AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : B00F35ISW4
Éditeur : Mon Petit Editeur (06/09/2013)

Note moyenne : 4.33/5 (sur 3 notes)
Résumé :
Décembre 1999 Dans la région de Narbonne. Une terrible enquête au cœur de la magie noire et des rites sataniques. Une tempête balaie la France entière. Dumartin, Capitaine de police et sa collègue le Lieutenant Peretta sont diligentés pour une enquête préliminaire mise en place sur instruction d'un Juge, dans la région de l'Aude précisément à Capendu où l'on a retrouvé un « costume déplié » appartenant à Bernard Balantine, porté disparu depuis un mois. Par ailleurs,... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
Malaura
  06 novembre 2013
Que diriez-vous d'une enquête policière sous forme théâtrale ? C'est ce que Katia Verba nous propose avec sa « Cabale mortelle » dans laquelle se joue une délicieuse et diabolique intrigue dégageant un léger fumet de satanisme, rites vaudou et magie noire dans une région à l'important passif historique et religieux.
C'est en lisant plusieurs billets très alléchants de l'un(e) des membres Babelio, qu'est né le désir de découvrir l'univers littéraire de cette comédienne, auteur dramatique et metteur en scène, qui, depuis plusieurs années, écrit et adapte, du papier à la scène, ses propres pièces de théâtre.
Alors, au théâtre ce soir ! Il va être question d'une sombre affaire de disparition en Languedoc-Roussillon…
Les trois coups retentissent ! le rideau se lève…Nous voilà devenus les lecteurs-spectateurs d'une comédie policière tenue dans une ambiance de huis-clos, alors qu'à l'extérieur la tempête fait rage et que les éléments déchaînés ont contraint les protagonistes à se réfugier dans le décor chargé d'histoire d'un ancien prieuré transformé en gîte.
Katia Verba dévelope son intrigue en Décembre 1999, durant la violente tempête de la fin du siècle. le capitaine Philippe Dumartin et sa collègue, le lieutenant Peretta, enquêtent sur le disparition d'un homme, Bernard Balantine, un écrivain n'ayant plus donné signe de vie depuis plusieurs semaines et dont on a découvert les effets personnels non loin de Narbonne, au lieu-dit du Capendu, dans une mise-en-scène des plus macabres. Son costume déplié a été retrouvé au côté « de toute la panoplie pour un bon vieux rituel » : pentagramme, chaudron, ossements, bougies noires…Que peut bien signifier cette diabolique scénographie ?
Partis de Quimper et accompagnés de Sofia Balantine, l'épouse du disparu, Dumartin et Peretta se rendent donc sur les lieux afin de reconnaître les pièces à conviction mais la tourmente qui sévit en cette fin décembre les oblige à s'arrêter pour la nuit dans le prieuré de Nadège, une amie du capitaine. Celle-ci est en réalité bien plus qu'une simple amie ; elle n'est autre que la maîtresse de Dumartin et se montre vivement contrariée de ne pouvoir profiter de son amant en toute quiétude. Mais puisque la météo en a décidé ainsi, elle doit se résigner à héberger le petit groupe et jouer au mieux son rôle d'hôtesse improvisée sans dévoiler les liens réels qui l'unissent au policier.
Ainsi, bloqués par l'orage, avec pour seul moyen de communication vers l'extérieur leurs téléphones portables et sous l'oeil réprobateur de Nadège, Dumartin et Peretta vont malgré tout tenter d'éclaircir leur enquête en interrogeant la belle, riche et bien née Sofia Balantine.
Dans le salon du prieuré, les personnages sont en place et se donnent la réplique sous la curiosité grandissante d'un lecteur se trouvant aux premières loges pour appréhender les traits particuliers de chacuns d'eux :
Philippe Dumartin, un brin cassant, préoccupé par l'échec de sa précédente enquête et une vie sentimentale embrouillée ; Perreta, la fliquette méfiante et forte en gueule ; Nadège, la propriétaire du gîte, flamboyante rousse et maîtresse désapointée de Dumartin ; et enfin l'élégante Sofia Balantine, femme magnétique, enigmatique et fascinante.
Originalité, humour noir et suspense sont au rendez-vous. Petites pointes et vexations émaillent une enquête au rythme soutenu, non-exempte de rebondissements. Les caractères divergents des personnages, la cohabitation forcée, les soupçons et les avis contraires génèrent des échanges piquants, souvent réjouissants. On pense aux atmosphères à la fois gracieuses et subtiles des romans d'Agatha Christie. Seul le dénouement, un peu abrupt, ne répond pas à toutes les questions que le lecteur pourrait se poser. C'est dommage..
Mais le gros bémol vient, non pas de la qualité du texte, fluide et enlevé, mais de la multitude de coquilles qui maculent la matière imprimée, bien trop nombreuses pour que cela ne finisse pas par devenir gênant. Oublis de mots, fautes grammaticales, erreurs de ponctuation, conjugaisons fâcheuses…On demande un correcteur dans la salle !
Toutefois, en passant outre, l'on passe avec « Cabale mortelle » un excellent moment de divertissement qui donne envie de voir la pièce jouée autrement que dans son imaginaire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          487
LydiaB
  02 octobre 2013
Je ne vous présente plus Katia Verba. Cela en deviendrait presque indécent puisqu'il s'agit de sa septième pièce. Sept, y a-t-il une symbolique dans le chiffre ?

Si, jusqu'à présent, elle mettait un point d'honneur à créer un décor, vient s'ajouter, depuis le bal des vipères, une autre dimension : le lieu géographique chargé d'Histoire, d'émotions qui donne ainsi une certaine envergure au texte, une atmosphère emplie du vécu, des connaissances ou du ressenti du lecteur.

Avoir l'idée d'écrire une enquête sous forme théâtrale est déjà, pour le moins, original. Parler de rites sataniques dans un lieu qui fut religieux - un ancien prieuré - ne l'est pas moins. Quant au l'habit du disparu, point de départ de l'enquête, il n'est pas sans me rappeler un roman de Simenon, "Le Pendu de Saint-Pholien", dans lequel le commissaire trouvait dans une valise un costume tâché de sang. Mais la comparaison s'arrête là. le scénario de Cabale mortelle est exceptionnel. Je parlais de symbolique, au début de cette chronique, j'y reviens : le chiffre sept est synonyme de perfection et ce texte est, à mes yeux, encore plus abouti que les précédents. Au fur et à mesure des pièces, j'ai souligné l'envol de l'auteur. Les premières étaient des hommages à des pointures du polar (ce qui n'enlève en rien le talent). Puis, tout doucement, Katia s'est laissée aller pour en arriver à trouver son propre style, mêlant érudition et humour. Je n'ai qu'une envie : lire la prochaine !
Lien : http://www.lydiabonnaventure..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          484
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
LydiaBLydiaB   02 octobre 2013
Peretta (lit) :

Voilà ce qui est consigné : "Le témoin se promenait près du "Lavoir du Chemin du Pauvre", il pleuvait comme vache qui pisse... Il s'est réfugié dans une grange non loin. En furetant pour voir s'il n'y trouverait pas quelque chose à grignoter, il est tombé sur une grande marmite. Il s'est approché. Il y avait un costume d'homme à côté, bien étendu à terre... Il a été trouvé aussi le reste d'une bougie qui finissait de se consumer. Il s'est approché du chaudron qui se trouvait en hauteur, sur une sorte d'estrade... Il a jeté un œil et a pris ses jambes à son cou... Il y avait des ossements... Une cérémonie vaudou, l'oeuvre de Satan a-t-il dit."


Philippe :

Il a attendu le lendemain pour faire sa déclaration auprès d'un policier qui faisait la circulation. Le pauvre homme a eu la peur de sa vie. Ce qui est compréhensible. Pauvre homme, on imagine bien sa tête quand il a découvert les ossements...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          250
gillescallochgillescalloch   06 octobre 2013
Cabale mortelle.Excellente enquête. Prenante. Un sans faute. Se lit comme un roman.
Commenter  J’apprécie          30
Video de Katia Verba (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Katia Verba
Teaser "Manoir sous haute tension sur l'Île de Man", pièce policière de Katia Verba - 2012.
autres livres classés : comédie policièreVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Couples célèbres de la litterature

Julien Sorel

Louise de Renal
Maguerite Gautier
Ariane
Camille
Celimene

10 questions
469 lecteurs ont répondu
Thèmes : roman , théâtreCréer un quiz sur ce livre