AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782235021555
330 pages
Éditeur : Tallandier (01/10/1996)

Note moyenne : 3/5 (sur 3 notes)
Résumé :
Du haut en bas de l'échelle sociale, à la ville comme à la campagne, l'homme médiéval pratique une foule de distractions. Les nobles chassent, assistent aux fêtes de cour ou aux tournois, lisent, font de la musique, festoient. Les autres, paysans, bourgeois et même prêtres, participent à d'innombrables fêtes - certaines, comme le cycle Carnaval-Carême ou le cycle de Mai, durent plusieurs jours - dont l'Eglise cherche à limiter les " débordements " et à codifier les ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
stefmet
  23 avril 2014
Longtemps le Moyen-Âge a véhiculé une image extrêmement négative. La vie a souvent été décrite comme uniquement fragile, sombre et morne. Toutefois l'écran de fumée s'estompe de plus en plus et nous révèle une vie moins terne que les historiens et les auteurs d'un autre siècle n'ont voulu nous enseigner.
Avec son "Les loisirs au Moyen-Âge" (rebaptisé par la suite "S'amuser au Moyen-Âge") Jean Verdon participe à l'illumination de cette vaste période.
Que l'on soit puissant ou misérable, habitant des villes ou des campagnes, chacun avait de maintes occasions, tout au long de l'année, de se divertir malgré les très longues journées de travail. Que ce soit durant les fêtes, plus ou moins encadrées, ou condamnées, par les autorités laïques et religieuses. Ou bien même à la chasse, dans les tavernes et autres lieux de spectacles, tout à chacun avait la possibilité de se distraire.
Comme le montre Jean Verdon, ces moments avaient un but social important. le festin des grandes occasions de la vie et des célébrations diverses, permettait régulièrement d'oublier la sous-alimentation. Certaines fêtes comme le carnaval bousculaient l'ordre social établi le temps de quelques heures, offrant ainsi une soupape de décompression.
Et ce qui est particulièrement plaisant dans la lecture de ce livre, c'est qu'au-delà de l'inventaire des différents moyens de s'amuser (parfois étranges comme ce jeu de "cournée" dont le but est de se jeter des pierres...), il y a une analyse de leurs rôles.
Donc une étude assez profonde d'un sujet moins léger qu'il n'y paraît au premier abord.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          160
uuuuuu144
  27 février 2018
Ses nul
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
stefmetstefmet   21 avril 2014
En ce qui concerne le rythme de travail annuel, on est frappé par le nombre important des fêtes célébrées qui constituent autant de jours chômés, soit environ quatre-vingt-dix jours, en comptant les dimanches.
Commenter  J’apprécie          70
stefmetstefmet   21 avril 2014
Dans le cas d'un engagement de longue durée, l'employeur fixe lui même arbitrairement la longueur de la journée de travail. Ainsi en été, la journée dans l'artisanat parisien atteint au maximum seize à dix-sept heures; en hiver, elle ne dépasse pas onze heures. (...) il faut en ôter les pauses et le temps des repas pour obtenir la durée de travail réel.
Commenter  J’apprécie          30

Videos de Jean Verdon (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jean Verdon
Etre chrétien au Moyen Age, de Jean Verdon
autres livres classés : festinVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Comment se porte votre Moyen-Âge?

Le Moyen-Âge a ses féministes! Auteure d’un livre sur l’art de la guerre, elle est surtout célèbre pour sa dénonciation de la misogynie dans le Roman de la Rose avec sa Cité des Dames.

Aliénor d’Aquitaine
Christine de Pisan
Marie de France
Olympe de Gouges

14 questions
201 lecteurs ont répondu
Thèmes : moyen-âge , littérature médiévale , littérature européenneCréer un quiz sur ce livre