AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782709624534
105 pages
Éditeur : J.-C. Lattès (22/01/2003)

Note moyenne : 2.5/5 (sur 6 notes)
Résumé :

Faustine dort encore, elle respire doucement. Avant, je jouais à je-te-regarde-et-tu-vas-te-réveiller. Elle le sentait. Le moteur de soie de son sommeil avait comme un accroc. D'infimes vibrations couraient sous les paupières. Les cils tressaillaient. Une petite industrie consciente se mettait en branle. Elle ouvrait les yeux, me regardait, souriait. On appelait ça le syndrome de la nuque. Tu regardes la nuque de quelqu'un et il se ret... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
nounours36
  26 avril 2014
En fait, j'ai emprunté ce roman à la bibliothèque municipale par dépit car je voulais feuilleter le guide des "100 romans incontournables". Pierre Vavasseur est un spécialiste des guides, il en a plusieurs à son actif. Bon je n'ai pas pris beaucoup de risques, car c'est un petit roman court, très court, qui fait plutôt penser à une nouvelle. Pour résumé : Lui c'est Vincent quarante ans, marié depuis treize ans à Faustine. "Faustine n'a plus ces ardeurs de femelles", un nouveau souffle est retrouvé avec Gena. Il va ensuite faire des allers retours pendant une centaine de pages, des phrases courtes comme une respiration haletante d'un homme qui court de sa femme à sa maîtresse.
Je n'ai pas trouvé le côté incisif ni la justesse qui est décrite dans le quatrième de couverture, seul le côté bref et un peu d'humour, d'érotisme m'a sauvé de l'ennui. Mais ce qui m'a étonné c'est que ce roman a tout de même obtenu le prix Saint Valentin en 2004.
Donc pas essentiel sur la "Pile A Lire" ....
Commenter  J’apprécie          30

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
nounours36nounours36   25 avril 2014
-Je voudrais que tu enlèves ton alliance.

La faiblesse est un mal acide et désespérant.
-Je vais y penser.
-Non, fais le tout de suite.
(…) J'ai glissé l'alliance dans la plus étroite poche de mon pantalon, près de la ceinture. Pendant quinze jours je l'ai ôtée puis remise, selon que j'étais avec Gena ou Faustine. J'en perdais l'équilibre. Comme un chat sans moustaches. Je me cognais aux portes, aux coins de tables. Faustine s'en étonnait de temps en temps. J'étais couvert de bleus p65
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
genougenou   21 juin 2013
Page 5506 du tome 4 du Grand Usuel Larousse, dernier mot de la page, " Partir. v. i. (anc. fr. partir, partager, du lat. partiri.) Prendre le départ, commencer un mouvement."
Commenter  J’apprécie          20

Lire un extrait
Videos de Pierre Vavasseur (12) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Pierre Vavasseur
8 février 2013 :
À propos de Retour parmi les hommes «La beauté de Vincent, c'est de guetter les catastrophes, de voir le bonheur comme une erreur passagère. En cela, il fait partie des grands personnages de la littérature contemporaine, capables d'alimenter encore quelques suites... Un grand Besson !» Clara Dupont-Monod, Marianne La Trahison de Thomas Spencer «L'analyse est menée finement, la jalousie, les souffrances indiquées avec tact. le talent de Philippe Besson, la manière douce et tendre qui lui attire de plus en plus de lecteurs, consiste à ne jamais élever la voix, à montrer que les mouvements du coeur forment l'essentiel d'une vie humaine.» Dominique Fernandez, le Nouvel Observateur Un homme accidentel «Philippe Besson vient de réussir un roman intense et fulgurant.» François Busnel, L'Express L'Arrière-Saison «L'Arrière-Saison a la beauté mélancolique d'une sonate d'automne.» Michèle Gazier, Télérama Une villa en Italie, le soleil trop fort, des ferries qui font la traversée vers les îles, une romancière qui peine à finir un livre, un jeune officier de l'Académie navale, un accident de voiture à des centaines de kilomètres, l'enchaînement des circonstances, la réalité qui rejoint la fiction, la fin d'un amour, le commencement d'un autre peut-être. Dans ce roman plus personnel qu'il n'y paraît, l'auteur de L'Arrière-Saison dresse le portrait d'une femme puissante et de deux hommes fragiles, en proie à des hésitations sentimentales. À propos de son dernier roman Une bonne raison de se tuer «Tout l'art de Besson est là, dans l'introspection des âmes, le déphasage entre l'intime et le public, la marche inexorable du temps.» Marianne Payot, L'Express «Philippe Besson explore l'envers du rêve américain dans un de ses plus forts romans.» Pierre Vavasseur, le Parisien «Portée par un style implacable, dépouillé de tout apitoiement et de tout pathos, l'intrigue a des airs de tragédie grecque, où chacun est en marche vers son destin sans que rien ne puisse l'arrêter. On est touchés en plein coeur.» Valérie Gans, Figaro Madame «Philippe Besson explore la part intime des êtres et traque leur moindre secret. Il gagne encore son pari.» Jean-Claude Perrier, Livres Hebdo «Si juste et terrible. Quel magnifique portrait de femme et de nous aussi !» Joseph Macé-Scaron, le Magazine littéraire «Un livre qu'on lit d'une traite... C'est très triste et très doux.» Gilles Martin-Chauffier, Paris Match
+ Lire la suite
autres livres classés : hésitationVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Vous aimez ce livre ? Babelio vous suggère




Quiz Voir plus

L'érotisme en littérature

Lequel de ces romans de Diderot, publié anonymement, est un roman libertin ?

Le Neveu de Rameau
Les Bijoux indiscrets
Le Rêve de D'Alembert
La Religieuse

6 questions
301 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature libertine , érotisme , érotiqueCréer un quiz sur ce livre