AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2723476790
Éditeur : Glénat (19/01/2011)

Note moyenne : 3.5/5 (sur 41 notes)
Résumé :

Grâce à une carte trouvée dans une bouteille à la mer, la jeune Gweny tente de retrouver son père parti cinq ans auparavant à la recherche d’un légendaire trésor. Accompagnée par des pirates appâtés par le gain, elle atterrit sur une île peuplée uniquement de bourreaux. Ceux-ci attirent les aventuriers afin de s’en servir de cobayes lors des travaux pratiques de leur école... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
stokely
  05 novembre 2017
Un humour noir pour la lecture de cette bande-dessinée, sur le thème des pirates Gweny jeune fille cherche à trouver son père, celui-ci est parti suite à une carte qu'il a découvert dans une bouteille à la mer.
Un jour Gweny tombe sur une bouteille identique et se rend à la recherche de son père.
Gweny va réussir à déjouer de nombreux piège pour se rendre à l'endroit ou se trouve son père et rencontrer l'élève Tobias qui étudie à l'école des bourreaux.
Des dessins très simples, un humour noir font que cet album est facile à lire.
Commenter  J’apprécie          160
jamiK
  05 février 2017
Il y a un côté décalé, avec cette île qui attire les pirates, l'école de bourreaux, un dessin faussement naïf, volontairement peu expressif, mais je ne sais pas pourquoi, j'ai l'impression d'avoir traversé cette aventure sans engouement, sans émotions, aussi impertubable que son héroïne, Gweny.
Commenter  J’apprécie          180
MonsieurHyacinthe
  29 juillet 2018
Autant dire qu'avec Jason, ça passe ou ça casse. Pas banal et pince-sans-rire, l'olibrius peut déranger. Il suffit de lire les opinions divergentes sur Babelio pour s'en convaincre. Les critiques oscillent clairement d'un extrême à l'autre, mitigé à souhait. A mes yeux, c'est souvent le signe d'un talent qui divise, donc, intéressant au possible. le genre de gus sur lequel se pencher avec délectation et espoir. Et mes attentes ne sont pas vaines ici.
Adepte de Jason depuis "Les loups-garous de Montpellier" et "CHHHT!", son trait enfantin, ses personnages aux yeux vides, sa patte froide, son humour noir, sont autant d'éléments de base de son art qui me séduisent. Mais comment taire l'association de malfaiteurs qui sévit ici ? La plus-value de Fabien Vehlmann au script est clairement appréciable et fait prendre une belle ampleur au récit.
Plus écrit que les deux ouvrages cités, mais totalement dans la tonalité particulière de Jason, Fabien Vehlmann réussit vraiment un apport de poids. Qualitatif et généreux, l'humour est mordant, diffus, régulier, on ne s'ennuie pas un instant, se délecte de détails redondants, des caractères idiots des personnages et de la banalité de la mort.
Des pirates, un perroquet, une chasse au trésor, de la torture, un laideron, que demande le peuple ? On est dans le divertissement bien ficelé, la drôlerie à chaque page, un ton décalé à froid qui glace ou réchauffe les zygomatiques, selon les lecteurs. Sur moi, ça prend sans mesure, pas pisse-froid sur les gaillards à la manoeuvre, j'adhère à tout. Et quand la quête au trésor se transforme en quête de la vérité, j'en redemande !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
yvantilleuil
  10 mars 2011
Rangé au sein de la collection « 1000 feuilles » des éditions Glénat, ce one-shot signé Vehlmann et Jason s'avère assez sobre, mais plutôt efficace.
L'histoire de cette fille qui trouve une bouteille jetée à la mer avec, glissée à l'intérieur, une carte indiquant l'emplacement d'un trésor légendaire et qui se lance à la poursuite du butin en compagnie d'une bande de pirates, n'a rien de vraiment originale en soi. L'auteur va cependant parsemer son récit de quelques éléments qui entretiennent l'intérêt de l'histoire (la recherche du père, la manière dont elle trompe les pirates, etc) et d'une idée centrale qui alimente son côté surréaliste et burlesque.
