AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 9791091365604
Éditeur : Le Realgar (19/12/2018)

Note moyenne : 3.5/5 (sur 3 notes)
Résumé :
« Rien ne remplacera jamais cette lumière qui vient mordre le cœur, on ne sait pourquoi, et qui n’est pas sotte béatitude. La lumière est un loup, une abeille, une caresse. Sans la lumière, nous serions morts. Nous ne saurions vivre en permanence dans le noir, dans l’effroi. Écrire ne doit jamais ajouter du noir au noir, puisque le noir, déjà, est partout. C’est le message du pré, ce matin, tandis que je chemine à travers lui, sur sa pente raide, juste à la lisière ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
marlene50
  02 février 2019
Ai reçu lors de la dernière masse critique ce petit livre de 50 pages de Joël Vernet et vous en remercie vivement.
Présentation de l'auteur :
Joël Vernet, poète né en 1954 dans un petit village de Haute Loire où il vécut jusqu'à une vingtaine d'années ; ensuite nombreux voyages de par le monde notamment Europe, Asie et surtout l'Afrique.
En particulier dans le désert saharien et dans le nord du Mali d'où il ne reviendra jamais tout à fait.
Et bien d'autres choses encore ......
Il écrira dans "Rumeur du silence" ceci :
" J'ai conservé dans mon coeur le velouté mauve et or du papillon qui danse toujours devant mes yeux d'enfant;
Il est bel et bien demeuré mon seul maître.
Dans les jours sombres, il vole à mon secours.
Ce beau papillon de la joie".
Magnifique, non ?
Toutes les pages de ce petit livre sont à l'image de ce petit texte, rempli de poésie sur la nature qui nous entoure, le temps qui passe, la nostalgie, les souvenirs, et principalement la lumière du soleil mais celle aussi que nous gardons dans le coeur malgré le temps qui passe.
Beaucoup de choses encore pour ceux qui comme moi sont sensible à la poésie, la peinture qui accompagne ses textes sont de Jean-Gilles Badaire et pour moi cette fleur qui est sur la couverture m'évoque une fleur de pissenlit.
Soufflez et mille petites boules de graine volerons au travers des rayons du soleil pour exaucer vos voeux les plus chers.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
OSOLEMIO
  26 janvier 2019
Le livre se divise en deux parties : le silence du soleil ( titre ) et marcher à l'aveugle !
Joël Vernet va évoquer des thèmes qui lui sont chers ( et même récurrents )...
A savoir : ***les voyages intérieurs, extérieurs car voyager c'est ouvrir une porte, vivre sur la pointe des pieds....aller au hasard dans les sentiers buissonniers , avancer sans savoir ou l'on va ..
*** la lumière : car sans la lumière nous serions morts ! pour J.Vernet la lumière est la vie du corps, de l'esprit, de l'humanité, de la nature ( au sens propre et figuré ). En effet, le destin de l'homme est de marcher dans les "tènèbres" mais la lumière est un loup,une abeille, une caresse : elle fait partie de nous même et nous permet d'échapper à ce funeste destin !
*** l'art: ( sous toutes ses formes ).
En effet, l art nous permet de vivre, d'échapper aux combats de la société ( combines, trafics, mensonges..), d'échapper à la puissance des "sachants", de leurs faux semblants et de pouvoir ainsi, aller au coeur des choses !
*** la nostalgie : c'est un pont vers l'avenir, elle vènère ce qui n'est pas encore mais elle est belle que si elle va de l'avant...c'est celle des souvenirs d'enfance, d'adolescence dans le Sud natal avec sa famille..
Deuxième partie : marcher à l'aveugle..
Joël Vernet part à nouveau dans la nostalgie, l'émotion, les sensations liées aux siens.
C'est l'écriture qui lui permet le souvenir de ses années de jeunesse et de l'inconscience qu'il avait à cette époque !
Le souvenir d'une femme presque aveugle qui a été obligée de se constituer une autre "vue" en développant un autre sens : son ouïe et, qui vit comme si tout était " clarté" !
Lyrisme, poésie, philosophie accompagnent ce livre qui est un hymne à la nature, à la vie !
Je tiens à remercier Babelio pour son choix, les Editions le Réalgar, Joël Vernet et aussi Jean Gilles Badaire pour les peintures intercalées dans l'ouvrage...(qui sont un plus artistique au récit ).

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
Zephyrine
  12 février 2019
Un grand merci à l'auteur, aux éditions le Réalgar, et à Babelio pour cette petite parenthèse enchanté dans les transports urbains.
Je serais bien en peine de résumé ce livre. Il est un peu à l'image d'un rêve dont on ressort avec un sentiment plutôt qu'un exact résumé. Et ce sentiment il est plutôt très agréable...On entre dans un mon poétique, on y vagabonde...
Et de plus le livre est en lui-même un très bel objet grâce aux peintures qui y sont ajoutés...
Commenter  J’apprécie          120
Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
marlene50marlene50   02 février 2019
Il est temps d'aller dormir, de fermer vraiment les yeux, de tirer la porte sur les songes, de poser le carnet sur la table tout en face de la fenêtre, de plonger sans lunettes dans le sommeil, de nous rappeler la petite barque qui va sur les eaux du souvenir.
Commenter  J’apprécie          50
marlene50marlene50   02 février 2019
C'est à ce compagnonnage fervent que je viens rendre hommage à travers ces pages enluminées par l'ami de toujours qui, comme moi, a tenté de trouver son chemin à travers les ténèbres.
Nous avons peint, écrit, pour y voir un peu mieux, saisir cette lumière qui fend parfois l'obscurité.
Commenter  J’apprécie          10
marlene50marlene50   02 février 2019
On va, on tâtonne, on erre, on apprend, on oublie, on ignore.
La lumière, souvent, vient réchauffer les petites veines sous nos tempes et une forme de joie, d'extase, s'emparent de nous jusqu'au profond des os.
On est alors émerveillé par ce que l'on voit et ce ne sont pas des mots.
On voudrait toucher ce vent de merveille, cet instant furtif, ce passage, ce mouvement, comment dire, l'apparition de cette justesse, de cette vérité.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
marlene50marlene50   02 février 2019
Si vous deviez mourir dans une minute, à quoi, à qui penseriez-vous ?
Reverriez-vous l'enfant que vous fûtes, éberlué de rencontrer la lumière ?
Commenter  J’apprécie          20
marlene50marlene50   02 février 2019
La littérature, tout au contraire, serait un fauve qui nous embrasserait avec ses pattes de velours.
Non pour nous abattre, mais pour nous protéger, nous aider à vivre, à reprendre confiance.
Commenter  J’apprécie          10
Video de Joël Vernet (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Joël Vernet
La librairie « Le Forum du Livre » de Rennes a eu le plaisir d'organiser dans son café littéraire une rencontre avec le poète Joël Vernet. L'auteur y a dédicacé son dernier livre "Nous ne voulons pas attendre la mort dans nos maisons" paru aux éditions Zoé, le 16 avril dernier 2016.
autres livres classés : noirVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (5 - essais )

Roland Barthes : "Fragments d'un discours **** "

amoureux
positiviste
philosophique

20 questions
375 lecteurs ont répondu
Thèmes : essai , essai de société , essai philosophique , essai documentCréer un quiz sur ce livre