AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Léon Benett (Illustrateur)
EAN : 9782010051036
480 pages
Éditeur : Hachette (30/11/-1)

Note moyenne : 3.86/5 (sur 56 notes)
Résumé :
Payer une taxe pour traverser le détroit de Constantinople à Scutari! On n'a jamais vu ça! Ces messieurs du nouveau gouvernement sont allés trop loin! " s'écrie le riche marchand turc Kéraban, grand défenseur des traditions.
Or, précisément, Kéraban doit se rendre de Constantinople à Scutari, et donc traverser le Bosphore.
" J'irai et je ne paierai pas ! clame Kéraban-le-Têtu.
- Vous paierez ou vous n'irez pas ! " rétorque le fonctionnaire charg... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
gill
  07 juin 2012
Kéraban-le-Têtu est un marchand de tabac turc, il est fier est surtout très têtu.
Il refuse d'acquitter au sultan la taxe pour la traversée du détroit du Bosphore.
Il entame alors, avec un de ses clients hollandais un long périple aventureux autour de la mer noire.
Ce roman, n'est pas sans rappeler par certains aspects ''Clovis Dardentor'' du même auteur.
C'est un excellent récit de voyage, et même s'il est un peu méconnu, sa lecture réserve bien des plaisirs et des surprises.
Commenter  J’apprécie          130
Xian
  03 août 2019
Un roman humoristique signé Jules Verne, c'est assez rare pour être signalé.
Avec des personnages caricaturaux, Kéraban, le Turc, van Mitten, le Hollandais, tous deux accompagnés de leurs domestiques Nizib et Bruno, Ahmet et Amasia, les futurs jeunes mariés, Saraboul la Kurde et son frère aussi kurde qu'elle, sans oublier le méchant seigneur Saffar et ses sbires, l'auteur tente de divertir le lecteur en mode comédie, gastronomie aussi, et parfois vaudeville.
Pour ne pas payer au nouveau gouvernement la taxe sur la traversée du Bosphore, Kéraban préfère contourner la mer Noir et dépenser une fortune en frais de voyage.
Beaucoup de péripéties, d'entêtements, qui mettent en péril le mariage de son neveu, mais aussi beaucoup trop de facilités dans l'intrigue. À l'instar de la scène de la tempête et du bateau dans lequel la bien-aimée est emprisonnée et qui fait naufrage exactement là où les voyageurs font halte à cause de l'orage. La coïncidence est tellement improbable, qu'elle en est grotesque.
En revanche, d'autres scènes sont plus inventives, à l'image de la traversée finale du Bosphore par Kéraban qui refuse une nouvelle fois de payer la taxe. Une conclusion épique qui remonte un peu le niveau de l'ensemble.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
davzen
  07 juin 2012
J'ai découvert ce roman assez tard.
Le sujet est comique et captivant ... le turque Kéraban n'accepte pas de payer une taxe pour traverser le Bosphore donc , têtu comme une mule , pour ne payer pourtant une somme modique, il décide de faire le tour de la Mer noire par d'autres moyens.
Évidemment , pleins d'obstacles se trouveront sur leur route...
Ce roman est distrayant .

Commenter  J’apprécie          70
PharMarion
  06 mars 2021
Jules Verne nous embarque dans un voyage autour de la mer Noire. Cette expérience est bien longue pour les voyageurs qui ont très hâte de rentrer à Constantinople mais il y a également des longueurs pour le lecteur. Les descriptions sont nombreuses et l'aventure se fait parfois attendre. Quand elle survient finalement, que de travail en perspective pour le Deus ex machina !
Je retiendrai une histoire plaisante mais elle ne fera assurément pas partie de mes Jules Verne favoris.
Commenter  J’apprécie          41
HORUSFONCK
  09 septembre 2016
Un excellent Jules Verne ou le pauvre Van Mitten se voit embarquer dans un périple autour de la Mer Noire, par le très têtu Keraban.
Rien n'y manque: ni complot, ni humour ni amour...
Commenter  J’apprécie          60

Citations et extraits (4) Ajouter une citation
ZebraZebra   26 juillet 2012
[...] Van Mitten, si philosophe qu'il fût, et Bruno, absolument éreinté, ne purent dissimuler une certaine grimace qu'un simple regard du seigneur Kéraban dissipa en un instant.
"Voilà tout ce que j'ai pu trouver, mon oncle ! dit Ahmet en montrant l'araba.
- Et c'est tout ce qu'il nous faut ! répondit Kéraban, qui, pour rien au monde, n'eût voulu laisser voir l'ombre d'un regret à l'endroit de son excellente chaise de poste.
- Oui ... reprit Ahmet, avec une bonne litière de paille dans cette araba ...
- Nous serons comme des princes, mon neveu !
- des princes de théâtre ! murmura Bruno.
- Hein ? fit Kéraban.
- D'ailleurs, reprit Ahmet, nous ne sommes plus qu'à cent soixante agatchs de Trébizonde, et là, j'y compte bien, nous pourrons nous refaire un meilleur équipage.
- Je répète que celui-ci suffira ! dit Kéraban ... [...]
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
HORUSFONCKHORUSFONCK   12 novembre 2016
Bah ! répliquait l’autre, Londres n’est pas plus gai le dimanche ! Si les Turcs jeûnent pendant le jour, ils se dédommagent pendant la nuit, et, au coup de canon qui annoncera le coucher du soleil, avec l’odeur des viandes rôties, le parfum des boissons, la fumée des chibouks et des cigarettes, les rues vont reprendre leur aspect habituel !
Commenter  J’apprécie          50
benlebbenleb   29 novembre 2013
- D'ailleurs, reprit Kéraban, vous ne connaissez pas mon neveu Ahmet, il faut que vous fassiez connaissance avec lui!
- Vous m'avez, en effet, parlé de votre neveu….
- Autant dire mon fils, Van Mitten, puisque je n'ai pas d'enfant. Vous savez, les affaires!… les affaires!… Je n'ai jamais trouvé cinq minutes pour me marier!
- Une minute suffit! répondit gravement Van Mitten, et souvent même … une minute, c'est trop!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
benlebbenleb   29 novembre 2013
"Ah! messieurs les modernes Ottomans, qui vous habillez à l'européenne! Ah! messieurs les nouveaux Turcs, qui ne savez plus même être gras!…»
C'était évidemment là une impardonnable décadence aux yeux du seigneur Kéraban.
Commenter  J’apprécie          20

Videos de Jules Verne (96) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jules Verne
Une adaptation vibrante du plus célèbre roman de Jules Verne, dessinée par Younn Locard, le co-auteur de Révolution, primé à Angoulême
bit.ly/TourMonde80JoursBD
autres livres classés : mer noireVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox


Vous aimez ce livre ? Babelio vous suggère




Quiz Voir plus

Jules Verne

Quel est le premier livres écrit par Jules Vernes?

Robur le conquérant
Les enfants du capitaine grant
5 semaine en balon
L'étoile du sud

5 questions
219 lecteurs ont répondu
Thème : Jules VerneCréer un quiz sur ce livre