AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782253074052
448 pages
Éditeur : Le Livre de Poche (28/03/2018)
  Existe en édition audio

Note moyenne : 3.63/5 (sur 625 notes)
Résumé :
Cornouailles, une ferme isolée au sommet d’une falaise.

Battus par les vents de la lande et les embruns, ses murs abritent depuis trois générations une famille et ses secrets.

1939. Will et Alice trouvent refuge auprès de Maggie, la fille du fermier. Ils vivent une enfance protégée des ravages de la guerre. Jusqu’à cet été 1943 qui bouleverse leur destin.

Eté 2014. La jeune Lucy, trompée par son mari, rejoint la ferme de ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (217) Voir plus Ajouter une critique
iris29
  01 février 2018
Une lecture très agréable sous forme d'allers-retours entre passé et présent .

On est en 1939 , et pour échapper à la guerre , deux petits Londoniens sont envoyés en Cornouailles par leurs parents . Will et Alice trouvent refuge dans une ferme et très vite , le jeune garçon se prend de passion pour le métier de fermier, pour la région puis ( peut-être dés le début) , pour la fille des propriétaires, Maggie .
On est en 2014 , et Lucy trompée par son mari , éprouve le besoin de se réfugier dans cette ferme transmise de génération en génération . Elle y retrouve sa grand-mère , Maggie , sa mère et son frère qui vit là , avec sa compagne et sa toute petite fille.
Entre ces deux dates , une cicatrice , celle de l'été 1943 .
Et deux secrets que cet été révélera au plein jour .
Et entre ces pages tout l'amour que Sarah Vaughan porte au métier harassant de fermier (les vaches, les nouveaux- nés, le foin, la traite, les déceptions, la météo...). L'auteur anciennement journaliste a accompli un vrai travail de documentation, allant voir des personnes âgées, anciens fermiers, se faisant raconter la vie en 1939/1943, les bombardements ... On s'y croirait...
Entre ces pages également et surtout , un amour viscéral pour une région, sauvage , préservée, que le lecteur ressent essentiellement à travers deux personnage : Will qui découvre la campagne et le bord de mer, la liberté, et Lucy qui redécouvre sa région et qui se rend compte qu'elle vient de là, qu'elle appartient à ce paysage .
On est transporté par ses falaises, cet océan si froid , bleu pétrole, les embruns, les flaques d'eau, mais aussi la végétation sauvage, les odeurs, le foin, l'orge , la paille, la lavande, l'herbe rase battue par les vents.
le soleil , l'orage, le printemps, puis l'austérité , le gris charbon de l'hiver. Le vert qui s'étend à perte de vue et puis au détour d'un chemin : paf ! du bleu, l'océan Atlantique , le bout du monde ...
Si j'ai préféré l'histoire qui se déroule en 1939, celle de 2014 montre bien comme le monde a changé, comme les agriculteurs ne s'en sortent pas et sont obligés d'évoluer vers autre chose, d'autres métiers .
La ferme du bout du monde est tout d'abord le lieu d'un refuge physique face à la guerre et puis, en 2014, un refuge psychologique , l'endroit où perdure les vraies valeurs familiales, la solidarité dans un monde en pleine déliquescence .
Les secrets ne sont pas bons à garder, ils détruisent et rongent , mais ceux de cette Ferme du bout du monde sauront vous captiver.
Un roman qui sent délicieusement le foin et les embruns ...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          852
qmike549
  26 janvier 2021
D'abord, je suis surpris par la couverture de ce livre… Une photo banale sans intérêt faisant référence aux bouquins de la collection Harlequin ou au mieux pouvant être présente sur le calendrier des postes de mon arrière-grand-mère…...Or si j'en crois les nombre de lecteurs y compris les lecteurs, intervenants sur Babelio,, ce roman "La Ferme du bout du monde" de l'auteure anglaise Sarah Vaughan est un immense succès littéraire !.Ce récit doit donc me permettre de passer un moment extraordinaire, permettre de m'évader, me permettre de rêver, de me plonger dans les Cornouailles : un comté peu urbanisé du Royaume-Uni situé à l'extrémité sud-ouest de l'île de Grande-Bretagne, afin d'y découvrir apprendre us et coutumes, respirer le grand air et me pavaner sur des sentiers sauvages afin d'oublier tous mes tracas quotidiens......J'étais donc très impatient de recevoir l'exemplaire commandé à la Bibliothèque du Village.
« La ferme du bon du monde » est la famille la ruralité, la seconde guerre mondiale, l'amour, la trahison, la tristesse, la compassion, le pardon
Ce roman parle d'un secret de famille ancré depuis trois générations ...
Le roman commence par un prologue de deux pages et demi, dans lesquelles sont décrites la ferme et la façon dont le caractère de cette ferme a bien changé.
L'endroit est idéal par beau temps mais angoissant par temps gris, pluvieux, venteux...surtout en période d'hiver où tout semble désert, ténébreux.
Nous rencontrons en deux temps durant la seconde guerre mondiale les personnages Will, Alice et Maggie.
a) - Will et Alice sont frères et soeur, ils sont envoyés à la ferme du père sise en Cornouailles dans la ferme afin d'être protégés des bombardements.
Rappelons qu'à l'époque, il était extrêmement courant d'envoyer les enfants des villes à la campagne pour qu'ils soient en sécurité, protégés loin des méfaits de la guerre.
Il est utile de rappeler au lecteur que l'aviation allemande a mené une campagne de bombardements stratégiques sur Londres, mission connue sous le nom de Blizz (terme allemand signifiant éclair) puis à partir du 15 octobre, les bombardements allemands s'étendent à toutes les grandes villes britanniques et aux grands centres de production. .....
b) – Nous revenons ensuite en 2014 où nous faisons connaissance de Lucie infirmière en service de pédiatrie trompée par son mari.
Lucie a un mal fond à gérer cette situation, son travail s'en ressent, elle frôle l'erreur médicale.
Lucie décide de prendre un congé maladie puis de s'exiler à la ferme de sa grand-mère Maggie en Cornouailles….
C'est un roman d'amour accès sur l'importance de vivre sans regret.
La ferme de granit âgée de 300 ans située dans le nord des Cornouailles est sans aucun doute le personnage central du roman,
L'auteur crée le suspense en exploitant les notions du temps qui passe, la vie et parfois faites de souffrances et nous sommes tous influencés par notre passé, par notre enfance et bien sûr par l'histoire, les secrets de famille.
L'auteur nous rappelle aussi que les gens dits ordinaires peuvent aussi avoir des expériences fascinantes remplies de secrets
Malgré l'écriture fluide de l'autrice, ce roman manque de sensibilité, d'élan, d'émotion.
Nous n'arrivons à aimer les personnages, il n'est pas possible de compatir à leur peine, leurs regrets......
Les personnages manquent parfois de nuances, de profondeur, pour paraître vraiment réalistes et crédibles.
L'autrice a construit ses personnages autour d'énormes cliché : La trentenaire perdue, le bobo publicitaire de Londres déteste la campagne, la mère de famille transformée en madame Parfaite etc……
Ce livre est également doté de nombreux passages inutiles, inintéressants n'apportant très peu voire rien à l'histoire.
Décidemment, l'auteure Sarah Vaughan ne m'a pas emmener dans la Ferme du fond du monde….Pourtant j'étais tenté par ce voyage n Cornouailles, je suis toujours avide de découvrir des terres inconnues, des lieux insolites, des paysages cultes….mais là, je n'ai pas emporté ni par les descriptions de l'auteure, ni par ses personnages qui auraient dû être mes compagnons de route pour visiter
« La Ferme du bout du monde »…Je suis donc triste et frustré par ce voyage raté……
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          702
NathalC
  02 août 2019
Perplexe en refermant ce livre. Voilà mon état.
L'histoire se déroule en Cornouailles et on s'imagine très bien dans la lande, venteuse, sauvage...
L'histoire en elle-même est intéressante. Je n'ai pourtant pas accroché plus que ça. Les personnages ne m'ont pas touché. le contexte historique est un peu survolé, l'arrivée des enfants dans une famille de fermiers en temps de guerre n'est pas assez développée, et du coup l'histoire manque de profondeur selon moi.
Bref, il m'a manqué un petit quelque chose qui aurait pu tout changer...
Commenter  J’apprécie          833
Annette55
  30 mai 2017
Comment ne pas être happée par cette saga familiale sur plusieurs générations :
Dans le Nord de la Cornouailles, une ferme isolée vers le bord des falaises avec vue plongeante sur l'Atlantique, une mer bleu marine , des sentiers escarpés, des criques désertes, la marée haute qui recouvre les rochers qui tombent à pic dans l'eau?
Un paysage que l'on visualise ; ensorcelant, somptueux et reposant ! Par opposition à la pénibilité et à la dureté du travail à la ferme ancestrale, une longue bâtisse de granit tapie sur sa falaise.
Depuis trois- cent ans elle est là , aussi immuable que les rochers, bien plus que les dunes mouvantes.
Les détails changent avec les saisons : de l'aubépine fleurie au ciel meurtri par la pluie, à la puanteur fruitée du fourrage à l'odeur miellée des ajoncs et celles, salées de l'herbe humide et des bouses de vache......
La narration est remarquable : année 44, année 2014, deux temporalités qui se complétent à merveille , deux étés séparés par un drame inavouable, des destins où tourbillonnent des voix et des époques ; secrets , drames, guerre, bonheurs, doutes, blessures, pertes, héritage familial , n'en disons pas plus.......
On s'attache à Maggie dont on revisite l'histoire.....et son secret , à la jeune Lucy, ses doutes professionnels , son honnêteté en amour , à Tom et sa pugnacité .........à Alice et ses remords tardifs,.........
L'auteur a l'art de diffuser les informations d'une maniere à la fois opportune, aiguë et subtile, décrire une atmosphère, partager la beauté et l'infinie richesse de la lande de Cornouailles , ménager le suspense sans aucune lourdeur , avec à propos.
Peut- on guérir d'une blessure d'amour qui suinte depuis des décennies ?
Peut -on sauver une ferme familiale qui part à vau-l'eau ?
Est- il trop tard 70 ans après pour accéder à la sérénité et trouver le repos ?
L'écriture délicate, retenue, nuancée, pourtant vibrante , pétrie d'émotions avec une grande intensité narrative nous enchante et nous émeut, nous prend aux tripes .
Roman intense, l'histoire d'une passion entre de beaux personnages tous remarquables dans un contexte de guerre;
Une histoire touchante et bouleversante , des liens vrais, profonds et des destins pris dans les tourments de la deuxième guerre mondiale .
Un ouvrage lu une grande partie de la nuit que l'on a du mal à quitter ;
Une belle plume , un auteur que je ne connais pas aux éditions "Préludes "qui présentent une première de couverture attachante !
Merci à Marylin , mon amie de la médiathéque qui me fait découvrir des pépites !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          644
jeunejane
  10 mars 2019
2014 : A Londres, le roman s'ouvre sur une mystérieuse Madame Coates, atteinte d'une grave maladie et bien décidée à retourner sur les traces de son passé pour élucider des mystères non résolus.
Toujours en 2014, nous faisons connaissance avec Lucy, infirmière en néonatologie à Londres. Une vie professionnelle difficile, des gardes de nuit et...son compagnon la trompe. Elle retourne dans sa famille dans une ferme de Cornouailles en but à des difficultés financières. Elle y retrouve Tom, son frère, Judith, sa mère et un personnage, centre du roman, Maggie, sa grand-mère.
1939-1944 : On retrouve Maggie et ses parents dans la même ferme. Deux enfants londoniens sont accueillis pour échapper aux dangers de la guerre : Will et Alice Coates ( notre mystérieuse dame du début ?)
La vie à la ferme est joyeuse, laborieuse.
Les enfants grandissent ensemble bien qu'on sente une différence de classe sociale installée par les parents entre les deux enfants accueillis et Maggie.
Un drame se vivra entre eux et les parents.
La vie continuera mais une plaie continuera de saigner dans le coeur de Maggie.

Vers la fin du roman, en 2014, les protagonistes se réunissent. Alice Coates, sur la fin de sa vie revient sur les lieux de la ferme pour trouver la clé d'un mystère enfoui pour elle et Maggie.
"La ferme du bout du monde" m'est apparu comme un livre très bien construit. Je n'adore pas les livres qui passent d'une époque à l'autre mais ici, cela s'est fait sans mal. Je dois quand même avouer ma préférence pour l'époque des années 1940 et l'auteure allait, semble-t-il dans mon sens. Je ne devais pas attendre trop longtemps pour retrouver mes personnages favoris dans leur jeunesse et leur fougue.
L'auteure décrit une ferme prospère dans les années 1940 et en difficulté en 2014 comme le sont les agriculteurs actuels qui doivent trouver d'autres activités pour que leur exploitation survive.
J'ai beaucoup apprécié le mot de Sarah Vaughan à la fin du livre pour expliquer la genèse du livre aux lecteurs.
Une belle réussite.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          620

Citations et extraits (49) Voir plus Ajouter une citation
iris29iris29   31 janvier 2018
(...), la ferme est plus isolée et impitoyable que jamais. Car au pied de ses falaises et de ce promontoire il n'y a rien que l'Atlantique bleu pétrole... Puis l'Amérique, inconnue et invisible. Alors , elle est une ferme du bout du monde. Le genre de lieu où les règles habituelles peuvent être infléchies, rien qu'un peu, et où les secrets demeurent enfouis. Qui pourrait bien les répéter ? Et qui pourrait bien les entendre ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          260
PalmyrePalmyre   02 janvier 2018
La voix à l'autre bout du fil est douce, avec un accent régional.
- Maman ? demande Lucy alors que le soulagement l'envahit.
- Ma chérie ? Tout va bien ?
Et les larmes coulent à présent, brûlantes. Il lui faut quelques instants pour réussir à articuler une phrase.
- Lucy ? insiste sa mère dont l'inquiétude croît.
- Maman, s'il te plaît... Je peux rentrer à la maison ?
Commenter  J’apprécie          180
jeunejanejeunejane   10 mars 2019
Il hoche la tête. Il a vieilli durant les quelques jours qui ont suivi l'orage : son visage a pris une teinte grisâtre, ses yeux bleus se sont ternis comme ceux d'un adolescent bourru. Il porte une barbe de trois jours.
Commenter  J’apprécie          220
palamedepalamede   20 juillet 2017
Il lui répondit d'un petit sourire poli et se demanda comment une fille aussi intelligente pouvait être aussi stupide.
Commenter  J’apprécie          370
fanfan50fanfan50   03 juillet 2018
Elle se redressa et agita la main, un peu hésitante au début, puis plus enthousiaste, dans l’espoir que l’un des hommes l’apercevrait, ce minuscule point à leur droite, près d’un champ de maïs et comprendrait qu’elle leur témoignait sa gratitude. Son cœur se gonfla de soulagement à la pensée de ceux qui étaient rentrés, s’interdisant de songer aux autres, qui pouvaient s’estimer chanceux s’ils avaient réussi à sauter avant le plongeon de leurs appareils au fond des eaux troubles de la mer. Elle ne s’attardait pas non plus sur les dégâts qu’ils avaient pu causer dans la Manche, ou dans les ports français où vivaient des gens ordinaires. Des pêcheurs qui déchargeaient leur prise du jour, à l’image de ceux sur le quai de Padstow. Peut-être même des enfants et des jeunes filles, pas différentes d’Alice ou d’elle.
Le bourdonnement s’éloignait à présent. Les avions disparurent à l’horizon, au-dessus de la terre, laissant une traînée de gaz d’échappement qui décolorait le bleu, réveillant une impression familière d’insignifiance, et de malaise.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30

Videos de Sarah Vaughan (21) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Sarah Vaughan
Je suis une grande fan des livres de Sarah Vaughan et j'ai beaucoup aimé son nouveau roman, "Autopsie d'un drame" (éditions Préludes) qui raconte une dépression post partum de manière à la fois subtile et romanesque. Avec un rebondissement final digne des meilleurs polars.
autres livres classés : cornouaillesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Londres et la littérature

Dans quelle rue de Londres vit Sherlock Holmes, le célèbre détective ?

Oxford Street
Baker Street
Margaret Street
Glasshouse Street

10 questions
818 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , littérature anglaise , londresCréer un quiz sur ce livre

.. ..