AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782849902394
302 pages
Editions des Equateurs (23/01/2013)
3.25/5   10 notes
Résumé :
A quoi ressemblera le monde en 2030 ? Jamais les incertitudes n'auront été si nombreuses. C'est la raison pour laquelle le National Intelligence Council qui est le centre d'analyses stratégiques de la CIA a synthétisé toutes les informations en sa possession pour dessiner le monde en 2030. Plusieurs grandes tendances apparaissent : la population mondiale atteindra 8,4 milliards d'habitants, l'urbanisation sera croissante, surtout en Afrique, les classes moyennes se ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
Aela
  06 mars 2013
Une population mondiale d'environ 8,3 milliards d'individus. Voilà ce qui nous attend à l'horizon 2030, selon le rapport du National Intelligence Council qui est le centre d'analyses stratégiques de la CIA.
Des grandes tendances apparaissent: l'urbanisation sera croissante, surtout en Afrique, les classes moyennes se développeront, accélérant l'amélioration de la condition de la Femme à l'échelle planétaire.
L'éducation et la santé entraîneront une émancipation des individus, renforcée par le développement des réseaux sociaux.
Le vieillissement va s'accélérer et la migration deviendra de plus en plus un problème transfrontalier.
Les pays vieillissants (dont nous faisons partie...) devront lutter farouchement pour maintenir leur niveau de vie.
Les problèmes d'approvisionnement en eau concerneront 40% de la population mondiale.
La part du revenu mondial détenu par les USA, l'Europe et le Japon passera de 56% aujourd'hui à moins de la moitié en 2030.
L'Asie aura dépassé l'Amérique du Nord et l'Europe réunies en terme de puissance mondiale calcul à partir du PIB, de la taille de la population, des dépenses militaires et des investissements technologiques.
La Chine aura à elle seule probablement la première économie, dépassant celle des USA peu avant 2030.
La Chine devrait rester devant l'Inde, mais le fossé pourrait se réduire d'ici à 2030.
En 2030, l'Inde pourrait être la puissance économique en expansion comme l'est la Chine aujourd'hui.
Voilà ce qui devrait nous attendre à l'horizon 2030 selon les différents scénarios développés par la CIA.
Le rapport "Le monde en 2030" est un document passionnant, c'est clair, les schémas sont bien expliqués.
Un "must" pour mieux comprendre les enjeux du monde qui se prépare.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
BVIALLET
  22 avril 2013
Quel va être l'avenir du monde ? Quelles grandes tendances peut-on déjà entrevoir aujourd'hui ? Les analystes de la CIA prévoient un accroissement de la population mondiale d'environ un milliard d'êtres humains. Les flux migratoires vont s'accélérer et entrainer un enrichissement important des pays d'origine, la population va devenir de plus en plus urbaine, de nouvelles mégalopoles vont surgir avec l'arrivée d'une beaucoup plus importante classe moyenne dans les pays émergents. le développement de nouvelles technologies de l'information, une meilleure éducation et une amélioration des accès à la santé devraient permettre une plus grande émancipation des individus. La Chine atteindra le rang de première puissance économique du monde. L'Europe risque l'implosion. La Russie, de par son isolement et par la baisse de sa démographie, sera sur le déclin. Les Etats-Unis devraient s'en sortir nettement mieux grâce aux apports de l'immigration et à l'exploitation des gaz et pétroles de schistes lui permettant d'obtenir une véritable indépendance énergétique. Ce qui, avec l'hégémonie militaire qui ne devrait pas lui être contestée, représente trois atouts essentiels en une période où la demande en eau, en nourriture et en énergie devraient s'accroître de 35 à 40%.
Ce rapport censé, si l'on se réfère à la couverture, être « dévoré par tout le monde, pas seulement pas les Américains » qui regorge d'analyses, de schémas et autres statistiques certainement basés sur des travaux de chercheurs très sérieux laisse néanmoins une assez étrange impression de manque d'ouverture d'esprit. Même si la prévision géopolitique à relativement longue échéance est un art fort difficile et toujours sujet à caution, elle ne devrait jamais consister à se contenter de prolonger les courbes sans vraiment envisager de ruptures, d'incidents ou d'aléas divers et variés. Et là, le manque d'imagination est flagrant. Même dans le dernier chapitre, le plus intéressant, celui qui propose les quatre scénarios les plus probables, on reste dans le convenu et le train-train habituel très légèrement revisité. Bien des possibles ne sont même pas envisagés. Et le pire, cette vision reste totalement américano centrée. Jamais l'hégémonie américaine n'est remise en question. Pour la CIA, la mondialisation, entendons l'américanisation, ne peut que croître et embellir quels que soient les cas de figure. Aucun autre futur n'est crédible. Dormez sur vos deux oreilles, braves gens. Tout ira toujours pour le mieux dans le meilleur des mondes. Un peu agaçant surtout quand on se rappelle certaine déconfiture « d'empire qui devait durer mille ans » ou « d'internationale qui serait le genre humain ! »
Lien : http://www.etpourquoidonc.fr/
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Dune93
  30 mars 2021
Je m'attendais à beaucoup plus didactique comme explications. C'est assez indigeste comme lecture. Les explications et les prospections ont rien de surprenant. 4 grandes tendances ( émancipation des individus / la dispersion de la puissance / modèles démographiques / relations entre l'agriculture, l'eau et l'énergie). 6 catalyseurs de changement (l'économie mondiale sujette aux crises / la vacance de la gouvernance / l'augmentation des risques de conflit / un champ plus large d'instabilité régionale / l'impact des nouvelles technologies / le rôle des Etats-Unis). 4 mondes possibles...
