AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782253005872
255 pages
Le Livre de Poche (15/10/2003)
3.65/5   510 notes
Résumé :
LA COLLECTION DU CENTENAIRE JULES VERNE 1905-2005

Comme prévu (De la Terre à la Lune), le 1er décembre, à bord d'un énorme projectile d'aluminium lancé par un gigantesque canon de 900 pieds de long, s'embarquent pour la Lune : le solennel président du Gun-Club de Baltimore, Impey Barbicane, l'impétueux capitaine Nicholl et le Français Michel Ardan, un Parisien fantaisiste, un artiste aussi spirituel qu'audacieux, deux chiens : Diane et Satellite et qu... >Voir plus
Que lire après Autour de la luneVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (45) Voir plus Ajouter une critique
3,65

sur 510 notes
Deux Américains, Impey Barbicane et le capitaine Nicholl, et un Français, Michel Ardan sont embarqués dans un obus en aluminium placé dans un canon géant pour être propulsé vers la Lune. Ce voyage est décidé dans le but d 'avoir de plus amples informations sur la Lune .Cette dernière est-elle habitée ? Était-elle été habitée ? Existe-t-il de l'eau à sa surface ? Ce voyage est pour répondre à ces questions et bien d'autres.
La lecture de roman est intéressante, ne serait-ce que pour nous révéler que l' Homme est une personne curieuse et insatiable ! Il veut découvrir le monde extérieur proche et lointain. Et, c 'est ainsi qu 'il avance et progresse : il va de la connaissance de ce qui existe vers ce qui caché et inconnu.
Reste que Jules Verne n'étant pas un vrai scientifique car il n 'est ni un physicien, ni un chimiste, ni un biologiste, ni un astronome, ni un géologue mais juste un romancier alors il peut laisser la folle du logis aller là où elle le désire. Et, de là les invraisemblances dans le récit.Mais l'auteur a des circonstances atténuantes en le considérant dans le contexte de son époque et le niveau des connaissances scientifiques liées à cette époque. Mais, Jules Verne est connu pour être un écrivain très curieux et qui se documente énormément. Dans son entourage, il a beaucoup d 'amis savants et scientifiques .
J 'ai lu le livre et je ne pense avoir fait une mauvaise lecture, au contraire .

Commenter  J’apprécie          582
Trois hommes dans un obus...
La suite de de la Terre à la Lune, c'est l'odyssée de Barbicane, Nicholl et Ardan autour de l'astre des nuits.
Les trois solides aventuriers ont survécu au terrible coup de canon qui envoya leur véhicule-projectile dans l' espace. le chien, par contre...
J.T. Matson, trop esquinté pour aller faire l'ambassadeur auprès d'éventuels sélénites, a élu domicile à l'observatoire qui abrite le télescope géant... Mais que peut-il espérer apercevoir?
Et quelle moisson d'observations et de précieux renseignements pourront bien ramener l'intrépide trio... Si toutefois ils reviennent sur la Terre!
Bien sûr, le roman paraît maintenant un peu suranné... Mais le temps a passé depuis Jules Verne et l'astronautique à emmené les hommes sur la Lune, en vrai. La suite de de la Terre à la Lune reste un magnifique voyage imaginaire non dépourvu d'une certaine poésie qui sied si bien à cette science au triomphe naissant de la fin du 19e siècle.
Commenter  J’apprécie          520
Loin d'être une oeuvre bâclée, "Autour de la Lune" [1870] est une oeuvre qui assume la Toute-Puissance de sa fantaisie.

Suite à leurs premières aventures ("De la Terre à la Lune" [1865], sous-titré : "Trajet direct en 97 heures 20 minutes"), Impey Barbicane, le capitaine Nicholl et notre "bon" Michel Ardan ont survécu à l'envol du "boulet" cylindro-conique qui aurait pu leur servir de tombeau (ou de chapelle ardente)...

C'est que le nid douillet de la "Columbiad" en fonte de la péninsule floridienne est désormais bien loin...

Les voici tous les trois désormais LIBRES dans l'espace et ils ne doutent de rien. La troposphère est dépassée : reste, au dehors, l'infini vide d'entre Terre et Lune. Comme d'habitude, ils devisent, observent, supputent et se contrefichent de revenir...

De temps en temps, ils "ouvrent" une écoutille pour faire un peu d'air (ou de vide, plutôt... mais pas trop) ou évacuer une partie de leur bric-à-brac.

