AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2800170476
Éditeur : Dupuis (01/06/2018)

Note moyenne : 3.58/5 (sur 39 notes)
Résumé :
Ils sont cinq ... mais ils sont seuls ! Cinq enfants se réveillent un matin et constatent que tous les habitants de la ville ont mystérieusement disparu. Que s'est-il passé ? Où sont leurs parents et amis ? Ils se retrouvent livrés à eux-mêmes dans une grande ville vide et vont devoir apprendre à se débrouiller... SEULS !
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (15) Voir plus Ajouter une critique
cicou45
  15 février 2019
Je m'étais résolue à m'arrêter au dixième tome étant donné que je n'ai pas la suite dans la bibliothèque dans laquelle je travaille mais lorsque mon mari me l'a rapporté de la "sienne" (tout l'avantage lorsque l'on est un couple de bibliothécaires), je me sus tout de même laissée tenter pour...au final, une pointe de déception.
Depuis que nos cinq amis sont séparés, je trouve que l'histoire a moins d'attrait. Ici, nous avons très peu de nouvelles de Leïla, Dodji ou Terry. Nous savons que Camille s'est révélée être "l'Enfant-Minuit" (pour ceux et celles qui n'auraient pas lu les tomes précédents, sachez que c'est une très mauvaise chose) mais dans ce onzième tome, il n'est quasiment question que d'Yvan. Déparé de ses amis, ce dernier s'est barricadé dans une maison de luxe mais malgré cela, il finit pas être repéré par les enfants zombies. In n'a plus d'autres solutions que de fuir mais pour aller où ? Et surtout, y arrivera-t-il seul ? A moins que...Eh oui, ici, nous faisons la connaissance d'un autre enfant : Lex. Malheureusement, cela ne fait pas trop avancer le schmilblik et je crois de toute manière que tant que nos cinq amis de départ ne seront pas à nouveau réunis, je crains que la boucle ne puisse pas être bouclée !
Un graphisme toujours aussi bien soigné il est vrai mais avec un scénario qui patauge un peu trop à mon goût car celui-ci ne nous apporte que très peu de nouveaux éléments et arrgh, je ne sais absolument pas si cette fois, je ne vais pas devoir me faire une raison en me disant que ma lecture de cette série s'arrêtera définitivement ici et que je ne saurai probablement jamais la fin (je sais, je suis pessimiste mais à moins que les bibliothèques continuent à faire l'acquisition de la suite, lorsqu'elle paraîtra...enfin bref, vous me raconterez !). A découvrir !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          351
bdelhausse
  19 février 2019
Evacuons les points négatifs majeurs, en tout cas pour moi, d'abord. Je n'ai pas le temps ni l'envie de me replonger dans les 10 tomes précédents pour comprendre le 11è qui sort... et ma mémoire a ses limites aussi. Un résumé d'une page, un petit encart, un chouïa de rappel... ce serait vraiment idéal.
Ensuite, une fois qu'il divise un groupe d'aventuriers, l'auteur est condamné à se débrouiller avec la quadrature du cercle. Soit il parle d'u personnage de manière approfondie, et les lecteurs se désolent de n'avoir point de nouvelles des autres, soit il évoque tout le monde et le récit ne progresse pas. Troisième possibilité... mise en oeuvre ici: essayer de mélanger les 2 options... Et bardaf, c'est l'embardée.
En tout cas, ce n'est pas fort réussi. On a un récit fort déséquilibré, assez vide au final, centré sur Yvan qui se trouve à Cabourg/Deauville et essaie de se dépatouiller avec les cloueurs de nuit. D'où le titre... Ceux-ci arrivent dans le bus à Impériale bien connu des fans de la série, et envisagent de ramener Yvan dans les basses terres... morceau par morceau. Littéralement...
Point positif: l'atmosphère, elle, est très bien gérée. On a une ambiance de dingue, oppressante, lourde, angoissante... Point négatif: pour ce faire, les auteurs ajoutent de nouveaux éléments mystérieux qu'ils n'expliqueront pas (ou pas très vite).
Mentionnons le dessin très abouti, de la belle ouvrage, comme on dit.
On a le 11è tome d'une série qui était intéressante, et ce tome va encore davantage cliver les lecteurs. Ceux qui décrochent peu à peu y trouveront une justification de plus de leur désintérêt. Les fans inconditionnels apprécieront tout, y compris la lenteur de la progression du récit. Toujours est-il qu'à ce rytme-là, les auteurs sont partis pour battre les Feux de l'Amour. Rendez-vous en 2050 pour le tome 57 qui nous dira où se rend Yvan avec son nouveau compagnon et pourquoi la tartine de Dodji tombe toujours du côté beurré...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
Val07
  09 novembre 2018
Décidément, cette série de bandes dessinées est d'excellente facture. L'une de mes BD préférées, même.
Ce troisième cycle marque un tournant dans l'intrigue de Seuls. Les éléments horrifiques se multiplient : après un psychopathe à la tronçonneuse facile et l'Elue du Mal, ici, nous sommes confrontés à une bande de zombies qui découpent les gens en morceaux sous les ordres d'un mec encapuchonné à tête d'insecte.
Enjoy !
Malheureusement, Seuls, c'est plus ce que c'était. Exit l'âge d'or des Terres Basses ou des Arènes, depuis leur exil de Néosalem nos ados préférés ont bien du mal à nous convaincre. Pire, à trop vouloir faire dans la surenchère, ça en devient too much et ça tourne presque au ridicule (la scène du bus en est un bon exemple ; vous voyez ce que je veux dire).
De même, le public visé par Seuls devient de plus en plus flou. Si les premiers tomes étaient très axés jeunesse, ce onzième volume bascule dans l'horreur qui, bien que gentillette, pourrait déranger certains...
A ce stade, vous pensez probablement que je vais conclure ma critique sur une note défaitiste en me lamentant sur la pauvreté scénaristique de l'album.
Et bien non !
Car si la qualité de Seuls se dégrade peu à peu dans le Cycle 3, ce n'est pas le cas de son but principal : nous divertir. J'ai passé un excellent moment avec Yvan et toute notre bande de petits héros éparpillés aux quatre coins des Limbes. Et après tout, on n'en demande pas beaucoup plus... Si ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
elise3coco
  11 juin 2018
J'ai beaucoup moins apprécié ce tome.
Car contrairement aux précédents celui-ci je l'ai attendu longtemps... très longtemps !! Pour pas grand chose... j'ai l'impression depuis le tome précédent qu'on est entré dans un cycle où il ne va pas se passer grand chose...
On attend 6 mois pour ne même pas avoir une bride d'infos en plus sur le pourquoi du comment les enfants en sont arrivés là..
Je suis un peu déçu, surtout qu'il va falloir attendre encore et encore avant le prochain tome...
Elise__♥
Commenter  J’apprécie          101
celosie77
  18 janvier 2019
Et voilà encore une série qui s'étiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiire en longueur sans autre raison que de tenter de prolonger au maximum un succès éditorial.
J'aimais bien Seuls, au départ, je trouvais cette histoire originale, intrigante, et on avait vraiment envie de connaître le dénouement de tous ces mystères.
Mais depuis que les enfants de la petite bande ont été obligés de se séparer je trouve que c'est beaucoup moins intéressant. Ce tome est le 11e mais il pourrait tout aussi bien être le premier tant il est déconnecté du précédent. Il ne concerne quasiment que Yvan qui survit tout seul dans un petit village au bord de la mer et qui va recevoir la terrifiante visite des Cloueurs de nuit, sortes de zombies qui veulent le ramener aux Terres basses.
On n'avance pas beaucoup, et on n'est pas près d'en voir le bout puisqu'on nous annonce la guerre des limbes et donc la perspective d'une infinité d'épisodes...
On ne compte plus les incohérences et ça commence à m'exaspérer : par exemple, les projectiles traversent le zombie ravaudeur mais Yvan peut le saisir à bras le corps... Autre exemple : Yvan ne ressent pas sa blessure pourtant très grave à la page 26 , mais une simple coupure le fait saigner et souffrir et saigner à la page 44.
Les dessins sont efficaces, notamment les expressions des visages et je reconnais qu'il y a beaucoup d'inventivité dans le scénario mais encore une fois il vaudrait mieux clore la série et garder les bonnes idées pour en créer d'autres.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

