AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782268058849
483 pages
Les Editions du Rocher (29/06/2006)
3.48/5   50 notes
Résumé :
Dans le sud des États-Unis, en pleine Guerre de Sécession. James Burbank possède une vaste plantation en Floride et de nombreux noirs y travaillent librement, Burbank les ayant affranchis de leur condition d'esclaves.
Les voisins de Burbank, dont le méchant Texar, ne l'entendent pas ainsi et le soupçonnent de sympathie pour l'armée nordiste. Burbank a donc fort à faire pour défendre sa plantation, sa famille et lui-même contre Texar, en attendant que les " fé... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
gill
  07 juin 2012
En 1862 durant la guerre de sécession, James Burbank applique sur sa plantation des principes d'humanité et d'égalité très en avance sur son temps. Celui ci affranchit ses esclaves et se retrouve en but à l'hostilité des habitants de Jacksonville dont Texar, son pire ennemi, qui s'est fait élire à la tête des magistrats....
Ce roman historique est une épopée, c'est l'un des plus brillants de Jules Verne, il y révèle dans un style plein d'entrain ses idées optimistes sur la démocratie.
Il souffle sur ce formidable roman un vent de liberté.
Commenter  J’apprécie          220
Mangouste86
  21 mars 2014
Découvrir un Jules Verne qui avait échappé à mes maraudes littéraires, c'est retrouver la joie des matins des noëls de mon enfance. Quel plaisir ne trouve-t-on pas, en effet, à se laisser saisir par la beauté de cette écriture si délicieusement surannée. Pour ma part, ayant lu une version ebook gratuite, j'en ai goûté pleinement l'élégance moqueuse des best sellers de notre époque.
Ici, point de fascination pour le progrès technique ou scientifique. Jules Verne nous entraîne plus simplement sur les chemins ardus du progrès humaniste. La toile de fond de ce roman : la Guerre de Sécession qui a ensanglanté les Etats-Unis, il n'y a finalement qu'un peu plus de 150 ans…
L'histoire, aventureuse à souhait comme il sait les écrire, est un plaidoyer sans concession pour l'abolition de l'esclavage au seul nom de l'Humanité. Pourtant, à la lecture de ces pages, un malaise m'a quelque peu saisi. Si on ne peut qu'approuver la position de Jules Verne quant au regard qu'il pose sur la situation de ces populations d'origines africaines déportées, on ne peut qu'être troublé sur la manière dont il dispose des indiens Séminoles, natifs de ces contrées floridiennes.
Outre, le fait de m'avoir instruit d'une réalité historique qui m'était par trop inconnue, Jules Verne m'a, par son ouvrage, fait voyager. Il y a chez lui une âme de découvreur. Son récit a parfois des accents de botaniste, de zoologiste, de géographe… et l'on se prend à rêver à sa suite.
Je crains hélas, que des jeunes lecteurs ne se laissent pas embarquer par ce roman. Ici, point d'étrangeté, de magie ou d'autre artifice dont ils aiment à s'abreuver. Il s'agit juste d'un épisode de vie malheureusement tellement banal et de l'éternel combat du bien et du mal…mais si bien écrite.
Je conseille cette lecture, bien sûr !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
BrunoA
  06 janvier 2017
Jules Verne situe son intrigue en pleine guerre civile aux États-Unis, mettant aux prises deux familles qui s'opposent comme le font le Nord et le Sud.
Il y développe des idées nouvelles pour l'époque et nous offre, malgré quelques dénouements prévisibles, un roman bien construit qui constitue une découverte tardive dans l'oeuvre de l'auteur.
Il est rare de trouver des nouveautés dans le corpus vernien, ce roman en fait partie.
Commenter  J’apprécie          91
Xian
  18 avril 2020
Je ne m'attendais pas à être entraîné à ce point par l'intrigue de ce roman, en pleine guerre de Sécession, entre esclavagiste et antiesclavagiste. Il y a un bon rythme, de l'émotion, du suspense.
Le sort de la famille Burbank et des noirs « libres » de leur exploitation est menacé par Texar, un homme assoiffé de vengeance et jamais inquiété par la justice grâce à des alibis déroutants. le mystère de ce méchant Espagnol se devine pourtant assez facilement, bien avant le dénouement.
Si j'ai regretté la représentation de la femme blanche, faible et délicate, j'ai en revanche aimé le fait que l'un des protagonistes soit une jeune femme noire au rôle capital dans la conclusion heureuse de l'histoire.
Ici, l'auteur affiche un évident parti pris contre l'esclavage, ce qu'on ne peut qu'approuver, mais d'un autre côté, il crée la plupart de ses personnages noirs comme étant des serviteurs de blancs… Chercher l'erreur.
Bref, une bonne lecture, malgré tout, qui donne un éclairage intéressant sur cette guerre civile américaine.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
DarKSidious
  01 août 2015
Roman très intéressant de Jules Verne qui se passe en pleine guerre civile américaine. de nombreuses descriptions historiques sont faites, passages qui sont intéressants si on s'intéresse à l'histoire des USA mais qui casse le rythme de la narration (passages que je me suis permis de sauter pour la plupart).
L'histoire raconte les mésaventure de la famille Burbank (famille assez noble de Floride qui a des idées nordiste et qui est pour l'abolition de l'esclavage) contre leur ennemi juré : Mr Texar.
Une histoire plutôt cohérente avec des rebondissements assez attendus étant donné les ficelles assez grosses qu'utilise l'auteur.
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (5) Ajouter une citation
PaulBLAIZEPaulBLAIZE   14 juin 2019
Avec son intelligence si
précoce et comme affinée
déjà par le malheur depuis
les scènes épouvantables
de la plantation, Dy
comprenait qu’elle avait été
arrachée du foyer maternel,
qu’elle était entre les mains
d’un méchant homme, que
si on ne venait pas à son
secours, elle ne reverrait
plus Camdless-Bay.
Commenter  J’apprécie          60
DarKSidiousDarKSidious   01 août 2015
Un noir doit faire partie du domaine au même titre que les animaux ou les instruments de culture. Si un cheval pouvait s'en aller lorsqu'il lui plaît, si une charrue avait le droit de se mettre, quand il lui convient, en d'autres mains que celles de son propriétaire, il n'y aurait plus d'exploitation possible. Que M. Burbank affranchisse ses esclaves, et il verra ce que deviendra Camdless-Bay !
Commenter  J’apprécie          40
gillgill   11 janvier 2013
Le 7 février 1862, le steam-boat "Shannon" descendait le Saint-John. A quatre heures du soir, il devait faire escale au petit bourg de Picolata, après avoir desservi les stations supérieures du fleuve et les divers forts des comtés de Saint-Jean et de Putnam. Quelques miles au delà, il allait entrer dans le comté de Duval, qui se développe jusqu'au comté de Nassau, délimité par la rivière dont il a pris le nom.
Picolata, par elle-même, n'a pas grande importance ; mais ses alentours sont riches en plantations d'indigo, en rizières, en champs de cotonniers et de cannes à sucre, en immenses cyprières.
Aussi, les habitants n'y manquent-ils point dans un assez large rayon. D'ailleurs, sa situation lui vaut un mouvement relatif de marchandises et de voyageurs....
(extrait de l'édition de poche parue en 1966)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
JacopoJacopo   30 décembre 2018
La Floride, qui avait été annexée à la grande fédération américaine en 1819, fut érigée en État quelques années plus tard. Par cette annexion, le territoire de la République s'accrut de soixante-sept mille milles carrés. Mais l'astre floridien ne brille que d'un éclat secondaire au firmament des trente-sept étoiles qui constellent le pavillon des États-Unis d'Amérique.
Commenter  J’apprécie          10
JacopoJacopo   30 décembre 2018
À ce moment, Texar se retourna vers ses compagnons et leur serra la main en disant un « au revoir » significatif. Après avoir jeté un regard menaçant du côté de M. Burbank, il descendit l'escalier, placé à l'arrière du tambour de la roue de bâbord, et rejoignit l'Indien Squambô. En quelques tours de roues, le steam-boat se fut éloigné du squif, et personne à bord ne put soupçonner que la légère embarcation allait se perdre sous les obscurs fouillis de la rive.
« Un coquin de moins à bord ! dit alors Edward Carrol, sans se préoccuper d'être entendu des compagnons de Texar.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Jules Verne (102) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jules Verne
François Angelier Journaliste, producteur de l'émission « Mauvais genres » sur France Culture, essayiste, biographe et auteur de romans fantastiques. Il travaille depuis vingt ans sur les sujets les plus divers, de Jules Verne à Georges Bernanos, des mystiques catholiques aux écrivains fin de siècle. le Drageoir aux épines ou l'intime souffrance de Joris-Karl Huysmans, 1993 ; Saint-François-de-Sales ou Monsieur des abeilles, Pygmalion, 1997 ; Paul Claudel : chemins d'éternité, 2001 ; Claudel ou la conversion sauvage, Édition Salvator, 2003 ; Bloy ou la fureur du Juste, le Seuil-Points, 2015. Sa biographie Georges Bernanos, la colère de la grâce aux Éditions du Seuil paraîtra en septembre 2021. Il est l'auteur de l'album Jules Verne dans La Pléiade, Gallimard, 2012.
+ Lire la suite
autres livres classés : guerre de sécessionVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura


Vous aimez ce livre ? Babelio vous suggère




Quiz Voir plus

Jules Verne

Quel est le premier livres écrit par Jules Vernes?

Robur le conquérant
Les enfants du capitaine grant
5 semaine en balon
L'étoile du sud

5 questions
228 lecteurs ont répondu
Thème : Jules VerneCréer un quiz sur ce livre

.. ..