AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782302053861
128 pages
Soleil (19/10/2016)
3.67/5   53 notes
Résumé :
Charlotte, alias Charlie, organise une expédition afin de retrouver son frère, un jeune scientifique, qui a disparu depuis plusieurs mois. Celui-ci affirmait pouvoir prouver l'existence de l'enfer en s'appuyant sur la théorie de l'évolution de Darwin. Il était persuadé que les hommes de Neandertal auraient pu se réfugier sous terre. L'expédition découvre, peu à peu, une forme de vie.
Critiques, Analyses et Avis (19) Voir plus Ajouter une critique
3,67

sur 53 notes
5
4 avis
4
6 avis
3
7 avis
2
1 avis
1
0 avis

marina53
  10 mars 2017
Charlotte, alias Charlie, a mené une expédition souterraine afin de pouvoir retrouver son frère, Constantin, spéléologue qui a disparu mystérieusement il y a maintenant 2 mois. Convaincu d'une vie parallèle sous terre, il voulait prouver sa théorie mais aussi prouver l'existence de l'enfer. Dans les entrailles de la terre, Charlie et ses compagnons d'infortune sont bientôt rejoint par l'abbé Montsouris, celui-là même qui servait de guide à Constantin lors de sa disparition. Ce dernier leur conseille de remonter sans tarder. Et pour cause, un orage, qui ne devrait pas tarder, risque de provoquer des crues. Malheureusement, l'orage arrive plus tôt que prévu, empêchant l'équipe de remonter et les entraînant, au contraire, plus profondément encore.
Satanie nous entraine vers un monde particulièrement étrange et inconnu. En compagnie de Charlie, l'abbé Montsouris ou encore Lavergne, l'on est plongé dans les entrailles de la terre. Mélangeant aventure, science, onirisme et fantastique, cet album, foncièrement singulier, n'est pas sans rappeler Jules Verne et son Voyage au centre de la terre. L'on découvre un monde parallèle particulièrement inquiétant, que ce soit ces gigantesques araignées, les Thuliens ou les Sataniens. Un récit dense aux moult rebondissements certes, mais aussi un peu brouillon. Graphiquement, Kerascoët sert parfaitement ce scénario en nous plongeant dans des ambiances fantastiques et irréelles, tantôt sombres, tantôt lumineuses, tout en créant des personnages pour le moins exotiques.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          530
jamiK
  13 janvier 2020
Le récit reprend le thème de “Voyage au centre de la terre”, ainsi que quelques éléments de la Divine Comédie de Dante ou encore le Voyage d'Orphée de la mythologie grecque. L'histoire commence par une expédition de spéléologie qui tourne mal. le graphisme, assez simple et presque brouillon au départ va par la suite devenir totalement extravagant, comme l'aventure. À la question “l'enfer existe-t-il”, Vehlmann et Kerascoët nous fournissent une réponse magistrale, lyrique, grandiose, épique, romanesque et intelligente. Les caractères sont très élaborés, le crescendo du récit est à couper le souffle. Pour moi, c'est une grosse surprise, les premières pages ne payent pas de mine, très “terre à terre”, mais le fantastique monte crescendo pour une dernière partie époustouflante, avec des idées délirantes, c'est totalement fou. J'ai adoré.
Commenter  J’apprécie          201
Bouvy
  17 janvier 2017
Charlotte, que ses amis appellent Charlie, est une jeune femme rousse. Elle dirige une expédition de spéléologie afin de retrouver son frère qui a disparu dans les entrailles de la terre depuis quelques mois. Il est un jeune scientifique qui a développé des théories farfelues sur l'évolution et qui suppose qu'au centre de la terre il existe des formes de vies intelligentes. C'est alors que l'expédition est surprise par une inondation qui l'oblige à se réfugier dans les entrailles de la terre…
Au début de ma lecture, j'ai trouvé que les cases n'étaient pas à la hauteur de la couverture. Trop classique, une action en demi-teinte, un démarrage tardif. Mais ouf, surprise surprise, voilà que l'histoire s'emballe et m'emballe. Elle nous entraîne d'abord dans un univers de science-fiction, là, ça reste encore un peu timide et puis, un incident et nous voilà dans l'exploration d'un monde fantastique, surprenant, ésotérique et délirant. Un paysage changeant, vif, coloré et mouvant, comme si les entrailles de la terre étaient vivantes. Ensuite, l'apparition d'êtres fantasques, des prédateurs, des proies, des hominidés inconnus. Et tout ça sans compter le caractère des hommes qui se révèle face au danger et l'inconnu. Les fanatismes se révèlent ou s'aggravent, les égoïsmes et les intérêts personnels aussi mais parfois le courage et le sacrifice. La deuxième moitié de ce livre est réellement formidable, pleine de suspens, de surprise et la fin ne pourra que vous surprendre et peut-être vous émouvoir. Un scénario qui permet aux auteurs de revisiter l'humanité de ses racines jusqu'à son avenir incertain. Bref, génial, j'ai aimé et si je me retiens de mettre 5 étoiles, c'est juste cause de la timidité du début.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
MonsieurLoup
  05 février 2017
Encore un très bel objet, comme souvent avec la collection Métamorphose, qui attire tout de suite l'oeil. Ça et les bon retours entendus par-ci par-là, et ça y était, il fallait que je lise cette BD !
Pourtant, après l'avoir feuilleté, on était au départ loin de pouvoir dire que j'étais fan des dessins, surtout en s'attardant sur les personnages, aux traits parfois trop ronds, au rendu un peu enfantin qui pouvait s'en dégager.
Mais à la lecture, force est de constater qu'il se crée très vite un certain charme et une atmosphère prenante enveloppe les planches, notamment grâce aux décors et paysages qui fonctionnent plutôt bien, nous offrant même quelques visions saisissantes par moments. Au point qu'à la fin, on ne voudrait pas un autre duo que les Kerascoët aux dessins et couleurs.
Très vite, on est pris dans l'histoire, ce nouveau Voyage au Centre de la Terre, grâce à de très bons dialogues, naturels, qui coulent bien, souvent drôles.
Si les personnages sont représentés de façon un peu simpliste, ils sont en revanche caractérisés intelligemment, en nuances, chacun à leur façon. Les thématiques se font définitivement adultes, et bien traitées. le contraste scénario/dessins est saisissant à ce nouveau, et crée une étrange alchimie redoutablement efficace. Autant dire que Jolies ténèbres se presse pour rejoindre ma bibliothèque.
L'histoire se fait dense, rythmée, avec de nombreux rebondissements et quelques révélations bien pensées, même si une impression que ça va parfois un peu trop vite reste, que tout s'enchaîne trop rapidement, on ne ressent pas le temps qui passe alors que c'est le cas pour les personnages.
Un tout petit bémol pour une très belle lecture, qui reste en tête.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
FungiLumini
  17 novembre 2016
Voyage en Satanie était au départ une BD en deux tomes éditée chez Dargaud. Seulement, après la sortie du premier tome, le second n'a jamais vu le jour. C'est grâce à la collection Métamorphose que ce récit connait une deuxième chance ! Renommé Satanie, cet ouvrage est l'intégrale des deux tomes et comprend donc toute l'histoire de Voyage en Satanie. La couverture m'intriguait énormément et comme la collection Métamorphose ne m'a jamais déçue, je me suis lancée dans cette odyssée à la fois déroutante et surprenante.
Charlotte fait partie d'une expédition souterraine pour retrouver son frère Constantin – auteur d'un livre controversé sur l'évolution, il a disparu lors d'une mission spéléologique ayant pour but de prouver ses dires. Petit à petit, l'expédition suit – volontairement ou non – les traces de Constantin et fait des découvertes incroyables. Satanie est un monde souterrain fascinant, en constant changement et dangereux : un retour à la surface est-il possible ou les membres de l'expédition ont-ils atteint un point de non-retour et sont-ils condamnés à errer sous terre ?
J'ai eu peur en commençant cette bande dessinée, parce que les premières planches ne m'ont pas spécialement plu. Je les ai trouvées fades et ordinaires par rapport aux extraits d'illustrations que j'avais pu voir sur internet. Heureusement, ce n'est que le début ! Dès qu'on rentre vraiment sous terre, l'aventure fantastique peut commencer. Les strates qu'on descend avec les protagonistes nous rapprochent de plus en plus du centre de la Terre, tout comme elles nous emmènent petit à petit au coeur de l'imagination farfelue aux couleurs vives de l'artiste.
La thèse proposée par Costantin est fascinante. Pour lui, une partie des êtres humains se sont développés sur Terre et sont devenus ce que nous sommes actuellement. Une autre faction a cependant commencé à vivre sous Terre et a évolué de façon radicalement différente. Leur apparence se serait adaptée à leur milieu de vie et ils seraient devenus poilus ou encore cornus, comme les images que nous associons aux démons de l'Enfer. Quand on pense à toutes les découvertes qu'il reste à faire et à tous les endroits encore non-explorés sur Terre, j'ai trouvé ce postulat captivant et crédible. En effet, d'où viennent toutes ses représentations du démon que les différentes cultures véhiculent? Cet ouvrage pousse à la réflexion et à la remise en question des savoirs élémentaires de l'homme !
Ce livre étudie également le comportement des humains lorsqu'ils sont confrontés à l'inconnu ou à l'impossible. Certains persistent dans leur quête, certains sombrent dans la folie, certains abandonnent… On voit que les personnages essaient de trouver des repaires, de relier leur expérience en Satanie avec des choses connues, des habitudes qu'ils avaient auparavant, mais souvent leurs tentatives échouent car rien en Satanie ne ressemble à la surface.
Satanie, c'est un monde fabuleux sous terre où tout peut arriver. C'est à partir du moment où nous pénétrons dans ce royaume que le dessin devient vraiment impressionnant. Des planches entières aux couleurs folles et éclatantes, des environnements changeants au gré de l'avancée des protagonistes, des créatures fantastiques nous enchantent. le lecteur en prend plein la vue et plein l'imagination ! C'est surtout dans la deuxième moitié du livre que cet univers hors du commun se dévoile.
Une bande dessinée que j'ai vraiment apprécié découvrir. Ne vous laissez pas rebuter par l'aspect « réel » du début, l'univers incroyable de Satanie se dévoile petit à petit au fil des pages et se termine en apothéose ! Une belle réflexion sur les hommes et leur quête du savoir. Je recommande ce livre. :)
Lien : https://livraisonslitteraire..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40


critiques presse (2)
BulledEncre   10 mars 2017
Impossible de lâcher son album avant la fin.
Lire la critique sur le site : BulledEncre
Sceneario   15 novembre 2016
Une très belle redécouverte, très recommandée pour ces fêtes de fin d'année !
Lire la critique sur le site : Sceneario
Citations et extraits (9) Voir plus Ajouter une citation
alouettalouett   26 octobre 2016
Journal de l’abbé Montsouris. Date inconnue. J’ai décidé de relater notre périple pour laisser un témoignage à qui trouverait ces lignes. Nul ne saurait dire combien de temps Charlie et moi-même pourrons suivre les Sataniens au cœur de cette « forêt retournée », faite de racines géantes. Les notions de jour et de nuit n’ont plus ici aucun sens. Seuls nos brefs moments de sommeil nous permettent-ils de ponctuer notre progression. Quant aux Sataniens, c’est à croire qu’ils ne dorment jamais. Toujours aux aguets, en mouvement, à la manière de requins. Leur respiration elle-même paraît différer de la nôtre, car jamais leur poitrine ne se lève ou s’abaisse. Comme si tout dans ce monde semblait continu, permanent… Ou, pour être plus précis, permanent dans le changement. Car si aucun cycle ne vient rythmer cet univers souterrain, rien ici ne reste pourtant longtemps identique. On croit trouver un havre, et nous voilà déjà contraints de fuir devant des brumes bouillantes. Une racine semble comestible et bien vite, une autre, d’apparence presque identique, s’avère nocive.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
darkdaysdarkdays   28 janvier 2022
Avant ça, l'événement le plus audacieux de toute ma vie, ça a été mon homélie "les touristes ont-ils une âme?", qui m'a valu d'être presque renvoyé par le diocèse. Tu imagines ?...
Commenter  J’apprécie          70
darkdaysdarkdays   26 janvier 2022
Mais des "trous de l'enfer", c'est comme des "brèches de Roland" ou des "cols de l'homme mort" !!! Il y en a mille au kilomètre carré, nom de nom !!!
- Oui enfin, votre énervement prouve que vous êtes déstabilisé par mes arguments.
- Si vous continuez, je vous promets que c'est votre grand nez qui va être déstabilisé par ma grosse main.
Commenter  J’apprécie          30
MonsieurLoupMonsieurLoup   05 février 2017
Misère de bordel de merde. Je t'en foutrai, moi. C'est pas Dieu possible, ça. J'en ai vu des tocards, mais alors là, c'est un escadron complet.
Commenter  J’apprécie          70
okkaokka   18 octobre 2018
p.90.
- Vous aviez pourtant dit qu'ils seraient très intelligents...
- Mais ils sont intelligents ! Ils sont rusés ! Ils sont juste incapables de se projeter dans l'avenir ! Car pour penser un futur lointain, il faut pouvoir observer des répétitions, pour en déduire des règles !
Commenter  J’apprécie          30

Lire un extrait
Videos de Fabien Vehlmann (69) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Fabien Vehlmann
Seuls Intégrale Cycle 3
autres livres classés : monde souterrainVoir plus
Notre sélection Bande dessinée Voir plus





Quiz Voir plus

Spirou et Fantasio - Le Groom de Sniper Alley

Dans quel pays se déroule ce tome ?

Anwasa
Ostawa
Wasana
Aswana

10 questions
2 lecteurs ont répondu
Thème : Spirou et Fantasio, tome 54 : Le groom de Sniper Alley de Fabien VehlmannCréer un quiz sur ce livre