Aucun instinct de conservation. "Figures libérées" (bientôt en apesanteur) de ces théâtres des Grands Boulevards parisiens que chérissait Verne en son jeune temps de Rastignac des bords de Loire.

On se donne d'ailleurs, bien volontiers, du "Mon digne ami" dans l'habitacle où aussi – grâce aux talents de Michel Ardan (le Français gourmet) – "ça dîne et ça r-dîne", comme le chantait l'ami Bobby Lapointe...

Bien sûr, les petits défauts du Verne de "Vingt mille lieues sous les mers" (telle l'énumération de cent espèces du "Grand livre naturaliste de Buffon") sont toujours là et il ne manquera pas un bouton de guêtre aux Cirques et Massifs lunaires survolés, dont les mensurations en trois dimensions vous seront "plus que complaisamment" détaillées – chiffrées en toutes lettres (parfois avec virgule) dans leurs unités de mesure correspondantes (lieues, mètres ou kilomètres... ), en ajoutant la mention de leurs inclinaison et orientation...

Et certes, Jack Kerouac fera même calcul avec les noms de lieux de son "On the Road" : une mélopée à la Dylan...

"Scarlet Town" versus "Dark Side of the Moon".

Pierre-Jules Hetzel était "bon Prince", au fond, et fermait les yeux quand notre petit Père Verne ne rechignait pas au "savants remplissages" de ses pages... (Mais, croyez-moi, l'impression de fraîcheur est mille fois plus évidente que face aux turpitudes millimétrées d'un récit besogneux d'Amélie Nothomb...).

Bref, une fois de plus "on se régale" et le top du top est la chute de ce bon J.-T. Maston (à la boîte crânienne rafistolée en gutta-percha), leur complice resté sur Terre, dans les profondeurs du miroir du Télescope des Montagnes Rocheuses (chapitre XXI).

" Hein, si j'avais cassé le miroir ?
– Vous l'auriez payé !

Tout de même, on est triste pour le pauvre Satellite (le chien), bientôt satellisé autour du Projectile-cottage.
Heureusement, Diane survit.
Diane est sa compagne à quatre pattes (Wouf !).
Et les poules d'Ardan, aussi.

Célébrons encore les merveilleuses illustrations d'Emile Bayard et A. De Neuville (gravées par Hildibrand) : l'ensemble texte-images prend ainsi une allure d'éternité et un charme fou.

Le "Primitif" nantais célébré par Julien Gracq est ici en grande forme et, en sa belle naïveté "positiviste", célèbre aussi les vertus pragmatiques du travail en équipe.

Pas de hiérarchies entre "experts" et néophytes.
Un message universel.

Et, certes, pas si bête, en ces temps de suicide programmé de notre chère (fragile) Biosphère par de "gros négligeouilles"....

Et SI la recette d'absorption-épuration de l'excédent de gaz carbonique (CO2 "à effet de serre") dans le projectile du Trio marchait ? Qu'est-ce qu'on attend ?
Lien : http://www.regardsfeeriques...
Commenter  J’apprécie          261
❤️ 📜𝕸𝖔𝖓 𝖗𝖊𝖘𝖘𝖊𝖓𝖙𝖎📜 ❤️


"Autour de la lune " de Jules Verne qui fait suite à "de la Terre à la lune "
du célèbre écrivain ,relate ici la mise en orbite de l'engin autour de notre satellite la Lune .
Cet engin vous savez comme moi que c'est l'obus habité par trois hommes projeté dans l'espace par un gigantesque canon!

Comme toujours Jules Verne nous offre des romans aux scènes inédites ,mélangeant science fiction et réalisme.
Il est habile dans ses démonstrations scientifiques avec un grand soucis de nous donner des faits prècis et exacts (dans la mesure du possible)
Cet ouvrage , "autour de la lune "est remarquable car Verne décrit (Page17) avec précision multes détails ,
de la morphologie de la Lune,avec ses cratères et la façe cachée de la Lune !! observés par les trois hommes passagers du projectile .

Il de quoi être baba !! c'est vraiment un visionnaire ,vous verrez quand vous lirez ce magnifique roman.
Il avait prévu que le ricains auraient l'idée de voyage vers la LUne ,que le départ se ferait de Floride
que des hommes particeperaient à ce voyage et que cet équipage serait récupéré en mer, ? vous
vous rendez compte , c'est le Léonard de Vinci du XIXième siecle .
C'est sur que c'est un roman écrit par un homme très instruit ,connaissant toutes les techniques existantes
à son époque . Cette qualité alliée à la passion des voyages extrèmes ,jusqu'a l'impossible ou là entre en jeux
la Science fiction font de lui un écrivain de grande valeur.
Vous verrez , des choses incroyables ,comme un bolide qu'ils croiseront ,bon il pense que c'est un deuxième
satellite de la Terre,c'est le fruit d'une hypothèse de l'astronome quand il était petit.
Il y a aussi dans ce livre , de l'humour , des rires ,de la loufoquerie .
Voila pour moi Jules Verne reste le plus grand auteur du XIXième, et un précurseur de demain!
C'est un plaisir de le lire avec toujours le soucis de voir plus loin que l'histoire,
il nous emmène dans un tourbillon d'aventures entre le réel et l'imaginaire

Allez mes kikis allons voir derrière le bout de la lorgnette ,si les sélénites sont là.

Fabiolino
Commenter  J’apprécie          235
Lectrices, lecteurs, bonjour !
📗📘📙
#lectureterminée : Autour de la Lune, de Jules Verne.

Nous retrouvons dans cette suite les trois personnages de "De la Terre à la Lune" qui, après être parvenu à quitter l'attraction terrestre, se dirigent à présent vers le satellite naturel.
Toujours aussi passionnant, on retrouve tout le talent de l'auteur dans la vigueur de la narration, dans la précision des descriptions et dans l'humour des dialogues : bah oui, c'est du Jules Verne 😊 ! En revanche, on n'échappe pas à la litanie encyclopédique habituelle : toute la partie centrale n'est qu'une énumération de noms de cratères, de noms de savants, de taille de volcans, de hauteur et de distance, et en miles, en toises et en lieues, qui plus est (oui, c'est du Jules Verne, quoi…😑).
Ce huis clos spatial souffre également de grosses incohérences : pas d'apesanteur dans la fusée-obus, des hublots qui s'ouvrent dans le vide spatial, une atmosphère et une végétation lunaire… mais qu'il convient sans doute de remettre dans le contexte de l'écriture, l'année 1869 ! On trouvera par ailleurs de remarquables précisions, comme les calculs algébriques de position et de vitesse, les trajectoires elliptiques, ou encore les phases astronomiques. On peut aussi ajouter les étonnantes prémonitions de la capsule à trois passagers, de la nation qui tentera ce voyage ainsi que de sa durée, du retour en plein océan, choses qui se vérifieront un siècle plus tard.

Un classique de l'aventure/science-fiction !

Edouard Jhil.
"Lisez ce que vous voulez, mais lisez !"
➡️ Retrouvez-moi également sur Instagram et Facebook 😉
Commenter  J’apprécie          200

Citations et extraits (51) Voir plus Ajouter une citation
- Ainsi donc, demanda Michel Ardan, l'humanité aurait disparu de la Lune ?
- Oui, répondit Barbicane, après avoir sans doute persisté pendant des milliers d'années.
[...]
- Et tu dis que pareil sort est réservé à la Terre ?
- Très probablement.
- Mais quand ?
- Quand le refroidissement de son écorce l'aura rendue inhabitable.
- Et a-t-on calculé le temps que notre malheureux sphéroïde mettrait à se refroidir ?
- Sans doute.
- Et tu connais ces calculs ?
- Parfaitement.
- Mais parle donc, savant maussade, s'écria Michel Ardan, car tu me fais bouillir d'impatience !
- Eh bien ! mon brave Michel, répondit tranquillement Barbicane, on sait quelle diminution de température la Terre subit dans le laps d'un siècle. Or, d'après certains calculs, cette température moyenne sera ramenée à zéro après une période de quatre cent mille ans !
- Quatre cent mille ans ! s'écria Michel. Ah ! je respire ! Vraiment, j'étais effrayé ! A t'entendre, je m'imaginais que nous n'avions plus que cinquante mille années à vivre !
Commenter  J’apprécie          70
Et maintenant, cette tentative sans précédents dans les annales des voyages amènera-t-elle quelque résultat pratique ? Établira-t-on jamais des communications directes avec la Lune ? Fondera-t-on un service de navigation à travers l’espace, qui desservira le monde solaire ? Ira-t-on d’une planète à une planète, de Jupiter à Mercure, et plus tard d’une étoile à une autre, de la Polaire à Sirius ? Un mode de locomotion permettra-t-il de visiter ces soleils qui fourmillent au firmament ? À ces questions, on ne saurait répondre.
Commenter  J’apprécie          140
C’était l’aimable Diane, assez penaude encore, qui s’allongea hors de sa retraite, non sans se faire prier. Cependant Michel Ardan l’encourageait de ses plus gracieuses paroles.

