suivons Ohio, jeune indien, dans son grand voyage initiatique. Il vient de se faire expulser de son village et souhaite partir sur les pas de son père, Cooper, un blanc.
La description du voyage, des paysages et des techniques des chasse est tout simplement stupéfiante et magique.
+ Challenge ABC 2016-17
+ Challenge multidéfi 2017 : 55. Un livre traitant des Indiens d'Amérique
Commenter  J’apprécie          10
LaMoun
  11 juin 2013
Je suis fan de Nicolas Vanier mais pas de son style d'écriture !
Pourtant pour le dépaysement, l'aventure, le voyage, les découvertes et la facilité^^ je lis tous ses romans.
Amateurs de littérature abstenez vous, amateurs d'évasion, d'animaux, de chiens, de nature, du grand nord foncez !
Commenter  J’apprécie          30

Citations et extraits (4) Ajouter une citation
ladesiderienneladesiderienne   01 avril 2013
Le grizzly huma l'air, émit un grognement étouffé, puis se dressa sur ses pattes arrière pour tenter de distinguer, par-dessus les aulnes, d'où venait ce glissement soyeux sur les eaux calmes du fleuve.
Le jeune Indien crut qu'il allait charger. Ohio pagayait dans peu d'eau, en quelques bonds l'ours pouvait l'atteindre et lui fracasser la tête. Il en avait déjà vu un tuer ainsi un énorme caribou d'un coup de griffe sur la nuque. Il savait donc à quel danger il se trouvait confronté et retint sa respiration, en espérant que son husky, à la proue du canoë, se tairait, comme il le lui avait ordonné d'un bref " Torok, tu te tais " que le chien connaissait bien.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
ALEXANDRA_LEDXALEXANDRA_LEDX   28 juillet 2018
" souvent, ohio devait s'arrêter pour enlever la glace qui se figeait dans ces cils et lui collait les yeux, signe d'un froid extrême.
Commenter  J’apprécie          30
meknes56meknes56   18 septembre 2019
Heureusement Ohio l’avait sentie venir et s’était garé sur la berge. Elle était arrivée au soir du deuxième jour, alors qu’il traversait la première des immenses baies allongeant le lac au sud comme s’il enfonçait ses bras jusqu’à l’intérieur des terres.
La tempête.
Commenter  J’apprécie          10
meknes56meknes56   18 septembre 2019
T’inquiète pas mon Torok. Je connais la tempête. Il suffit de la laisser hurler. Quand elle n’aura plus rien à dire, elle se calmera.
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Nicolas Vanier (14) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Nicolas Vanier
La BD adaptée du nouveau film de Nicolas Vanier : Donne-moi des ailes.
Disponible en librairie !
? Suivez-nous sur Facebook : https://www.facebook.com/GlenatBD/ ? Suivez-nous sur Twitter : https://twitter.com/GlenatBD
autres livres classés : grand nordVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

''Loup'' de Nicolas Vanier

Quelle distinction est attribuée à Sergueï ?

Il devient chaman
Il devient gardien de la grande harde
Il devient chef de clan

10 questions
25 lecteurs ont répondu
Thème : Loup de Nicolas VanierCréer un quiz sur ce livre