AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782332551023
230 pages
Éditeur : Edilivre-Aparis (21/02/2013)
4.43/5   27 notes
Résumé :
De septembre 2000 à mai 2002, Virginie Vanos a été violentée. Battue, torturée, humiliée... Mais aujourd'hui, pour rien au monde, elle ne veut rester confinée dans son statut de victime, c'est pour cela que elle a choisi de témoigner... avec ironie et un maximum d'humour... noir.
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (36) Voir plus Ajouter une critique
4,43

sur 27 notes
5
16 avis
4
10 avis
3
1 avis
2
0 avis
1
0 avis

bagus35
  07 novembre 2020
Merci à SimPlement et à l'auteure, Virginie Vanos, pour l'envoi en service presse de ce bon roman autobiographique dédicacé.Virginie a vécu deux ans sous l'emprise d'un homme ,Reza, qui va la violenter et la rabaisser.Elle a choisi de nous raconter son histoire avec beaucoup d'humour même si l'on comprend mal sa passivité de l'époque d'autant que Reza n'est qu'un manipulateur perverse conforté par sa famille .On arrive même à sourire tellement elle dédramatise certaines situations qui deviennent cocasses.Un très bon roman sur un sujet difficile encore plus d'actualité avec le confinement.
Commenter  J’apprécie          240
livrement_ka
  09 janvier 2019
Titre :  BATTUE !
Auteur : Virginie Vanos
Editions : Edilivre classique Collection
Genre : Témoignage
Dépôt légal : Mars 2013
Nombre de pages : 227
Prix : 22,50 €
Deuxième livre de l'année 2019

Présentation du livre : C'est un livre entre le poche et le grand. Encore une fois le format que j'affectionne. Je lis le plus souvent le soir après manger, soit dans mon canapé soit dans mon lit, et il est vrai que ces formats sont idéaux à tenir et écrits suffisamment gros.
La couverture est semi-rigide , blanche (très sobre), avec juste le titre au milieu, le nom de l'auteur en haut, et des éditions en bas.


Résumé : 
L'auteure raconte deux ans de sa vie passée au côté d'un compagnon violent tant physiquement, que verbalement et psychologiquement. 
Ce compagnon est issu d'une famille aisée iranienne et a une soeur. Cette famille le soutient.
Virginie quant à elle a un frère Dimitri avec lequel les relations ne sont pas au beau fixe. Ils semblent appartenir à deux mondes différents. Ils vivent chez leurs parents. 
Virginie se laisse au fil du temps envahir par cette relation toxique et au final dévastatrice pour sa santé, son moral. Cette relation devient néanmoins plus que prenante pour elle et elle n'arrive pas à s'en défaire ni à se sortir de ce tourbillon de décadences.
Un évènement va permettre un rapprochement entre Virginie et son frère, qui n'aura alors de cesse de protéger sa soeur à sa manière.
Sa relation avec Reza devient vite angoissante et oppressante. Est-ce sa fragilité ou au contraire sa force qui l'oblige à rester avec lui et à revenir toujours vers lui. 
Virginie arrivera t'elle à sortir des griffes de ce compagnon anxiogène et pervers ??? de quelle manière ??? avec l'aide de quelles personnes ?? Arrivera t'elle à remonter la pente et à sortir de cet engrenage infernal ??

Avis :
Premièrement un grand merci à Virginie Vanos pour m'avoir fait parvenir ce livre en service de presse. 
Elle a une manière très à elle de raconter la souffrance qu'elle a endurée au cours de ses deux années avec ce compagnon totalement inhumain.
Peut être se cache t'elle derrière ce style pour ne pas vouloir se poser aux yeux des lecteurs en victime, et arriver à dépasser son côté pudique et le côté intime de son histoire ? Car elle semble ne cacher que peu de choses des humiliations qu'elle a subies et elle n'hésite pas à raconter la vie un peu légère qu'elle menait avant sa rencontre avec Reza.

Sur le fond de l'histoire :
L'auteure nous fait part de son mal-être et de sa rencontre avec une personne qui par sa personnalité à réussi à l'attraper dans ses filets.
Charmeur au début, Reza révèle vite son vrai visage de pervers, de personne violente.
Nous sommes en pleines violences conjugales : ses violences étant autant des violences physiques, que morales, verbales et surtout psychologiques. Comme tout pervers, ce dernier arrive à provoquer chez sa victime un sentiment de culpabilité et à se faire pardonner avec des mensonges, des pleurs.
Le lecteur, malgré tout, comprend peu à peu pourquoi Virginie, sans cesse humiliée, battue et torturée, perd confiance en elle et se retrouve à avoir peur que ce compagnon la quitte.
L'auteure nous emmène dans son combat pour lutter à sa manière contre cette personne néfaste.
Se sont mélés dans ma tête des sentiments :
- de haine (contre ce genre d'individus ; même si cela devient de plus en plus dénoncé par les femmes aujourd'hui),
- d'incompréhension (pourquoi Virginie ne part pas, qu'est ce qui la retient auprès de ce compagnon plus que pervers et totalement instable, addict des drogues, de l'alcool, d'une vie totalement dissolue),
- d'impuissance (lire après coup et ne rien pouvoir faire pour empêcher que cela ne se reproduise encore et encore)
- de colère (contre les personnages secondaires qui semblent être légèrement indifférents à tout cela ou tout simplement d'accord )
- de gâchis (les conséquences des drogues et de l'alcool sur toute personne)
- et aussi de soulagement (lors du rapprochement de Virginie et Dimitri et de la présence de Fabien, ami de toujours)

Sur la forme de l'histoire :
Je relève surtout que l'auteure narre avec ironie, et humour (noir) son histoire bouleversante. Les termes employés sont quelques fois vulgaires mais ne choquent pas tant ils font partie intégrante du récit et de l'ambiance. On assiste impuissants à ce déferlement de violence. 
Malgré l'aspect un peu brut de l'écriture, on ressent bien le sentiment de révolte de Virginie, qui ne cesse d'essayer de sortir de cette vie faite de décadences, avec sa force et sa santé. Elle semble faire ce qu'elle peut pour relever la tête mais toujours avec un esprit de vengeance. 
Les personnages sont présentés par l'auteur avec une fiche signalétique incluant notamment notamment les sentiments qu'elle éprouve pour eux.
Le livre est divisé en chapitre; lesquels sont agrémentés d'une ou plusieurs citations qui ont tout à fait leur place dans l'histoire.

Exemples :
On ne frappe pas un ennemi à terre. Mais alors quand ? Sacha Guitry
De nos jours on survit à tout sauf à la mort. Oscar Wilde

L'auteure utilise des phrases en majuscules pour exprimer des dialogues forts et puissants. Les mots semblent hurlés par les protagonistes.

Conclusion :
J'aime les livre de témoignages. Même si l'histoire est bouleversante, la manière de la raconter est quelque peu originale. Je l'ai lue en une seule fois.
N'ayant pas l'habitude de cette manière de raconter, je suis un peu mitigée mais je ne peux que vous pousser à le lire pour vous faire votre propre idée. Et l'histoire reste néanmoins un sujet d'actualité.

Sur l'auteur et son univers : cf edilivre
Virginie Vanos est née en 1979. Après un parcours scolaire des plus farfelus, elle est passée tour à tour sur les planches, devant les caméras et des deux côtés de l'appareil photo. Auteur de fascicules d'expo, de romans d'humour, d'un roman autobiographique et d'un essai sociologique ....
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
bookdream35
  28 mai 2018
Tout d'abord un immense merci à l'auteur qui m'a confié son ouvrage si poignant.
Battue! est un ouvrage qui comme son nom l'indique parle d'une femme battue. On suit à travers les pages la descente au enfer de cette jeune femme. On plonge peu à peu avec elle dans le calvaire qu'elle va vivre. Elle perd peu à peu tout ce qu'elle là, tout ce à quoi elle tien. Sa vie, sa famille, ses amis, ses études, tout! 
Ce livre montre bien qu'une fois sous l'emprise d'un bourreau il est plus que difficile de s'en défaire. Il y a un grand pas entre le dire et le faire. Ce jeune homme, si je peux appeler ce monstre ainsi, a détruit Virginie jusqu'au bout. Elle a été affaiblie au plus haut point, à travers ces pages, on ressent la détresse de cette jeune femme. Tout le monde la voyaient chutait mais personnes n'a pris la peine de lui demander, si ça allez, si elle avait besoin d'aide. Ils ont juste su la juger et l'enfoncer encore plus. Cet ouvrage montre  bien que dans ce genre de situation, on est seul. Il est impossible de concevoir d'en parler à sa famille, ses parents. Et comme le bourreau a tout fait pour vous exclure de la société vous voyez en lui, un bourreau, un ami, un homme, une sorte de sauveur, une planche de salut. 
Ce que relate ce livre, beaucoup de femme et d'homme le subissent mais très peu en parle. Ce que l'on retrouve dans ce témoignage c'est qu'il n'y a pas que la femme qui est battue. Il y a aussi Marc le beau frère de la victime qui lui aussi subit cela depuis 4 ans sans rien dire. Il encaisse coup après coup et ne bronche pas. 
Cet ouvrage montre aussi quand règle générale les bourreaux sont protégés par leur famille, leurs parents les voient comme de petites choses fragiles qu'il ne faut surtout pas brusquer. le bourreau est en protéger et forcément innocent. Si il s'est conduit comme ça, c'est qu'il était obligé, bah oui parce qu'avant tout il n'est qu'une victime. On peut voir aussi le soucis de dépense à l'alcool, ainsi qu'à toute drogue confondue. Ce livre parle de tellement de sujet en même temps mais ils sont tous liés les uns autres. Si il n'y avait pas eu l'alcool et la drogue est ce que ce monstre aurait été pareil? Je ne sais pas, peut-être après tout les substances illicites ont juste servit à montrer son vrai visage aux yeux du monde. 
En tant que victime, il est très dure de parler de tout cela. Je tire mon chapeau à l'auteure qui nous a confié cette histoire qui n'est pas des plus joyeuse. Grâce à sa plume, l'auteure nous amène avec elle dans sa vie, dans cet appartement où elle a vécu l'enfer. On ressent la colère, le chagrin, la peur puis la haine. Quand elle arrive à reprendre le dessus avec l'aide inespérée d'une personne totalement inattendue, on trouve au fil du temps une Virginie plus forte, pleine de vie et de santé. Une jeune femme qui a repris goût à la vie. C'est le retour d'une battante. Elle a du soutien où elle ne pensait plus en avoir.
Petit bémol dans l'ouvrage, je pense qu'une relecture n'aurait pas été utile. A plusieurs passage on retrouve des mots en trop ou en doublons, il manque même certaine mot à de rare passage. 
Mais dans son ensemble le livre est un véritable recueil, d'émotions, de sentiments, de confidences. On ressent vraiment le mal être de cette jeune femme. Et comme elle on comprend pas trop comment elle a réussi a se faire détruire ainsi. Ce genre d'homme a le pouvoir de vous manipuler sans que vous vous en rendiez compte.
Un ouvrage que je recommande fortement. Un témoignage poignant, qui ne laisse pas indifférent le lecteur. Une histoire contée avec une certaine légèreté, mais avec une grande puissance.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
mel_bouquine18
  29 juin 2021
Voici un récit « largement autobiographique » comme l'annonce l'auteure dans son préambule.
De septembre 2000 à 2002, Virginie Vanos a subi des violences de la part de son conjoint. Coups, torture, humiliation… Grâce à ce récit, elle se défait du statut de victime avec une ironie déconcertante.
Donner un avis sur un récit s'inspirant de faits réels me semble plus pertinent, la manière dont le sujet est abordé pouvant être critiquée. Au contraire, il est très difficile de chroniquer une autobiographie. La personne derrière ces lignes utilise l'écriture comme exutoire, employant la forme qui lui convient. Qui suis-je pour en juger ?
