AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782021472295
128 pages
Éditeur : Seuil (07/01/2021)
3.75/5   2 notes
Résumé :
La dynamique de la société " hyper-industrielle " est-elle compatible avec l'urgence écologique ? Les gains d'efficacité considérables mis en œuvre par la machine industrielle ne suffiront pas à enrayer le désastre écologique qui menace. Pour être désirables, les nouveaux régimes de sobriété doivent s'inscrire dans une réorientation des priorités productives : santé, éducation, alimentation, loisirs, sécurité, mobilité. L'économie ancienne est progressivement englob... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Latias
  29 janvier 2021
A peu près tout le monde convient aujourd'hui que, si la modernité, en libérant le ressort de la concurrence, a permis la croissance des niveaux de vie parallèlement à celle, plus grande encore, de la population, cette croissance n'est plus soutenable, compte-tenu tant des pollutions qui en résultent que de l'épuisement proche de certaines ressources minérales. Pour reprendre le titre du livre, l'humanité doit donc jeter les bases d'une "économie désirable" et "sortir du monde-thermo-fossile". Pour Pierre Veltz, "la question en suspens est celle de la vision d'ensemble. Cette vision doit être réaliste (...) mais elle doit aussi être mobilisatrice et positive." Il appelle de ses voeux une "économie humano-centrée (...) à la fois plus riche en valeurs positives pour les personnes, plus coopérative et plus écologique, plus économe en ressources matérielles et énergétiques".
Malheureusement, au fil du livre, on constate, sans surprise, qu'un tel objectif n'est pas simple à atteindre. de nombreux problèmes sont évoqués en reprenant des aspirations actuellement ressassées car politiquement porteuses (vie à la campagne, re-localisation, re-territorialisation, fiscalité écologique, rôle de l'Etat, etc...). Mais la traduction concrète de ces voeux apparaît lointaine. L'auteur a d'ailleurs le mérite de faire observer que certains sont contradictoires les uns avec les autres.
J'avais été très intéressé par deux précédents ouvrages de Pierre Veltz. J'ai été déçu par "L'économie désirable". Certes, bon nombre de problèmes actuels y sont bien posés mais j'ai trouvé Pierre Veltz trop vague sur la sorte de plate-forme sociale et politique dont il veut jeter les bases. En outre, il m'a donné l'impression de peu tenir compte des contraintes géopolitiques : la France n'est pas seule au monde (titre d'un excellent livre de Jean Sérisé).
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
VinccentVinccent   24 mai 2021
(…) il est crucial de retrouver une perspective positive, de construire un récit d'une économie désirable. En dehors de la vision profondément anxiogène du désastre écologique, vision renforcée par la pandémie, le seul récit positif dont nous disposons aujourd'hui, est celui de la révolution numérique. Or, il faut bien reconnaître que la digitalisation du monde et plus généralement les progrès des sciences et technologies, dont les promesses restent excitantes pour beaucoup d'entre-nous, ont échoué à dessiner une perspective mobilisatrice largement partagée.
(…) Quel peut être le récit positif, dès lors ? On touche ici à un angle mort de la pensée écologiste, dominée par la question du « comment produire ? » (de manière plus sobre, avec moins de ressources, en polluant moins) plutôt que par la question du « quoi produire ? » (quels secteurs faut il développer ? Quelles activités ? Quels types d'emplois ? Etc.)
P10
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
VinccentVinccent   24 mai 2021
Car le constat est qu'il existe des marges considérables en termes d'efficacité pour la réduction des émissions carbonées et pour les consommation de matières, mais que ces gains sont systématiquement menacés, voire inversés, par l'explosion des consommations. De ce fait, il n'existe aucune autre solution que la sobriété, la transformation de nos modes de consommation, mais aussi de nos organisations et de la conception même de nos biens et des services, devenus souvent inutilement sophistiqués.
p12
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
VinccentVinccent   24 mai 2021
La seule révolution nécessaire est mentale : comprendre enfin que la santé, l'éducation, la culture, mais aussi la mobilité, l'habitat, secteurs fortement socialisés dans notre pays pour de multiples raisons historiques, ne sont pas des charges pesant sur l'économie dite productive, mais qu'ils doivent être reconnus comme les moteurs essentiels de la création de valeur dans le monde de demain -y compris de valeur industrielle ou hyper-industrielle « exportable ».
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Pierre Veltz (6) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Pierre Veltz
Lundi 1er février, de nouvelles projections climatiques ont été publiées par Météo France, alors que le projet de loi issu de la Convention citoyenne climat suscite en ce moment de nombreuses controverses. Si les scénarios étudiés sont alarmants, il est encore possible d'agir précise le rapport.
A quoi ressemblera le climat de la France ces prochaines années ? le projet de loi "Climat et résilience" est-il à la hauteur des enjeux ? Comment adapter notre économie aux enjeux environnementaux ?
Pour en parler, Guillaume Erner reçoit Samuel Morin, directeur du centre national de recherches météorologiques (principal laboratoire commun entre Météo France et le CNRS), chercheur à Météo France, spécialiste de l'environnement de montagne, Pierre Veltz, économiste, ingénieur et sociologue, auteur de “L'Économie désirable Sortir du monde thermo-fossile” (Seuil, 2020) et Camille Etienne, activiste pour la justice climatique et porte-parole du mouvement “On est prêt”.
L'invité des Matins de France Culture. Comprendre le monde c'est déjà le transformer(07h40 - 08h00 - 3 Février 2021) Retrouvez tous les invités de Guillaume Erner sur www.franceculture.fr
+ Lire la suite
autres livres classés : alimentationVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2216 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre