AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 978B08P5K4L7W
84 pages
Éditeur : publie.net (02/12/2020)
Résumé :
Au XIXe siècle, la Révolution industrielle a profondément modifié le rapport de l’être humain à la nature. Dès cette époque, l’imaginaire littéraire s’est penché sur la question écologique et les textes d’anticipation réunis dans cette anthologie (datant de 1810 à 1920 et pour la plupart réédités pour la première fois) envisagent les atteintes à la nature, la destruction de l’environnement, voire la fin du monde. Devant les développements de la science et de l’empri... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
EvlyneLeraut
  25 janvier 2021
« Science sans fiction n'est que ruine de l'âme. » Daniel de Roulet. Pour Franck Herbert, la plus haute fonction de l'écologiste est la compréhension de ses conséquences. « Demain l'Écologie ! Utopies & anticipations environnementales » est un électrochoc, un éveil des consciences. Comment ces lanceurs d'alerte par le mode fictionnel ont-ils pressenti notre aube du XXIème siècle ? Ces 13 extraits prennent sens dans notre contemporanéité. D'un avant-gardisme absolu, éclairant d'intentions écologiques, c'est dans le point de ce centre que les lectures sont percutantes. Eugène Mouton (1823-1902) était un visionnaire. Se doutait-il qu'un jour certain ses écrits seraient plus que des intuitions et des approches cataclysmiques ? le lecteur du XXIème siècle est sidéré. On ne peut lâcher prise avec ce texte ici présent : « La fin du monde » qui sonne comme un avertissement est en corrélation avec notre époque. « Les ravages de l'industrialisation qui provoque un réchauffement climatique et conduit à la mort de la Terre. » « Les porteurs d'eau s'élèvent par degrés au rang des capitalistes. Adieu, Nature, Toi dont la majesté douce et sereine nous consolait si bien de nos souffrances. » Que dire du texte d'Alfred Capus (1858-1922) « Un repas en l'an 1930 » « dans un Paris futur, l'eau est devenue fort rare et constitue une boisson de luxe. » Caustique, affirmée, cette micro nouvelle est une satire, pour nous, à l'heure actuelle, dans ce maintenant qui vacille, elle sonne le glas de nos prétentions et de nos arrogances. Une question me taraude : Se doutait-il qu'un jour cette dernière serait véritablement ce qui va advenir de notre monde ? C'est pourquoi ce livre est une urgence de lecture, une admiration aussi pour cet imaginaire d'antan qui semble notre réalité brûlante et irréversible. Dans le poème « le cauchemar » d'Edmond Rostand (1868-1918) « Il ironise en 1891 sur la fureur de production d'imprimer. » « A cause de ses fleurs gardez l'acacia ! » « Il n'y avait plus rien dehors qu'un pays plat… Tout était devenu de la littérature. » est à méditer. Que dire du texte-conférence de Lucien Cornet sénateur (1865-1922) qui démonte les diktats de la libre circulation des denrées alimentaires dans « le paradoxe de la circulation » Lucien Cornet était un défenseur des circuits courts afin de permettre aux producteurs d'en vivre. Ce texte semble un outil sociétal, un de nos livres blancs à bâtir et notre cruelle réalité ciblée. L'exemple même de nos débats économiques et environnementaux. « Il y eut déception, tout à fait injustifiée pour la raison qu'une oeuvre n'est pas forcément mauvaise parce qu'elle est incomplète. Mais cette déception servit les puissances centrales lorsqu'en 1914 elles entreprirent d'abolir à tout jamais, en écrasant la France, l'oeuvre de la Révolution française. » « Demain l'Écologie ! Utopies & anticipations environnementales » est une mise en abime vertigineuse. Des textes siamois avec notre monde. Des auteurs éloignés des chimères, des visionnaires aguerris et puissamment intuitifs sans cette morale bien-pensante et politicienne. Ils ont bien avant nous, apposer tel un sceau, la première majuscule de la belle Écologie. Ce recueil nécessaire, surprenant est un devoir de lecture. Il est le seuil de nos devenirs. La préface de Natacha Vas-Deyres est éclairante. Publié par Les majeures Éditions Archéosf et Publie.Net.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
publienet
  07 décembre 2020
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
AunryzAunryz   27 janvier 2021
Ce qui me consolait un peu, c’était une faculté singulière de voir plus loin que ces hommes et de pénétrer leur vie. Tous les secrets de cette époque si différente de la nôtre ne m’étaient pas connus, mais le peu que j’entrevoyais était bien fait pour exciter ma surprise.
Les vagues souvenirs que m’a laissés cette journée, je vais les fixer en vous les contant. Vous direz que c’est une fable libre : à vous de ne pas me croire. Ceux que l’odeur de la poudre n’a jamais grisés, ceux qui ont le mauvais goût de ne pas préférer les balivernes aux choses sérieuses peuvent tourner la page.
Donc, ils étaient six — ils auraient dû être sept, je dirai comment et pourquoi — à gravir la côte qui mène au bois de Darel.
Vous connaissez ce joli petit bois, vierge de défrichement, deux hectares de chênes qui verdissent sur la croupe des coteaux jetés comme un barrage entre Agen et Pont-du-Casse. Les hautes futaies et les taillis se partagent librement l’espace, sans toutefois lutter avec la vigne, cette coquette civilisée si laide avec ses provins symétriques, ses pampres mutilés, pincés, courbés, liés étroitement. Grâce malgré tout pour la mignonne, si cruellement éprouvée, si malade, presque agonisante ! Elle est si jolie en bouteilles !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Natacha Vas-Deyres (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Natacha Vas-Deyres
Natacha Vas Deyres, universitaire et membre du jury, présente la lauréate du Prix Imaginales 2020 pour la catégorie roman francophone.
Félicitations à Catherine Dufour pour son roman "Danse avec les lutins" publié par L'Atalante.
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




Quiz Voir plus

Les plus grands classiques de la science-fiction

Qui a écrit 1984

George Orwell
Aldous Huxley
H.G. Wells
Pierre Boulle

10 questions
3434 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre