AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 9782940516810
136 pages
BSN Press (01/03/2018)
4.3/5   5 notes
Résumé :
Un employé de Swiss Post met fin à ses jours dans un contexte de restructuration profonde de l’entreprise. Sa sœur, une coach ambitieuse et bien introduite dans les milieux d’affaires, est persuadée de la responsabilité directe du chef RéseauPostal dans cette tragédie. Elle utilise ses contacts pour obtenir la possibilité de coacher professionnellement le « coupable », un homme fragilisé par une crise de couple et l’énormité des décisions impopulaires qu’il doit pre... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
monromannoir
  07 mars 2018
Chronique rédigée par Stéphanie Berg
La Coach est un roman noir comme on les aime. Un de ceux qui, nous prenant par les émotions, nous replacent au coeur de la réalité en nous questionnant sur nos responsabilités. Un de ceux qui racontent une histoire qui nous ressemble.
Coraline veut la peau d'Esposito. Il est son client, sa cible, sa proie. Il est surtout celui qu'elle tient pour responsable du suicide de son frère suite à une restructuration massive de SwissPost. Incarnation parfaite de sa profession de coach par sa détermination froide et inébranlable, elle traverse la Suisse de train en train mue par un seul objectif. Elle ne vit que pour sa vengeance. La Coach est donc l'histoire d'une femme qui souffre et qui trouve un exutoire dans son sens personnel de la justice. Il est aussi le roman d'un homme qui souffre et qui voit en cette femme un espoir de remède à son supplice.
Quand la parution d'un roman résonne autant avec l'actualité, nous sommes obligés de nous poser des questions. Hasard ou inspiration prémonitoire ? Nicolas Verdan n'est pas plus visionnaire que vous et moi. Mais son double regard de journaliste et romancier lui permet de sonder notre pays de l'intérieur et rendre en mots la rage sourde des acteurs du drame qui s'y joue. Il nous rappelle qu'au-delà des scandales politiques et des désastres économiques, ce sont des tragédies humaines qui forment le canevas d'une nation, que les faillites naissent d'abord dans les tripes d'individus dépassés par un système qui leur est hostile. Que nous sommes tous partie de ce système. Et in fine tous impactés.
Il n'est pas de drame sociétal sans souffrance individuelle. Les heures difficiles que vit La Poste suisse aujourd'hui ne sont pas les préoccupations des seuls dirigeants, employés et journalistes. La colère de Coraline répond à la violence que de trop nombreuses familles subissent au quotidien, transposable à d'autres entreprises, d'autres pays.
Nicolas Verdan nous captive avant tout avec un récit de vengeance personnelle, certes, mais il nous offre une réflexion avertie sur un quotidien qu'il sait placer dans des décors si familiers que nous accompagnons Coraline les yeux fermés dans son tourbillon funèbre.
Stéphanie Berg, libraire, responsable de la littérature noire à Payot Lausanne.

Nicolas Verdan : La Coach. Editions BSN Press 2018.
À lire en écoutant : Hélène et le sang de Bérurier Noir. Album : Concerto pour détraqués. Bondage records 1985.

Lien : http://monromannoiretbienser..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Abornand2
  20 novembre 2022
Une oeuvre noire. Des personnages détestables. le suicide est un des thèmes du roman. le frère de la coach s'est suicidé en se jetant sous un train. Elle en rêve chaque fois qu'elle prend le train. C'est devenu un cauchemar. Elle va chercher à venger son frère, mais c'est elle qui périra sous un train. L'auteur dresse avec vigueur un tableau du capitalisme froid et dur. Il est difficile d'avoir de l'empathie pour les personnages. Ce livre sombre, je l'ai dévoré et aimé. le désespoir est omniprésent et je déconseille la lecture de ce roman aux déprimés.
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
BSNpressBSNpress   20 mars 2019
«Aussitôt le train sorti du bunker de la gare Swiss Railways, je m’endors, emportée par le roulis du wagon. Je rêve que je suis dans une locomotive au beau milieu d’un paysage nocturne désolé. Je cherche dans l’obscurité de la cabine les commandes pour arrêter ce défilé de graffiti hurleurs qui dévorent les murs de petites villes dépassées de plus en plus vite. Je rêve d’une herse de fermes avec des trous noirs à la place des fenêtres. Nous les traversons comme des tunnels et nous volons maintenant par-dessus le gouffre d’un lac de barrage. J’entends soudain un choc terrible sur la vitre de la locomotive qui s’étoile et se teinte de rouge. Je me réveille en sursaut. J’ai la gorge sèche.»
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

autres livres classés : monologueVoir plus





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2448 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre