AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2357070994
Éditeur : La Fosse aux Ours (02/03/2017)

Note moyenne : 3.6/5 (sur 5 notes)
Résumé :
Confrontant la revendication créatrice d'un malade mental et la raison bureaucratique de l'hôpital où il séjourne, ce mémoire d'avocat semble à première vue interroger le statut de l'oeuvre d'art. Mais au-delà de ce prétexte il s'enfonce dans un monde incongru surgi à l'intersection du délire mégalomaniaque et d'un juridisme devenu absurde à force de logique. Et il apparaît peu à peu qu'il explore, avec une cocasserie qui va crescendo, une question qui nous concerne... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Herve-Lionel
  03 juin 2017
La Feuille Volante n° 1142
PLAISE AU TRIBUNAL – Emmanuel Venet – Éditions La fosse aux ours.
Sous ce titre à forte connotation juridique puisqu'il emprunte au discours des prétoires son ton très cérémoniel, se cache un court récit (30 pages) en forme de plaidoirie et de jugement, en l'espèce celui d'Oublevé, dont le nom constitue déjà un canular, sauf le respect dû au Président du susdit Tribunal. de quoi s'agit-il donc? Imaginez-vous que nous sommes en automne, que les feuilles tombent et qu'on a l'habitude de les ramasser après les avoir mises en tas puisqu'elles constituent en elles-mêmes une source d'accidents. Jusque là rien de bien extraordinaire. Là où ça se complique c'est que face au résultat de ce travail auquel il n'avait même pas participé, il est venu à l'idée de M. Diese qu'il s'agissait d'une oeuvre d'art qu'il baptisa tout de go « Les feuilles mortes se ramassent à la pelle ». Cela peut être considéré comme un hommage à Jacques Prévert et témoigne en tout cas d'un certain niveau culturel de notre ami, et du fait de cette prise de position, quand même fort inattendue, ce vulgaire amas de feuilles se retrouve de facto référencé dans « l'art conceptuel », certes éphémère mais avec la dimension culturelle incontestable d'une sculpture. Sauf que nous sommes dans l'asile psychiatrique de la bonne ville d'Oublevé et que ce M. Diese s'y trouve hospitalisé depuis de nombreuses années. Ainsi le fait que l'établissement se soit débarrassé de cet encombrant amoncellement qui par ailleurs représentait aussi un danger, constitue l'espèce de cette action en justice.
Nous nageons ici en plein délire et j'imagine les effets de manches des avocats, leur difficulté à garder leur sérieux, et je ne parle parle de l'autorité des juges et de « la chose jugée ». L'auteur est psychiatre et à ce titre capable de déceler, entre autre, les capacités créatrices de certains de ses patients et le fait d'être classés parmi les « malades mentaux » n'amenuise en rien leurs facultés artistiques. Je n'en veux pour preuve notamment que le cas de Séraphine Louis (1864-1942) (La Feuille Volante n° 369) qui, malgré des facultés mentales quelque peu altérées attira, d'ailleurs un peu malgré elle, l'attention d'un marchand d'art et eut quelque succès. Au-delà de cette remarque, j'observe que la décision du tribunal, pour savoureuse qu'elle soit, laisserait sans doute les étudiants en droit, confrontés au commentaire d'un tel arrêt, dans une situation délicate. Après tout, il y bien eu parmi les verdicts des cours, des jugements où la sacro-sainte logique, voire le bon-sens, ont été laissés de côté au nom de la loi, de la morale, ou de l'Ordre Public. La sentence ainsi prononcée par un vénérable juge qui est aussi, on l'imagine, un « juriste éminent », pour fictive qu'elle soit, m'évoque l'imaginaire d'un Salvador Dali, les extravagances des surréalistes ou les provocations du mouvement « dada ». Je ne manquerai pas non plus d'évoquer les tribulations d'un Amadis Dudu qui, dans « L'automne à Pékin » (roman qui ne se passe ni en automne ni à Pékin) de Boris Vian se trouve embarqué dans l'improbable construction d'une ligne de chemin de fer dans l'immense désert d'Exopotamie, laquelle doit passer au beau milieu de l'unique hôtel qui de ce fait doit être détruit. Quant à l'atmosphère de ce récit, il ne serait sans doute pas tout à fait renié par Kafka lui-même. Cela dit il y a des moments dans notre vie où les choses se présentent sous un jour si surréel qu'on a besoin de se pincer pour vérifier qu'on ne rêve pas. Je ne parlerai pas non plus du plus grand pays du monde qui vient de confier son destin et peut-être aussi le nôtre à un homme à la fois fantasque, irresponsable et imprévisible. Est-ce à dire que la folie est la chose du monde la mieux partagée ? Méfions-nous, de même que nous sommes tous justiciables, nous pouvons également devenir, même pour un temps, pensionnaires d'un établissement psychiatrique. Après ce bref voyage en « absurdie » je me demande toujours si on peut rire de tout, c'est à dire si, face à la désespérance distillée par notre monde, on peut opposer autre chose que l'humour parce qu'en fait il ne nous reste bien souvent plus que cela. J'ai bien aimé la dérision avec laquelle l'auteur, rencontré par hasard, a traité son sujet.
© Hervé GAUTIER – Juin 2017. [http://hervegautier.e-monsite.com]
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
Herve-LionelHerve-Lionel   03 juin 2017
Il s'agissait initialement d'un tas posé sur le sol et confectionné au moyen d'un grand nombre de feuilles mortes réglementairement collectées dans l'établissement durant la campagne de ramassage de l'automne 2012, le but de l'oeuvre étant d'édifier le spectateur sur la quantité considérable de feuilles mortes produites par un établissement psychiatrique dont ce n'est pourtant pas la fonction première.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Video de Emmanuel Venet (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Emmanuel Venet
La Petite Librairie #4 - Miss Alabama et ses petits secrets de Fannie Flagg et Jean-Luc Piningre aux éditions Pocket - La Dernière Réunion des filles de la station-service de Fannie Flagg et Jean-Luc Piningre aux éditions Pocket - Nous irons tous au Paradis de Fannie Flagg et Jean-Luc Piningre aux éditions Pocket - L'ultime humiliation de Rhea Galanaki et Loic Marcou aux éditions Galaade - La Voix des vagues de Jackie Copleton et Freddy Michalski aux éditions Les Escales - De beaux jours à venir de Megan Kruse et Héloïse Esquié aux éditions Denoël - Un homme cruel de Gilles Jacob aux éditions Grasset - Quand je serai grand, je serai Nana Mouskouri de David Lelait-helo aux éditions Anne Carrière - Marcher droit, tourner en rond de Emmanuel Venet aux éditions Verdier - Couteaux : L'art de la coupe en cuisine de Didier Mouche aux éditions Hachette Pratique - Les P'tites Poules et la cabane maléfique de Christian Heinrich et Christian Jolibois aux éditions Pocket Jeunesse - Le Bain de Berk de Beziat Julien aux éditions Ecole des Loisirs - Rébellion chez les crayons de Oliver Jeffers et Drew Daywalt aux éditions Ecole des Loisirs - Exposition L’Art des studios d’Animation Walt Disney – Le Mouvement par Nature Du 14 octobre 2016 au 5 mars 2017, Art Ludique – Le Musée présente en première mondiale - Cendrillon de Misstigri et July Zaglia aux éditions de La Marinière Jeunesse - La Jeunesse de Mickey de Tebo aux éditions Glénat - XIII Mystery - tome 10 - Calvin Wax de Corentin Rouge et Alexandre Boucq aux éditions Dargaud - Suzhou, l'âge d'or d'une cité chinoise : Avec un livre et un dépliant de Xu Yang et Chen Jingsha aux éditions Citadelles et Mazenod - Malhorne (Edition intégrale) de Jérôme Camut aux éditions Livre de Poche - Marie Curie prend un amant de Irène Frain aux éditions Points - La Forêt des ombres + L'Anneau de Moebius COLLECTOR de Franck THILLIEZ aux éditions Pocket - All about Yves de Catherine Ormen aux éditions Larousse - Juger la reine : 14, 15, 16 octobre 1793 de Emmanuel de Waresquiel aux éditions Tallandier
+ Lire la suite
autres livres classés : sculptureVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Compléter les titres

Orgueil et ..., de Jane Austen ?

Modestie
Vantardise
Innocence
Préjugé

10 questions
15072 lecteurs ont répondu
Thèmes : humourCréer un quiz sur ce livre