AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2021047024
Éditeur : Seuil (19/05/2011)

Note moyenne : 3.88/5 (sur 4 notes)
Résumé :

Dans ce livre qui s'inscrit dans une nouvelle forme de poésie narrative inaugurée avec Le développement des lignes, Alain Veinstein offre non pas un recueil de textes, mais des éclats successifs qui finissent pas raconter une histoire, ou une situation. Le titre, Voix seule, résume l'enjeu : un personnage (homme) tente d'exister par sa seule voix, par le chant, dans un monde totalement désagrégé où il se retrou... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

critiques presse (1)
LeMonde   16 juin 2011
Si la poésie est la part la plus confidentielle de la littérature - monde secret, hélas trop peu visité -, Alain Veinstein parvient à ouvrir une voie très personnelle qui mêle l'intimité de sa parole à la générosité de la fiction.
Lire la critique sur le site : LeMonde
Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
coco4649coco4649   27 août 2019
Aujourd’hui…


Aujourd’hui

Tout cela est très ancien,
de la vieille histoire,
des fils noués pour tuer le temps
à force d’attendre
devant le rideau baissé,
les yeux rivés sur le rouge
sans voir que je me heurte à un mur,
que toutes les issues sont fermées,
qu’il n’y a pas de scène possible.

Je suis l’amant aux bras
maintenus derrière le dos,
poings liés,
pour l’empêcher de serrer son amour
contre sa poitrine.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
coco4649coco4649   20 août 2019
Au fond je ne demande pas l’impossible…


Au fond je ne demande pas l’impossible :
juste que le noir, de temps à autre,
soit lavé de rose et de quelques flammes orange,
qu’une salve de lueurs bleutées
le crible par intermittence.
Que j’en puisse retenir l’éclat
avant d’arriver en bas
où le noir n’a pas son pareil
pour que tout rentre enfin dans l’ordre.
Je sais de quoi je parle :
chaque fois que j’arrive en bas,
je suis frappé de cécité,
je dois rêver pour voir.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
LaliLali   22 janvier 2015
Depuis que ma voix s'est brisée,
impossible de s'éloigner,
les phrases me fuient sous les doigts,
expirent dans la réalité de l'obstacle.
J'avance sans but, livré à moi-même,
face au terrain perdu
où je pensais connaître le bonheur.
Sortir de la pénombre
n'est pas une question de cran,
c'est surtout une affaire de cœur.
N'importe quelle histoire d'amour
raconte cela.
Commenter  J’apprécie          30
coco4649coco4649   20 août 2019
Lèvres ouvertes/comme jamais…


Lèvres ouvertes
comme jamais…

C’était à rendre fou.

Le rouge,
quand je m’entêtais,
était à rendre fou,
c’était comme si
j’avais la fièvre d’amour.

Tout ce qu’il y avait de beau dans ma vie
se retrouvait dans ce rouge.

Je ne voulais pas croire
que c’était peut-être un rêve
qui devait finir un jour.
Commenter  J’apprécie          10
coco4649coco4649   27 août 2019
J’ai réussi à élargir les lèvres…


J’ai réussi à élargir les lèvres,
pas l’angle de vue.
Le noir cache la mort,
se blottit dans ses couleurs.

Encore une approche manquée…
Trop de mots, décidément.
Trop de mots tonitruants.
Elle n’hésite plus, désormais,
à se montrer au grand jour,
au creux de la main,
au fond de la gorge,
la faucheuse…

Il n’est plus temps de jouer
à déclarer mille fois son amour.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Alain Veinstein (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Alain Veinstein
Alain Veinstein. Cent quarante quatre signes.
autres livres classés : poésieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Testez vos connaissances en poésie ! (niveau difficile)

Dans quelle ville Verlaine tira-t-il sur Rimbaud, le blessant légèrement au poignet ?

Paris
Marseille
Bruxelles
Londres

10 questions
794 lecteurs ont répondu
Thèmes : poésie , poèmes , poètesCréer un quiz sur ce livre