La chasse au trésor se retrouve en effet très vite dans l'ombre d'une mystérieuse école de bourreaux, où le lecteur découvre avec un mélange de stupéfaction et d'amusement, des enfants qui apprennent l'art de torturer et d'exécuter. le décalage entre ces scènes d'une cruauté gratuite et ces animaux anthropomorphes au physique sympathique fait inévitable mouche. Et finalement, derrière la simplicité apparente du scénario, le lecteur découvre une grande maîtrise scénaristique et un récit débordant d'humour noir.
Au niveau du graphisme, le trait épuré et caractéristique de Jason joue la carte de la sobriété, tout en parvenant à accentuer le côté burlesque des scènes. le décalage entre le texte de Fabien Vehlmann et le dessin faussement simpliste du norvégien font la saveur de cet album. Soulignons finalement la colorisation uniforme et parfaitement maîtrisée D Hubert, qui apporte également beaucoup au graphisme.
Retrouvez cet album dans mon Top-BD de l'année sur mon blog ...
Lien : http://brusselsboy.wordpress..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Moulinavent
  04 février 2014
C'est l'histoire d'une petite fille qui s'appelle Gweny. En voulant retrouver son père elle est entrainer dans une aventure extraordinaire où elle va rencontrer des bourreaux.
J'ai aimé les personnages car ils sont très rigolos et on voit que tous les personnages ont une personnalité différentes.
Par exemple, Gweny est très maligne.
J'ai aimé l'histoire car elle suit son cour
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (5) Ajouter une citation
okkaokka   11 juin 2017
p.56.
- Ta mère… Je ne pouvais plus la supporter. C’était au-dessus de mes forces.
- Personne ne peut supporter maman. Elle est folle. Mais toi, tu m’as laissée toute seule avec elle.
Commenter  J’apprécie          40
okkaokka   11 juin 2017
p.38.
Tu sais ce qui serait arrivé si tu avais plaidé non coupable ? Tu aurais été torturée en section 2. Comme les autres pirates de ton équipage… Certains y sont encore. Tu aurais souffert pour rien, et puis tu aurais quand même été tuée.
Commenter  J’apprécie          20
goodgarngoodgarn   29 septembre 2013
- Donc: ce qu'il faut surtout pas rater lors du "coup de grâce". C'est la toute derniére expression du condamné.
Cette collection de têtes séchées vous montre quelques expressions à éviter absolument si vous ne voulez pas gâcher le solennel de l'exécution.
Commenter  J’apprécie          10
deuxquatredeuxdeuxquatredeux   23 septembre 2017
- Regardez, ça m'a été proposé par la section recherche et développement. Cela fait sans doute gagner du temps, mais... Je ne sais pas... quand on se met à tuer à la chaîne, je m'interroge sur ce qui reste de noblesse à notre métier... (p.22)
Commenter  J’apprécie          10
okkaokka   11 juin 2017
p.4.
N’importe quoi. Qui mettrait une carte au trésor dans une bouteille ?
Commenter  J’apprécie          30
Videos de Fabien Vehlmann (51) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Fabien Vehlmann
Hervé Tanquerelle signe avec Fabien Vehlmann, Gwen de Bonneval, Fred Blanchard et la coloriste Laurence Croix le dernier Atlas chez Dupuis. Un excellente BD du printemps. le dessinateur explique ici à Anne Douhaire, comment il s'y est pris pour trouver son personnage principal Ismaël Tayeb.
Plus d'informations sur la BD : https://www.franceinter.fr/livres/le-dernier-atlas-une-bande-dessinee-haletante
Plus de leçons de dessin : https://www.youtube.com/playlist?list=PL43OynbWaTMLSUzMpmqwuKcJNbTeC5GhD
autres livres classés : humour noirVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Spirou et Fantasio - Le Groom de Sniper Alley

Dans quel pays se déroule ce tome ?

Anwasa
Ostawa
Wasana
Aswana

10 questions
1 lecteurs ont répondu
Thème : Spirou et Fantasio, tome 54 : Le groom de Sniper Alley de Fabien VehlmannCréer un quiz sur ce livre