AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres

Adrien Abécassis (Collaborateur)Mohamed Bouabdallah (Collaborateur)
EAN : 9782213632087
149 pages
Fayard (25/01/2007)
3.41/5   17 notes
Résumé :

L'objectif de ce bref essai d'Hubert Védrine est de nous donner des clés de compréhension du monde qui se construit sous nos yeux. Après la chute du mur de Berlin, les Occidentaux ont cru trop vite qu'ils avaient gagné la bataille de l'Histoire et que leurs "valeurs" allaient s'imposer partout. Ces grandes illusions ont fait long feu ; depuis, les Américains ont été saisis par l'esprit de puissance, les Europée... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
lecassin
  12 avril 2012
Pour ma part, Hubert Védrine fut un grand ministre des Affaires Etrangères, surtout dans le cadre et à l'époque ou il occupa le poste : la cohabitation Chirac/Jospin. Dans ce bref essai, il nous livre son analyse du monde depuis la chute du mur de Berlin ; et le constat est sans appel : les Occidentaux se sont vus trop vite trop beaux, persuadés qu'ils étaient, après l'implosion de l'URSS, qu'ils avaient gagné la bataille de l'Histoire et que leurs « valeurs » allaient s'imposer partout.
A ses yeux, la soupe de la mondialisation ne produira rien de bien solide sur quoi construire. Il est donc indispensable d'abandonner cette « irréalpolitique », et à ce titre de reconnaître aux Etats le droit et le devoir de revenir dans le jeu politique. Et l'Europe, aussi… qui, débarrassée de l'européisme, doit poursuivre la construction européenne sur des bases autres que celles du traité de Lisbonne auquel un « non » retentissant fut opposé en son temps.
L'avantage, avec Hubert Védrine, c'est qu'il écrit comme il parle… et il parle bien. Pas de langue de bois, pas de compromission avec le politiquement correct… Il expose sa conception de l'évolution du monde dans le langage de "Monsieur tout le monde", justement ; et tout s'éclaire.
Juste un regret, en refermant cette brillante analyse : trop peu d'ouvrages à se mettre sous la dent, dommage !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
JeanPierrePoitou
  10 février 2022
Védrine, il faut lui reconnaître une « vision » du monde et de son évolution, une capacité à intégrer une foule d'évènements, d'évolutions… Mais ces livres reprennent toujours à peu près les mêmes idées, comme ses conférences.
Continuer l'histoire, pour lui, c'est faire en sorte que les pays occidentaux (ceux que les journalistes appellent « la communauté internationale ») continuent ou recommencent à écrire l'histoire du monde. (On pourrait attendre du ministre des affaires étrangères d'un président socialiste une vision un peu plus partageuse…)
Au plan littérature, oui, c'est écrit correctement, les idées sont bien développées, une belle dissertation dont on a déjà lu ailleurs les arguments et conclusions.
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (17) Voir plus Ajouter une citation
CornelioCornelio   01 juin 2022
Entre l'Empire carolingien, son passé et son héritage chrétien, celui des Lumières et de la Révolution, et finalement la démocratie et les droits de l'homme, l'Europe a du mal à se définir tant elle redoute à présent tout ce qui relève de l'identitaire. Si l'on s'en tient aux critères de Copenhague de 1993, il suffit, pour intégrer l'Union, d'être démocrate, de pratiquer l'économie de marché et de reprendre l'acquis communautaire. À ce compte-là, pourquoi pas le Sénégal, le Japon, l'Inde ou le Brésil ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
lecassinlecassin   12 avril 2012
Défendre clairement nos intérêts ne nous empêche pas de promouvoir en même temps nos idées pour l'Europe, pour l'ONU, de faire rayonner la France que le monde aime, etc. Au contraire.
Commenter  J’apprécie          80
CornelioCornelio   04 juin 2022
Le découragement peut saisir devant ces cauchemardesques réunions de copropriétaires qui n’ont pas de fin ! Mais si l’on ne se résigne pas à cette impuissance, et encore moins à « l’hyperempire » hors sol du Marché que Jacques Attali, dans sa « Brève Histoire de l’avenir », voit annihiler les États et les démocraties territoriales, il ne faut surtout pas abandonner le système multilatéral, mais le relégitimer, et le rendre plus efficace.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
lecassinlecassin   12 avril 2012
Parce que les Occidentaux ont cru, avec la fin de l'Union soviétique, avoir gagné la bataille de l'Histoire et pouvoir désormais régner en maîtres, ils sont déboussolés par le monde qui se dessine sous leurs yeux, si peu conforme à leurs espérances.
Commenter  J’apprécie          40
lecassinlecassin   12 avril 2012
Les milieux culturel, médiatique et même politique croient, pour leur part, concevoir la planète telle qu'ils voudraient qu'elle soit, sans que la sanction de la réalité n'intervienne jamais.
Commenter  J’apprécie          50

Lire un extrait
Videos de Hubert Védrine (11) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Hubert Védrine
Entretien chez Thinkerview : Hubert Védrine : Géopolitique : Le désastre Français ?
>Sciences sociales>Science politique>Relations internationales (236)
autres livres classés : relations internationalesVoir plus
Notre sélection Non-fiction Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
2672 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre