AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de Fifrildi


Fifrildi
  26 novembre 2018
20.000 lieues sous les mers (ou 96.560,64 kilomètres) est un livre que j'avais déjà lu étant jeune, mais il s'agissait probablement de la version abrégée. À l'âge de ma fille, je faisais aussi attention au nombre de pages et je ne pense pas que je me serai laissée tenter par une brique de 600 pages ^_^

Dans ce roman d'aventures (de science-fiction pour les lecteurs de la fin du 19ème siècle ?) nous suivons les aventures d'un trio bien sympathique. Ils ont tous les trois embarqué sur l'Abraham Lincoln pour faire la chasse à une mystérieuse créature d'une force colossale. Il y a Pierre Aronnax du Muséum d'Histoire Naturelle de Paris, son assistant Conseil et le harponneur Ned Land.

Je ne vous apprends rien en vous disant que ce monstre marin n'est autre que le Nautilus, le sous-marin du capitaine Nemo ! Nos 3 passagers involontaires vont vivre la grande aventure de leur vie.

Roman d'aventures oui mais surtout descriptif… cela risque d'en ennuyer certains. Aronnax et Conseil passent la majeure partie de leur temps à décrire les fonds sous-marins (et la faune/flore des milieux marins) à l'aide de la classification scientifique des espèces : règne, embranchement, classe, ordre, famille, genre et espèce.

Je me suis franchement régalée et à aucun moment je ne me suis ennuyée. Je suis loin d'avoir lu tout Jules Verne mais j'ai adoré ce livre. Ce doit être un de ses meilleurs romans.

J'ai beaucoup aimé le personnage de Ned Land et sa mauvaise humeur qui m'a souvent ravie :

« Comment ? ils tirent sur nous ! m'écriai-je.
- Braves gens ! murmura le Canadien. »

Je ne résiste pas à ce genre d'humour.

Un grand classique que je vous recommande chaudement !




Challenge pavés 2018
Challenge défis de l'imaginaire (SFFF) (47)
Club Jules Verne
Commenter  J’apprécie          491



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (43)voir plus