AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782298103922
544 pages
Éditeur : France loisirs (30/11/-1)

Note moyenne : 3.53/5 (sur 65 notes)
Résumé :
Résumé: Noëlie, mariée à un riche médecin dans le sud de la France, trompe son ennui en étalant sa vie de rêve sur Facebook. Léo, un petit voyou, remarque l'incroyable ressemblance entre la jeune femme et sa petite amie, Zoé, et concocte un plan infaillible : kidnapper Noëlie afin que Zoé prenne sa place. La jeune aide-soignante joue le jeu et la voilà propulsée mère de famille et épouse d'un homme qui ne la laisse pas indifférente... Mais troublée, Zoé s'interroge ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (22) Voir plus Ajouter une critique
helvetius
  10 février 2016
Tu es moi est un roman surprenant et même si j'ai eu beaucoup de mal à accrocher au début, j'ai dévoré les 300 dernières pages.
Zoé est ce que l'on pourrait dire, une paumée. A plus de 30ans, elle vit misérablement avec Léo, une petite frappe des bas quartiers. Quand ce dernier trouve sur Facebook la réplique parfaite de Zoé en la personne de Noëlie, bourgeoise riche à souhait et oisive, un plan machiavélique se met en branle, Zoé doit usurper l'identité de Noëlie. Mais les choses ne sont pas toujours simples, les secrets et les mensonges s'accumulent et se dévoilent, pour le meilleur mais surtout pour le pire.
Aux premiers abords, j'ai eu beaucoup de mal avec, non pas le style de l'auteur qui est plutôt agréable, mais le style qu'elle donne à ses personnages et les stéréotypes qu'ils véhiculent. A l'en croire, si nous naissons en bas de l'échelle, on parlera forcement comme une racaille et on ne peut pas avoir de classe...Et les riches sont tous des snobs égocentriques.
Les ficelles de l'intrigue sont également un peu grosses, énormes même ! On comprend très vite la tournure que vont prendre les évènements. Mais j'avoue que la dernière scène entre Léo et Noëlie fait froid dans le dos, je ne m'attendais pas à ce que l'auteur conclut sur une telle scène...L'épilogue en lui-même est très touchant, alors que je n'ai pas vraiment accroché avec les personnages. En dehors de ça j'ai été peu surprise et souvent agacée par les personnages, beaucoup trop convenus et prévisibles pour moi.
Noëllie est le stéréotype de la riche bourgeoise oisive qui n'aspire qu'à son propre bien être et qui n'aime apparemment pas ses enfants...Zoé, à contrario, est l'exemple parfait de la mère de famille qui couve tout son petit monde, alors qu'elle n'a pas d'enfants à la base. Elle conseille à tout va, se mêle franchement de ce qui ne la regarde pas, même si elle doit bien donner le change vu qu'elle usurpe la place de Noëlie... Les parents de Noëlie sont bien évidemment comme elle et je désapprouve leurs actes que j'ai franchement trouvé inadmissible. J'ai beaucoup grincé des dents pendant les passages avec les parents de Victor, le mari de Noëllie qui sont des "cul terreux" apparemment, bah oui ils sont paysans donc forcement ils ne savent pas s'exprimer et se tenir... L'auteur a sans doute voulu marquer la différence entre les mentalités et le statut social de chacun mais j'ai trouvé ça mal exécuté et ça m'a vraiment gênée.
Malgré cela, ce premier roman est sympathique à découvrir, les idées sont bonnes et le style est agréable à lire, j'ai tout de même passé un bon moment aux côtés de Zoé et de Noëlie et j'ai beaucoup aimé l'évolution de leur relation. Ce n'est pas un roman inoubliable mais il a le mérite de nous faire passer un bon moment.
Challenge ABC 2015/2016 15/26
Challenge Pavés
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
La_petite_bibliotheque
  18 juin 2019
Léo, délinquant à ses heures perdues et dernièrement, paumé assumé, traîne sur les réseaux sociaux pour occuper son temps. C'est ainsi qu'il tombe sur le profil de Noëlie qui le laisse bouche bée. En effet, Noëlie ressemble comme deux gouttes d'eau à sa copine Zoé, si on ne prend pas en compte certains détails. Zoé a toujours plus ou moins galéré dans la vie, elle se tue à la tâche dans un hôpital, vit avec un mec qui ne sert pas à grand-chose et l'argent semble les fuir. Tandis que Noëlie est mariée à un grand médecin, mère de deux beaux enfants et passe ses journées dans sa grande maison à bronzer, faire du yoga, inviter ses amies... Oisiveté bonjour ! C'est alors que Léo a eu une idée. Et si Zoé prenait la place de Noëlie histoire d'avoir enfin la vie dont ils rêvent depuis toujours ?
Après des semaines de réflexion, leur plan fonctionne et Zoé se retrouve riche mère de famille. Pour ce faire, elle prétexte une agression puis une amnésie pour pouvoir faire illusion. Et évidemment, rien ne va se passer comme prévu ! C'est un sacré roman qui nous est proposé là. Ce qui semblait déjà tordu à la base va s'avérer bien pire. Loin de moi l'idée de vous raconter les choses, de toute manière ce livre est bien trop complexe pour pouvoir tout en dire.
Ce que j'ai aimé, c'est l'ambivalence des personnages. Avec Noëlie, nous avons un point de vue et avec Zoé, un autre. Finalement, il n'y a pas les gentils et les méchants et nos actes dépendent parfois beaucoup d'autrui. Notre lecture nous emmène de rebondissements en révélations jusqu'à une fin qui, je dois l'admettre, m'a un peu déçue. Non pas qu'elle soit mauvaise mais j'ai ressenti un manque de cohérence vis-à-vis de l'histoire que je venais de découvrir. Comme un goût de trop. Cela n'enlève pas le plaisir que j'ai eu lors de cette lecture, il se voit juste un peu atténué. Mais honnêtement, à part ça, ce livre est réellement prenant.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
claire5907
  10 octobre 2018
Premier livre de cette auteure et je dois dire que je n'ai pas été déçue. Malgré le début qui a été long à démarrer, je l'ai dévoré lorsque le livre a enfin pris un tournant à une centaine de pages ! Nous y faisons la connaissance de pas mal de personnages.
Tout d'abord de Léo, petite racaille qui coule des jours heureux avec Zoé. Elle travaille, lui fait du gras dans leur canapé devant son ordinateur. Et puis un jour Léo tombe sur une page Facebook : celle de Noëlie, le sosie de Zoé. Et là lui vient une idée : et si sa copine prenait la place de cette bourgeoise... À partir de là, il n'aura de cesse d'échafauder un plan et de tanner Zoé pour que celle-ci accepte. Alors qu'elle est réticente... au départ.
Et puis, d'un autre côté, nous avons Noëlie qui, elle, ne pense qu'à elle. Elle n'aime pas ses enfants, elle le dit elle-même. Elle a vécu sa grossesse et son accouchement péniblement ainsi que les tétées, les bains et les nuits blanches.
Et puis un jour le plan fonctionne et Zoé devient madame Escartepique et tout le monde, famille et parents, en est ravi ! Elle aime « ses enfants » et « son mari » car, oui, Noëlie n'aime pas son mari, il la répugne même. Elle l'a épousé pour faire plaisir à papa, pour être dans ses bonnes grâces car, comme elle a choisi un cursus différent de son père, celui-ci lui en veut. Zoé conseille, cuisine et surtout elle est « amnésique », donc ses petites bourdes n'ont aucun impact sur sa vie de tous les jours.

Je ne vous en dirai pas plus pour ne pas spoiler l'histoire, mais sachez aussi qu'il y a beaucoup de secrets, de mensonges et de manipulations. Je pense que, tout comme moi, vous passerez un bon moment !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
clairesalander
  10 juillet 2018
Une belle déception ! en "manque" de lecture durant les vacances, j'ai acheté celui-ci, appâtée par la quatrième de couverture et par le prix des lecteurs de France Loisir.
Le style est lourdingue, l'autrice est adepte de formes de passé compliquées. Les dialogues sonnent faux, tout le monde "jouit à l'unisson", et la fin est prévisible (à part les morts). Régulièrement, les protagonistes disent : "mais c'est pas possible, c'est digne d'un livre". Effectivement ce n'est pas crédible... Pour les côtés positifs, ça se lit facilement et le suspense est suffisamment présent pour que je le lise jusqu'au bout.
Mais je l'aurais vite oublié.
Commenter  J’apprécie          80
delphlabibliovore
  04 janvier 2017
Léo vit avec Zoé dans un quartier pauvre de Marseille. Sans travail, Léo passe son temps sur internet et remarque en particulier une personne ressemblant étrangement à Zoé. Cette personne s'appelle Noëlie et raconte sur Facebook sa vie. Mariée à un médecin obstétricien et ayant deux enfants, elle a de quoi mener une belle vie mais s'ennuie fermement et ressent un grand vide.
"On s'habitue à tout. Même au pire! Chaque jour répétait le précédent, immuablement. le temps n'était plus une mesure, mais quelque chose d'épais et de poisseux dans quoi elle était engluée comme un insecte sur un attrape-mouche."

Une idée taraude Léo: kidnapper cette riche épouse afin de la remplacer par Zoé...
" On kidnappe la femme, fastoche, elle nous donne tout son emploi du temps sur Facebook, la conne. On la déshabille, tu mets ses fringues, ses bijoux et tu rentres chez elle à sa place. Et le tour est joué! Ni vu ni connu! "
Si l'histoire parait simple voire peu crédible au fil des pages, j'ai trouvé que l'auteure, Edmonde Permingeat a une étonnante et belle écriture.
" Tu es moi" est un roman tournant vers une saga familiale qui se lit merveilleusement bien sans prise de tête, c'est un bon moment de détente.

Les personnages sont très bien décrits pourtant je ne me suis point attachée à eux de part leur situation, leur façon de voir certaines choses.
L'intrigue est un peu tirée par les cheveux et les protagonistes n'ont fait qu'empirer cette idée mais certains cachent bien leur jeu...
Cette usurpation d'identité va mener vers un plan machiavélique si bien que les protagonistes vont se mettre en danger.
Emonde Permingeat exploite le thème des classes sociales au travers de ces personnes; leurs statuts ainsi que leurs mentalités vont être décryptés.

" Ces richards s'en croient comme des dindons borgnes et crachent sur les petites gens. Et qu'est-ce qu'ils ont de plus que nous ? glapit le beau-père. Ils n'ont pas compris que sur le plus beau trône du monde, on n'est jamais assis que sur son cul ! "

" Tu es moi" est une histoire de sosie assez prévisible exploitant deux statuts familiaux totalement opposés. Certains secrets de famille seront dévoilés au fil des pages.
Même si la fin n'est pas vraiment surprenante, " Tu es moi" est un roman léger et a tout pour plaire aux fans de romances.

Lien : http://delphlabibliovore.blo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Citations et extraits (9) Voir plus Ajouter une citation
FleurdOFleurdO   14 février 2016
"Un matin gris collait à la baie vitrée comme du papier sale. La contemplation de son existence en images lui avait fait oublier l'hiver et réveillé le printemps en lui restituant, par-delà la mort, l'être sans qui sa vie était devenue un désert. Le vide avait fait place au jaillissement d'une plénitude. Mais l'album à peine refermé, la souffrance revenait."
Commenter  J’apprécie          50
Lectrice32Lectrice32   18 février 2016
Ces richards s'en croient comme des dindons borgnes et crachent sur les petites gens. Et qu'est-ce qu'ils ont de plus que nous ? glapit le beau-père. Ils n'ont pas compris que sur le plus beau trône du monde, on n'est jamais assis que sur son cul !
Commenter  J’apprécie          20
FleurdOFleurdO   14 février 2016
"La femme pinça la peau de son ventre entre le pouce et l'index et la tira, dévoilant un minuscule bourrelet.
-Regard cette énorme bouée, ça me bouffe la vie, je ne peux plus me voir dans un mirroir.
-Quelle conne! pensa Zoé, si elle devait trimer pour gagner sa croûte, elle n'aurait pas le loisir d'observer son lard et son nombril!"
Commenter  J’apprécie          10
FleurdOFleurdO   14 février 2016
"On s'habitue à tout. Même au pire! Chaque jour répétait le précédent, immuablement. Le temps n'était plus une mesure, mais quelque chose d'épais et de poisseux dans quoi elle était engluée comme un insecte sur un attrape-mouche."
Commenter  J’apprécie          10
FleurdOFleurdO   14 février 2016
"Le nuage noir de son chagrin emprisonné depuis des jours dans son coeur creva soudain, explosa en grêlons dans ses yeux tout brouillés. Quand elle se releva, elle accrocha son image dans le trumeau: le fantôme d'elle-même, terrassé par le désespoir, errant sans feu ni lieu avec pour tout avenir les affres de la décrépitude."
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Edmonde Vergnes-Permingeat (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Edmonde Vergnes-Permingeat
Deux jumelles, une meurtrière? le crime impuni le reste-t-il longtemps ?
Alice a éliminé sa jumelle, Célia Envieuse de la vie parfaite de sa soeur, elle va enfin pouvoir prendre sa place. Mais Alice va apprendre à ses dépens qu'il faut toujours se méfier des apparences.
Sans mon ombre, d'Edmonde Permingeat
Dans la lignée de Michel Bussi et Karine Giébel, Edmonde Permingeat s?affirme comme une personnalité majeure dans le suspense. Une personnalité avec laquelle il faudra compter.
http://www.editionsarchipel.com/livre/sans-mon-ombre/
autres livres classés : usurpation d'identitéVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1822 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre