AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2505005753
Éditeur : Dargaud (03/07/2009)

Note moyenne : 3.99/5 (sur 297 notes)
Résumé :
Valentine est maintenant au lycée et son groupe de copines est dispersé dans différentes classes. Elles se font toutes de nouveaux amis, chacune de son côté. C'est peut être l'occasion de faire de nouvelles rencontres, voire de se rapprocher de Félix...
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses et Avis (33) Voir plus Ajouter une critique
Lunoelle
  20 juillet 2009
Désormais au lycée, Valentine change sensiblement d'ami(e), mais demeure très amoureuse de Félix. Suite d'une chronique sentimentale adolescente d'une extrême justesse et sensibilité. A découvrir, même par les plus rustres.
L'histoire : C'est les grandes vacances pour Valentine, entre la classe de troisième et la seconde. Chez sa copine Emilie, elle passe une vraie semaine de délassement et découvre la cire à épiler… Puis elle s'ennuie ferme à la plage en famille. Ce qui ne l'empêche pas, un soir, de sortir rapidos avec un mec, plutôt con et laid. Juste de quoi ne pas avoir à mentir cette année sur ce sujet, à la rentrée avec les copines. Cette année scolaire, elle intègre donc le lycée, de l'autre côté du grillage du collège. Elle suit le mouvement des autres, donc elle n'est pas vraiment perdue, même si ses copines sont réparties dans d'autres classes. Toutes se retrouvent aux récrés pour délirer et fumer des taffes. La plupart du temps, c'est contre le grillage, car ainsi, elles peuvent communiquer avec Julie, qui a redoublé. Valentine partage toujours sa passion pour les mangas avec Yamina, mais se détache peu à peu d'Emilie, décidément trop critique et exclusive vis-à-vis de ses nouvelles connaissances de sa classe. Notamment Gaëlle, malgré son attitude de bêcheuse, se révèle être très sympa. Sinon, elle se rapproche aussi de Juliette, qui danse super bien le hip-hop. Et puis, bien sûr, il y a les garçons : elle a une relation un peu ambiguë Mathys… elle supporte Baptiste, un grand boutonneux dépressif, drôle mais trop collant… Surtout, elle est toujours transie d'amour pour Félix, le mec le plus intimidant de la galaxie. Elle bloque total quand elle l'aperçoit…
Ce qu'on en pense sur la planète BD : Au premier tome, Valentine était « chenille ». le lecteur l'observe à présent dans sa phase « chrysalide » : dans cet épisode charnière de la trilogie prévue, Valentine murit effectivement beaucoup. Elle prend progressivement conscience de certaines choses, avec toute la mesure et la retenue permises par les 190 planches en noir et blanc du moyen format. L'auteur(e), Vanyda, réitère son dessin extrêmement influencé par le manga. Si l'emploi à surdose des multiples trames de gris finit parfois par nuire à la lisibilité, elle épate dans la « gestion graphique du moment », très habile. En effet, malgré l'auto-centrage de l'auteur sur le personnage de Valentine, on ne se lasse jamais de ce sujet hyper sensible, car les cadrages varient la distance afin de se mettre au diapason des émotions. Les moments de plénitude, muets, alignent des cases panoramiques, aux décors simples et zens (à l'image de la couverture, qu'on pourrait résumer par : l'enfant, l'ado, l'adulte). Inversement, les soirées arrosées ou les séquences de déconne entre copines se mettent en scène dans un découpage plus serré, avec beaucoup de détails dans les cases. En accord avec cette habile « mise en scène », la psychologie des personnages est d'une grande justesse. Au-delà de la crédibilité de leurs rapports et de leurs réactions, on vit véritablement les émois et les dilemmes de Valentine. Vanyda dispose d'un véritable talent pour ce faire, une arme de séduction massive rare et précieuse : on a beau être un adulte de sexe masculin, limite bourru et blasé (warrior, quoi), impossible de décrocher une fois les premières pages entamées. Ce qui est surtout très fort, c'est que le suspens prend racine dans le train-train lambda d'une ado normale ! Sans doute y a-t-il une part d'autobiographie dans cette virtuose retranscription de cet âge charnière… Une enfant devient femme et abandonne son attitude timorée pour se trouver elle-même. Quel papillon va-t-elle devenir ? Trouvera-t-elle l'amour, le vrai ? A découvrir dans le dernier volet de la trilogie (Celle que… je suis).
Benoit Cassel
Lien : http://www.planetebd.com/BD/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Lunoelle2
  04 janvier 2010
Désormais au lycée, Valentine change sensiblement d'ami(e), mais demeure très amoureuse de Félix. Suite d'une chronique sentimentale adolescente d'une extrême justesse et sensibilité. A découvrir, même par les plus rustres.
L'histoire : C'est les grandes vacances pour Valentine, entre la classe de troisième et la seconde. Chez sa copine Emilie, elle passe une vraie semaine de délassement et découvre la cire à épiler… Puis elle s'ennuie ferme à la plage en famille. Ce qui ne l'empêche pas, un soir, de sortir rapidos avec un mec, plutôt con et laid. Juste de quoi ne pas avoir à mentir cette année sur ce sujet, à la rentrée avec les copines. Cette année scolaire, elle intègre donc le lycée, de l'autre côté du grillage du collège. Elle suit le mouvement des autres, donc elle n'est pas vraiment perdue, même si ses copines sont réparties dans d'autres classes. Toutes se retrouvent aux récrés pour délirer et fumer des taffes. La plupart du temps, c'est contre le grillage, car ainsi, elles peuvent communiquer avec Julie, qui a redoublé. Valentine partage toujours sa passion pour les mangas avec Yamina, mais se détache peu à peu d'Emilie, décidément trop critique et exclusive vis-à-vis de ses nouvelles connaissances de sa classe. Notamment Gaëlle, malgré son attitude de bêcheuse, se révèle être très sympa. Sinon, elle se rapproche aussi de Juliette, qui danse super bien le hip-hop. Et puis, bien sûr, il y a les garçons : elle a une relation un peu ambiguë Mathys… elle supporte Baptiste, un grand boutonneux dépressif, drôle mais trop collant… Surtout, elle est toujours transie d'amour pour Félix, le mec le plus intimidant de la galaxie. Elle bloque total quand elle l'aperçoit…
Ce qu'on en pense sur la planète BD : Au premier tome, Valentine était « chenille ». le lecteur l'observe à présent dans sa phase « chrysalide » : dans cet épisode charnière de la trilogie prévue, Valentine murit effectivement beaucoup. Elle prend progressivement conscience de certaines choses, avec toute la mesure et la retenue permises par les 190 planches en noir et blanc du moyen format. L'auteur(e), Vanyda, réitère son dessin extrêmement influencé par le manga. Si l'emploi à surdose des multiples trames de gris finit parfois par nuire à la lisibilité, elle épate dans la « gestion graphique du moment », très habile. En effet, malgré l'auto-centrage de l'auteur sur le personnage de Valentine, on ne se lasse jamais de ce sujet hyper sensible, car les cadrages varient la distance afin de se mettre au diapason des émotions. Les moments de plénitude, muets, alignent des cases panoramiques, aux décors simples et zens (à l'image de la couverture, qu'on pourrait résumer par : l'enfant, l'ado, l'adulte). Inversement, les soirées arrosées ou les séquences de déconne entre copines se mettent en scène dans un découpage plus serré, avec beaucoup de détails dans les cases. En accord avec cette habile « mise en scène », la psychologie des personnages est d'une grande justesse. Au-delà de la crédibilité de leurs rapports et de leurs réactions, on vit véritablement les émois et les dilemmes de Valentine. Vanyda dispose d'un véritable talent pour ce faire, une arme de séduction massive rare et précieuse : on a beau être un adulte de sexe masculin, limite bourru et blasé (warrior, quoi), impossible de décrocher une fois les premières pages entamées. Ce qui est surtout très fort, c'est que le suspens prend racine dans le train-train lambda d'une ado normale ! Sans doute y a-t-il une part d'autobiographie dans cette virtuose retranscription de cet âge charnière… Une enfant devient femme et abandonne son attitude timorée pour se trouver elle-même. Quel papillon va-t-elle devenir ? Trouvera-t-elle l'amour, le vrai ? A découvrir dans le dernier volet de la trilogie (Celle que… je suis).
Benoit Cassel

Lien : http://www.planetebd.com/BD/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
martinperez
  14 février 2013
Il est tard genre très tard et donc c'est le moment de faire un trois-contre-un, une critique 3x1 je veux dire; à quoi pensiez-vous encore ? Qu'il me manque deux doigts ?
La série "Celle que ..." nous permet de suivre l'histoire de Valentine en format triptyque édité en noir/blanc où en couleurs car j'ai cru comprendre que l'éditeur les ressorts en 6 volumes moins épais mais en couleurs. Je doute que ce soit fait juste pour le plaisir des yeux (le dieu $$ surement derrière cela) mais d'après ce que j'ai vu , c'est pas mal du tout et cela donne une autre ambiance (j'ai également mis une photo ^^)
Valentine est une fille qui est au lycée, en troisième ; Fille de divorcée, elle habite seule avec sa mère dans un petit appartement (ou dans tous les cas le papa est loin); Pure adolescente de sa génération, elle vit son quotidien avec sa bande de copines Emilie, Julie et Yamina la fan de manga. Ces préoccupations quotidiennes sont celles des filles de leurs âges : les garçons évidemment, les interdits tel que l'alcool, la cigarette et j'en passe ; c'est l'âge des découvertes ... Grâce à sa bande de copine, On suit comment Valentine va tisser ces différents liens sociaux, se construire, éclore tel une chrysalide avant de devenir un joli papillon, une femme.
La découverte de la cire à épiler (aïe, ça fait mal), le mec un peu craignos qui vous drague en vacances, les rendez-vous à la récré pour fumer une clope à travers un grillage, les premières disputes avec ces amies et parfois la prise de distance avec certaines qui sont trop exclusives ou élitistes ou qui n'évoluent plus avec vous. de nouvelles copines aussi comme Juliette la super danseuse de hip-hop ... et puis Félix, ce garçon qui l'intimide comme pas possible quand elle le voit ...
Vous l'avez compris (ou pas mais c'est pas grave sinon ça veut juste dire que t'es au fond de la classe ^^) ... c'est un chronique sur l'adolescence féminine qui est écrite et dessinée avec une justesse. La psychologie des personnages est finement décrite et l'on sent que l'auteure à vécue la chose , qu'il y a un petit quelque chose d'autobiographique. L'évolution jusqu'à la maturité, celle qui nous rend plus grand(e) et le tout exprimé avec retenue.
Découpé en trois volumes d'une 100aine de pages chacune pour en faire une jolie trilogie, on découvre dans le premier volume ce qu'el n'est pas, le deuxième ce qu'elle voudra être et finalement ce qu'elle sera.
Cela plaira aux filles en fleur, aux ados, aux adultes aussi et toute personne qui aura une fibre un peu féminine où curieuse. J'ai été étonné d'avoir aimé cette bd alors qu'au final il y a pas de baston, de méchant, de quête etc ... c'est juste beau, ça se laisse lire et c'est criant de vérité. Une belle page à mon gout qui sonne très vrai et je suis sure que pas mal de fille vont dire "dingue, c'est exactement moi!".
Graphiquement, on ne saurait nier que Vanyda (rien à voir avec Veronique et Davina) à un style très manga avec une pointe de bd franco-belge, on peut être aussi perturbé au début par l'utilisation du tramage de gris qui choque un peu mais on s'y habitue rapidement, mais cela choque tout de même quand on ne s'y attend pas ;)
De beau moment de plénitude, de calme, de vide. C'est simple, c'est beau, c'est vrai ... A lire, même si vous avez l'âme d'un poteau télégraphique ou si vous êtes fan de Steven Seagal.
Evidemment, voici l'avis de ma warrior de fille qui a lue les trois volumes (avalée j'aurai pu dire) :
C'est bien mais c'est pas très bien dessiné, c'est pas comme les mangas. Mais j'ai beaucoup aimé :)
Lien : http://lacasebd.overblog.com..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Arrietty
  04 novembre 2014
Dans cette suite aussi jolie et fluide que le premier opus, j'ai retrouvé avec un grand plaisir, une Valentine plus assurée et au caractère s'affirmant peu à peu.
Arrivant au lycée, Valentine s'éloigne de ses amies et découvre des personnes quelle avait toujours jugée trop vite. Elle s'affirme et se construit et c'est un plaisir de la voir évoluer et changer peu à peu.
L'adolescent plutôt timide et effacée de "Celle que je ne suis pas" se transforme sous nos yeux, de la chenille au papillon.
Un second tome, suspendu, fragile comme du verre qui laisse une infinie légerté une fois refermé.
Commenter  J’apprécie          70
MarquePage
  13 mars 2017
Pas de grandes révolutions dans ce tome par rapport au précédent. Et c'est tant mieux !
Les filles ont un peu muries. Valentine s'émancipe et s'affirme. Une belle évolution sans qu'elle soit non reconnaissable. Elle est touchante, elle a des valeurs. Les relations les uns envers les autres sont justes et sans jugement. Complexes. Très réalistes. On s'identifie très facilement.
Les personnages sont nombreux, on a tous les styles et toutes les personnalités qu'on peut effectivement croiser au lycée. Difficile de ne pas faire le rapprochement avec sa propre expérience.
On retrouve la douceur de Vanyda. Les dialogues sont justes, ni cucu, ni creux. Elle arrive à casser un rythme linéaire avec alternance de réflexion, de relation avec les autres et les différentes étapes de l'adolescence.
Les dessins sont toujours simples et efficaces à inspiration manga, aux mimiques expressifs. le noir et blanc évite de nous perdre et permet une lecture facile.
