AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782266323154
448 pages
Pocket Jeunesse (13/01/2022)
4.54/5   80 notes
Résumé :
Suite à l'échec de l'attaque du Conclusar, les combattants de l'Aube ont été décimés, Tim a disparu et Solstan est passé à l'ennemi.
Elia, activement recherchée par le Palatium, doit fuir la Cité pour survivre.
Dans un monde fait d'injustice et de violence où les Passeurs d’Âmes ont désormais les pleins pouvoirs, elle devra affronter le pire.
Seule face à la puissance du Palatium, saura-t-elle se relever et sauver ceux qu'elle aime ?
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (34) Voir plus Ajouter une critique
4,54

sur 80 notes
5
19 avis
4
11 avis
3
3 avis
2
0 avis
1
0 avis

Yendare
  03 août 2020
L'un des bons moyens de savoir si on a aimé une saga et ce sentiment de regret que l'on a une fois la dernière page tournée car c'est déjà terminé, j'ai ressenti celle-ci en lisant les dernières pages de cette très bonne dystopie jeunesse.
C'est que l'on s'attache tout de même au personnage et celui d'Élia l'est indéniablement et il faut dire que l'auteure n'épargne pas vraiment cette dernière au cours de ce tome mais pas les autres non plus il faut dire. Il y a de la torture, des trahisons et des morts au cours de ce dernier tome très prenant. Elia, Tim, Solstan, Arhia, Alek et la résistance font de leur mieux pour survivre dans ce monde cruel et injuste et tenteront de se relever du terrible coup qu'a subi la résistance pour continuer la lutte. Mais Élia est fatigué, trop de mort, trop de douleur, trop de poids sur ses épaules. La jeune femme ne croit plus avoir la force de se battre. Pourtant pour sa soeur Édeline  et son père la jeune femme se relèvera et se battra jusqu'à la fin.
J'ai aimé le traitement que l'auteure à accorder au traite de la résistance qui vient un casser le côté manichéen que l'on retrouve dans la série, on a ici un très beau personnage gris, et cela permet d'ailleurs à l'auteure de faire  un dénouement très réussi.
J'aurais été en effet un peu déçu de voir que cette saga se termine par un total Happy-End et je fus donc content de voir que ce n'était pas le cas ici, je trouve le dénouement de la trilogie particulièrement réussie et émouvant.
Entre actions, rebondissement et moment d'émotion j'ai dévoré ce dernier tome très rapidement. Elia la passeuse d'âme est une dystopie jeunesse réussie, très agréable à lire porté par des personnes attachants et une intrigue rondement menée par Marie Vareille. Je ne pense pas lire ses autres romans pour adultes mais s'il elle fait d'autre roman jeunesse je les lirais sans le moindre doute car cette trilogie fut vous l'aurez compris une très belle découverte.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          452
iris29
  14 juillet 2019
Action, action, et encore action pour le dernier tome de cette trilogie...
Tim a disparu, Solstan est passé à l'ennemi, Max est considéré comme traître, ,alors qu'Alek lui, l'est vraiment ...
Et Elia , aidée de ses amis ( les vrais comme les faux...), va passer à l'action... Il faut dire qu'elle est poursuivie, ses jours sont comptés et puis, a t' elle encore quelque chose à perdre ?
Action, revirement de situation, suspens, coups tordus, rédemption pour ce bouquet final. Mais quand on sait lire entre les lignes, on se rend compte que Marie Vareille fait passer deux ou trois idées de tolérance, de justice, de morale, de générosité, de courage ...
Les trois tomes se valent , ils sauront séduire les adolescentes qui aiment les héroïnes au caractère bien affirmé.
Et même si je préfère cet auteure dans le registre pour adulte (forcément...), j'ai été bluffée par sa capacité à changer de genre...
Challenge Mauvais Genres.
Commenter  J’apprécie          410
atouchofbluemarine
  23 avril 2019
On l'aura attendu cette conclusion ! Mais quel plaisir d'arriver au bout de cette trilogie épique. Marie Vareille est loin de n'être qu'une romancière « chick-lit » de talent, elle est également une grande rédactrice de livres fantastiques et elle n'hésite pas à nous le prouver avec cette histoire si prenante. Sous des airs de Divergente, Hunger Games et autres récits à la mode qui ont remis les jeunes à la lecture, Elia la Passeuse d'âmes est une histoire qui met en scène des personnages au caractère fort, prêt à se rebeller contre l'ordre établi, le tout dans un décor dystopique qui incite à la rébellion!
Si vous avez lu les tomes précédents, vous savez donc qu'Elia est une jeune fille rousse – une exception digne d'une légende – qui se retrouve à devoir travailler avec les nosobas, la basse classe de la société. Dans le tome 1, Elia découvre le travail presque forcé, les conditions humaines désopilantes dont souffrent ses camarades au quotidien et se rend compte que quelque chose ne va pas dans sa société. Par ailleurs, une prophétie à propos d'une jeune fille rousse semble lui correspondre… autant vous dire que beaucoup d'espoirs reposent sur ses frêles épaules ! Heureusement, Elia se fait rapidement des amis et ce ne sont pas des peureux! Ils sont prêts à se battre à ses côtés pour rétablir un ordre juste pour le bien de la communauté.
Dans ce troisième et dernier tome, nous retrouvons Elia juste après l'attentat du Conclusar où de nombreuses personnes ont perdu la vie. Elia est seule, ne sait pas si sa soeur est vivante et se sent poursuivie de tous les côtés. Des moments difficiles l'attendent… peut-être même trop difficile pour cette jeune femme qui a déjà vécu beaucoup plus en quelques mois que certains dans une vie entière. Et on ne mentionnera même pas Solstan, son ami et personne de confiance qui se retrouve soudainement dans le camp ennemi à trahir tous ceux qu'il avait tenté d'aider au préalable.
Injustice, violence, abus de pouvoir, travail forcé, négligence envers les plus pauvres… Marie Vareille nous dresse là le portrait d'une société abusive, inégale et injuste. Un décor parfait pour y faire se balader des individus courageux qui ne rêvent que d'une chose : renverser la balance. On pourrait qualifier ce livre de lutte de classe romancée. Rajouter à cela un peu de destin et hasard grâce à la prophétie qui nous fait de l'oeil depuis le tome 1, vous arriverez à un résultat majestueux digne des meilleurs films hollywoodiens.
Tous les personnages secondaires que nous avons appris à mieux connaitre dans le tome 2 se rejoignent ici pour se battre ensemble contre ceux qui se sont emparés du pouvoir pendant que le président est aux abonnés absents… J'ai particulièrement adoré suivre la jeune Arhia, la fille aux compétences informatiques que vous voudriez d'office avoir dans votre équipe de l'apocalypse. Mais nous retrouvons aussi Tim, Alek, Solstan…. bref, on ne s'ennuie pas une seconde 🙂
Franchement, j'espère que ce roman va réussir à se faire une place dans l'édition anglophone et pourquoi pas jusqu'à hollywood. Car il mérite tout le succès qui lui revient. J'ai adoré ce troisième tome. Il mêlait à la fois action, émotion, brutalité et douceur, destin et liens du sang. Je n'ai pas vu les pages défiler et j'ai déjà hâte de relire l'intégralité en une seule fois. Pour vraiment m'imprégner des pensées et des actions de chaque personnage. Si vous aimez les récits dystopiques, je ne peux que vous le recommander. Marie a réussi son pari ! Ecrire une trilogie Young-Adult qui fait frissonner ses lecteurs de part la France, la Belgique… et pourquoi pas plus loin… c'est tout ce que je souhaite à cette héroïne aux cheveux de feu ! A lire, à relire !!! Au revoir Elia et tous les autres. Vous allez me manquer !!!
Lien : https://wp.me/p4zpOd-4bV
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
LysandreAsaelo
  09 mai 2021
J'ai lu les trois tomes d'un coup donc mon esprit a un peu de mal à séparer mon ressenti pour ce tome 3 par rapport à mon ressenti global, mais ce que je peux dire, c'est que j'ai lu ce tome d'une traite sans pouvoir m'arrêter !

On suit toujours nos personnages chouchous, et encore une fois, on les voit bien évoluer. Je pense que celui qui a le plus changer est Tim, que j'apprécie un peu plus dans ce tome. La relation entre Sol et Elia, est vraiment géniale, surtout dans ce tome où les amis et les ennemis se confondent. 
Encore une fois, l'alternance des points de vue donne au lecteur une meilleure vision de l'histoire, des conflits et des manigances qui pèsent sur les personnages. 
Je n'en ai pas parlé dans la chronique des deux premiers tomes, mais l'antagoniste principale de la saga, cette passeuse d'âme bientôt au pouvoir, fait froid dans le dos.
C'était une lecture super entraînante, pleine d'émotion et d'action. Il y avait tellement de moments critiques, des retournements de situation pas possibles !
J'ai été super contente que ce ne soit pas si manichéen à la fin, qu'il n'y ai pas des changements de camps à tour de bras vers les "gentils", que le peuple ne semble pas découvrir comme ça en une nuit qu'oppresser les gens c'est mal. Tout s'est fait petit à petit et ça donne encore plus de crédibilité à l'univers et à l'intrigue.
La fin était poignante et je n'ai pas pu m'empêcher de verser des larmes ! C'est un troisième tome qui conclut à merveille la saga. 

En conclusion, c'était une très bonne trilogie que je vous encourage à lire. Ce n'est pas un coup de coeur, le fond du roman n'est pas spécialement original, mais l'autrice a su utiliser les meilleurs éléments de ce trope et emmener dans son intrigue beaucoup de choses inédites et bien trouvés.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Maliae
  30 octobre 2019
Pour ce troisième tome on retrouve une Elia qui a perdu toute combativité en apprenant la mort de sa soeur, et qui décide simplement de disparaître car elle se sent coupable. On a aussi Sol qui est devenu défenseur et qui suit sans réfléchir les ordres qu'on lui donne. Quant à Tim, on ne sait pas ce qu'il est devenu.
Ce tome m'a rendu dingue, il y a beaucoup d'actions, beaucoup de retournements de situation, beaucoup d'événements. On retrouve des personnages très fragilisés mais qui vont devoir se battre.
C'était si bien, j'étais inquiète pour tout le monde, j'ai détesté Varnaka, et j'ai eu du mal avec Alek, même si on sentait bien qu'à l'intérieur il était en train de changer.
L'autrice sait comment faire monter la pression et nous balader. Difficile de lâcher le livre, les chapitres se bouffent à une vitesse hallucinante, d'autant plus qu'ils sont assez courts et qu'on les enchaîne sans réussir à lâcher le bouquin.
Je me suis tellement attachée à tout ce petit monde. Elia qui n'a envie de blesser personne, Sol qui est complètement perdu, Arhia qui va devoir faire un choix, Tim pour qui on a peur qu'il soit arrivé quelque chose.
La fin m'a beaucoup plu, elle était très touchante, très émouvante, j'ai versé une larme. Je suis triste de devoir lâcher les personnages, j'étais tellement attachée à eux.
En bref, c'était une très bonne trilogie que je ne regrette pas d'avoir testé même si je ne savais pas à quoi m'attendre. J'aime de plus en plus cette autrice, car ses livres ne m'ont jamais déçu.
Lien : https://jetulis.wordpress.co..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90

Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
iris29iris29   14 juillet 2019
Dans la vie, il y a ceux qui choisissent de voir qu'il fait nuit et ceux qui savent que plus il fait sombre, mieux on peut voir les étoiles.
Commenter  J’apprécie          250
AkatsukiIkariAkatsukiIkari   21 août 2019
Tu dois apprendre à accepter l'échec et à en tirer les leçons qui te permettront de progresser, ou alors tu deviendras arrogante. Ce qui est grave ce n'est pas d'échouer, c'est de ne pas essayer. Celui qui ne connaît pas l'échec n'apprend jamais rien.
Commenter  J’apprécie          50
Sokeefe1234Sokeefe1234   28 mars 2021
Une lettre, trois chiffres et trois petits mots s'affichaient dans le cadre indiquant la piste qu'elle était en train d'écouter, cette fameuse piste 12 qu'elle se passait en boucle depuis qu'Alek lui avait fait découvrir.

...

Elle en ignorait la signification, mais ça sonnait bien, comme les notes dans ses oreilles : triste, sérieux et dramatique, plus grand que l'humanité, la guerre, la vie et la mort. Elle eut un petit sourire, copia le nom pour le donner à son virus, enregistra et commença à coder.

...

Quelques lignes de code, inoffensives en apparence, qu'elle avait baptisées :

"K626 -Lacrimosa dies illa ".
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Mag3375Mag3375   27 décembre 2019
Je ne crois pas aux prophéties, je crois à l'action, à la décision de se battre pour ce qui est juste.
Commenter  J’apprécie          10
Delire2014Delire2014   01 novembre 2019
Plus il fait sombre, mieux on voit les étoiles.
Commenter  J’apprécie          20

Videos de Marie Vareille (17) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Marie Vareille
Bouleversant, tout simplement !
Léa, 16 ans, est une championne de basket promise au plus bel avenir. Mais les certitudes n'existent pas et Léa va le découvrir de la plus cruelle des manières. Comment rebondir quand sa vie s'écroule ? Peut-être grâce au soutien d'Anthony que le hasard a mis sur sa route. Pas besoin d'aimer le basket (ni même les spaghettis !) pour être touché au coeur par ce roman juste et sensible. https://bit.ly/Le-syndrome-du-spaghetti
Marie Vareille a eu son premier coup de foudre à six ans et demi, le jour où elle a lu un roman pour la première fois. Diplômée en management de l'ESCP-Europe et de l'université de Cornell aux États-Unis, elle n'a pas pour autant oublié son amour des histoires et travaille quotidiennement à accomplir sa vraie vocation : rêveuse professionnelle. Écrivain un brin geek et accro à son smartphone, elle fait aussi de la communication sur le web. En plus de la saga Elia, la passeuse d'âmes, dont le tome 1 s'est vendu à 6 000 exemplaires au Club, elle écrit également des romans pour adultes (chick-lit).
+ Lire la suite
autres livres classés : dystopieVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Elia, la passeuse d'âmes tome 1

Quel âge a Elia au début de l'histoire ?

16
14
17
18

9 questions
17 lecteurs ont répondu
Thème : Elia, la passeuse d'âmes, tome 1 de Marie VareilleCréer un quiz sur ce livre