AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2253074055
Éditeur : Le Livre de Poche (28/03/2018)
  Existe en édition audio

Note moyenne : 3.68/5 (sur 264 notes)
Résumé :
Cornouailles, une ferme isolée au sommet d’une falaise.

Battus par les vents de la lande et les embruns, ses murs abritent depuis trois générations une famille et ses secrets.

1939. Will et Alice trouvent refuge auprès de Maggie, la fille du fermier. Ils vivent une enfance protégée des ravages de la guerre. Jusqu’à cet été 1943 qui bouleverse leur destin.

Eté 2014. La jeune Lucy, trompée par son mari, rejoint la ferme de ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (147) Voir plus Ajouter une critique
iris29
  01 février 2018
Une lecture très agréable sous forme d'allers-retours entre passé et présent .

On est en 1939 , et pour échapper à la guerre , deux petits Londoniens sont envoyés en Cornouailles par leurs parents . Will et Alice trouvent refuge dans une ferme et très vite , le jeune garçon se prend de passion pour le métier de fermier, pour la région puis ( peut-être dés le début) , pour la fille des propriétaires, Maggie .
On est en 2014 , et Lucy trompée par son mari , éprouve le besoin de se réfugier dans cette ferme transmise de génération en génération . Elle y retrouve sa grand-mère , Maggie , sa mère et son frère qui vit là , avec sa compagne et sa toute petite fille.
Entre ces deux dates , une cicatrice , celle de l'été 1943 .
Et deux secrets que cet été révélera au plein jour .
Et entre ces pages tout l'amour que Sarah Vaughan porte au métier harassant de fermier (les vaches, les nouveaux- nés, le foin, la traite, les déceptions, la météo...). L'auteur anciennement journaliste a accompli un vrai travail de documentation, allant voir des personnes âgées, anciens fermiers, se faisant raconter la vie en 1939/1943, les bombardements ... On s'y croirait...
Entre ces pages également et surtout , un amour viscéral pour une région, sauvage , préservée, que le lecteur ressent essentiellement à travers deux personnage : Will qui découvre la campagne et le bord de mer, la liberté, et Lucy qui redécouvre sa région et qui se rend compte qu'elle vient de là, qu'elle appartient à ce paysage .
On est transporté par ses falaises, cet océan si froid , bleu pétrole, les embruns, les flaques d'eau, mais aussi la végétation sauvage, les odeurs, le foin, l'orge , la paille, la lavande, l'herbe rase battue par les vents.
le soleil , l'orage, le printemps, puis l'austérité , le gris charbon de l'hiver. Le vert qui s'étend à perte de vue et puis au détour d'un chemin : paf ! du bleu, l'océan Atlantique , le bout du monde ...
Si j'ai préféré l'histoire qui se déroule en 1939, celle de 2014 montre bien comme le monde a changé, comme les agriculteurs ne s'en sortent pas et sont obligés d'évoluer vers autre chose, d'autres métiers .
La ferme du bout du monde est tout d'abord le lieu d'un refuge physique face à la guerre et puis, en 2014, un refuge psychologique , l'endroit où perdure les vraies valeurs familiales, la solidarité dans un monde en pleine déliquescence .
Les secrets ne sont pas bons à garder, ils détruisent et rongent , mais ceux de cette Ferme du bout du monde sauront vous captiver.
Un roman qui sent délicieusement le foin et les embruns ...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          712
Annette55
  30 mai 2017
Comment ne pas être happée par cette saga familiale sur plusieurs générations :
Dans le Nord de la Cornouailles, une ferme isolée vers le bord des falaises avec vue plongeante sur l'Atlantique, une mer bleu marine , des sentiers escarpés, des criques désertes, la marée haute qui recouvre les rochers qui tombent à pic dans l'eau?
Un paysage que l'on visualise ; ensorcelant, somptueux et reposant ! Par opposition à la pénibilité et à la dureté du travail à la ferme ancestrale, une longue bâtisse de granit tapie sur sa falaise.
Depuis trois- cent ans elle est là , aussi immuable que les rochers, bien plus que les dunes mouvantes.
Les détails changent avec les saisons : de l'aubépine fleurie au ciel meurtri par la pluie, à la puanteur fruitée du fourrage à l'odeur miellée des ajoncs et celles, salées de l'herbe humide et des bouses de vache......
La narration est remarquable : année 44, année 2014, deux temporalités qui se complétent à merveille , deux étés séparés par un drame inavouable, des destins où tourbillonnent des voix et des époques ; secrets , drames, guerre, bonheurs, doutes, blessures, pertes, héritage familial , n'en disons pas plus.......
On s'attache à Maggie dont on revisite l'histoire.....et son secret , à la jeune Lucy, ses doutes professionnels , son honnêteté en amour , à Tom et sa pugnacité .........à Alice et ses remords tardifs,.........
L'auteur a l'art de diffuser les informations d'une maniere à la fois opportune, aiguë et subtile, décrire une atmosphère, partager la beauté et l'infinie richesse de la lande de Cornouailles , ménager le suspense sans aucune lourdeur , avec à propos.
Peut- on guérir d'une blessure d'amour qui suinte depuis des décennies ?
Peut -on sauver une ferme familiale qui part à vau-l'eau ?
Est- il trop tard 70 ans après pour accéder à la sérénité et trouver le repos ?
L'écriture délicate, retenue, nuancée, pourtant vibrante , pétrie d'émotions avec une grande intensité narrative nous enchante et nous émeut, nous prend aux tripes .
Roman intense, l'histoire d'une passion entre de beaux personnages tous remarquables dans un contexte de guerre;
Une histoire touchante et bouleversante , des liens vrais, profonds et des destins pris dans les tourments de la deuxième guerre mondiale .
Un ouvrage lu une grande partie de la nuit que l'on a du mal à quitter ;
Une belle plume , un auteur que je ne connais pas aux éditions "Préludes "qui présentent une première de couverture attachante !
Merci à Marylin , mon amie de la médiathéque qui me fait découvrir des pépites !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          584
Kittiwake
  04 juillet 2017
La lande et les falaises seraient-il propices à générer des secrets que la brume masque pour des décennies? Que s'est-il passé dans la la vie de Maggie, qui voile subrepticement son regard à l'occasion d'un souvenir fugace ou d'une allusion soudaine à un passé scellé?
Cinquante ans séparent les deux récits que nous narre l'auteur. La vie actuelle à la ferme de Skylark n'a plus rien à voir avec ce qu'elle était à la fin de la deuxième guerre mondiale. Est-elle plus sereine? Pas vraiment. La menace de bombardements et des pertes humaines sur les champs de bataille a laissé la place à la guerre économique. Vivre d'une exploitation agricole est un pari impossible. Pire c'est un combat perdu à l'avance si l'on ne se tourne pas vers des activités annexes, orientées vers le tourisme et l'attrait du terroir.
Le secret en lui-même n'a rien d'exceptionnel. il est le témoin d'une évolution des moeurs facilement constatée. Et la preuve s'il en fallait des conséquences insidieuses des silences assourdissants qui traversent les générations comme autant d'empreintes fantômes.
L'un des atouts majeurs du roman, c'est le paysage contrasté des Cornouailles, si semblable à nos landes bretonnes. Attractive ou répulsive (heureusement le seul personnage qui n'y trouve pas son bonheur est un triste sire dont on a hâte de voir les talons : comme en Bretagne, en Cornouaille, il ne pleut que sur les c…), la contrée semble choisir ceux qu'elle séduira, et qui reconnaitront dans les infinies nuances de son décor les reflets de leurs sentiments.
L'écriture est à la fois simple et séduisante. L'auteur parvient à lever progressivement le voile sur l'histoire qui se construit au cours des chapitres alternés, créant ce besoin de compléter les éléments manquants, (composante fondamentale du fonctionnement psychologique selon la théorie psychologique de la Gestalt, et sans doute le secret des « page-tuners).
Que l'on passe ses vacances en Bretagne ou pas, une excellente lecture pour l'été (ou l'hiver )
Lien : http://kittylamouette.blogsp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          522
palamede
  21 juillet 2017
En Cornouailles, une famille occupe depuis trois générations une ferme quand les mauvais rendements poussent les derniers héritiers à chercher une solution pour ne pas rompre le lien de la transmission.
Sarah Vaughan avec beaucoup de fraîcheur (parfois teintée de candeur) et un vrai don pour la narration fait le récit touchant, entre l'été 1939 et l'été 2014, d'une passion pour un lieu, objet d'un attachement viscéral pour une famille marquée par le secret de sa doyenne. Les joies et misères de paysans amoureux d'une région aussi sauvage que somptueuse que j'ai trouvées émouvantes tant le parti pris de l'auteure pour privilégier les sentiments est fort.
Une auteure, que j'ai rencontrée grâce à Babelio et aux Editions Préludes, fort sympathique, qui avec le choix de ce sujet, la Cornouailles, fait évidemment penser à Daphné du Maurier qui avait une passion pour cette région et les demeures qu'elle y occupa. En ces périodes de repères flous et de cynisme, une lecture que je qualifierais de rafraîchissante.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          490
llamy89
  28 mai 2017
J'ai été attirée par la couverture délicate et l'histoire dans la grande histoire, Sarah Vaughan ancre le destin de ses personnages entre 1943-44 et 2014.
A l'époque trouble de la guerre, des enfants étaient envoyés à l'abri en Cornouailles. Will et Lucy débarquèrent dans la ferme des parents de Maggie.
L'auteure dépeint la dureté de la vie à la ferme, ses joies simples : l'agnelage, les récoltes, les paysages. On se laisse séduire même si beaucoup de personnages interviennent dans l'histoire, un peu trop peut-être.
2014, Maggie est une vieille dame qui se sent décliner. Au crépuscule de sa vie, elle s'accroche à la ferme de sa famille, son ancre, son espoir ténu qu'on l'y retrouve.
Il y a une tension dramatique qui monte crescendo, au fil des pages. La ferme est au bord de la faillite, la rancoeur et la peine habite Maggie, sans que ces enfants Richard et Judith ne soupçonnent rien du passé. Lucy, la fille de Judith vient se réfugier à la ferme pour panser ses blessures et se poser des questions essentielles pour décider de son avenir.
Ce bout du monde est peuplé de personnages en recherche d'une réponse à la question : "Suis-je à la bonne place" ? Et si... J'avais pris une autre décision ma vie serait-elle ou aurait-elle été différente ?
Un roman a lire en pleine nature pour se laisser emporter par Maggie et Will, Alice et Jeremiah, Tom et Lucy et découvrir avec eux que les regrets sont à proscrire...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          430
Citations et extraits (33) Voir plus Ajouter une citation
JepeuxpasjailectureJepeuxpasjailecture   06 novembre 2018
Alors, elle est une ferme du bout du monde. Le genre de lieu où les règles habituelles peuvent être infléchies, rien qu'un peu, et où les secrets demeurent enfouis. Qui pourrait bien les répéter ? Et qui pourrait bien les entendre?
Commenter  J’apprécie          10
iris29iris29   31 janvier 2018
(...), la ferme est plus isolée et impitoyable que jamais. Car au pied de ses falaises et de ce promontoire il n'y a rien que l'Atlantique bleu pétrole... Puis l'Amérique, inconnue et invisible. Alors , elle est une ferme du bout du monde. Le genre de lieu où les règles habituelles peuvent être infléchies, rien qu'un peu, et où les secrets demeurent enfouis. Qui pourrait bien les répéter ? Et qui pourrait bien les entendre ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          220
PalmyrePalmyre   02 janvier 2018
La voix à l'autre bout du fil est douce, avec un accent régional.
- Maman ? demande Lucy alors que le soulagement l'envahit.
- Ma chérie ? Tout va bien ?
Et les larmes coulent à présent, brûlantes. Il lui faut quelques instants pour réussir à articuler une phrase.
- Lucy ? insiste sa mère dont l'inquiétude croît.
- Maman, s'il te plaît... Je peux rentrer à la maison ?
Commenter  J’apprécie          150
fanfan50fanfan50   03 juillet 2018
Elle se redressa et agita la main, un peu hésitante au début, puis plus enthousiaste, dans l’espoir que l’un des hommes l’apercevrait, ce minuscule point à leur droite, près d’un champ de maïs et comprendrait qu’elle leur témoignait sa gratitude. Son cœur se gonfla de soulagement à la pensée de ceux qui étaient rentrés, s’interdisant de songer aux autres, qui pouvaient s’estimer chanceux s’ils avaient réussi à sauter avant le plongeon de leurs appareils au fond des eaux troubles de la mer. Elle ne s’attardait pas non plus sur les dégâts qu’ils avaient pu causer dans la Manche, ou dans les ports français où vivaient des gens ordinaires. Des pêcheurs qui déchargeaient leur prise du jour, à l’image de ceux sur le quai de Padstow. Peut-être même des enfants et des jeunes filles, pas différentes d’Alice ou d’elle.
Le bourdonnement s’éloignait à présent. Les avions disparurent à l’horizon, au-dessus de la terre, laissant une traînée de gaz d’échappement qui décolorait le bleu, réveillant une impression familière d’insignifiance, et de malaise.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
palamedepalamede   20 juillet 2017
Il lui répondit d'un petit sourire poli et se demanda comment une fille aussi intelligente pouvait être aussi stupide.
Commenter  J’apprécie          330
Videos de Sarah Vaughan (11) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Sarah Vaughan
Le libraire Gérard Collard recevait sur la scène des déblogueurs la romancière britannique Sarah Vaughan à l'occasion de la dixième édition du salon international du livre de poche Saint-Maur En Poche.
Retrouvez vos livres dans notre librairie en ligne ! :
La Ferme du bout du monde de Sarah Vaughan aux éditions Livre de Poche https://www.lagriffenoire.com/108846-divers-litterature-la-ferme-du-bout-du-monde.html
La Meilleure d'entre nous de Sarah Vaughan aux éditions Livre de Poche https://www.lagriffenoire.com/76339-divers-litterature-la-meilleure-d-entre-nous.html
La culture décontractée !!!!! ABONNEZ-VOUS A NOTRE CHAINE YOUTUBE ! http://www.youtube.com/user/griffenoiretv/featured (merci) La boutique officielle : http://www.lagriffenoire.com
Facebook ? http://www.facebook.com/lagriffenoire Twitter ? http://twitter.com/lesdeblogueurs?lang=fr
Retrouvez l'ensemble des coups de coeur de Gérard Collard et de vos libraires préférés ici : https://www.lagriffenoire.com/11-coups-de-coeur-gerard-coll? https://www.lagriffenoire.com/
#soutenezpartagezcommentezlgn
Merci pour votre soutien et votre fidélité qui nous sont inestimables. Gerard collard? Jean-Edgar Casel
#soutenezpartagezcommentezlgn #librairie #livres #livre #lecture #culture #passiondulivre #lirepourleplaisir #lirerendheureux #bookstagram #livrestagram #instaculture #instalecture #instalire #romans #roman
+ Lire la suite
autres livres classés : cornouaillesVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
1439 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre
.. ..