AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
>

Critique de patricebellocq


patricebellocq
  02 avril 2014
Ce livre est un témoignage, celui d'une femme courageuse et déterminée, Jutta Gallus. En 1982, Jutta vit à Dresde, en RDA, avec Claudia et Beate, ses filles de neuf et onze ans. Elle demande l'autorisation de se rendre à l'ouest, car son père y réside et il est malade.Ses nombreuses demandes de passage à l'Ouest lui sont toutes refusées, alors elle décide de passer Clandestinement en RFA. Elle contacte un réseau de passeur et tente le tout pour le tout : elle part en "vacances" avec ses filles en Bulgarie, où un réseau de passeurs doit leur permettre de rejoindre l'Ouest, avec des faux papiers de la RFA. Mais son plan échoue, elle est dénoncée et renvoyée en RDA avec ses filles. Jutta est condamnée à trois ans de prison et ses filles sont placées sous l'autorité de son ex-mari. Elle doit signer un document où elle reconnais abandonner ses filles, au profit de son ex-mari, soit disant pour diminuer sa peine. C'est le début d'une longue séparation, qui durera six ans. Au bout de deux ans d'incarcération très difficiles, Jutta est rachetée par l'Allemagne de l'Ouest, avec d'autres prisonniers politiques car la RDA a besoin de devises. Elle franchit donc enfin la frontière,mais sans ses filles Claudia et Beate sont restées bloquées de l'autre côté du Mur.
Le 7 octobre 1984, le jour où la RDA fête ses 30 ans, Jutta s'installe à Check Point Charlie, au point de passage entre le secteur américain et Berlin-Est avec le panneau : « Rendez-moi mes enfants ! ». Elle y retournera « pendant six mois, tous les jours, de 8 h du matin à la tombée de la nuit ».
Son combat est rapidement relayé par les médias du monde entier. Ce sont eux qui la surnomment « la mère de check-point Charlie ». Jutta reçoit le soutien d'associations de défense des droits de l'homme et comprend vite que seules des actions spectaculaires permettront d'attirer l'attention sur son cas. Elle ira rencontrer le Pape à Rome, à Helsinki elle s'enchaînera devant le bâtiment où se déroule la Conférence sur la sécurité et la coopération en Europe. Au parlement de la République Fédérale, en 1986, elle apostrophera Helmut Kohl et s'empare du micro lors d'une conférence retransmise à la télé. Quelques mois plus tard, elle aborde au culot les ministres des affaires étrangères de la RDA et de la RFA. Elle harcèle les hommes politiques pour qu'ils n'oublient pas sa cause. Elle est menacée par la stasie, elle doit déménager. La notoriété est sa meilleur protection, une stratégie risquée, usante mais finalement payante. le 25 août 1988, Claudia et Beate rejoindront enfin leur mère et accèdent elles aussi à la liberté. le cauchemar prend fin. Un an plus tard, le mur tombera, ironie du sort!
Une bonne adaptation télévisuelle a été réalisée sous le titre de "Die Mutter von Check Point Charlie" la mère de Check Point Charlie, avec Veronica Ferres, assez fidèle au livre.
Témoignage émouvant devant l'inhumanité de la coupure est ouest qui a broyé tant de vie. On ne peut que s'incliner très bas devant tant de courage et de sacrifice de cette femme exemplaire.
Commenter  J’apprécie          10



Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura