AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Emmanuel Venet (Autre)
EAN : 9782378560621
96 pages
Éditeur : Verdier (20/08/2020)
4.25/5   8 notes
Résumé :
Ce livre aurait pu s’intituler 'Contre une psychiatrie industrielle, quantitative, protocolisée, standardisée, numérisable, objectivante, désincarnée, ultrarapide et inégalitaire'. L’heure est grave : le pouvoir politique abandonne la psychiatrie publique à la misère, plusieurs ténors de la profession militent pour instaurer une rationalisation managériale, et les malades les plus fragiles font les frais d’un économisme sanitaire totalement dénué d’état d’âme. Const... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
CendreBleue
  05 août 2021
Ce manifeste devrait être mis entre toutes les mains.
En premier lieu, parce que la psychiatrie n'est pas réservé « aux autres », « les fous » (je ne cite pas l'auteur ici mais me réfère en clin d'oeil au mécanisme de défense bien connu qui rejette sur un tiers ce que l'on dénie de soi-même) quand on apprend que l'ensemble des maladies psychiatriques touche environ un cinquième de la population et que « sur la vie entière, environ un tiers de la population a souffert, souffre ou souffrira, d'une pathologie psychiatrique. » Ce livre nous concerne toutes et tous, donc.
En second lieu, parce que la dérive dénoncée par l'auteur dans le domaine psychiatrique, fondamentalement la négation du psychisme et de l'intersubjectivité, au profit de la marchandisation universelle qui s'appuie sur la standardisation et sur la rationalisation, si elle n'est pas nouvelle, d'une part est aujourd'hui en phase d'accélération de par l'avènement de l'intelligence artificielle et l'hégémonie globale du néolibéralisme, mais aussi, d'autre part, crée un risque sociétal qui va bien au-delà du champ psychiatrique.
En troisième lieu, parce que son auteur incarne ce qu'il défend : sa plume est celle d'un poète, sa pensée celle d'un philosophe, son intention celui d'un médecin, son livre celui d'un « honnête homme », de l'humaniste qui regarde le monde de manière holistique, sans occulter ce qui lui échappe et ce qu'il ignore. L'auteur conclut en encourageant les psychiatres à oeuvrer tels des artisans, des luthiers plus précisément, ce qui suppose un temps long et un soin adapté à la personnalité unique du patient. L'être n'est pas réductible à l'objectivité.
La question que ne pose pas le livre mais que doit se poser le lecteur est celle-ci : Emmanuel Venet est-il, telle la Sagesse, seul à crier dans le désert ? Est-il déjà trop tard ? Ou peut-on encore dévier le rouleau-compresseur scientiste et néolibéral qui déferle sur nous ?
©Cendre-Bleue
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
mnge
  17 juillet 2021
Emmanuel Venet remet en cause les politiques de la santé publique en France, en particulier en psychiatrie, leur gestion comptable qui privilégie l'économie au détriment du bien-être des malades. Il s'insurge notamment contre la suppression des lits, revient sur les évolutions récentes – sectorisation/transversalité- donne des éléments d'information sur le courants de psychiatrie contemporains, sur les diverses classifications des troubles mentaux, sur le nombre de personnes souffrant de ces troubles …
Critiquant ce qu'il nomme « la psychiatrie de symptôme », et la tendance actuelle à privilégier la thérapie médicamenteuse, il rend hommage à la pensée du psychanalyste Sigmund Freud, et résume en quelques lignes les « idées forces » de celui-ci, en ce qu'elles ont modifié la psychiatrie en France.
En conclusion, il préconise une psychologie artisanale, insistant sur sa dimension triple « biopsychosociale ». Pour lui, « la psychologie ne saurait ses réduire à une palette de techniques entre lesquelles il faudrait choisir la plus pertinente en fonction d'un barème standardisé ». Il considère que la psychiatrie repose d'abord sur une relation entre un soignant et un soigné, et en premier lieu sur l'attention et le respect qui doit lui être porté. Il conclut ainsi « l'exercice de la psychiatrie s'apparente à un artisanat d'art ».
C'est un ouvrage très intéressant, parce qu'il donne aux lecteurs des éléments d'information nécessaires à la réflexion, et rappelle des notions de base que l'on a parfois oublié (ou bien que l'on ne connaît pas).
A la fois militant et pédagogue, Emmanuel Venet explique, démontre et dénonce.
Une démarche à la fois scientifique et engagée.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Bruno_Cm
  06 janvier 2021
Petit livre qui est un manifeste, et pas un pamphlet anti. La critique n'est pas rude. Il fait un constat chiffré, assez honnête des difficultés de terrain dans la psychiatrie en France.
Il tente de réhabiliter a minima la psychanalyse, qui est mère de cet art centré sur l'individu, en opposition à cette volonté scientifique qui écrase le sujet pour les statistiques, les guide-lines de bonne pratique, les symptômes fréquents, les classifications et la médication à l'avenant...
On peut partager pas mal des idées et prises de position de l'auteur. Tout en se demandant comment encadrer les prétendues objectivations et objectifs de médecine evidence based et d'encadrer, de protéger aussi chaque sujet, chaque personne, chaque individu.
Je ne pense pas que ce livre soit un media bien utile et bien puissant pour cette cause qui semble presque perdue d'avance. Enfin, laisser ses traces, semer des cailloux dans les chaussures des géants, c'est déjà ça ?
Commenter  J’apprécie          12

Citations et extraits (25) Voir plus Ajouter une citation
Bruno_CmBruno_Cm   26 janvier 2021
... la menace plane sur ce qu'on peut appeler une psychiatrie du sujet, fondée sur la reconnaissance de la dimension stricto sensu intersubjective de la relation de soin, supposant un engagement mutuel des soignants et des personnes soignées, même lorsque la relation thérapeutique s'instaure sous la bannière de la contrainte.
Commenter  J’apprécie          30
CendreBleueCendreBleue   05 août 2021
Une maladie psychiatrique vieille de plusieurs millénaires a récemment disparu des classifications diagnostiques : l'hystérie. (...) Dans son extrême versatilité sémiologique, dans sa mise au défi de toute thérapeutique protocolisée, dans sa rétivité aux médications, l'hystérie ne pouvait pas plaire aux classificateurs modernes, ennemis des zones d'ombre et soucieux d'attribuer à chaque affection un remède à la désignation éclairante - antidépresseur, anxiolytique, thymorégulateur, hypnotique ou antipsychotique, terminologie qui permettra sans doute un jour à la plus simplette des intelligences artificielles de rédiger les ordonnances. On peut craindre que nos taxinomistes modernes, au nom d'un cartésianisme de pacotille, aient considéré que l'absence de médication antihystérique prouvait l'inexistence de cette affection. Mais chasser l'hystérie des classifications ne l'a pas fait disparaître de la réalité pour autant.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
CendreBleueCendreBleue   05 août 2021
J'ai personnellement reçu plusieurs jeunes patients qui, pour avoir fait deux ou trois tentatives de suicide dans le contexte d'une déception sentimentale, mais aussi pour compter un suicidé ou un suicidant dans leur famille élargie, se sont vu poser à la volée un diagnostic de bipolarité et le traitement qui va avec: thymorégulateur et/ou neuroleptique. Après quoi, un peu plus désespérés pour avoir pris vingt kilos et ne plus se reconnaître, ils arrivent dans leur service de secteur parce que le psychiatre expert qui a posé le mauvais diagnostic n'assure pas le service après-vente. Et c'est un long travail que de leur faire arrêter le traitement qui les détruit, et retrouver, par un accompagnement psychothérapeutique patient, la possibilité de reprendre leur vie en main et de penser le chagrin comme une épreuve de vie et non le symptôme d'une maladie chronique.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Bruno_CmBruno_Cm   30 janvier 2021
Nous en sommes déjà arrivés à confier le soin de certains symptômes autistiques à des applications numériques, en sachant que la plupart des autistes préfèrent interagir avec des écrans plutôt qu'avec des humains, ce qui fait craindre que, sous couvert d'utiliser un canal qui leur convient, on renforce leur retrait social.
Le soin psychiatrique repose au contraire sur la rencontre d'un sujet malade ou souffrant avec un ou plusieurs autres sujets fondés à lui apporter de l'aide. Autrement dit, les deux conditions primordiales d'une relation thérapeutique sont la reconnaissance de la subjectivité de tous les protagonistes et l'expérience de l'altérité - des deux côtés, et cette expérience n'est d'ailleurs pas moins bouleversante pour les professionnels du soin que pour les personnes soignées.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Bruno_CmBruno_Cm   30 janvier 2021
Que reste-t-il de la psychanalyse aujourd'hui ? Il me semble que trois idées-forces survivent à toutes les critiques, et garderont à jamais leur pertinence : d'une part, le fait que la vie psychique ne se réduit pas aux phénomènes conscients. D'autre part, le fait que toute relation thérapeutique, lorsqu'elle repose véritablement sur la rencontre entre deux subjectivités, réactualise de manière transférentielle des modalités relationnelles infantiles et inconscientes. Et enfin, le fait que les phénomènes psychiques et psychopathologiques relèvent d'un tel niveau de complexité qu'ils échappent aux raisonnements de causalité linéaire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Video de Emmanuel Venet (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Emmanuel Venet
La Petite Librairie #4 - Miss Alabama et ses petits secrets de Fannie Flagg et Jean-Luc Piningre aux éditions Pocket - La Dernière Réunion des filles de la station-service de Fannie Flagg et Jean-Luc Piningre aux éditions Pocket - Nous irons tous au Paradis de Fannie Flagg et Jean-Luc Piningre aux éditions Pocket - L'ultime humiliation de Rhea Galanaki et Loic Marcou aux éditions Galaade - La Voix des vagues de Jackie Copleton et Freddy Michalski aux éditions Les Escales - De beaux jours à venir de Megan Kruse et Héloïse Esquié aux éditions Denoël - Un homme cruel de Gilles Jacob aux éditions Grasset - Quand je serai grand, je serai Nana Mouskouri de David Lelait-helo aux éditions Anne Carrière - Marcher droit, tourner en rond de Emmanuel Venet aux éditions Verdier - Couteaux : L'art de la coupe en cuisine de Didier Mouche aux éditions Hachette Pratique - Les P'tites Poules et la cabane maléfique de Christian Heinrich et Christian Jolibois aux éditions Pocket Jeunesse - Le Bain de Berk de Beziat Julien aux éditions Ecole des Loisirs - Rébellion chez les crayons de Oliver Jeffers et Drew Daywalt aux éditions Ecole des Loisirs - Exposition L’Art des studios d’Animation Walt Disney – Le Mouvement par Nature Du 14 octobre 2016 au 5 mars 2017, Art Ludique – Le Musée présente en première mondiale - Cendrillon de Misstigri et July Zaglia aux éditions de La Marinière Jeunesse - La Jeunesse de Mickey de Tebo aux éditions Glénat - XIII Mystery - tome 10 - Calvin Wax de Corentin Rouge et Alexandre Boucq aux éditions Dargaud - Suzhou, l'âge d'or d'une cité chinoise : Avec un livre et un dépliant de Xu Yang et Chen Jingsha aux éditions Citadelles et Mazenod - Malhorne (Edition intégrale) de Jérôme Camut aux éditions Livre de Poche - Marie Curie prend un amant de Irène Frain aux éditions Points - La Forêt des ombres + L'Anneau de Moebius COLLECTOR de Franck THILLIEZ aux éditions Pocket - All about Yves de Catherine Ormen aux éditions Larousse - Juger la reine : 14, 15, 16 octobre 1793 de Emmanuel de Waresquiel aux éditions Tallandier
+ Lire la suite
autres livres classés : psychiatrieVoir plus
Notre sélection Non-fiction Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Freud et les autres...

Combien y a-t-il de leçons sur la psychanalyse selon Freud ?

3
4
5
6

10 questions
356 lecteurs ont répondu
Thèmes : psychologie , psychanalyse , sciences humainesCréer un quiz sur ce livre