AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Padma Venkatraman (Autre)Amandine Chambaron-Maillard (Traducteur)
EAN : 9782211305747
192 pages
Éditeur : L'Ecole des loisirs (17/06/2020)

Note moyenne : 4.35/5 (sur 10 notes)
Résumé :
Chaque jour est un combat dans les rues bondées de Chennai, en Inde. Et lorsque Viji et sa soeur, Rukku, fuguent pour ne plus subir la violence de leur père, la situation semble sans espoir. Dans un monde impitoyable et dangereux, où nul n'accorde un regard aux parias, elles sont des plus vulnérables. Mais leur rencontre avec deux jeunes sans-abri, sur un pont en ruine, va peut-être tout changer.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
Pixie-Flore
  21 novembre 2020
"De l'Autre Côté du Pont" est un roman jeunesse qui vous touchera, j'en suis sûre. Sauf si vous n'avez aucune empathie évidemment, et là, je ne peux rien pour vous.
On y suit deux petites filles indiennes obligées de fuir les violences de leur père. Deux petites filles, dont l'une est en situation de handicap mental. Avec elles, nous découvrons l'Inde et la situation des enfants des rues. Toutes les aventures et mésaventures de ces enfants sont inspirées de faits réels.
Padma Venkatraman a su trouver les mots pour m'embarquer dans son histoire. Elle sait retranscrire les choses sans entrer dans les détails. Elle a également su raconter de façon réaliste l'histoire et la personnalité de chacun de ses personnages.
C'est extrêmement touchant comme récit. Il faudra une certaine maturité à la lectrice ou au lecteur pour comprendre dans quel univers il entre. Un univers à la culture riche mais à la population qui vit parfois dans une misère et une violence extrême. Pour autant, l'auteur a su raconter tout ça à hauteur d'enfants.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Aufildeslivres
  01 novembre 2020
L'Avis de Fantine, 13 ans ½
Coup de coeur ! Coup de coeur ! Coup de coeur !
J'ai dévoré ce livre parce que l'histoire est captivante, bien écrite et très émouvante. le sujet est sur la vie des enfants en Inde qui doivent travailler pour pouvoir se nourrir. Leur hygiène de vie est déplorable, leurs habitations faites de choses trouvées ou achetées avec le peu d'argent gagné. Ce roman montre les inégalités sociales en Inde avec des personnes très riches qui habitent dans de luxueuses maisons et les très pauvres qui vivent dans le dénuement le plus complet. J'ai été très émue par la vie de Viji et Rukku, deux soeurs parties de chez elles à cause de leur père violent et j'ai pris conscience de ce qu'il pouvait se passer en Inde. J'ai aussi été amenée à réfléchir sur les inégalités et j'ai pris le temps de vraiment réaliser que nous sommes bien gâtés, nous les enfants européens.
Je ne peux que partager mon enthousiasme. Ce livre est pour moi un livre à lire et à partager. Il est écrit par une Indienne et inspiré de faits réels. En plus, sa couverture est magnifique ! C'est un énorme coup de coeur !

Lien : http://aufildeslivresblogetc..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
MademoiselleMaeve
  22 septembre 2020
Quand j'ai repris le travail après quelques semaines de vacances, j'ai repris ma petite routine de lecture de travail : une petite pile de romans m'attendais sur mon bureau et parmi eux, de l'autre côté du pont de Padma Venkatraman.
Padma Venkatraman a décidé de rendre hommage aux jeunes indiens qu'elle a rencontrés lorsqu'ils vivaient dans la rue. Elle a intégré dans son roman des histoires vécues et ces témoignages d'enfants ont donné naissance à l'histoire de Viji et Rukku.
Viji a onze ans lorsqu'elle fuit son foyer avec sa soeur Rukku, qu'elle fuit un père violent pour protéger sa soeur. Rukku est plus âgée, mais elle n'est pas comme les autres enfants, sa différence est à la fois une force et une faiblesse. Viji doit s'occuper d'elle car elle n'est pas autonome, la protéger car elle ne voit pas le mal, mais Rukku est tout pour sa soeur. Elles sont seules, sans argent, vulnérables, elles vont donc se chercher un abri et découvrir que là où elles ont jeté leur dévolu, deux jeunes garçons vivent déjà : Muthu et Arul. D'abord méfiants, ils vont apprendre à s'épauler et créer leur propre famille.
De l'autre côté du pont est un roman très touchant – je reste persuadée que j'avais juste une poussière dans l'oeil ! – et les personnages attachants. le quotidien de ces enfants est rude et révoltant. Malgré tout, ils gardent espoir et ont un sacré moral. Ce roman est une bonne manière de découvrir une autre culture, et de découvrir le quotidien de ces enfants laissés pour compte, qui doivent apprendre à se débrouiller seuls. C'est plein d'émotions.
Lien : https://mademoisellemaeve.wo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Milie_Baker
  26 juin 2020
Deux soeurs quittent leur foyer à cause de leur père alcoolique et brutal et d'une mère qui n'arrive pas à se défendre ou à défendre ses enfants.
Viji et Rukku se retrouvent dans la rue, face à elles même et aux nombreux dangers qui les guettent. Lorsqu'elles vont rencontrer, par hasard, sous un pont, deux jeunes qui garçons qui survivent au jour le jour, les deux jeunes filles vont s'allier à eux et former un groupe d'amis soudé, ce qui les aidera à surmonter toutes les épreuves.
Un beau roman, qui reste très dur par le thème qu'il aborde et par certains événements qui se passent durant l'histoire.
Commenter  J’apprécie          00
LillaMy
  08 décembre 2020
Si j'ai eu un peu de mal à rentrer dans ce roman, notamment à cause de l'usage du "tu", j'ai finalement été touchée par l'histoire de ces deux soeurs si profondément liée.
La vie des enfants indiens chiffonniers fait froid dans le dos : que de misère et de souffrance ! Et cette fierté qu'ils ont à travailler alors qu'ils devraient être en train d'étudier et de jouer...
Quelque part, cette histoire m'a fait penser au film le tombeau des lucioles, en moins déchirant car à la fin subsiste l'espoir d'une vie meilleure pour ceux qui restent...
Commenter  J’apprécie          00