Ce que je peux vous dire sur ce récit, c'est qu'il m'a surprise de par le ton humoristique dont l'auteure se sert pour raconter son histoire. Un humour noir, tranchant. Un sarcasme poussé à son paroxysme. Je me dis d'ailleurs qu'il n'est possible d'employer ce ton, voire de tourner les choses en ridicule, qu'avec un recul conséquent, une remise en question, des mois de reconstruction. C'est sûrement aussi une manière de mettre de la distance avec cette période de sa vie, de s'en servir comme tremplin plutôt que de s'y noyer. C'est ainsi que les violences subies ne sont lisibles qu'en filigrane. Étonnement, ce choix permet d'en saisir toute la noirceur, toute la brutalité. Vous devinez, et ça suffit largement.
Au détour d'une rue, vous tombez amoureux. Il est charmant, vous êtes heureuse. Petit à petit, l'emprise. L'être aimé vous éloigne de vos amis, votre famille. Votre avenir n'a plus d'importance. Vous vivez à travers lui. Pour lui. La domination s'installe. Vous le ressentez dans votre âme, dans votre corps. Vous changez physiquement, moralement. Mais vous l'aimez. Alors vous restez. Les humiliations montent d'un cran. La violence aussi. Vous atteignez un poids plume. Votre corps vous parle. Il veut disparaître. Pour vous protéger. Vous constatez que la belle-famille protège toujours le harceleur. Toujours. Ou elle préfère fermer les yeux. Au péril de votre vie. Voire en espérant que vous ne vous releviez pas. Heureusement, le lien familial est plus fort que tout. Il vous donnera souvent l'impulsion nécessaire pour réapprendre à nager. Et enfin sortir la tête de l'eau. Ce sera long. Vous retombez dans les filets de l'être aimé. Peut-être même plusieurs fois. Jusqu'à ce que vous le détestiez pour de bon. Et comme l'auteure, de battue, vous deviendrez battante.
N'hésitez pas si ce genre de récit vous attire !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Jodyane
  08 janvier 2020
Merci à Virginie Vanos pour l'envoi de son SP qui est son histoire. Un témoignage difficile sur la relation toxique qu'elle a eu avec son compagnon. Elle a choisi l'humour pour en parler et c'est à mon avis un très bon choix, car du coup , on le lit très vite et sans appréhension .
Elle a vécu un véritable calvaire et réussi à me faire sourire malgré tout !
Reza dès le début, je ne l'ai pas aimé . Il est vulgaire, macho, sale, drogué, fainéant, pervers. Si Dimitri , le frère de Virginie , je l'ai trouvé grossier au début , j'ai vite changé d'avis quand il a enfin compris ce que endurait sa soeur , il m'a ému , c'est un chouette mec ! La mère de Virginie , la psy, est bien là seule à avoir senti que cet homme n'était pas pour sa fille, une femme intelligente et son père aussi un vrai mec , même s'ils n'ont pas toujours eu toutes les ficelles pour l'aider .
Virginie , sous l'emprise de ce tyran s'en prend plein la tronche et si parfois, j'ai compris pourquoi elle restait. J'avoue que parfois je n'ai pas compris du tout .La vengeance est un plat qui se mange froid mais quand même ! J'ai cru qu'elle redevenait elle-même quand elle a repris sa couleur de cheveux. Je me suis dit qu'elle avait besoin de se retrouver pour agir et j'ai crié " bravo ", bravo et j'y ai cru ! Et bien non, à ma grand stupeur Virginie continue de vivre avec lui.
La psychologie c'est difficile à comprendre . Mais quand elle est victime de la piqûre à l'insuline , là je n'ai pas compris du tout sa réaction .Pourquoi rester auprès d'un "assassin " c'est vraiment très grave ce qu'il a fait ! J'avais envie de rentrer dans le livre, d'aller la chercher et l'emmener loin de tous ces malades !
J'ai adoré les fiches qu'elle nous fait sur les personnages qui l'entourent , c'était excellent et parfois très drôle .
Bon , Virginie s'en et est sorti c'est le principal . Bravo à elle d'avoir eu enfin la force de quitter cet ordure.Virginie je vous souhaite tout le bonheur du monde .
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
Laurie_lucasLaurie_lucas   24 avril 2018
Mais il m'a déjà dit qu'il m'aimait, donc il va changer, logique non? Comme je l'ai déjà dit, à vingt ans, on n'est pas très futé, et même si l'on prétend le contraire, on a toujours tendance à croire au Père Noël, aux rennes et aux petits lutins.
Commenter  J’apprécie          40
ReaderOtterReaderOtter   28 mai 2021
-Salut mon cœur !
- Ave à toi.
Il ne remarqua même pas que je me foutais ouvertement de sa vilaine gueule.
Commenter  J’apprécie          10

Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

QUIZ LIBRE (titres à compléter)

John Irving : "Liberté pour les ......................"

ours
buveurs d'eau

12 questions
211 lecteurs ont répondu
Thèmes : roman , littérature , témoignageCréer un quiz sur ce livre