« Viens, Diane, disait-il, viens, ma fille ! toi, dont la destinée marquera dans les annales cynégétiques ! toi que les païens eussent donnée pour compagne au dieu Anubis, et les chrétiens pour amie à saint Roch ! toi, digne d’être forgée en airain par le roi des enfers, comme ce toutou que Jupiter céda à la belle Europe au prix d’un baiser ! toi, dont la célébrité effacera celle des héros de Montargis et du mont Saint-Bernard ! toi, qui, t’élançant vers les espaces interplanétaires, seras peut-être l’Ève des chiens sélénites ! toi qui justifieras là-haut cette parole de Toussenel : « Au commencement, Dieu créa l’homme, et le voyant si faible, il lui donna le chien ! » Viens, Diane ! viens ici ! »

Diane, flattée ou non, s’avançait peu à peu et poussait des gémissements plaintifs.
Commenter  J’apprécie          60
Un Français, un Parisien fantaisiste, un artiste aussi spirituel qu'audacieux, demanda à s'enfermer dans un boulet afin d'atteindre la lune et d'opérer une une reconnaissance du satellite terrestre. Cet intrépide aventurier se nommait Michel Ardan. Il arriva en Amérique, fut reçu avec enthousiasme, tint des meetings, se vit porter en triomphe, réconcilia le président Barbicane avec son mortel ennemi le capitaine Nicholl et, comme gage de réconciliation, il les décidait à s'embarquer avec lui dans le projectile .
Commenter  J’apprécie          102
Tous leurs sentiments se concentraient dans une pensée unique : Voir ! Représentants de la terre, de l'humanité passée et présente qu'ils résumaient en eux, c'est par leurs yeux que la race humaine regardait ces régions lunaires et pénétrait les secrets de son satellite .
Commenter  J’apprécie          190

Videos de Jules Verne (127) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jules Verne
In the same year that Jules Verne published Around the World in 80 Days, Henri Cernuschi set foot in Asia – the ultimate goal of a journey that would give rise to one of the most impressive collections of Asian art in Europe. Starting in Japan before moving on to China, Indonesia, Ceylon and India, our traveller was struck by the artistic wealth of the countries he visited. In a matter of months, he collected several thousand objects, particularly bronzes, whose value he was the first to understand.
Upon returning to Paris, Cernuschi immediately exhibited his collection. Artists and craftsmen of the time were quick to view his Chinese and Japanese pieces as extraordinary sources of inspiration. The range of shapes and patterns and the technical innovation showcased in Cernuschi's collection became models for an entire generation of creators. True to his visionary intuitions, Cernuschi had an hôtel particulier built, which he designed as a museum space from the get-go. This property would go on to become the City of Paris' museum of Asian arts by the end of the 19th century.
This exhibition celebrates the 150th anniversary of Cernuschi's return from Asia and invites the public to rediscover the traveller's journey and the collector's contributions to the revolution in taste that would become known as “Japonisme”. From the start of the tour and throughout the exhibition, a projection and five audio stations punctuate the display, with each step painting a portrait of this outstanding collector.
New for this anniversary, this summer the museum's permanent collections will unveil restored Japanese sculpted dragons, which have not been exhibited in their entirety since 1930.
En savoir plus sur l'exposition : www.parismusees.paris.fr/en/exposition/return-from-asia
+ Lire la suite
autres livres classés : 19ème siècleVoir plus
Les plus populaires : Imaginaire Voir plus



Lecteurs (1518) Voir plus



Quiz Voir plus

Jules Verne

Quel est le premier livres écrit par Jules Vernes?

Robur le conquérant
Les enfants du capitaine grant
5 semaine en balon
L'étoile du sud

5 questions
244 lecteurs ont répondu
Thème : Jules VerneCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..