critiques presse (1)
Ricochet   26 août 2020
Abordant castes, religions, handicap, place des femmes, ce récit poignant ne cache aucun aspect de la misère la plus crasse mais sait aussi rester tendu vers l’avenir comme tous les enfants du monde le sont. Superbe.
Lire la critique sur le site : Ricochet
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
IdeesLivresIdeesLivres   23 décembre 2020
En t’écrivant ces lignes, Rukku, je remonte le temps.
Je sens tomber la pluie sur notre dos tandis que tu t’énerves à secourir des vers de terre, accroupie au beau milieu de la route.
Je t’entends fredonner dans l’oreille de Kutti, tes bras refermés autour de lui en une étreinte rassurante, alors qu’explose un feu d’artifices le soir de la fête des Lumières.
Je te revois, le visage illuminé d’un sourire fier, tendre au vendeur de ballons l’argent que tu as toi-même gagné sur la plage.
Je revois ta langue se caler entre tes lèvres chaque fois que tu t’appliques à terminer un collier de perles.
Je me souviens du bout de tes doigts caressant l’orange que nous avait jetée le jardinier.
Je te vois lancer ta poupée adorée sur le chauffeur de bus afin de me protéger.
Er rire à t’en tenir le ventre avec Muthu, sur notre pont. […]
En couchant ces mots sur le papier, aujourd’hui, je me rends compte à quel point la réalité m’a échappé.
Durant tout ce temps, j’ai cru être celle qui veillait sur toi, mais je découvre désormais que c’était aussi souvent l’inverse.
Tu m’as donné la force de continuer.
En refusant chacun de mes mensonges.
En attirant mon regard sur de petits miracles.
En riant chaque fois que la situation ne s’y prêtait pas.
Ensemble, on formait une si belle équipe.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
IdeesLivresIdeesLivres   23 novembre 2020
À cet instant précis, les yeux rivés sur le menton tremblotant d’Amma, j’ai remarqué combien on était différentes. Elle croyait dur comme fer qu’une vie meilleure l’attendrait après la mort, si elle endurait la situation actuelle. C’était idiot. Pour quelle raison un dieu se soucierait-il des réincarnations qu’il a fait souffrir par le passé ?

Non, si je désirais changer notre destin, je devais agir. Maintenant.

Plus je prenais conscience de nos différences, plus j’étais convaincue que je te protégerais mieux qu’elle. Elle n’avait rien fait lorsque Appa nous frappait. Rien, mis à part implorer sa pitié. Je me suis promis de ne jamais devenir comme elle. De ne jamais supplier qui que ce soit, peu importe la situation.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Pixie-FlorePixie-Flore   15 novembre 2020
- Oui, Akka, s'il te plaît ? Encore une fois ?
Ma gorge s'est soudain nouée, et il m'a fallu un moment avant de recouvrer l'usage de la parole.
Muthu venait de m'appeler akka. Grande soeur. D'un seul mot, il avait fait de moi sa famille.

[p64]
Commenter  J’apprécie          10
Pixie-FlorePixie-Flore   15 novembre 2020
Il n'y a que les riches qui perdent leur temps à flâner au lieu de profiter d'une bonne nuit de sommeil.

[p147]
Commenter  J’apprécie          30

autres livres classés : HandicapésVoir plus
Notre sélection Jeunesse Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




Quiz Voir plus

Littérature jeunesse

Comment s'appelle le héros créé par Neil Gailman ?

Somebody Owens
Dead Owens
Nobody Owens
Baby Owens

10 questions
1176 lecteurs ont répondu
Thèmes : jeunesse , littérature jeunesse , enfantsCréer un quiz sur ce livre