AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Citations sur Quand sort la recluse (88)

domisylzen
domisylzen   18 octobre 2017
Un petit verre tue les vers.
Commenter  J’apprécie          221
Lolokili
Lolokili   02 juillet 2017
– J’ai perdu mon portable à Grimsey.
– Où cela ?
– Dans des excréments où une brebis l’a enfoncé d’un coup de patte.
– Et vous n’avez pas tenté de l’extraire jusqu’à épuisement ?
– Ne mésestimez pas la puissance d’un sabot de brebis, Retancourt. Il devait être brisé.
– En attendant vous êtes sans téléphone ?
– J’ai pris celui du chat. Enfin, celui qui est posé sur la photocopieuse à côté de lui. Celui qui dysfonctionne. Je crois qu’un jour le chat lui a pissé dessus. Je crois que mes portables sont voués à un destin excrétal. Je ne sais pas comment je dois le prendre.
Commenter  J’apprécie          211
Lolokili
Lolokili   04 juillet 2017
Adamsberg s’éloigna de Danglard, qui tentait de couvrir son hématome de sa main.
– Dépêchez-vous, Noël, vous vous levez à l’aube.
– Vous l’avez salement amoché.
– Oui.
– Il a cessé d’être con ?
– Oui. Méthode à utiliser avec parcimonie, lieutenant. Avec ses grands amis seulement.
– Bien, commissaire.
Commenter  J’apprécie          200
sabine59
sabine59   13 juillet 2017

Il avait sérieusement envisagé que , par effet de fusion chimique entre les brumes d'un être et celles d'un pays, Adamsberg ne s'engloutisse en Islande et n'en revienne jamais.
Commenter  J’apprécie          182
katix
katix   29 juin 2017
Les doubles des clefs de voiture fait partie des objets qui nous crétinisent. Au point que leur perte nous affecte, comme un pilier de sécurité qui s'effondre.
Commenter  J’apprécie          161
michfred
michfred   20 mai 2017
- Un Béarnais, alors. Comme vous.
-Tout juste.
-On dit que ces gars ont la tête dure, à cause de la montagne. Comme les Bretons, à cause de la mer. Une seule petite erreur et la montagne vous lâche, et la mer vous attrape. Ce sont des éléments trop grands pour l'homme, alors il faut s'endurcir le crâne, quelque chose comme cela je suppose.
-C'est possible.
- Mais là , vous êtes en train de la faire, la petite erreur. Vous vous accrochez à votre rocher, et vous allez l'avoir, votre chute dans l'éboulis.
Commenter  J’apprécie          161
Dixie39
Dixie39   13 mai 2017
D'une puissance physique inégalable et d'une résistance mentale indélogeable, Retancourt apparaissait à Adamsberg comme un arbre de légende : de ceux sur les branches desquels la totalité des agents de la Brigade, perdus à la nuit dans une vaste forêt secouée par la tempête, pourraient se réfugier dans une sécurité définitive. Un chêne celtique.
Commenter  J’apprécie          162
Lolokili
Lolokili   01 juillet 2017
– Et de qui est la phrase, commandant Danglard ? demanda Estalère, rompant la réserve générale par son incurable absence d’à-propos, ou bien sa persistante bêtise, pensaient d’autres.
– De Nietzsche, répondit finalement Danglard.
– Et c’est un type important ?
– Très.
Commenter  J’apprécie          130
ladesiderienne
ladesiderienne   06 août 2017
- Dormi dans l'avion ? intervint Veyrenc en souriant.
- Possible, Veyrenc. Ça pue.
- Sans aucun doute, ça pue. On bute, on bute.
- Je veux dire : ça pue réellement, dans cette pièce. Vous ne sentez rien ?
Les agents levèrent leurs têtes tous ensemble pour repérer l'odeur. Curieux, pensa Adamsberg, que l'être humain hausse instinctivement le nez de dix centimètres quand il s'agit de saisir une odeur. Comme si dix centimètres allaient changer quoi que ce soit. Mue par ce réflexe animal conservé depuis la nuit des temps, la troupe des agents évoquait tout à fait un groupe de gerbilles cherchant à capter l'odeur de l'ennemi dans le vent.
Commenter  J’apprécie          120
Lolokili
Lolokili   03 juillet 2017
Il composa rapidement le numéro du lieutenant Veyrenc.
– Louis, encore là ?
– Je partais.
– Tu as quelque chose de prévu ?
– Un reste de hachis parmentier.
– C’est toi qui l’as fait ?
– Non, c’est l’industrie.
– Tu dînerais avec moi ? A La Garbure ?
– Tu en appelles au son du terroir ? Tu as besoin de moi ?
Commenter  J’apprécie          126




    Acheter ce livre sur

    AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





    Quiz Voir plus

    Fred Vargas

    Au fait, Fred Vargas, c'est...

    Un homme
    Une femme

    10 questions
    448 lecteurs ont répondu
    Thème : Fred VargasCréer un quiz sur ce livre