AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782265002760
220 pages
Éditeur : Fleuve Editions (07/07/1994)

Note moyenne : 4.19/5 (sur 34 notes)
Résumé :
Ça dessinait une forme vaguement humaine, recroquevillée. Les billes luisantes, translucides, bougeaient doucement, dans un mouvement pâteux. C'était légèrement irisé, et ça s'imaginait poisseux.
La femme était là, sous la couverture de billes transparentes. Morte, Dieu merci ! Et ce n'était plus une femme. Un morceau de viande rouge à vif. On voyait les tendons. L'arête du nez commençait à sortir, et les orbites se creusaient. Une main écorchée serrait toujo... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
Pavlik
  30 avril 2020
"La Mort en Billes" est le deuxième opus du cycle de la Terre Sauvage, de l'écrivaine de SF française Julia Verlanger (de son vrai nom Eliane Taïeb).
Dans le premier tome,"l'Autoroute Sauvage", l'auteure nous décrit, à travers les yeux de Gérald, une France post-apocalyptique, ravagée par la guerre bactériologique...Une génération après, les êtres humains survivent difficilement, sous la menace constante des épidémies de peste bleue, des rats, et des groupes d'humains devenus cannibales par nécessité. Les grandes villes ont été désertées car elles concentrent l'essentiel des menaces...
Après avoir rencontré Annie (et l'amour), Gérald le survivant solitaire surentraîné accepte, pour les yeux de sa belle, de tenter une incursion à Paris, où pourrait s'y cacher le secret du remède contre la peste bleue. Il n'y croit guère, mais que ne ferait-on par amour...D'autant qu'il peut compter sur l'appuie de Thomas, un ami (dans le même style que lui) rencontré en route (là aussi grâce à Annie).
Dans "la Mort en Billes", le récit reprend là où on l'avait laissé. le trio Gérald, Annie, Thomas a réussit à se retrouver à Porquerolles, l'île d'origine d'Annie qui a réussit à conserver un semblant de civilisation. Gros coup de bol, le père d'Annie est médecin et avec des moyens rudimentaires parvient, grâce au dossier ramené de Paris, à fabriquer un remède, qu'il espère efficace contre la peste bleue. Il s'agit maintenant d'aller le tester sur le terrain. Une mission taillée sur mesure pour Gérald et Thomas...
Si on a aimé le premier tome, il n'y a aucune raison de ne pas aimer celui-là. L'univers saisissant, la densité du personnage principale et le style, tout en gouaille émaillé d'argot bien de chez nous de l'auteure, y font toujours des merveilles. A y bien penser, d'ailleurs, c'est une écriture qui siérait parfaitement à un polar. Néanmoins, j'ai trouvé cet opus un cran en-dessous de «l'Autoroute Sauvage ». D'abord, parce que le personnage de Gérald devient omniprésent, Annie étant quasiment absente de cette histoire. Et du coup il n'y a plus cette dualité sauvage / civilisée, féminin / masculin qui m'avait séduit dans le tome précédent. Ça sent donc franchement la testostérone…Ensuite, même s'il est plaisant que l'auteure en profite pour développer son univers, en nous révélant un nouvel îlot de civilisation, on est quand même franchement surpris qu'un homme (Gerald), qui a parcouru la France de long en large durant 20 ans, n'en ait jamais entendu parler…Sinon j'ai bien aimé la menace que doivent affronter Gérald et ses amis…un truc bien gore tout à fait typique d'un film d'horreur de la fin des 70's.
Globalement, c'est toujours un régale, donc. du rythme, de l'action, des personnages attachants, un univers intéressant…Direction la fin du cycle, avec « l'Ile Brulée ».
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          160
jamiK
  05 mars 2018
La suite de “l'Autoroute sauvage”, toujours aussi inquiétant, noir, cruel, avec une sorte de zombies pour rajouter à l'horreur, et de nouveau compagnon de route pour Gérald. du très bon post-apocalyptique.
Commenter  J’apprécie          200
Le_chien_critique
  12 novembre 2018
Suite directe des aventures de nos protagonistes commencés par L'autoroutre sauvage, La mort en billes se focalise sur une espèce de zombi-like rencontré dans le premier tome.
Nos personnages se sont réfugiés sur l'île de Porquerolles où un semblant de normalité les guettent. Mais pas facile la vie de "groupés" pour des solitaires. Las, une mission va les renvoyer dans cette France usée par les guerres bactériologiques. La Peste bleue semble vaincue, mais les billes translucides menacent la vie.
Bref, on reprend les mêmes ingrédients que dans le tome 1 et on recommence. de nouveaux protagonistes, de nouveaux lieux, mais l'originalité n'est plus de mise, d'autant que ces billes nous avait été présentées dans le tome 1. En outre, sur l'"antidote" de cette mort en bille, je n'arrêtais pas de souffler une solution à nos personnages, solution qui s'est révélé être la bonne. Mais bon, pas besoin d'avoir une intelligence hors du commun pour la trouver, on aurait pu croire que des adeptes de la survie y pensent à un moment ou à un autre. Cela se lit sans mal, j'avais toujours envie de suivre les aventures, mais rien de très exceptionnel, malgré un détour par la Suisse. Pour avoir un sentiment de nouveauté, le dernier tome réserve de bonnes et agréables surprises.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
zazaone
  20 mai 2012
Pour moi, cette suite de l'autoroute sauvage n'est qu'un long chapitre du premier tome étiré. L'idée est bonne mais elle est unique et rien de neuf n'est amené au déroulement de l'histoire.
C'est une pâle copie du tome 1
Commenter  J’apprécie          52
Patroth
  26 avril 2020
Toujours du bon post - apocalyptique dans cette suite de l'Autoroute sauvage même si on reste dans le même registre que dans le premier opus.
On en apprend plus sur cette gelée qui a trouvé un moyen commode pour se déplacer .
Mais une bonne surprise nous attend au final de cette histoire .
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
PavlikPavlik   30 avril 2020
On allait sans se presser rejoindre l'autoroute, la voie par excellence du solitaire qui voyage. Pour une très bonne raison. Elle n'a pas encore perdu la guerre livrée par la sylve au revêtement, et son dégagement ne permet pas l'embuscade. Appréciable, dans un monde où la majeure partie des groupés vous regarde comme une possibilité de régler leurs problèmes alimentaires...
Commenter  J’apprécie          50
PavlikPavlik   30 avril 2020
J'étais encore môme quand j'ai commencé à piger que quand tout va trop bien, les emmerdes se pointent bientôt. Un petit dieu pervers intervient dans nos vies, et prend un malin plaisir à foutre la pagaille quand tout baigne dans l'huile.
Commenter  J’apprécie          70
PatrothPatroth   26 avril 2020
Gérald et Thomas ont quittés l'île de Porquerolles .Ils vont rencontrer la petite Marithé dont la mère a été dévorée par la gelée.
Après s'être sorti non sans mal , du guêpier d'un groupe mangeur de chair humaine , ils vont croiser la route de jumeaux , Marc et Alex dont l'un deux sera lui aussi victime de cette gelée qui se déplace sur les squelettes de ses victimes .
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Julia Verlanger (5) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Julia Verlanger
Les Décastés d'Orion adapté de l'oeuvre de Julia Verlanger par Corbeyran et dessiné par Jorge Miguel.
autres livres classés : science-fictionVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les plus grands classiques de la science-fiction

Qui a écrit 1984

George Orwell
Aldous Huxley
H.G. Wells
Pierre Boulle

10 questions
3542 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre