AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782266031615
536 pages
Éditeur : Pocket (02/02/2006)

Note moyenne : 3.83/5 (sur 386 notes)
Résumé :
Complices dans la vie, les romanciers Dan Franck et Jean Vautrin le sont devenus en littérature pour faire revivre ensemble la tradition du grand roman d'aventures où le rebondissement des situations, la multitude des personnages et le caractère passionné des héros font loi. Blèmia Borowicz, dit "Boro", est un jeune reporter photographe originaire de Hongrie. Il est de la race des Kertész et des Capa, venus comme lui chercher à Paris une terre d'asile et de liberté.... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (29) Voir plus Ajouter une critique
Witchblade
  13 septembre 2017
Je remercie Bbpoussy pour cette pioche même si elle n'a pas été un franc succès pour ma part car abandon à même pas 150p. Ce livre est dans ma PAL depuis au moins 5 ans et j'avais dû le choisir lors d'un vide-grenier à cause de sa couverture signée Enki Bilal, mais sans doute pas grâce au résumé.
J'ai essayé de m'accrocher autant que j'ai pu à ce livre mais pour ma part, le résumé est loin de refléter l'histoire réelle. Même en lisant en diagonale les conversations, je n'ai pas réussi à avoir envie de le finir. Pourtant, ça partait bien... le personnage un peu excentrique Boro m'a de suite plu avec son envie de réussir et son humour décapant. Mais les évènements sont tellement lents à se mettre en place que cela m'a fait définitivement jeté l'éponge. Je voulais de l'action, j'ai eu de la palabre à la place. Alors certes, il y a quelques évènements intéressants mais en 150p, il n'y en a que 3 de significatifs par rapport au résumé. Malgré ça, cela n'a pas réussi à maintenir mon attention... Est-ce du à la fatigue ou pas ? Mais généralement, au bout de 10p, je piquais du nez dans le bouquin !!... Je ne voyais pas l'intérêt de l'histoire des personnages par rapport à celle du résumé et puis, Boro a fini par perdre du pouvoir de me plaire et s'est fané en l'absence de sa belle cousine... Je suis partie enchantée à la découverte de ce roman et je me suis arrêtée déçue à même pas un quart du livre car l'histoire stagne et les épisodes de la vie courante s'amoncellent.
Comme vous l'aurez compris, la bonne découverte prévue n'a pas été au rendez-vous, j'en attendais peut-être trop... Dommage car le début s'annonçait prometteur mais le reste n'a pas suivi à la vitesse que j'aurais souhaité. Je vous conseille néanmoins de le découvrir pour vous en faire votre propre avis car au vu des précédentes critiques, beaucoup ont apprécié la gouaille de Boro et le style à 4 mains de Franck et Vautrin. Par ailleurs, mon édition étant assez ancienne, de nombreuses coquilles sont passées à la trappe du correcteur (« je voix » / « ils est »...). Pour ma part, je vais continuer à vider ma PAL.
Sur ce, bonnes lectures à vous :-)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          282
carre
  21 février 2012
Dan Frank et Jean Vautrin ont eu la brillante idée d'écrire à quatre mains les aventures d'un photographe reporter Blèmia Borowicz, dit Boro, qui va être le témoin de l'histoire de l'Europe à partir des années trente. Courageux, intrépide, passionné, nous le suivont dans ces aventures ou dans ce premier épisode, il doit porter secours à sa cousine Maryika dont il est amoureux. L'homme au Leica et la canne est un personnage auquel on s'attache très vite. Sa quête de liberté et d'aventure nous permets en même temps une plongée dans ces années troubles ou le fascisme et l'antisémitisme pointent dangereusement leurs nez. Et l'on se passionne pour Boro et sa belle cousine.
Remettant au gout du jour la forme du feuilleton, les deux compères s'amusent et nous amusent. Avec humour, gouaille et talent, ils nous emmènent dans les pas de ce jeune homme idéaliste, que l'on suit avec beaucoup de plaisir
Commenter  J’apprécie          190
Philemont
  05 mai 2014
Les aventures de Boro, reporter photographe sont une série de romans issus de la collaboration littéraire de Dan FRANCK et Jean VAUTRIN. Boro, c'est Blèmia Borowicz, un juif hongrois émigré en France et bien décidé à se faire un nom en tant que reporter photographe dans l'Europe des années 1930. Très inspiré de la vie et de l'oeuvre de Robert Capa, Boro va être amené à parcourir de nombreux pays armé de son Leica (et de sa canne) et à croiser le destin de nombreuses personnalités de son temps. Ces rencontres sont facilités par un contexte politique chaotique et un culot pour le moins hors norme.
Sa première aventure est narrée dans La dame de Berlin. L'intrigue se situe au tout début des années 1930 ; Boro tente tant bien que mal de vivre de son talent de photographe à Paris, mais il est également proche de Berlin parce qu'il est amoureux de sa cousine Maryika Vremler, étoile montante du cinéma allemand, qui y vit. Mais l'époque est telle qu'il ne fait guère bon vivre dans la capitale allemande pour les immigrés juifs. Boro et sa cousine seront ainsi témoins et victimes de l'inexorable montée du nazisme en Allemagne, ainsi que des malversations d'une organisation d'extrême droite pan-européenne...
Romanesques à souhaits, les aventures de Boro rendent hommage aux feuilletonistes qui proliféraient dans la seconde moitié du XIXème siècle. de fait La dame de Berlin est un pur divertissement dans lequel sont mis en scène des personnages faciles qui vivent des aventures hors du commun, à commencer par Boro lui-même. Cela n'empêche toutefois pas la reconstitution historique d'être tout à fait pertinente. le lecteur français aura aussi grand plaisir à arpenter les rues de Paris entre 1931 et 1936, à vivre la montée du nazisme à distance en même temps que les parisiens, et à mieux comprendre ce qui conduira bientôt à l'avènement du Front populaire. En d'autres termes cette première aventure de Boro, reporter photographe est aussi plaisante qu'intéressante, faisant de la dame de Berlin une lecture tout à fait recommandable.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
horline
  24 novembre 2007
témoin privilégié de la montée du nazisme, le héros Blèmia Borowicz dit Boro, nous transporte au coeur des évènements d'avant-guerre avec courage mais aussi avec désinvolture et insousiance.
Un rythme haletant, une intensité grandissante que l'on retrouve dans toute les aventures de Boro, de la Dame de Berlin à La Fête à Boro.

Commenter  J’apprécie          130
olivberne
  18 septembre 2012
Le premier d'une longue série qui va faire de Boro l'un de mes personnages préférés. Les deux auteurs ont eu le génie (mais ce ne sont pas les premiers) de lier l'histoire de l'Europe avec celle d'un aventurier, fantasque, original, séducteur, dans son siècle. Sa rencontre avec Hitler et ce qui en découlera sera à l'origine d'aventures plus folle les unes que les autres. Mais comme tout héros, Boro a sa part d'ombre et son amour pour sa cousine en fait partie, comme une quête impossible. Si vous avez envie de vous détendre, de voyager, de rire, de partir à l'aventure et de vivre l'histoire, cette série de roman est faite pour vous.
Commenter  J’apprécie          80

Citations et extraits (13) Voir plus Ajouter une citation
NanneNanne   04 novembre 2008
Et il se mit à mitrailler : Maryika, Hoffmann, la vendeuse, le nouveau venu offrant ses fleurs, un homme qui regardait de l'autre côté de la porte, Hoffmann, crispé, contemplant la scène, Maryika, radieuse, l'inconnu assenant une tape amicale sur les fesses de la blonde, la blonde roucoulant sous la caresse, Maryika, heureuse, Hoffmann levant la main, l'inconnu se rendant compte qu'on l'avait photograhié et approchant, la blonde le considérant, perplexe, Maryika se dirigeant vers la porte, l'inconnu lâchant une phrase d'un ton sec, en allemand, Hoffmann interpellant Maryika et celle-ci, après avoir écouté, se tournant vers son cousin.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
lagayslagays   13 novembre 2015
Blèmia Borowicz, dit "Boro", est un jeune reporter photographe originaire de Hongrie. Il est de la race des Kertész et des Capa, venus comme lui chercher à Paris une terre d'asile et de liberté. Il a l'insolence de la bohème et l'élégance désinvolte d'un héros de Fitzgerald. Les déraisons de l'amour, les hasards de l'action et les fureurs de l'histoire le conduiront vers un destin exceptionnel. Avec sa canne et son Leica, il traversera l'Europe de 1930 pour voler au secours de sa cousine Maryika, jeune étoile montante du cinéma allemand dont il est éperdument amoureux. Celle-ci est prise dans la tourmente et les persécutions qui frappent les milieux intellectuels et artistique d'une Allemagne bientôt engloutie par la montée du nazisme.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
PegLutinePegLutine   29 octobre 2013
(Boro) - J'ai la chance d'avoir un chauffeur, dit-il. C'est bien assez. Je ne mérite pas de domestique.
Le Noir s'approcha tandis que Boro s'écartait de la voiture pour mieux la contempler. Il siffla d'admiration.
- Je n'avais pas eu le temps de la voir, dit-il. Au bois de Boulogne, le père Bugatti m'en a empêché. Et ce matin, nous étions pressés.
- Six mètres de long, dit le chauffeur. Huit cylindres, mille trois cent centimètres cubes, arbre à cames en tête. Modèle unique.
- Et vous? demanda Boro en se tournant vers le Noir.
- Scipion. Modèle unique également. Devenu chauffeur par intérim pour nourrir mes huit enfants.
- Huit enfants? s'écria Boro.
- Répartis entre plusieurs femmes, le rassura Scipion.
Il ôta sa casquette, ses gants et ses lunettes. Il tendit la main à Boro. Celui-ci la serra en se présentant à son tour:
- Boro, reporter.
- Boro, c'est le nom ou le prénom?
- Blèmia, pour le prénom, Borowicz pour le nom, Boro pour la signature.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Eyota__XXEyota__XX   10 janvier 2021
- Comment vous êtes vous fait ça ?
- Je l𠆚i expliqué à votre patron. Vous n𠆚vez pas entendu ?
- Je dormais, s𠆞xcusa Scipion.
- Blessure de guerre.
- À votre âge ?
- J𠆚i défendu une fille attaquée par des voyous. Il m’ont rossé.
- Et la jeune fille ? Demande Scipion.
- Elle m𠆚 aimé.
- Et vous ?
- J𠆞n aime une autre. Celle de Munich.
- Ah bon ! fit le noir.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
NanneNanne   04 novembre 2008
Plus tard, tu seras l'œil qui surveille le monde. Tu iras regarder les hommes jusqu'au fond de leur nuit.
Commenter  J’apprécie          90

Videos de Jean Vautrin (16) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jean Vautrin
Université populaire du cinéma : Le métier de Scénariste - un cours de Jean Vautrin
autres livres classés : aventureVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Vous aimez ce livre ? Babelio vous suggère




Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
2295 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre

.. ..