AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782262076900
Perrin (26/09/2019)
5/5   3 notes
Résumé :
Le garçon qui tua l'amiral Darlan
L'amiral Darlan, ancien chef du gouvernement de Vichy, haut-commissaire de la France en Afrique, est assassiné à Alger, le 24 décembre 1942, par Fernand Bonnier de la Chapelle, fusillé le surlendemain. Le nom du meurtrier se retrouve au détour de tous les ouvrages traitant des événements de la Seconde Guerre mondiale. Il est le prototype de l'illustre inconnu qui, agent supposé inconscient d'un complot qui le dépasse, entre a... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
hanyrhauz
  01 juin 2020
"Ça se lit comme un roman !" J'ai entendu cette phrase (et je l'ai prononcée) très souvent. Et très souvent ce n'est pas vrai. Il faut dire que l'exercice est difficile. Comment garder une exigence historique tout en donnant envie aux lecteurs de tourner la page frénétiquement pour connaitre la suite ?
C'est ce que Bénédicte Vergez-Chaignon a réussi à faire avec Une juvénile fureur. Un livre d'histoire exigeant qui se lit comme un page turner.
Alger. Noël 1942. L'amiral Darlan est assassiné. le meurtrier est un jeune homme de 20 ans, Fernand Bonnier de la Chapelle. Pourquoi ce geste ? Quels sont ses réseaux ? Est-il un monarchiste convaincu ? Un gaulliste ? Un espion de l'Axe ?
Si je pense connaitre assez bien l'histoire de la Seconde Guerre mondiale, j'avoue avoir découvert cet événement. Et c'est passionnant. le parcours de Fernand Bonnier de la Chapelle d'abord, qui a participé au 11 novembre 1940, qui ressemble furieusement à de nombreux jeunes gens qui se construisent à cet âge une conscience politique. Un besoin de radicalité, un espoir fou. Mais aussi le statut de l'Algérie qui devient le terrain d'action des Américains, des Britanniques et des Gaullistes. Et enfin, les différents réseaux qui se mêlent, le jeu politique, les soutiens qui sont finalement prêts à trahir l'un des leurs, pour se sauver, et pour assurer la victoire prochaine.
Alors, si vous cherchez un essai historique fouillé, sur un sujet un peu moins lu et relu, politique et émouvant, il ne vous reste plus qu'à vous procurer Une juvénile fureur, ça se lit comme un roman !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
LesLecturesDeRudy
  22 novembre 2019
Très belle évocation de la vie et de la mort d'un jeune homme pétri d'idéal et qui mettait la patrie au-dessus de toute autre considération.
C'est de Gaulle qui dans ses « Mémoires de guerre », évoquait une « juvénile fureur » en parlant de Fernand Bonnier de la Chapelle qui tua Darlan le 24 décembre 1942 à Alger. Bénédicte Vergez-Chaignon reprend cette expression pour le titre de son livre qui se lit comme un roman policier plutôt qu'une biographie austère.
Composé de courts chapitres retraçant le parcours de ce jeune homme qui avait rejoint en Algérie son père dans le but de rejoindre Londres et combattre dans les FFL.
Idéaliste et certainement empli de naïveté il fut manipulé par une des nombreuses factions qui se disputaient le pouvoir et connu une fin tragique.
Livre bouleversant, fascinant et passionnant à lire d'urgence et à tout prix pour ne pas oublier ces gens qui sacrifièrent leurs vies afin que nous soyons libre aujourd'hui.


Commenter  J’apprécie          30
princesseandrea
  28 février 2020
En 1942, Fernand Bonnier de la Chapelle assassine l'amiral Darlan, ancien chef du gouvernement de Vichy. Une action qui se retrouve dans les annales et qui réveille les démons de la collaboration avec l'ennemi. Exemple du complot qui illustre les faits héroïques de la seconde guerre mondiale avec des inconnus passés à la postérité en se mettent en danger pour des raisons patriotiques. Fusillé le lendemain à l'âge de vingt ans, le coupable appartenait aux Chantiers de la jeunesse ou aux Corps francs d'Afrique. Certains ont même affirmé qu'il était royaliste. Au fil du temps, on s'est aperçu que les informations accumulées à son propos ne reposaient sur aucun socle tangible. Qui était-il vraiment ? Sa particule était un leurre et il n'était affilié à aucun opuscule militant. A l'aide d'archives, Bénédicte Vergez Chaignon mène l'enquête et tient le lecteur en haleine. Pas à pas, elle dénoue le parcours d'un homme issu d'une famille aventureuse et le cerne à l'aide de mille détails glanés çà et là. Un patriote dont le général De Gaulle était particulièrement fier et dont il écrivit qu'il était soulevé par « une juvénile fureur ». Voici une biographie rédigée avec un style romanesque et qui ravive des instants de fureur et de colère. Aussi une leçon d'histoire et de courage à raconter pour ne pas oublier !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
hanyrhauzhanyrhauz   31 mai 2020
S'il est vrai que la justice militaire est à la justice ce que la musique militaire est à la musique, il y a tout lieu de penser, en outre, qu'elle va jouer une marche funèbre sur un tempo accéléré, mais sans disposer ni de toutes les partitions, ni de tous les instruments.
Commenter  J’apprécie          10
LesLecturesDeRudyLesLecturesDeRudy   21 novembre 2019
Il était de ceux qui n'ont jamais admis la défaite.Il était prêt à faire le sacrifice de sa vie pour que la France vive.
Commenter  J’apprécie          20

Videos de Bénédicte Vergez-Chaignon (15) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Bénédicte Vergez-Chaignon
La Victoire en pleurant : alias Caracalla 1943-1946 Daniel Cordier Bénédicte Vergez-Chaignon Paulin Ismard, Yann Potin Éditions Gallimard Collection Témoins
D. Cordier retrace deux années et demie de son parcours, de la mort de J. Moulin en 1943 jusqu'à sa démission en 1946. Les conflits au sein de la direction de la Résistance, les positions des intellectuels dans le Paris occupé et le procès de C. Maurras font partie des sujets abordés. ©Electre 2021
https://www.laprocure.com/victoire-pleurant-alias-caracalla-1943-1946-daniel-cordier/9782072688775.html
autres livres classés : algérieVoir plus
Notre sélection Non-fiction Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
2600 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre