AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782253150077
637 pages
Le Livre de Poche (14/02/2001)
4.06/5   111 notes
Résumé :
Le 18 mars 1871, alors que l'ennemi est aux portes de Paris, le gouvernement de Thiers ordonne de désarmer la Garde nationale.
Cette mesure défaitiste révolte le capitaine Tarpagnan, du 88ème régiment de ligne. Il va entendre le cri du peuple et passer du côté de celui-ci avec ses hommes. Commence l'insurrection, et l'épopée de la Commune de Paris.
Des aventures qui l'attendent, on ne saurait donner le résumé ; il y aura de la grandeur, du burlesque, d... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (10) Voir plus Ajouter une critique
4,06

sur 111 notes
5
4 avis
4
4 avis
3
0 avis
2
0 avis
1
0 avis

gill
  12 mars 2012
Jean Vautrin raconte, ici, la commune par le biais de personnages pittoresques qui ne sont pas tous imaginaires.
C'est l'histoire d'une vengeance qui se cherche au sein des aventures de la révolution en marche, des personnages qui se révèlent dans l'action tragique de la révolte qui trébuche.
Ce roman est articulé comme un véritable feuilleton, tel que ceux qui ont fait les beaux jours de la littérature populaire du XIXème siècle et qui vous happent sans vous lâcher avant l'épilogue.
Commenter  J’apprécie          150
Bigmammy
  25 mars 2021
Publié entre 2001 et 2004, la série des quatre livres dessinés par Jacques Tardi d'après le roman de Jean Vautrin (1933 – 2015) constitue un chef-d'oeuvre. Je viens de les relire en continu et j'en suis encore toute retournée.
En cette année du souvenir de cette atroce guerre civile d'il y a 150 ans à peine, en pensant aux conflits plus récents comme la guerre d'Espagne, ou les conflits dans l'ex-Yougoslavie, on mesure combien la nature humaine peut devenir bestiale, la haine de classe et le ressentiment toujours plus mortifères. de ce côté-là, je crains que nos concitoyens n'aient rien appris, ni rien oublié.
Le récit s'ouvre à l'aube de la Commune de Paris, alors que monte la rumeur de la révolte et de l'espoir du peuple, juste après le désastre de la guerre perdue contre la Prusse. le cadavre d'une femme, serrant dans sa main un oeil de verre portant le numéro 13, est découvert dans la Seine. Grondin a fait 20 ans de bagne et cherche celui dont il croit avoir endossé le crime, Tarpagnan. Théophile Mirecourt, le photographe, officie sur les barricades pour le Cri du Peuple, le journal de Jules Vallès. Il se lie d'amitié avec le Capitaine Tarpagnan, qui lui-même risquera sa vie en tombant amoureux de "CafConc", la belle Gabriella Pucci aperçue le temps d'un mouvement de foule ....
L'intrigue, complexe, entremêle les personnages fictifs et les sombres héros historiques de cette tragédie. le graphisme reconnaissable entre mille de Jacques Tardi – mais je ne suis certainement pas objective – absolument époustouflant.
"Ce Cri du peuple, c'est aussi une immersion dans le petit peuple parisien porté par un parler gouailleur et argotique et une histoire qui court joliment sur les soixante-douze jours de la Commune, de la révolte initiale pour conserver les canons de la Garde nationale jusqu'à l'épilogue de la semaine sanglante et son flot de morts. Des bouges miteux aux cahutes bordant Paris jusqu'aux barricades, le récit fait revivre avec une force intense la période, réussissant brillamment à mêler les personnalités marquantes de l'époque, Louise Michel, Jules Vallès bien sûr (dont le nom du journal fournit le titre au roman), Gustave Courbet un peu inquiet d'apparaître comme l'initiateur de la destruction de la colonne Vendôme et les autres grands noms de la Commune, mais aussi toute une série de personnages fictifs et attachants.
À noter qu'à l'occasion de ce 150e anniversaire, les éditions Casterman, ressortent une nouvelle édition du Cri du peuple. Abandonnant le format à l'italienne et les quatre albums, qui accentuaient le côté strips et feuilleton populaire, cette nouvelle version se présente plus classiquement en un volume unique dans un format vertical plus classique. La singularité initiale se perd, ainsi que les effets visuels de ces double page en long panoramique, forcément, mais la force de l'histoire et du dessin en noir et blanc de Tardi demeurent bien. Et certaines cases, retravaillées, prennent plus de dimension. C'est en tout cas l'occasion pour une nouvelle génération de redécouvrir un ouvrage qui n'a pas vieilli." (Le Courrier Picard)
Je confirme ! On retrouve les décors des romans d'Hervé le Corre, les documents plus récents sur la face cachée de la Commune. Une page de notre histoire pas des plus glorieuses, qui laisse à la classe politique contemporaine des stigmates ineffaçables.
Un récit confus comme le furent ces combats, des destins crucifiés, des traitrises et des terreurs, des flots de sang … Tout en noir et blanc, et cependant, justement et seulement : du grand art !
Lien : http://www.bigmammy.fr/archi..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
tenrev
  02 juin 2016
Monumental.
Amis de Victor Hugo, Alexandre Dumas, Michel Audiard, Eugène Sue, ce livre est pour vous.
Plongez y pour retrouver la vengeance d'Edmond Dantès, pour suivre Gavroche sur les barricades, espérer que D'Artagnan arrive a ses fins, pour être à table avec ces personnages au language si fleuri ou à écouter untel raconter ses périples extrêmes orientaux comme Gabin les contaient à Belmondo dans 'Un singe en hiver'.
Une histoire de vengeance en fil rouge, entrecoupée d'une romance avec comme toile de fond le Paris de la Commune
Une truculence jouissive dans la description de ce peuple d'affamés, d'esclaves de la société industrielle, d'exclus des progrès de la science, de ces parisiens humiliés par la capitulation en 1870 de la république devant l'ennemi.
En lisant, nous sentons le souffle animant ces petites gens, ".. les tourneurs de la Bièvre, les dockers du quai d'Ivry, les étudiants de la Huchette, les rebutés des impasses de la misère ....... et comme L Histoire est puissante qui conduit les citoyens vers de nouveaux soleils à l'heure ou ils allaient dormir de découragement."
Nous les suivons dans leurs espoirs, leurs doutes, leurs héroïsmes.
De véritables moments de grâce et d'émotion devant cette bataille menée contre l'injustice et pour leur émancipation.
Mais le livre est aussi une course poursuite et des amours contrariés, les deux vont se chevaucher, s'entre croiser jusqu'aux derniers moments de la révolte.
Enorme. Gargantuesque.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          91
triplidio
  14 décembre 2009
Roman truculent, démesuré, souvent très drôle, parfois très dur. Vautrin utilise un argot jubilatoire et invente même des mots qui n'existent pas, mais dont on capte le sens tellement l'image est forte ! le bouquin se dévore sans temps mort, et je dois dire que j'en ai plus appris sur la Commune de Paris avec ce livre que dans les manuels d'histoire. C'est certes un roman avant tout, mais parfaitement documenté. On s'y croirait !
A noter qu'il existe une sublime version illustrée par Tardi en quatre tomes, une excellente idée de cadeau.
Commenter  J’apprécie          100
bookaddict02
  01 juin 2021
Une très belle bd ou Tardi et Vautrin nous retrace un grand moment de l'histoire de la Commune ou comment le petit peuple c'est révolté face à la bourgeoisie et à Napoléon 3. Les auteurs nous font voyager à travers le temps et nous font revivre, grâce à leurs graphismes, cette époque. Les scenarios sont très bien écrit et nous immerge d'autant plus dans cette histoire qui est la notre.
Commenter  J’apprécie          100


critiques presse (1)
LigneClaire   07 avril 2021
Casterman ressort une superbe intégrale du Cri du peuple en grand format dont le remontage a été supervisé par Tardi en personne.
Lire la critique sur le site : LigneClaire
Citations et extraits (11) Voir plus Ajouter une citation
LiliGalipetteLiliGalipette   18 janvier 2012
Ce n'est pas à coups de bâton, ni à force d'indifférence, qu'on chasse les indigents de toute société humaine. Au contraire, à force de se servir du balai pour les humilier davantage ou de la trique pour les expédier plus loin, nos préfets de police les ont voués à une épouvantable misère ... à une effrayante nudité. Ils ont fabriqué aux portes de la ville des ateliers de rancune. Sommes-nous donc aveugles ? Faut-il attendre que les pauvres soient si pauvres qu'il ne leur reste plus que la révolte ? Un jour, les hardes qui pendent au clou deviennent immanquablement l'étendard de la haine !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          210
HulotHulot   29 janvier 2022
Elle s'avançait, naissante, balbutiante, naïve dans son exaltation populaire, la jeune " Commune", une bien fragile égérie dans sa courte chemise conquise depuis deux jours seulement, une nymphe conduite, quatre coquelicots tremblants au corsage, à l'autel de l'hécatombe par des barbus aux yeux doux, avec des allures de sains, dont les seules ardeurs étaient celles de la foi jacobine, la haine de la guerre, de toutes les servitudes, et la croyance en l'arche de raison socialiste qui allait sauver les prolétaires.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          182
issablagaissablaga   09 octobre 2014
C'est souvent dans le dessous des crèmeries borgnes, au fond des gargotes de grande truanderie que j'ai pêché des âmes de grande valeur...
Et j'ai tôt compris que les dessous du boulevard du crime recelaient de bien plus exemplaires leçons de morale, d'autrement plus terribles châtiments pour le mal, que les salons brillamment éclairés où se pavane le bien en d'éclatants triomphes de faux-semblant !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          160
issablagaissablaga   06 octobre 2014
- Va te laver les pieds ! On ne fait pas la révolution les pieds sales.
- C'est la révolution ?
- Ca y ressemble fort.
- Contre qui se bat-on ?
- Petit, on ne le sait pas encore.
- Mais, M'man, contre qui se bat-on ?
- Est-ce que je sais ? Contre les portions à quatre sous ! Contre le beurre à quatre francs ! Contre les années de faim et d'injustice !
Commenter  J’apprécie          180
triplidiotriplidio   14 décembre 2009
Entrez, entrez ! Cabane bambou ! Grand pugilat ! Alcools infâmes ! Lutte gréco-romaine ! Puces savantes ! Retour d'affection ! Approchez, approchez ! C'est à vous ficeler le souffle ! Patriotes et fédérés ! Citoyens et citoyennes ! Yeutez l'équilibre du jongleur sur fil, la qualité des musiciens acrobates ! Oyez le pétomane accéléré ! Le gros moulé qui ventripote ! Mademoiselle Eve en porcelaine ! Vision grossissante ! Très jolie vapeur d'illusion ! Décapitez Monsieur Thiers ! Sabrez Galliffet pour deux sous ! Avez-vous vu la femme à barbe ? Le ventriloque disloqué ? L'albinos à jambe unique ? Souhaitez-vous lutter avec le Serpent huilé ou lutiner la Vénus de Carcassonne ? La chose est claire ! Elle est tranchée ! Payez-vous le boyau de la rigolade ! Entrez dans le tunnel de verdure ! Attention au froid minéral ! A la caresse d'araignée ! Au détrousse-caleçon ! Pratiquez l'adultère mais gardez la voilette ! Les dames pourront rire derrière leur main ! Les messieurs toucheront ce sacré truc à poils qui va réveiller les enfants !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50

Videos de Jean Vautrin (18) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jean Vautrin
Dan Franck, auteur et scénariste prolifique revient pour un 9e tome des aventures Boro avec "Boro, Est-Ouest", cette fois sans son acolyte Jean Vautrin, décédé en 2015. Il nous parle ce lundi 16 mai 2022 de cette polyvalence dans l'écriture et de son attrait pour l'histoire et le romanesque.
#FranceCulture #écriture #DanFranck _____________________ Prenez place à la Grande Table pour rencontrer d'autres personnalités qui font l'actualité de la culture https://www.youtube.com/watch?v=xJHbbKHstIM&list=PLKpTasoeXDrpsBVAaqJ_sANguhpPukaiT ou sur le site https://www.franceculture.fr/emissions/la-grande-table-1ere-partie
Suivez France Culture sur Facebook : https://fr-fr.facebook.com/francecult... Twitter : https://twitter.com/franceculture Instagram : https://www.instagram.com/franceculture
+ Lire la suite
autres livres classés : commune de parisVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
2579 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre