AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 978-2-9532609-05-3
Éditeur : Editions de la rue Nantaise (01/02/2011)

Note moyenne : 5/5 (sur 2 notes)
Résumé :
Revenir sur les lieux du crime est un jeu risqué, mais encore faut-il prouver que crime il y eut. Kathleen et Marnie sont sœurs. En revenant là où Paul, l'époux de Kathleen, disparut mystérieusement un an plus tôt, ne risquent-elles pas de tenter le diable ? Car les deux sœurs, sous leurs airs respectables, cachent des secrets qui le sont peut-être un peu moins. Kathleen, femme fragile ayant un penchant pour l'alcool, est soignée par Venena, infirmière qui ne se con... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
LydiaB
  10 juillet 2011
Cette pièce de théâtre annonce de sérieuses références : le clin-d'oeil au maître incontesté du cinéma à suspens, Alfred Hitchcock est facilement décelable. le titre rappelle le film muet L'Homme de l'île de Man, dans lequel on retrouve, par ailleurs, le prénom de l'un des personnages, Kate. Quant à sa soeur, Marnie, elle évoque bien sûr le célèbre Pas de printemps pour Marnie. Psychose est également évoqué dès le début de la pièce. Quant à l'objet du décor indispensable, la cage à oiseaux, vous voyez de suite à quoi il est fait mention. Ces allusions sont tout à fait pertinentes dans une pièce policière. Et la comparaison avec le célèbre réalisateur et scénariste ne s'arrête pas là car cette pièce est digne de lui.
N'ayons pas peur des mots, Katia Verba a un réel talent. La syntaxe est aisée et très agréable à lire et les dialogues sont riches, très riches. La chose n'est pas facile, ce qui mérite d'être souligné. Peut-être est-ce justement la difficulté majeure lorsqu'on entreprend une oeuvre littéraire. Car si le lecteur est moins regardant sur des passages narratifs, il sera toujours très critique sur des dialogues. Il suffit de voir la pauvreté de certaines pièces de théâtre pour s'en assurer. Mais rien de tout ceci dans Manoir sous haute tension sur l'île de Man. L'intrigue est adroitement ficelée, les rebondissements multiples et, jusqu'à la fin, on ira de surprise en surprise.
Comble de la difficulté : le huis-clos. Peu de personnages, un seul et même lieu, un temps restreint... La dramaturge utilise ici la fameuse règle des trois unités de la tragédie classique. Et pour un peu, on pourrait voir, à la fin de la pièce, Kate transformée en Phèdre déclamant à quel point elle est malheureuse.... et pathétique, pour la plus grande joie du lecteur. Katia Verba s'impose ici des obstacles qu'elle surmonte avec brio.
Associez à tout ceci l'humour, un humour fin et presque noir, dans la tonalité de la pièce, et vous aurez tous les ingrédients pour faire de ce texte un petit bijou. Cet humour inscrit par ailleurs la pièce dans notre époque par une référence aux séries ou émissions de télé-réalité qui ponctuent notre quotidien (Buffy contre les vampires ou L'île de la tentation notamment). Et puis, appeler un des personnages, Venena, il fallait oser !
Vous l'aurez compris, j'ai aimé, que dis-je, adoré cette pièce. Bien plus, les rouages de cette dernière m'ont fascinée. Je vais à présent lire les autres pièces de cet auteur que je viens de découvrir et j'en remercie pour cela Vincent Beghin (Blog Les Agents Littéraires) et les Éditions de la rue nantaise dont la qualité des ouvrages n'est plus à démontrer.
Lien : http://www.lydiabonnaventure..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          160
LydiaB
  28 mai 2012
Ceci est le billet concernant la représentation :
Lorsque j'avais lu pour la première fois Manoir sous haute tension sur l'île de Man, j'avais remarqué que Katia Verba écrivait pour deux types de destinataires : les lecteurs d'un côté et les spectateurs de l'autre. Car il était assez facile de s'imaginer le jeu des acteurs.
Cette pièce vient d'être mise en scène et le succès est tel que des représentations seront données à l'automne. Voilà qui n'est guère surprenant.
Le décor est conforme au texte et à l'idée que l'on peut se faire du salon d'un vieux manoir anglais. le spectateur est de suite plongé dans un univers chaleureux... laissant bien vite la place à une atmosphère mystérieuse. Car la mise en scène a privilégié cet aspect de la pièce ce qui, à mon avis, est à la fois logique et judicieux. le jeu des acteurs donne du corps à ces personnages se révélant tous plus machiavéliques les uns que les autres. Un jeu plutôt époustouflant d'ailleurs donnant un aspect noir à cette pièce policière. le spectateur n'aura pas le temps de souffler : tout s'enchaîne et de rebondissement en rebondissement, la surprise va aller crescendo. Tout ceci est agrémenté par un réalisme à toute épreuve mis en exergue par des effets visuels et sonores : tempête, coupure de courant... ainsi que par un rythme endiablé. Bref, on s'y croirait... Quant aux références culturelles, elles sont également présentes : Hitchcock bien entendu, mais aussi, par certains côtés, Les Diaboliques d'Henri-Georges Clouzot, d'après le roman de Boileau-Narcejac.
Un grand bravo aux acteurs, plus réalistes que jamais, ainsi qu'à Katia Verba, qui révèle ici à la fois ses talents d'actrice et de dramaturge.
Une pièce très vive, très dynamique à ne pas rater !
Lien : http://www.lydiabonnaventure..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
LydiaBLydiaB   10 juillet 2011
Marnie : Je dirai deux mots à Kate de votre attitude. Attendez-vous à une surprise ! Vous aurez de mes nouvelles, vous perdrez votre emploi et vous pourrez toujours vous brosser pour avoir un certificat élogieux.

Venena : Si vous pensez que vous trouverez une infirmière aux petits soins pour Madame, et occasionnellement chauffeur – car oui, il faut bien que je vous rappelle – vous êtes bien contente que je vous dépose à votre salon de thé le jeudi ! Je ne parle même pas des cours de soutien scolaire donnés à la fille de Madame qui place la mer Noire dans le Sud de l'Espagne, Lyon près de Strasbourg... Et je vous rappelle que je suis sortie troisième de mon concours d'infirmière, j'ai même failli faire médecine.

Marnie: Médecine, vous ?

Venena : Parfaitement. Mais mes parents n'avaient pas l'argent nécessaire pour me payer mes études.

Marnie : Arrêtez, vous allez me faire pleurer... Eh bien, allez calmer vos états d'âme en allant faire du thé.

Venena : J'ai pas été engagée ici comme serveuse ni même « cuistot » que je sache !

Marnie : Ça, je l'avais constaté, figurez-vous ! Vous arrivez à peine à faire un œuf à la coque. Je saurai quoi vous offrir à votre prochain anniversaire...

Venena : Un livre de cuisine, peut-être ?

Marnie : Non, un moule à « manquer ».
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
gillescallochgillescalloch   06 octobre 2013
Lu et vu. Pièce dans le genre Agatha Christie. Si vous aimez. Lisez. Vu aussi sur scène. Très bien.
Commenter  J’apprécie          20
Video de Katia Verba (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Katia Verba
Teaser "Manoir sous haute tension sur l'Île de Man", pièce policière de Katia Verba - 2012.
autres livres classés : théâtreVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Couples célèbres de la litterature

Julien Sorel

Louise de Renal
Maguerite Gautier
Ariane
Camille
Celimene

10 questions
469 lecteurs ont répondu
Thèmes : roman , théâtreCréer un quiz sur ce livre