AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : B001BN79HM
Éditeur : Gallimard (30/11/-1)

Note moyenne : 3/5 (sur 1 notes)
Résumé :
Vasari lui-même et de son talent. Il a cru ne pas devoir se négliger dans son grand travail biographique. Comme un portrait du peintre est toujours intéressant ou plaisant, nous en avons ici reproduit quelque chose. Mais c'est l'unique vie d'artiste que nous nous soyons permis d'abréger.
La traduction qui est donnée ici est celle qu'établit, vers 1840, Léopold Leclanché.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
JacopoJacopo   05 juin 2018
Fra Filippo, ayant été ensuite chargé de peindre le tableau du maître-autel de Salita-Margherita, vit un jour la fille de Francesco Buti, citoyen florentin, qui était confiée aux soins des religieuses. Les attraits de la Lucrezia, ainsi se nommait la jeune fille, touchèrent vivement le coeur de notre artiste. Il opéra si bien, qu'il obtint des religieuses la permission de faire poser sa belle pour une figure de la Vierge. Il est facile de le deviner, cette circonstance accrut en- ore son amour, et il en tira parti de etlle sorte, qu'il enleva la Lucrezia le jour même où elle allait contempler la ceinture de la Vierge, précieuse relique que l'on exposait à la vue des fidèles. Cet événement couvrit de honte les religieuses, et remplit de douleur Francesco Buti, qui eut recours à tous les moyens imaginables pour ramener sa fille; mais soit par peur, soit par toute autre cause, la Lucrezia ne voulut jamais se séparer de Fra Filippo. Elle en eut un fils, qui, comme son père, fut appelé Filippo, et devint un peintre habile et célèbre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
JacopoJacopo   05 juin 2018
Maintenant il me reste seulement à dire que je suis arrivé à la cinquante cinquième année d'une vie laborieuse que Dieu prolongera comme bon lui semblera, et que je consacrerai jusqu'à la fin au service de mes amis et à celui de nos nobles arts.
Giorgo Vasari
Commenter  J’apprécie          20
JacopoJacopo   05 juin 2018
Je ne saurais décrire la et la variété des poses que Sandro a données à toutes les têtes que contient ce tableau. De plus, par un artifice singulier, il imprima un cachet si particulier à chacun des courtisans, que l'on reconnaît facilement à la cour de quel roi il est attaché. En un mot, cette peinture est si admirable de coloris, de dessin et de composition, qu'elle est un sujet d'étonnement pour les artistes de nos jours. Elle valut à Sandro une telle renommée à Florence et au dehors, que pape Sixte IV le choisit pour présider à la décoration de la chapelle qu'il venait de faire construire dans son palais.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
JacopoJacopo   05 juin 2018
Le métier d'orfèvre déplaisait à Doenico : aussi ne cessait-il de dessiner. Doué d'un esprit parfait et d'un goût admirable, il ne tarda pas à acquérir une telle facilité, que, tandis qu'il travaillait à l'orfèvrerie, il s'amusait, dit-on, à reproduire d'une manière frappante les images des personnes qui passaient devant la boutique. De là vient peut-être que ses tableaux fourmillent de portraits d'une ressemblance extraordinaire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Video de Giorgio Vasari (1) Voir plusAjouter une vidéo

Giorgio Vasari : Vies des peintres
Olivier BARROT, depuis l'ermitage Sainte Catherine, sur le Lac Majeur en Italie, présente "Les vies des peintres), reportagemoderne et concret sur la vie des grands peintres écrit par un contemporain, Giorgio VASARI, édité pour la première fois en 1750.
autres livres classés : 16ème siècleVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox


Lecteurs (1) Voir plus




Quiz Voir plus

1 classique = 1 auteur (XVI° siècle)

Les Regrets

Pierre de Ronsard
Joachim du Bellay
Agrippa d'Aubigné

10 questions
82 lecteurs ont répondu
Thèmes : classique , 16ème siècleCréer un quiz sur ce livre