critiques presse (2)
Sceneario   17 juillet 2018
Le dessin de Bruno Gazzotti est toujours aussi top. Les amateurs ne sont pas déçus. Il nous fait sentir un petit air de Bretagne dans ces pages. Ce qui nous change un peu des endroits que nous avons vu précédemment dans Seuls. Les couleurs d'Usagi sont toujours aussi parfaites.
Lire la critique sur le site : Sceneario
Auracan   02 juillet 2018
Seuls continue donc à jouer avec nos nerfs et notre patience, mais ses fidèles lecteurs ne s'en plaindront certainement pas. Suite au prochain épisode...

Lire la critique sur le site : Auracan
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
sombrero6sombrero6   05 février 2019
" ... ou la nouvelle élue des terres basses?! J' en ai bien peur, Yvan. Et si tu ne veux pas venir à la zone rouge, alors c' est zone rouge qui va venir à toi.
Je ne t' ai pas menti,quand j' ai dit que certains de tes amis t' attendait là-bas. J' en ai rencontré un à qui tu manquais beaucoup...Il m' a un peu résisté mais a fini par rejoindre la 11ème Famille, celle de l' enfants-miroir et des autres Antimages... Je l' ai appelé le "ravaudeur" ...car attribuer des surnoms fait partie de mes privilèges , maintenant! J' adore ça! Il va venir ici, avec ses Cloueurs , pour te convaincre de rejoindre les Terres Basses... petit à petit, nuit après nuit.
- M' approche pas!!
Je t' attendrai tout le temps qu' il faudra, Yvan. Nous avons l' éternité devant nous .
-...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
cicou45cicou45   15 février 2019
"_Punaise, Koupchou...J'm'habitue pas à ta tête de fou ! Dans les films d'horreur, le gros psychopat', il est dans la forêt, il dort pas sous la tente !! Tu fais rien comme tout le monde, toi !"
Commenter  J’apprécie          90
peeta19peeta19   24 février 2019
Pour moi, y a que deux choix : Néosalem ou Fortville. C'est les deux seules villes qu'on connaî tous. Sauf qu'à Néosalem, y a des psychopates qui veulent me capturer et me torturer au couteau !... Et qu'à Fortville...
-...A Fortville, il y a des amis qui espèrent ta venue, Yvan !
-?! AAAAAAAHHHHHHH !!
Commenter  J’apprécie          10
Lire un extrait
Videos de Fabien Vehlmann (51) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Fabien Vehlmann
Hervé Tanquerelle signe avec Fabien Vehlmann, Gwen de Bonneval, Fred Blanchard et la coloriste Laurence Croix le dernier Atlas chez Dupuis. Un excellente BD du printemps. le dessinateur explique ici à Anne Douhaire, comment il s'y est pris pour trouver son personnage principal Ismaël Tayeb.
Plus d'informations sur la BD : https://www.franceinter.fr/livres/le-dernier-atlas-une-bande-dessinee-haletante
Plus de leçons de dessin : https://www.youtube.com/playlist?list=PL43OynbWaTMLSUzMpmqwuKcJNbTeC5GhD
autres livres classés : disparuVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Spirou et Fantasio - Le Groom de Sniper Alley

Dans quel pays se déroule ce tome ?

Anwasa
Ostawa
Wasana
Aswana

10 questions
1 lecteurs ont répondu
Thème : Spirou et Fantasio, tome 54 : Le groom de Sniper Alley de Fabien VehlmannCréer un quiz sur ce livre
.. ..