AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2757814966
Éditeur : Points (27/08/2009)

Note moyenne : 4.19/5 (sur 8 notes)
Résumé :

Dans les années 1970, l'avortement est un acte lourd de conséquences, condamné par la loi française et pratiqué clandestinement. Lorsqu'elle présente son projet de loi en 1974, Simone Veil fait face à une majorité de députés opposés à l'avortement. Malgré des débats houleux, parfois d'une grande violence, son discours finit par remporter l'adhésion. La loi sur l'Interruption volont... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (2) Ajouter une critique
Prudence
  02 mai 2017
Ce livre contient deux discours: celui de Simone Veil de 1974 pour le droit à l'avortement et celui de Lucien Neuwirth pour le droit à la contraception en 1967. le thème est donc la contrôle de leur fertilité par les femmes.
J'ai été étonnée de voir à quel point la natalité en tant que facteur démographique national prenait un rôle crucial: il leur a fallut rassurer l'Assemblée Nationale sur le risque d'aggravation de la baisse de la natalité, ce qui au final montre bien que les conceptions de l'époque étaient que les utérus des femmes ne leur appartenaient pas vraiment, mais qu'ils sont un outils de l'Etat.
"1920: loi nataliste interdisant l'avortement, la contraception et la diffusion de toute information anticonceptionnelle."
Je ne m'attendais pas à certaines réflexions de la part de Simone Veil et me demande dans quelle mesure elle le pensait ou l'a dit pour rassurer les hommes de l'Assemblée pour permettre une première avancée: que l'accomplissement des femmes passait par la maternité, qu'il ne faut pas rembourser l'avortement, que ça doit rester une exception car c'est forcément un échec et un drame etc.
Le livre est également accompagné de deux chronologies et elles sont utiles, intéressantes pour se rendre compte à quel point ces évolutions sont récentes, ces droits, ces acquis si neufs. En 1943, une femme a été exécutée pour avoir pratiqué des avortements. Ce n'est que depuis 1965 qu'une femme peut travailler sans l'accord de son mari.
Deux discours intéressants, dans une édition accompagnée d'introductions et de chronologies utiles.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
mimipinson
  31 juillet 2017
Deux textes fondateurs, à mon sens de l'émancipation des femmes.
Celui de 1967 est d'une rare modernité, qui 50 ans après n'a pas pris une ride
Commenter  J’apprécie          10
Citations & extraits (10) Voir plus Ajouter une citation
PrudencePrudence   02 mai 2017
1920: loi nataliste interdisant l'avortement, la contraception et la diffusion de toute information anticonceptionnelle.
1923: loi interdisant l'avortement, qualifié désormais de délit, et prévoyant des peines pour les personnes ayant provoqué l'avortement et celles y ayant eu recours.
1942: loi faisant de l'avortement un crime contre la sûreté de l’État, passible de la peine de mort (loi abrogée à la Libération).
30 juillet 1943: exécution de Marie-Louise Giraud, condamnée pour avoir pratiqué l'avortement sur vingt-sept femmes.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
PrudencePrudence   02 mai 2017
Personne n'a jamais contesté et le ministre de la Santé moins que quiconque, que l'avortement soit un échec, quand il n'est pas un drame.
Mais nous ne pouvons plus fermer les yeux sur les 300 000 avortements qui, chaque année, mutilent les femmes de ce pays, qui bafouent nos lois et qui humilient ou traumatisent celles qui y ont recours.
Commenter  J’apprécie          10
PrudencePrudence   02 mai 2017
Mais comment le tolérer sans qu'il perde ce caractère d'exception, sans que la société paraisse l'encourager? Je voudrai d'abord vous faire partager une conviction de femme -je m'excuse de le faire devant cette Assemblée presque exclusivement composée d'hommes: aucune femme ne recourt de gaieté de cœur à l'avortement.
Commenter  J’apprécie          10
PrudencePrudence   02 mai 2017
l'obscurantisme ne favorise ni l'équilibre moral de l'individu ni celui d'une nation.

[Lucien Neuwirth]
Commenter  J’apprécie          40
PrudencePrudence   02 mai 2017
Parce qu'en face d'une femme décidée à interrompre sa grossesse, ils savent qu'en refusant leur conseil et leur soutien ils la rejettent dans la solitude et l'angoisse d'un acte perpétré dans les pires conditions, qui risque de la laisser mutilée à jamais.
Commenter  J’apprécie          10
Video de Simone Veil (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Simone Veil
Simone Veil présente la loi IVG à l'Assemblée Nationale (26 novembre 1974) | Archive INA
>Sciences sociales>Problèmes et services sociaux. Associations>Autres problèmes et services sociaux (202)
autres livres classés : contraceptionVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Quiz "Une jeunesse au temps de la Shoah ; Extraits d'une vie" Simone Veil

Quel est le nom de jeune fille de Simone ?

a) Veil
b) Jacob
c) Steinmetz

10 questions
449 lecteurs ont répondu
Thème : Une jeunesse au temps de la Shoah : Extraits d'Une vie de Simone VeilCréer un quiz sur ce livre