Commenter  J’apprécie          00
Fremzy
  15 juillet 2014
Un rapport passionnant qui nous laisse imaginer le meilleur comme le pire en proposant des scénarios fondés sur diverses 'grandes tendances' et de multiples 'catalyseurs de changement' . le NIC ne se risque donc pas à prédire l'avenir et laisse à chacun le soin de voir le verre à moitié vide ou à moitié plein.
Commenter  J’apprécie          00


critiques presse (1)
Liberation   11 février 2013
L’agence ne se risque pas à prévoir l’avenir - elle s’est déjà lourdement trompée - mais à identifier des «futurs potentiels». Incomplet, biaisé, intéressé ? Certainement. On pourrait gloser à l’infini sur les aveuglements successifs de la CIA qui défend d’abord ses intérêts. Il n’empêche, les scénarios dessinés valent le détour.
Lire la critique sur le site : Liberation
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
BVIALLETBVIALLET   22 avril 2013
Les précédentes grandes crises économiques et financières comme la Grande Dépression des années 30, ont frappé alors que les populations étaient plutôt jeunes, ce qui entraîna une dynamique démographique pendant le boom économique d'après-guerre. Un tel boom est absent des perspectives contemporaines de reprise. Pour compenser la diminution significative de leur population active, la croissance tant attendue dans des pays comme l'Allemagne et le Japon devra se fonder sur des gains de productivité. Malgré le départ à la retraite de la génération des baby-boomers, les Etats-Unis sont en meilleure posture car on prévoit que sa population en âge de travailler augmentera de 8% d'ici à 2030. 
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
BVIALLETBVIALLET   22 avril 2013
Par le passé, la domination américaine a été soutenue par le rôle du dollar comme monnaie de réserve mondiale. Son abandon et remplacement par une autre monnaie ou un panier de devises serait l'une des indications les plus nettes d'un affaiblissement de la position économique mondiale des Etats-Unis, comme le fut la fin du rôle de monnaie mondiale de la livre sterling, qui a contribué à la fin de l'empire britannique dans la période post-1945. La plupart des experts estiment peu probable que le dollar soit remplacé au cours des 15-20 prochaines années.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
BVIALLETBVIALLET   22 avril 2013
Si l'Asie imite l'histoire européenne du XIXème et du début du XXème siècle, les Etats-Unis seront appelés à jouer un rôle équilibrant pour garantir la stabilté de la région. A l'inverse, la fin du dollar comme monnaie de réserve internationale et son remplacement par une ou plusieurs autres seraient l'un des indicateurs les plus sûrs de la déchéance des Etats-Unis au sein de l'économie mondiale, ce qui saperait également fortement l'influence politique de Washington.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Flore Vasseur (17) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Flore Vasseur
A l'occasion des Tribunes de la Presse 2021, rencontre avec Flore Vasseur, écrivaine et documentariste, autour de " Pourquoi j'ai réalisé Bigger than us". Rencontre animée par Philippe Thureau.
Note de musique : © mollat Sous-titres générés automatiquement en français par YouTube.
Visitez le site : http://www.mollat.com/ Suivez la librairie mollat sur les réseaux sociaux : Instagram : https://instagram.com/librairie_mollat/ Facebook : https://www.facebook.com/Librairie.mollat?ref=ts Twitter : https://twitter.com/LibrairieMollat Linkedin : https://www.linkedin.com/in/votre-libraire-mollat/ Soundcloud: https://soundcloud.com/librairie-mollat Pinterest : https://www.pinterest.com/librairiemollat/ Vimeo : https://vimeo.com/mollat
+ Lire la suite
autres livres classés : géopolitiqueVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura