AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782809828290
456 pages
L'Archipel (16/04/2020)
3.83/5   51 notes
Résumé :
Tombée en panne dans la campagne tarnaise, Maya se réfugie dans un manoir dont les occupants lui accordent l'hospitalité. Mais un meurtre sordide survient dans la paisible demeure : qui a tué Maya ? Après Sans mon ombre (l'Archipel, 2019), Edmonde Permingeat revient avec un polar où jalousie et vengeance distillent un suspense angoissant. La jeune Maya, une rousse sulfureuse, tombe en panne un soir d'été devant la grille de la Giraudière, un manoir perdu en pleine c... >Voir plus
Que lire après Écrit dans le sangVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (38) Voir plus Ajouter une critique
3,83

sur 51 notes
5
14 avis
4
18 avis
3
4 avis
2
1 avis
1
0 avis
J'avais découvert la plume d'Edmonde Permingeat, il y a plus ou moins un an, par son précédent thriller « Sans mon ombre ». Si vous relisez ma chronique de l'époque, vous pourrez constater qu'il fut l'un de mes coups de coeur du printemps 2019 (piqûre de rappel : https://www.musemaniasbooks.be/2019/04/10/sans-mon-ombre-dedmonde-permingeat-thriller/). Lorsque j'ai appris par le catalogue de la maison d'édition de L'Archipel que le nouveau thriller de cette auteure paraissait cette année, je n'avais qu'une envie : le lire.

Suite à la crise du coronavirus, sa parution a été quelque peu reportée. Devant normalement paraître en avril 2020, il est finalement sorti le 9 juillet. En définitive, ce n'est pas une mauvaise chose car il est le livre parfait pour les vacances des amateurs de littérature noire. En plus, le décor est lui même planté en période estivale.

Maya est une rousse plantureuse dont la voiture tombe en panne à quelques pas de la demeure familiale des Rascol où se rejoignent les différents membres de la famille pour y passer quelques jours de vacances. Cette riche famille se compose de trois frères : Stéphane (l'écrivain célèbre), Frédéric (l'as du barreau) et Clément (employé des pompes funèbres). Ces trois frères vont passer leurs vacances avec épouses et enfants. Mais quand Maya va s'introduire dans ce microcosme, les secrets enfouis vont petit à petit se révéler. Alors que la famille vivait une vie somme toute normale, tout risque de s'effondrer par la présence de cette jeune fille remplie de mystères.

Encore une fois, j'ai passé un excellent moment grâce aux mots d'Edmonde Permingeat. Elle a réussi à me faire voyager dans le Tarn parmi cette famille aux multiples recoins obscurs. Même si leurs apparences sont bien lisses, les dédales dans leur histoire personnelles et familiales sont nombreux et au fil des pages, la lumière est faite.

Digne d'un grand jeu de Cluedo en huit-clos, l'auteure s'amuse à distiller des petites révélations au compte-goutte. Je dois bien avouer que j'ai – en partie – trouvé la solution de l'énigme très rapidement, mais contrairement à d'autres livres, cela n'a pas bousculé négativement ma lecture. La façon dont l'auteure construit son intrigue est faite de manière intelligente et divertissante. Une fois que vous avez bien en tête les différents protagonistes (bien travaillés), car chacun est important, vous ne pourrez que savourer encore plus le récit.

J'avais lu dans la biographie de l'auteure qu'elle s'intéressait beaucoup à la gémellité. Dans son précédent « Sans mon ombre » l'accent y était mis mais il n'est pas en reste dans « Ecrit dans le sang ».

Je vous conseille donc ce livre pour cet été car il est le thriller parfait à déposer dans sa valise et à ensuite savourer au bord de la piscine ou sur la plage.

Je remercie les éditions de L'Archipel (et en particulier, Mylène) pour leur confiance accordée et de m'avoir permis de découvrir ce livre en avant-première.
Lien : https://www.musemaniasbooks...
Commenter  J’apprécie          320
L'autrice nous plonge d'emblée dans un prologue super intrigant avec des airs d'Indiana Jones, version criminelle ! Extrait d'un roman fictif, son intérêt prendra tout son sens dans la suite de l'histoire et offre une belle mise en abyme que j'ai, pour ma part, appréciée... Puis nous découvrons, petit à petit, les différents membres de la famille Rascol réunis pour les vacances dans le manoir familial, demeure permanente pour l'un, propriété secondaire pour les autres. La famille va accepter d'héberger provisoirement Maya, une jeune femme dont la voiture est tombée en panne près du manoir, sans se douter de l'engrenage infernal dans lequel elle a mis le doigt.

Mais ne vous laissez pas tromper par cette bonne action, le portrait de famille des Rascol étant loin de faire rêver. le grand-père, maintenant décédé, était un pilleur de tombe, voire pire, qui ne s'est jamais occupé de ses trois fils. L'aîné, Stéphane, écrivain raté, est cynique et méchant quand le cadet, Frédéric se révèle arrogant et imbu de lui-même dénigrant avec force jusqu'à ses propres enfants pas assez bien pour lui et sa brillante carrière. On aurait pu prendre ces derniers en pitié, mais ils ne se montrent pas non plus sous un jour favorable : Hugo, le beau gosse de service ne pense qu'à s'amuser et ne supporte pas qu'une fille lui préfère un autre, et sa jumelle, Marion, est jalouse à l'extrême et possessive. Des caricatures de gosses de riche nés avec une cuillère dans la bouche à qui tout est dû même s'il est vrai que Marion semble avoir travaillé dur pour réussir son agrégation… Un concours qui lui est passé sous le nez, ce qu'elle aura du mal à digérer.

Heureusement que le dernier des trois frères Rascol, Clément, semble bien plus sympathique, bienveillant et débonnaire au point qu'on se demande comment il arrive à côtoyer ses frères. Sa femme est adorable et aimante, et son fils surdoué, étudiant en médecine, attire, du moins dans un premier temps, la sympathie. Je me suis ainsi reconnue dans sa timidité maladive et ce sentiment de n'être pas à sa place parmi les gens de son âge. Toutefois, sa vision bien trop poussée de l'amour courtois a fini par m'agacer… On peut traiter avec respect les femmes sans les mettre sous cloche et se montrer cucul la praline.

Quant à Maya, elle s'est révélée détestable et manipulatrice bien que j'aie apprécié de suivre ses pensées couchées dans les pages de son journal intime. Cette jeune femme énigmatique aurait pu apporter une certaine dose de suspense, sa présence dans le manoir apparaissant rapidement comme suspecte, mais il n'est pas difficile de comprendre ses motivations… Sa disparition soudaine, dans des circonstances suspectes, soulèvera néanmoins quelques questions chez les lecteurs : que lui est-il arrivé ? Pourquoi tout ce sang ? Est-elle morte ? Si oui, qui l'a tuée ? Où est son corps ? Si des gens sensés auraient tout de suite appelé la police pour faire le point sur cette inquiétante disparition, les Rascol préfèreront opter pour une solution plus radicale. Mais avec une famille aussi perturbée et dysfonctionnelle, on ne s'étonnera de rien..

En d'autres mots, si vous avez besoin de vous attacher aux personnages d'un roman pour apprécier votre lecture, vous risquez ici d'avoir du mal… À cela s'ajoute un point encore plus problématique pour moi : le manque de nuance. Tous les personnages, ou presque, sont caricaturaux à l'extrême et manquent cruellement de complexité. Il en ressort des comportements invraisemblables et peu crédibles, le tout accompagné d'énormes coïncidences et de grosses ficelles que l'on voit venir à des kilomètres à la ronde. Ce manque de subtilité et de finesse m'a frustrée d'autant que le roman possède quand même quelques atouts et des idées intéressantes.

L'écriture de l'autrice est fluide et agréable, ce qui rend la lecture rapide malgré un suspense quasiment inexistant pour les personnes ayant l'habitude de lire des thrillers. Je reconnais toutefois m'être complètement laissée berner par le retournement de situation final qui apporte un certain cachet au roman… J'ai, en outre, apprécié la présence omniprésente de la littérature que ce soit dans les références littéraires que l'on rencontre au fil des pages, cette idée d'écriture comme catharsis qui me plaît beaucoup ou encore, la figure de l'écrivain raté, cynique et désabusé…

À cet égard, si j'abhorre la littérature élitiste défendue par Stéphane qui exclut, au lieu de rassembler les lecteurs autour de l'amour des livres, je reconnais que certains de ses propos ne manquent pas de pertinence. Je pense, par exemple, à ces scènes de sexe devenues omniprésentes dans les livres comme si c'était un moyen en vogue de s'assurer du succès d'un ouvrage. D'ailleurs, comme pour illustrer les propos de notre écrivain et le faire enrager un peu plus, Écrit dans le sang contient pas mal de coucheries bien que l'autrice n'entre pas dans les détails. À défaut de m'avoir pleinement convaincue (on tombe de nouveau dans la surenchère), ces scènes de sexe ont au moins le mérite de mettre en lumière l'un des aspects de la personnalité ambivalente de Maya que je vous laisserai le soin de découvrir…

Malgré mon absence d'attachement aux personnages, il n'en demeure pas moins que j'ai eu envie de faire toute la lumière sur leurs secrets, leurs petites affaires, leurs mensonges et autres trahisons. Parce que si Maya a mis le feu aux poudres en distillant ses mensonges et son venin, elle n'a pas eu besoin de faire grand-chose pour embraser une famille déjà encline à l'hypocrisie, à la jalousie, aux faux-semblants et à la méchanceté. Ce n'est finalement qu'une allumette qui a mis le feu à une forêt viciée et aride ! de fil en aiguille, on en vient donc à découvrir toute la perfidie des personnages et leur manque cruel de morale. Seuls Clément, sa femme et son fils semblent avoir une conscience, mais cela sera-t-il suffisant pour les protéger du danger qui plane sur le manoir et leur vie ? La vengeance est bien souvent aveugle et froide, et ne fait que très rarement la distinction entre les gentils et les méchants, les coupables et les innocents…

En conclusion, malgré un prologue qui annonçait un roman empli de tension et de suspense avec une histoire prenante de vengeance, Écrit dans le sang n'a pas répondu à mes attentes. Si l'idée de plonger dans les affres et les petits secrets d'une famille complètement dysfonctionnelle était plaisante, la mise en oeuvre m'a semblé manquer de crédibilité et de subtilité. Entre les personnages caricaturaux dont les comportements extrêmes paraissent peu probables, la succession de meurtres digne d'un slasher movie et l'absence de réel suspense, l'amoureuse des thrillers psychologiques en moi n'a pas été comblée. le roman possède néanmoins quelques atouts : une écriture simple et facile à lire, des réflexions intéressantes autour de la littérature, un retournement de situation inattendu qui donne un peu plus de profondeur au récit… Comme d'habitude, si le livre vous intrigue, je vous invite donc à vous forger votre propre opinion d'autant qu'il semble avoir reçu un accueil plutôt favorable sur le net.
Lien : https://lightandsmell.wordpr..
Commenter  J’apprécie          110
Je suis embarrassée avec cette histoire. D'un côté, je l'ai lu vite, j'ai tourné les pages rapidement et sans déplaisir, d'un autre côté, je suis restée sur ma faim, il m'a manqué quelque chose sans que je sache vraiment quoi.

L'auteure nous présente la famille Rascol, une ancienne famille qui possède un manoir dans le Tarn. Trois frères se partagent ce manoir : Stéphane, l'ainé, célibataire, professeur de philo et écrivain raté, Frédéric, le second, célèbre avocat, marié et père de Hugo et Marion, jumeaux, et Clément, le dernier, croque mort, marié, un fils. On est loin de l'entente cordiale, la famille se supportant à peine, la toxicité régnant sur leurs relations plutôt stables dans ces travers. Jusqu'au jour où Hugo ramène au manoir Maya, une automobiliste tombée en panne devant chez eux. Maya fascine, trouble, excite. Quel jeu joue-t-elle ? Que cherche-t-elle ? Elle fait tourner la tête des hommes. L'arrivée puis la disparition de cette magnifique jeune femme fait imploser et exploser cette famille.

J'ai aimé la description au cordeau, aussi bien physique que psychologique, de tous les personnages, principaux comme secondaires qui nous les rend proches et familiers. Les lieux, le décor sont également bien décrits, on visualise les endroits, on est guidé, pris par la main. Les chapitres égrènent la succession des jours. L'écriture est fluide ; c'est un roman facile à lire. On s'aperçoit très vite que le thème que l'auteure veut mettre en exergue est la vengeance. Toute l'histoire tourne autour de ça ; la vengeance apaise-t-elle la haine ? Bien mal acquis ne profite jamais. Cette idée autour du bien fondé ou pas de la vengeance, même si elle n'est pas novatrice, n'est pas mauvaise, mais l'histoire perd de sa puissance par trop de rebondissements, parfois un manque de subtilité, de finesse, de crédibilité. Peut-être que la fin qui réserve une surprise peut expliquer cela. Il pourrait y avoir une double lecture... je ne veux pas en dévoiler davantage pour les futurs lecteurs. A chacun de se faire son opinion. Et toujours l'éternelle question, l'écriture peut-elle guérir les blessures et servir de thérapie ?
Voilà ma critique un peu en demi teinte même si j'ai pris du plaisir à lire ce roman, mais ... Merci aux éditions de l'Archipel pour cette lecture.
Commenter  J’apprécie          130
Un grand merci à Mylène de L'Archipel pour cette nouvelle découverte très appréciée, je suis décidément bien gâtée, et j'attends déjà la rentrée avec impatience.

Maya une étudiante rousse et très sexy tombe en panne devant le manoir des Rascol, dans le Tarn, par chance Hugo arrive justement et lui propose de l'héberger chez eux en attendant que la voiture soit réparée. Cette famille appartient à l'élite locale. le manoir est partagé entre trois frères et leur famille. Il y a Stéphane, un écrivain sur le retour, ancien prof de philo, il a connu le succès avec un thriller qui raconte l'histoire de son père, mais son dernier roman n'a pas plu et il est en panne d'inspiration pour rebondir. Il est asocial et aigri, préférant la compagnie de ses animaux à celle des hommes. Frédéric est un avocat très connu et particulièrement prétentieux, son épouse Valérie est une outre vide, assoiffée de mondanités, alors que leurs jumeaux Hugo et Marion ne brillent pas dans leurs études, elle vient d'ailleurs d'échouer à l'agrégation. le dernier frère, Clément, est un homme simple et gentil, considéré comme le raté de la famille par ses ainés, il est heureux avec Agnès et leur fils Matthieu est un étudiant en médecine surdoué. Ils ont été élevés par un oncle, car leur père a préféré l'aventure et la chasse au trésor à ses responsabilités familiales. Il s'est rendu coupable d'un grand scandale un demi siècle auparavant lorsqu'il a été accusé d'avoir assassiné son coéquipier pour lui voler le trésor, même s'il a été acquitté, la tache reste sur la famille, au sein de laquelle l'harmonie n'est qu'apparente. Les haines et les rancoeurs sont tenaces et Maya séduira Matthieu, puis Hugo et enfin Stéphane. Elle utilise les uns et les autres qui n'y voient que du feu. Un matin sa chambre est vide et éclaboussée de sang, et la belle famille de notables vole en éclat. Elle a allumé un incendie avant de se faire tuer, mais qui est le coupable ?

Ce roman est plein de paradoxes, l'histoire est complexe, à l'image des relations pourries de cette famille. Il y a de nombreux rebondissements dans ce thriller psychologique à huis clos. Chacun a une bonne raison de vouloir tuer Maya, qui a mis en exergue les mauvais désirs de chacun, puis le roman prend un tour inattendu. Si on devine assez vite qui est Maya, la fin est très surprenante. Un des paradoxes de ce livre vient de ses personnages : l'histoire est passionnante, on veut découvrir sa fin, mais si on y regarde de près, les personnages sont tous très caricaturaux, pourtant leurs caractères sont bien développés et cet aspect ne saute pas aux yeux du lecteur. La thématique de l'être et du paraître traverse tout le roman, tout comme celui de la famille. Ces notables n'ont en réalité pas grand chose à voir avec leur réputation et Maya saura en jouer pour les détruire. Il y a aussi un très intéressant phénomène de mise en abysse autour de l'écriture et de la littérature, un autre thème du livre.

Ce thriller à tiroirs est très agréable à lire, son écriture est fluide et utilise différents registres, adaptés aux différents personnages. Cette famille aux relations profondément malsaines ne résistera pas aux manigances de Maya qui sait si bien mettre le feu aux poudres et réveiller les eux dormantes pour notre plus grand plaisir.
Lien : https://patpolar48361071.wor..
Commenter  J’apprécie          100
Que dire de ce livre ...

On débarque dans la famille Rascol, ils vivent dans un grand manoir perdu en pleine campagne.
Nous avons les trois frères, Stéphane, Frédéric et Clément, ensuite Valérie la femme de Frédéric et les deux enfants Marion et Hugo (ils sont jumeaux) et Agnès la femme de Clément et leur fils Mathieu.
Une part d'ombre est cachée derrière cette "parfaite" famille. C'est là que débarque Maya, qui a un souci avec sa voiture et que Hugo en la croisant sur la route a gentiment proposé de l'héberger le temps que le garagiste répare la voiture.
Les jours passent.
Et un beau jour Maya disparaît... Laissant des taches de sang sur le tapis de sa chambre...
Où est Maya ? Disparue ? Morte ?

Pour les personnages : Ils sont tous aussi bizarre les uns que les autres.
Maya : C'est une personne très intrigante. À première vue, on se dit que c'est une petite étudiante modèle, qui n'a pas de chance, sauf qu'elle est vraiment manipulatrice dans le fond. J'ai l'impression qu'elle a une double personnalité, quelque chose à cacher, elle use de ses charmes, pour charmer les hommes de la maison, et elle y arrive quand même pas mal, elle ment, manipule, mais sait se faire passer pour la petite étudiante modèle.

Stéphane : C'est un personnage manipulateur aussi, c'est une personne très froide. Maya arrive à le "brosser dans le sens du poil" pour essayer d'avoir ce qu'elle veut, mais n'est-ce pas lui, qui lui a mis à l'envers ?

Frédéric : Je crois que c'est lui que j'ai le plus détesté dans l'histoire, cet homme ne connaît en aucun cas le sens du mot amour. Pour lui, tout est calculé, ses enfants n'ont aucune importance, s'ils ne se démarquent pas et ne brillent pas avec leur réussîtes. Il n'apprécie pas Maya.

Valérie : la femme de Frédéric, une femme "parfaite", qui fait tout pour entretenir son corps et sa beauté, et plaire à son mari. Mais lui n'en a rien à faire. On a l'impression qu'elle est gentille, mais elle n'hésite pas à cracher son venin sur certaines personnes.

Marion et Hugo : Les jumeaux, Marion est très spéciale, elle a une façon de penser pas correcte vis-à-vis de son frère, elle est d'une jalousie maladive si quelqu'un approche son jumeau et elle est prête à tout pour écarter cette personne. D'ailleurs, elle fait vraiment peur dans sa façon de penser. Son frère, Hugo est quelqu'un sans prise de tête, mais il n'aime pas qu'on lui dît non, il est très attaché à sa soeur, mais aime avoir des conquêtes, au grand malheur de Marion. Hugo est très attiré par Maya.

Clément et sa femme : Je pense que c'est le couple que j'ai le plus aimé, j'ai l'impression d'ailleurs qu'ils ne sont pas de la même famille avec Stéphane et Frédéric. Ils sont très généreux et aimants.

Mathieu : le fils de Clément, est très réservé, il pense à ses études en priorité. Il a beaucoup de mal à s'ouvrir aux autres, a donné sa confiance, mais il tombe sous le charme de Maya, en elle, il voit comme son âme-soeur, mais cela ne va pas se passer comme prévu...

Pour l'histoire, au début, j'ai eu un peu de mal à rentrer dedans, mais le début explique la famille Rascol, leurs personnalités, leurs habitudes, plein de petits détails à retenir. Mais après, je me suis totalement plongée dans ce roman, la plume de l'auteure est fluide, addictive, on n'a qu'une envie découvrir ce qui s'est passé pour Maya. Maya a disparu dans d'étranges circonstances, certains membres de la famille se demandent s'il n'y a pas un tueur parmi eux, tout le monde commence à se soupçonner...
Il y a énormément de description de révélations, ce roman nous tient en haleine jusqu'à la fin.
Tout au long du livre, je me suis posée pas mal de questions, mais aussi, j'ai fait pas mal d'hypothèse, (d'ailleurs, une de mes hypothèses était correcte).
C'est une lecture très intéressante, il y a énormément de suspense, une histoire de vengeance, qui tourne d'un côté un peu mal, plus on avance dans le roman, plus les personnages deviennent dingues et révèlent leurs vrais visages.
Certains ont vraiment des gros soucis psychologiques !
La fin sur le coup m'a un peu surprise, mais je l'ai vraiment trouvé captivante, je ne m'attendais pas du tout à ça, mais j'ai adoré, c'est une superbe fin !
Entre manipulations, mensonges, vengeances, venez découvrir les secrets de la famille Rascol.
Qu'est-il arrivé à Maya ? Une simple disparition ? Un meurtre ? Allez-vous réussir à trouver la solution sans devenir fou ?

Lien : https://naheiko.blogspot.com..
Commenter  J’apprécie          60

Citations et extraits (21) Voir plus Ajouter une citation
- Vous avez besoin d'un coup de main ? demande Hugo.
Il s'est arrêté au niveau d'une voiture garée au bord de la route, à une vingtaine de mètres du manoir.
Une jeune fille, la chevelure rousse flamboyante, penchée sous le capot relevé, examine le moteur. En entendant Hugo, elle se redresse et il est frappé par la beauté de son visage : un teint laiteux presque transparent, des pommettes hautes, un nez fin saupoudré de délicates taches de rousseur, des lèvres pleines. Mais ce qui captive dans ce visage, ce sont les yeux. Des yeux d'émeraude à l'éclat hypnotique, des yeux de chatte avec un pétillement de paillettes dorées. [...]
- Oui, je crois bien que oui, je n'y connais rien en mécanique, s'écrie-t-elle, et le soulagement perce dans sa voix.
Commenter  J’apprécie          30
Ils ont perdu la complicité qu’ils partageaient jadis. Elle en arrive même à se demander si cette complicité n’a pas existé que dans son imagination. Torturée a l’idée qu’il a une maîtresse, elle s’est fait violence et a fini par lui poser la question.
Commenter  J’apprécie          83
Je commence à comprendre comment fonctionne la famille, ses fêlures, ses déchirures et ses jalousies. L'horrible père de Marion et de Hugo enrage de voir son neveu mieux réussir que ses propres enfants, les parents de Mathieu sont apparemment les "ratés" de la famille, je n'ai pas encore fait leur connaissance.
Commenter  J’apprécie          60
Sa haine pour l’épave qu’il est devenu est telle qu’il a soudain l’impression de se dédoubler. Il est un étranger dans sa propre peau.
Commenter  J’apprécie          100
Au Guatemala, les douaniers ne sont pas très regardants, il suffit de leur refiler un petit pot-de-vin, parfois même seulement un coup de gnôle, et le tour est joué ! J’ai retrouvé mon fourbi entassé dans un coin d’une chambre inoccupée. La tribu n’avait rien touché. Non par discrétion, mais par désintérêt absolu. Ils se foutent tous de moi comme d’une queue de poire. Il est vrai que je n’ai jamais rien fait pour eux. S’ils avaient su ce que contenait mon bastringue, ils s’en seraient mordu les doigts. Mais comment auraient-ils pu soupçonner qu’un trésor maya inestimable dormait au milieu de ce foutoir ?
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Edmonde Vergnes-Permingeat (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Edmonde Vergnes-Permingeat
Deux jumelles, une meurtrière? le crime impuni le reste-t-il longtemps ?
Alice a éliminé sa jumelle, Célia Envieuse de la vie parfaite de sa soeur, elle va enfin pouvoir prendre sa place. Mais Alice va apprendre à ses dépens qu'il faut toujours se méfier des apparences.
Sans mon ombre, d'Edmonde Permingeat
Dans la lignée de Michel Bussi et Karine Giébel, Edmonde Permingeat s?affirme comme une personnalité majeure dans le suspense. Une personnalité avec laquelle il faudra compter.
http://www.editionsarchipel.com/livre/sans-mon-ombre/
autres livres classés : thrillerVoir plus
Les plus populaires : Polar et thriller Voir plus


Lecteurs (140) Voir plus



Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2918 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..