AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782819504450
440 pages
Éditeur : Les Nouveaux Auteurs (06/07/2017)

Note moyenne : 3.78/5 (sur 90 notes)
Résumé :
Séverin semble bien avoir raté sa vie : un divorce, une fille qui se passerait volontiers de son père, un boulot de flic sans intérêt et des troubles de la personnalité qui ont achevé de faire le vide autour de lui. Lorsqu'il se rend sur la première scène de crime de sa carrière, son seul désir est de se débarrasser de l'affaire au plus vite. Mais il va très vite comprendre que ce meurtre le concerne bien plus qu'il ne s'y attendait. Une trace génétique est trouvée ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (26) Voir plus Ajouter une critique
MarcelineBodier
  20 mars 2018
Celle qui ne pleurait jamais est un bon polar, qui se lit vite et fait passer un bon moment de lecture. Il est basé sur un suspense classique, avec des meurtres qui ne sont élucidés qu'à la fin, une porosité entre l'histoire des policiers et celle des suspects, des révélations qui sont distillées au fur et à mesure. Il est très bien écrit, il se lit très bien. Que des qualités !
"Classique", "que des qualités"... mais alors, et le petit grain de folie qui fait qu'on a envie d'en écrire une chronique pour le conseiller autour de soi ? La petite bizarrerie, l'originalité ? Eh bien il me semble que c'est un roman qui n'est pas ce qu'il semble être. Il y a du suspense, mais de gros pans en sont levés assez tôt. Il y a une histoire du passé qui rattrape celle du présent, mais à chaque supposition formulée dans le présent répond immédiatement la confirmation que cette supposition est la bonne : on n'attend pas. Il y a un dénouement qu'on ne voit pas venir, mais comme de gros pans de suspense ont été levés au fur et à mesure, il n'est pas complexe et n'oblige pas (trop) à relire toute l'histoire. De ce fait, le dosage est vraiment subtil : suffisamment de suspense pour donner envie de terminer le livre très vite, mais suffisamment peu pour qu'on prenne le temps de se laisser emporter par tous les autres aspects.
Or, tous les autres aspects sont bien plus originaux que le polar lui-même, et intéresseront un public différent... car c'est aussi un livre sur les rapports entre parents et enfants : comment élever une adolescente quand on est séparé ? Quels risques est-on prêt à prendre pour réparer le passé et dire à sa fille qu'on l'aime ? Comment se construire face à un parent fragilisé par la maladie ? Peut-on échapper à son destin quand on a vécu l'impensable dans son enfance ? Toutes ces questions sont posées et explorées dans le livre, de plusieurs manières différentes au fil des générations, et font accepter que l'auteur en passe par quelques scènes de violence peu soutenables. Un polar qui a l'air classique et s'avère finalement bien plus subtil !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          414
bbpoussy
  26 novembre 2017
Recommandé par des Globicheuses (mot que nous ne connaissez certainement pas si vous ne savez même pas qui est Gilles Legardinier), ce livre est une vraie bonne surprise.
Comment vous dire ce que j'ai ressenti à sa lecture sans rien vous dévoiler de l'intrigue ?
Ca donnerait , sur la première partie "c'est plus violent que ce à quoi je m'attendais, mais pourquoi il agit comme ça ?" (il étant Severin, le héros de l'histoire). Puis sur la seconde partie, lorsque je comprends, un peu avant que l'auteur nous révèle une grande partie de l'énigme: "non, il n'a pas osé ?" (il étant cette fois l'auteur). Et pour finir, ce final apocalyptique : "ah, OK, bon ben pas une fin banale non plus".
Alors c'est sûrement une des critiques les plus bizarroïdes que j'ai pu écrire jusqu'à présent, mais si j'ai un conseil pour les amateurs de polars, thrillers, livres captivants ou tous les noms que l'on peut leur donner et si ce n'est déjà fait : LIZEZ-LE !
Commenter  J’apprécie          243
celine85
  27 janvier 2020
Le flic Séverin Berthelot va très vite apprendre qu'une personne de son entourage est soupçonnée d'un meurtre, sa trace génétique a été retrouvée sur la scène de crime. Ne la croyant pas coupable il va tout faire pour retrouver le véritable tueur.
J'ai tourné les pages sans m'en apercevoir. le style est fluide et agréable mais ce que je redoute le plus quand je lis un polar est arrivé avec celui-ci. J'ai très vite compris qui était l'assassin et vu venir les rebondissements. Je n'ai pas trop accroché au personnage de Séverin, je ne le trouve pas crédible, (un flic avec le problème de santé qu'il a ?!) J'ai du passer à coté de ce roman qui a plutôt de bons retours et qui a même reçu un prix. Ce n'est pas une catastrophe mais il ne restera pas mémorable pour moi.
Commenter  J’apprécie          240
Maroussia_Ivanovna
  02 décembre 2020
Intrigante tragédie actuelle dans un beau langage
C'est la quête (plutôt que l'enquête) d'un flic que l'auteur à eu la sagesse de sortir des stéréotypes du héros fort mais ombrageux. Il n'est pas ambitieux, il a divorcé mais ne vit pas seul dans une tanière mal entretenue. Il a une charmante compagne qui s'entend bien avec sa fille qui est pourtant en pleine crise d'adolescence. Puis l'intrigue l'amène à concentrer son savoir faire sur une recherche personnelle.

Cette recherche n'est pas non plus stéréotypée. Elle l'emmène dans le sud-ouest de la France et dans les méandre du passé pour le ramener à la situation présente répondre à la question qu'il se posait et résoudre l'enquête de la police. Les personnages ont de l'épaisseur et malgré la tragédie que devient cette histoire aucune description ne se complaît dans le gore

C'est bien conçu, tout vient à point, on a quelques surprises et le récit coule dans une langue soigné : un exemple de grammaire de syntaxe et de sémantique.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
COCOEBOOKS
  14 janvier 2018
Excellent !
Prix du polar femme actuelle 2017 .......Et après sa lecture on comprend pourquoi.
Comme tous les bons polars, on tourne les pages sans s'en rendre compte. On ne lit plus une histoire, on vit cette histoire.
Bravo à cet auteur dont c'est le premier livre édité. On espère le relire bientôt.
Commenter  J’apprécie          142

Citations et extraits (11) Voir plus Ajouter une citation
bbpoussybbpoussy   25 novembre 2017
Un rayon de lumière frappa un instant son visage. Séverin n'avait pu contenir sa surprise en entrant. C'était une espèce d'amalgame entre un masque de carnaval bon marché et un portrait d'une créature de Bosch, l'oeuvre d'un chirurgien qui aurait commencé avec les meilleures intentions, mais qui aurait perdu la raison en cours de route.
Commenter  J’apprécie          50
galyalaingalyalain   05 septembre 2020
Il avait souvent entendu dire que la souffrance était source d’inspiration chez beaucoup d’écrivains. Il lui devait sûrement beaucoup en effet, mais au-delà d’une certaine limite, elle devenait carrément destructrice.
Commenter  J’apprécie          30
galyalaingalyalain   05 septembre 2020
Il n’a jamais été foutu de faire quoi que ce soit d’autre que de trouver quelques barrettes de shit sur des guignols assez bêtes pour se balader avec leur came dans les poches. (Séverin vu par Elise)
Commenter  J’apprécie          20
rkhettaouirkhettaoui   20 septembre 2017
Les honneurs ne l’intéressaient pas et il n’avait jamais couru après la promotion, bien qu’il sût que c’était en montant en grade que ses responsabilités prendraient de l’intérêt. Le fait était qu’il avait horreur de faire du zèle et de se mettre en avant, surtout s’il s’agissait de marcher sur la gueule des copains. Son rapport difficile à l’autorité était connu de tout le commissariat et au-delà, notamment en haut lieu, ce qui, estimait-il, constituait un obstacle définitif à toute évolution, si tant est qu’il manifestât le moindre désir de prendre du galon.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
mariehelenediemariehelenedie   13 décembre 2019
C'était une insoumise qui ne recevait d'ordre de personne. Elle seule comptait, elle et son bon plaisir, le reste n'avait aucune importance. Je ne dis pas qu'elle aurait tué père et mère, si elle avait pu tirer profit de leur mort, mais elle n'aurait pas hésité à étudier la chose!
Commenter  J’apprécie          10

Video de Christophe Vasse (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Christophe Vasse
À l'occasion de l'événement Babelio, nos trois auteurs (Nicolas Druart, Frank Leduc et Christophe Vasse) répondent à nos questions. Un beau moment d'échange et de partage.
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1982 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre

.. ..