AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782819505976
502 pages
Éditeur : Les Nouveaux Auteurs (19/09/2019)

Note moyenne : 4.02/5 (sur 31 notes)
Résumé :
Le nouveau roman de Christophe Vasse Gagnant du Prix du polar Femme Actuelle 2017

Des personnages fantastiques s'échappent d'un tableau de Jérôme Bosch pour perturber
la marche du monde : un thriller haletant.


Otto van Helsing sait. Il sait que le tableau qu'il contemple tous les jours dans son manoir de Wittemer End a quelque chose de particulier. Il sait que c'est une œuvre du grand Jérôme Bosch, même si elle n'a jamais... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (21) Voir plus Ajouter une critique
Saiwhisper
  02 juin 2020
Jérôme Bosch est un artiste ayant peint des toiles fascinantes, impressionnantes et dérangeantes. Je comprends aisément le fait que Christophe Vasse ressente l'envie de mettre en avant ce peintre à travers son thriller fantastique. Adeptes du genre, vous devriez apprécier cette aventure où se mélangent course contre la montre, enquête, voyages aux quatre coins du globe, surnaturel, démonologie, sciences occultes, apocalypse et complots. On a là un one-shot assez réussi dont l'ambiance m'a rappelé « Da Vinci Code » de Dan Brown. Merci encore à mon amie Mikasa pour ce cadeau dédicacé !
L'ouvrage a pour atout de posséder un très bon rythme : l'action s'enchaîne, il y a du suspense, des têtes tombent et le mystère est constant. C'est même parfois difficile à suivre. Même si on sait que tôt ou tard l'héroïne affrontera une terrible entité, on nage totalement en eaux troubles. La narration va donner la parole à plusieurs personnages : Rebecca (la belle et fougueuse cartomancienne qui va enquêter), Peter (son ami), Otto (le commanditaire et propriétaire du tableau de Bosch), Sheng (un scientifique) et Craig (un prisonnier en fuite). Je reconnais avoir eu un peu de mal avec ces deux derniers personnages. Je trouvais leur personnalité inexploitée et ne comprenais pas leur rôle exact, même après trois cent pages. Je l'ai compris tardivement. de ce fait, j'ai eu un peu de mal à apprécier ma lecture lorsque les chapitres les mettaient en scène. de plus, j'avais du mal avec ces changements de points de vue répétés et nombreux au sein d'un même chapitre. Comme j'ai parfois lu cet ouvrage avant de dormir (j'étais donc fatiguée), cela me demandait une certaine gymnastique. Or, ce n'était pas toujours évident.
Rebecca est une protagoniste intéressante, avec beaucoup de tempérament, un don puissant et un passé trouble. Même si je ne me suis pas forcément attachée à elle, car il me manquait quelque chose (hélas, je ne saurais dire quoi), j'ai apprécié la façon dont l'auteur a utilisé ses talents. de plus, son don pour l'occulte et la cartomancie change des polars habituels avec un membre des forces de l'ordre en guise de héros. Durant le dernier tiers, Rebecca a formé un duo très sympathique avec Peter. J'ai aimé leur humour ainsi que le lien qu'ils entretiennent. On a là un binôme efficace que l'on suit avec plaisir. Ce tandem fonctionnait bien mieux que Rebecca / Otto. Dommage qu'il arrive assez tard dans l'intrigue !
Malgré les changements de narration perturbants, le scénario un peu téléphoné et le manque d'attache pour certains personnages, j'ai trouvé ce thriller surnaturel bien mené. Christophe Vasse a su proposer un bon cocktail addictif qui séduira certainement les adeptes du genre. de plus, il a réussi à proposer un contenu parfaitement digeste et sans longueur sur l'art de Jérôme Bosch. On sent que l'auteur a fait des recherches. C'est détaillé sans être lassant ou trop pointé. Un bon juste milieu. Enfin, j'imagine sans mal une suite ou encore une adaptation cinématographique… Bref, une découverte distrayante.
Lien : https://lespagesquitournent...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          240
mariechrist67
  24 novembre 2019
Fantastique.
J'ai lu ton premier roman paru, Christophe Vassé, celui-ci m'a d'ailleurs laissé un excellent souvenir, je l'ai beaucoup aimé.
Sans hésiter je me suis procuré le second (qui en fait est le premier) et j'ai été déçue. Alors c'est objectivement que je vais parler de ce livre.
Tout d'abord félicitations Christophe, ce livre est très bien écrit, très bien documenté, on ressent ton admiration pour Jérôme Bosch. L'intrigue, puisque c'est un thriller, est originale. Malheureusement je n'aime pas ce genre d'ouvrage, irréel, surnaturel..... j'aime garder les deux pieds sur terre. Les histoires de démons, personnages qui sortent d'une toile pour essayer de détruire le monde ne me fascinent pas. Non vraiment ça n'est pas ma tasse de thé.
Je te donne quand même trois étoiles et demie pour la qualité de l'écriture et les nombreuses recherches que tu as dû effectuer. J'ai aussi beaucoup apprécié la partie Pékin et Shanghaï qui m'a fait réviser une partie du merveilleux voyage que j'ai fait en Chine.
En résumé, si je n'ai pas aimé, ça n'est dû qu'à moi qui n'aime pas ce style, ça ne remet pas en cause ta merveilleuse écriture Christophe, tu es digne d'un grand écrivain (je t'invite d'ailleurs à persévérer et continuer à écrire de nombreux ouvrages avec de temps en temps un livre comme "celle qui ne pleurait jamais").
Je conseille ce livre aux amateurs de livres fantastiques, diaboliques, et mêmes de science fiction vous ne serez pas déçus.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
YvonS
  01 octobre 2019
Ah mes amis, quel bouquin ! Que vous dire de cette aventure que j'ai dévorée en 3 jours? La Porte de Bosch est un thriller, mais pas façon Thilliez gore et psychotique. C'est un thriller fantastique (dans tous les sens du terme ) donc a priori pas trop mon truc. Et pourtant !
Rebecca est une voyante cartomancienne qui est contactée par un certain van Helsing (référence, référence ) à propos d'un tableau effrayant de Jérôme Bosch, tableau duquel les créatures monstrueuses qui le peuplent semblent s'échapper. Qui est fou? Lui? Elle? Personne? On va traverser la planète de Vegas à Pékin et ailleurs... frémir avec elle....Ça commence plutôt tranquillement et puis peu à peu le récit s'emballe, plus on avance plus on s'attache et il y a un moment où on ne PEUT PLUS le lâcher. C'est plein de références à de célèbres récits fantastiques, sans en être alourdi. le récit est parfois habilement morcelé comme un écran divisé en plusieurs cadres où se déroulent des actions simultanées.
Je lis très vite quand ça me plaît mais là, complètement embarqué, je trouvais que je ne lisais pas encore assez vite. La fin est... hallucinante (je ne peux ni employer les mots qui me venaient ni en dire plus, je ne veux pas divulgacher 😊). On est très loin de Celle qui ne pleurait jamais, ça prouve simplement que Christophe Vasse a plusieurs registres.
Au fait, vous ai-je dit que j'ai adoré ? 😄
Merci Christophe pour ce pur moment de plaisir et pour la page 494...
PS : lisez-le VRAIMENT JUSQU'AU BOUT 😈
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          121
cagouille75
  03 octobre 2019
Je referme le roman de Christophe Vasse et pousse un WHAOU admiratif.!!
Le suspense va crescendo, distillé au fil des pages et des révélations. Christophe fait preuve d'une imagination extrêmement fertile.. Les détails foisonnent sans que le récit ne perde en fluidité, de multiples références à des univers que j'affectionne particulièrement parsèment les pages.. L'univers du fantastique, de la BD sont là, de grands auteurs, de grands films, de grands acteurs… autant d'éléments qui me rendent la lecture encore plus agréable et enthousiasmante, tout me "parle" au plus haut point.
L'univers du peintre Bosch est tellement bien décrit que l'on pourrait se croire expert ès Bosch apres avoir lu ce roman tant tout est bien expliqué, detaillé, encore une fois, sans que celà soit pédant ou lourd. Au contraire, le style est extrêmement fluide, très imagé, à de nombreux moments quasi scénographique/cinématographique : les mots roulent et s'étirent au fil des pages avec une aisance incroyable.
Tout va à 200 à l'heure par moment.. puis des moments plus posés y succèdent, pour ensuite repartir de plus belle.
Le langage est soigné mais jamais précieux, et beaucoup de poésie se dégagent des descriptions des lieux et peintures. Les personnages sont hauts en couleur et très attachants. Les événements s'organisent, se croisent et s'entrecroisent dans un entrelac que notre esprit fébrile tente de dénouer au fil des pages pour en saisir la signification. C'est tout simplement brillant ! Un immense bravo à toi Christophe pour ce fantastique 2ème roman que tu nous livres et dont tu mets la destinée entre nos mains de lecteurs : merci pour ta confiance.
Par ce roman Christophe Vasse nous prouve qu'il a plusieurs cordes à ton arc et sait nous surprendre avec un roman foisonnant, tres différent mais tout aussi palpitant de "celle qui ne pleurait jamais" (disponible en poche).
N'attendez plus pour courir chez votre libraire chouchou vous le procurer
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
bbpoussy
  21 février 2020
Deuxième roman de Christophe Vasse que je lis et qui s'avère être d'après son commentaire de fin de roman, son premier en fait.
J'avais adoré "Celle qui ne pleurait jamais" paru aux éditions Les Nouveaux Auteurs. Un très bon polar, surprenant et addictif.
Je savais que celui-ci n'était pas une suite et je me demandais à quoi m'attendre.
Déjà la couverture, résolument plus gore. le titre La porte de Bosch, je suis fan de Michaël Connelly dont un de ses personnages est Hieronymus (alias Harry) Bosch, comme le peintre. Et puis la quatrième de couverture qui nous parle de personnages s'échappant d'un tableau de Bosch.
Et effectivement, ce livre est un thriller/fantastique. Pour moi, plus fantastique que thriller.
J'ai été prise dès le départ. Rebecca qui est cartomancienne appelée par Otto van Helsing propriétaire d'un tableau d'où s'échappe des personnages. Mais les cartes ne veulent rien lui dire et elle va devoir suivre la piste car elle semble étrangement liée à ce phénomène étrange.
Il est certain que ce roman n'a rien à voir avec "Celle qui ne pleurait jamais", qui restera pour l'instant celui que je nommerai en premier si je dois parler de l'auteur.
Je vous laisse vous faire votre propre avis et découvrir ce qui se cache derrière "La porte de Bosch".
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90

Citations et extraits (13) Voir plus Ajouter une citation
mariechrist67mariechrist67   24 novembre 2019
Des dômes de verdure perdus dans le brouillard, saupoudrés çà et là d'une fine couche de neige. Quelques toits recourbés irisent par endroits le vert uniforme de petites touches de couleur, mais la civilisation est loin. Le paysage défile et bientôt, le dos de ce prodigieux dragon vert, qui tour à tour plonge et émerge de l'immobile mer de brume, s'orne d'une crête millénaire. Les yeux s'émerveillent devant cette fabuleuse échine de pierre qui semble enserrer le champ de vision. Le regard suit la courbe tortueuse des kilomètres et des kilomètres. Elle se rompt par endroits, se reforme aussitôt, disparaît sous la végétation, reparaît plus puissante pour poursuivre son chemin, implacable.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
SaiwhisperSaiwhisper   02 juin 2020
- J'ai une bombe lacrymogène à portée de main et je te rappelle que je suis toujours assidûment mes cours de taekwondo.
- Ah oui ? Et à quoi te serviront tes cours de taekwondo quand tu tomberas sur un gars qui fera le double de ton poids ?
- Si je tombais sur un gros costaud comme toi, ce serait beaucoup plus facile : je courrais autour d'une table et j'attendrais qu'il s'essouffle.
- C'est drôle, ça... Il faudrait déjà que tu aies une table sous la main.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
collectifpolarcollectifpolar   19 avril 2020
Rebecca posa un doigt sur l’une des cartes disposées sur la table.

– Au centre, vous avez le Pendu : cette carte peut indiquer une erreur d’appréciation de votre part, vos associés ne sont peut-être pas si dignes de la confiance que vous placez en eux. À gauche, la Lune : il peut s’agir d’une déception, ou bien d’une maladie – compte tenu des autres cartes, je penche plutôt pour la déception, la tromperie. À droite, le Mât. Cette carte va avec celle du Pendu : elle est signe d’une inconscience, en l’occurrence de la confiance que vous accordez peut-être à tort à vos associés. En haut, la Mort indique un grand bouleversement. Cette carte n’est pas mauvaise en elle-même, mais le tirage n’est pas favorable. Enfin, en bas, la Maison Dieu : elle est également signe d’inconscience, de bouleversement, plutôt dans le sens d’une… catastrophe.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
collectifpolarcollectifpolar   28 avril 2020
– On va où, à ce propos ? demanda Peter au bout d’un moment.

– Ben, il est temps que tu poses la question, on est presque arrivés. Wittemer End, je vais voir un certain monsieur Otto Van Helsing, dans un grand manoir lugubre.

Elle prononça ce dernier mot d’une voix qu’elle s’efforça de rendre la plus effrayante possible.

– Van Helsing ? Alors ça, c’est pas mal.

– Tu le connais ? demanda Rebecca.

– Ce Van Helsing-là, non. Mais je connais le Van Helsing qui tue Dracula dans le roman de Bram Stoker. Tu devrais connaître ce genre de choses.

– Les vampires me consultent rarement, rétorqua Rebecca en encaissant la pique. On n’a pas les mêmes horaires.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
ADAMSYADAMSY   20 octobre 2019
- Vous comprenez alors ce qui m'anime.
- Oui, la haine et la vengeance, mais je vous le répète, ça ne la ramènera pas. Moi aussi j'en ai voulu à la terre entière, moi aussi j'ai serré les poings et voulu me taper la tête contre les murs. Mais ça n'aurait servi à rien, la vengeance ne sert qu'à jeter du sel sur ses blessures.
- J'essaie de vivre avec les miennes depuis des années et je n'y arrive pas. Aujourd'hui, j'ai l'occasion de les refermer définitivement.
-Rebecca, il faut savoir rejeter la haine pour trouver l'apaisement, la transformer en quelque chose de positif qui permette d'avancer.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

Video de Christophe Vasse (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Christophe Vasse
À l'occasion de l'événement Babelio, nos trois auteurs (Nicolas Druart, Frank Leduc et Christophe Vasse) répondent à nos questions. Un beau moment d'échange et de partage.
autres livres classés : apocalypseVoir plus
Notre sélection Polar et thriller Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2006 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre

.. ..