On adore feuilleter les pages, découvrir l'histoire et les sentiments de Valentine. On en redemande.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40

critiques presse (1)
Lecturejeune   17 février 2012
Lecture Jeune, n°131 - septembre 2009 - Après Celle que je ne suis pas (voir LJ n°127) dans lequel Vanyda dressait un portrait de Valentine, collégienne effacée, elle nous livre un album qui retrace le quotidien de la jeune fille qui vient d'intégrer le lycée. Sa bande d'amies se délite peu à peu, ce qui permet à Valentine de rencontrer de nouvelles personnes : Juliette, une excellente danseuse de hip-hop, Gaëlle, qui sous airs de première de la classe se révèle très sympathique, ou encore Baptiste, un grand garçon boutonneux et dépressif qui ne manque pas de dérision.
D'un point de vue formel, on retrouve, comme dans le premier tome, une forte influence du manga dans le trait de Vanyda. L'auteur poursuit sa chronique subtile de l'adolescence. Valentine grandit et prend peu à peu confiance en elle. Moins écrasée par les personnalités fortes de ses amies, elle est plus ouverte et plus joyeuse. Les flirts sont toujours au centre de ses préoccupations, tout comme l'image qu'elle donne d'elle-même. Il se passe peu de chose dans les albums de Vanyda si ce n'est l'essentiel. Elle prend plaisir à dessiner les postures des adolescents comme si elle n'avait jamais cessé de les observer. Une telle justesse permet au lecteur de se fondre dans l'univers du lycée et de se reconnaître dans les interrogations de cette adolescente. Anne Clerc
Lire la critique sur le site : Lecturejeune
Citations et extraits (5) Ajouter une citation
angie22angie22   08 décembre 2013
- Tu ne te souviens pas de moi ?
- Heu... pas trop non.
- L'année dernière, dans le square avec tes copines et Christophe qui sortait avec Emilie... y avait aussi Marc, qui vous a couru après, et puis un gars insignifiant... c'était moi.
Commenter  J’apprécie          220
BibliotekanaBibliotekana   10 juillet 2013
-Ca va mon décolleté, ça fait pas trop pute ?
-Heu... non ça va.
-Et t'as vu ce super jean taille basse qui me fait une descente de reins de dingue ? Si avec ça je chope pas un mec ce soir, je comprends pas.
Commenter  J’apprécie          30
MarquePageMarquePage   13 mars 2017
- Je trouve ça dégradant pour la femme !
- Oh ! Ca va ! C'est qu'un manga !
- Ca n'empêche pas de transmettre certaines valeurs...
Commenter  J’apprécie          30
BibliotekanaBibliotekana   10 juillet 2013
Message Mathys : "Fé attention à toi petite fille, je seré pas tjrs là pour te surveiller ;)"
Commenter  J’apprécie          40
ArriettyArrietty   11 octobre 2014
- Au fait, tu aimes bien le foot ?
- A regarder ou à jouer ?
- A regarder bien sûr ! De toute façon, t'est une fille, tu pourrais pas jouer...
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Vanyda (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de  Vanyda
Vanyda - Entre ici et ailleurs .A l'occasion du Festival International de la Bande Dessinée d'Angoulême 2016, rencontre avec Vanyda autour de son ouvrage "Entre ici et ailleurs" aux éditions Dargaud. Retrouvez le livre : http://www.mollat.com/livres/vanyda-entre-ici-ailleurs-9782505064718.html Notes de Musique : Drop of Water In the Ocean by Broke For Free. Free Music Archive. Visitez le site : http://www.mollat.com/ Suivez la librairie mollat sur les réseaux sociaux : Facebook : https://www.facebook.com/Librairie.mollat?ref=ts Twitter : https://twitter.com/LibrairieMollat Instagram : https://instagram.com/librairie_mollat/ Dailymotion : http://www.dailymotion.com/user/Librairie_Mollat/1 Vimeo : https://vimeo.com/mollat Pinterest : https://www.pinterest.com/librairiemollat/ Tumblr : http://mollat-bordeaux.tumblr.com/ Soundcloud: https://soundcloud.com/librairie-mollat Blogs : http://blogs.mollat.com/
+ Lire la suite
autres livres classés : adolescenceVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Celle que ... je voudrais être

Comment s'appellent les deux personnes avec qui elle traine ?

Gaëlle & Mathys
Batiste & Yaëlle
Gaëlle & Batiste
Yaëlle & Mathys

7 questions
1 lecteurs ont répondu
Thème : Celle que..., tome 2 : Je voudrais être de VanydaCréer un quiz sur ce livre