AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Jean-Dominique Brierre (Collaborateur)Stéphane Deschamps (Collaborateur)
ISBN : 2226120602
Éditeur : Albin Michel (15/11/2000)

Note moyenne : 4.25/5 (sur 79 notes)
Résumé :
Si cette biographie est définitive, c'est parce que l'histoire a un début et, malheureusement, une fin.
L'histoire du petit Lucien, de Serge et de Gainsbarre. L'itinéraire impeccable du "garçon sauvage".
Si cette biographie est définitive - Gainsbourg aurait dit "la totale -, c'est parce qu'elle est ultra documentée, truffée d'anecdotes, de scoops, de chansons inédites, de témoignages exclusifs : Jane Birkin et ses filles, Kate Barry et Charlotte Gains... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (11) Voir plus Ajouter une critique
ericbo
  20 avril 2018
On ne peut qu'admirer le travail d'historien de G. Verlant. Car c'est bien d'histoire qu'il s'agit. L'auteur, à travers cette biographie nous retrace l'histoire culturelle de la France du XXème siècle. D'ailleurs, jusqu'à sa rencontre avec Jane Birkin, à la toute fin des années 60, Gainsbourg sera en complet décalage avec la culture de son époque, celle des années 50 puis des yéyés. Ses années Jazz seront un véritable enfer, suscitant l'incompréhension, voir le mépris du public.
Ce livre de presque 1000 pages en format poche se lit comme un roman, tant l'écriture est fluide et les évènements s'enchainant rapidement, au rythme des changements sociaux. La vie de Gainsbourg est minutieusement détaillée, depuis l'arrivée en france de ses parents, d'origine juive russe.
On peut d'ailleurs difficilement comprendre sa carrière si on ignore ses origines. Car, ce qui ressort de ce livre, c'est bien la volonté de revanche du petit Lucien Ginsbourg. Revanche sur ses origines juives et l'étoile jaune qu'il a dû porter enfant, sur sa laideur, sur sa timidité, sur son impossibilité d'être reconnu comme peintre. Revanche qu'il obtiendra avec l'adhésion du public dans les années 80, jusqu'à devenir une icône nationale. Personnage hors du commun, maintenant devenu un classique de la chanson française.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          240
ericbo
  31 octobre 2017
Je me souviens encore du moment où des amis m'on offert ce livre. C'était l'époque de "Love on the beat". Nous venions d'aller le voir en concert.
L'intégrale n'existait pas encore. Je faisais tous les disquaires à la recherche de ses vieux 33 tours. Pas une semaine sans qu'on le voit sur une chaine télé. Que du bonheur !
Je n'ai malheureusement plus ce livre, qui reprenait sa vie, ses premières chansons, sa rencontre avec Bardot, puis avec Birkin. le concert reggae à Strasbourg... Charlotte en était encore à "Lemon Incest".
Comment expliquer tout ça à ceux qui n'ont pas connu cette époque où Gainsbourg était encore vivant ?
Je viens de voir que Gilles Verlant, son biographe, est également décédé. Une grosse nostalgie m'envahit !
Commenter  J’apprécie          202
Diegocuesta
  23 mai 2015
Tout simplement la référence pour les fans. Peut-être trop complète pour les moins fans ... Mais peu importe, c'est le meilleur livre qu'on puisse trouver pour comprendre le personnage, son évolution, ses contradictions. Depuis sa naissance jusqu'à sa mort, tout est décrypté, analysé, référencé, cité.
Gilles Verlant ne se contente pas de poser les faits les uns après les autres ; il raconte sa vie comme on raconte une histoire, met en relief la personnalité particulière de Gainsbourg, les influences de sa vie (judaïsme, alcool, femmes, amitiés) et nous permet de le découvrir comme aucun livre n'a pu le faire.
Cette critique me permet de rendre hommage à Gainsbourg mais aussi à Gilles Verlant, excellent journaliste belge bien trop vite disparu.
Commenter  J’apprécie          60
jpatou
  19 septembre 2012
La bible pour les fans ou pour ceux qui veulent comprendre le personnage. On y apprend des tas de choses de sa naissances à sa mort sur ses amours, ses musiques, ses films, ses amitiés... A lire de toute urgence pour tout cela est c'est aussi très bien fait par un auteur inspiré par son sujet. J'ai adoré mais il est vrai que je suis fan. Petit plus: pendant cette lecture un e petite pause le temps de visionner "Gainsbourg, vie héroïque qui est lui aussi impec.
Commenter  J’apprécie          60
AntoineRives
  03 mars 2013
Gainsbourg c'est comme le whisky avec ou sans glace, l'on est pour ou contre, avec des avis définitifs.
Dans une époque totalement dégénérée, et je ne parle là que de musique, qui peut se prétendre à son niveau?
Auteur, compositeur dont les titres sont dans l'Histoire de la musique:
Le Chanson, de Prévert, la Javanaise,le poinçonneur des Lilas..., ce ne sont que des titres pour lui.
Côté Gainbarre, c'est moins glorieux hélas.
À ce propos deux anectotes sont une étonnante, l'autre culte.
Lors d'un 7/7 émission présentée par Anne Sinclair, il brûle un billet de 500 francs, sa réaction contre les impôts,suite aux protestations, il fera un don de plus de 20.000 E d'aujourd'hui aux orphelins de la Police.
La deuxième à lieu sur le plateau de Champs Elysée.
Pas très sobre,il dit à Whitney Houston,â peine plus de 20 ans à l'époque:
"I want to fucker".
Drucker qui ne sait pas où se mettre traduit:
"Il veut vous offrir des fleurs".
Là, Serge répond:
"Je veux pas lui offrir des fleurs, je veux la b..."
Un moment surréaliste, puis il s'excuse d'un baise-main à la pauvre fille choquée.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (13) Voir plus Ajouter une citation
ericboericbo   05 mars 2018
Gainsbourg : "En 1937-38, j'avais neuf-dix ans et voilà que je croise Fréhel qui ressemblait à un tas immonde et qui habitait à deux pas. Elle se baladait dans la rue avec un pékinois sous chaque bras, en peignoir, avec un gigolo à distance réglementaire, cinq mètres derrière. Je revenais de mon école communale et j'avais la croix d'honneur sur mon tablier - Fréhel m'a arrêté, elle m'a passé la main dans les cheveux, elle m'a dit : "Tu es un bon p'tit garçon, tu es sage à l'école, je vois que tu as la croix d'honneur alors je vais te payer un verre"... Elle s'est pris un ballon de rouge et m'a payé un diabolo-grenadine et une tartelette aux cerises ! Premier contact avec le show-business, c'était de taille.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          230
ericboericbo   25 mars 2018
D'emblée, par son style, Gainsbourg se démarque de tout ce qui existe, de tous les chanteurs dont on parle. Pas le moindre point commun entre lui et Brassens, Brel, Clay ou Lemarque. Ce qui le sépare de la Rive gauche, c'est carrément un abîme. De ce côté-là de la Seine, on est poétique et engagé, on pratique l'ironie façon clin d'oeil. Avec Gainsbourg, les mots qui se fondent dans la musique, au lieu d'être plaqués sur quelques accords, sont ultra-pessimistes ; chez lui, pas d'ironie, mais du sarcasme.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          210
HardivillerHardiviller   12 août 2017

Oh , je voudrais tant que tu te souviennes
Cette chanson était la tienne
C'était ta préférée , je crois
Qu'elle est de Prévert et Kosma .

Et chaque fois les feuilles mortes** ]
Te rappellent à mon souvenir****** ] REFRAIN
Jour après jours les amours mortes ]
N'en finissent pas de mourir *******]

Avec d'autres bien sûr , je m'abandonne
Mais leur chanson est monotone
Et peu à peu je m’indiffère
A cela il n'est rien à faire .

REFRAIN

Peut-on savoir par où commence
Et quand finit l’indifférence ?
Passe l'automne , vienne l'hiver
Et que la chanson de Prévert

REFRAIN

Et ce jour là , mes amours mortes
En auront fini de mourir .
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          82
MorganeJollivetMorganeJollivet   04 juin 2012
Mon passé ne m'a rien appris, sinon que le meilleur moyen de conserver la vie, c'était de la laisser aller à la dérive et de voir ce qui se passerait. Les rapports entre les vivants devraient peut-être changer de temps en temps, comme une peau qui doit être abandonnée, parce que ce qui se développe dessous est différent, peut-être plus grand. Il se peut que pour conserver des rapports nous devions les rejeter de temps en temps pour voir s'ils se reforment d'eux-mêmes. Et s'ils ne se reforment pas, c'est alors que ça ne devait pas être.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
GuillaumeTMGuillaumeTM   09 juin 2013
Gainsbourg : "A Madrid, passant par le musée du Prado, j'admire Le Jardin des délices de Jérôme Bosch puis, apercevant un groupe de touristes amerloques, je fais quelque chose de dadaïste... Il y avait dans la salle des primitifs un radiateur; je m'agenouille devant et je m'exclame : "Superbe ! surréaliste ! quelle sculpture puissante !" Ils sont tous venus voir... Elle est belle celle-là, hein ?"
Commenter  J’apprécie          80
Videos de Gilles Verlant (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Gilles Verlant

La discothèque parfaite de l'odyssée du rock et sa web application
La discothèque parfaite de l'odyssée du rock de Gilles Verlant et Thomas Caussé, aux éditions Hors Collection le meilleur du rock en 350 albums et 3500 chans...
>Histoire, géographie, sciences auxiliaires de l'histoire>Biographie générale et généalogie>Biographie: artistes et sportifs (789)
autres livres classés : biographieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Les écrivains et le suicide

En 1941, cette immense écrivaine, pensant devenir folle, va se jeter dans une rivière les poches pleine de pierres. Avant de mourir, elle écrit à son mari une lettre où elle dit prendre la meilleure décision qui soit.

Virginia Woolf
Marguerite Duras
Sylvia Plath
Victoria Ocampo

8 questions
695 lecteurs ont répondu
Thèmes : suicide , biographie , littératureCréer un quiz sur ce livre
.. ..