AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2322018503
Éditeur : Books on Demand (10/06/2015)

Note moyenne : 4.9/5 (sur 5 notes)
Résumé :
C'est son rêve qui a tout déclenché. Qui a tiré sur la ficelle du sentiment et a commencé de le déstabiliser. Son rêve et l'apparition de son père dans le miroir ont ouvert une brèche. Les éléments par la suite n'ont fait que s'accumuler les uns derrière les autres.
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
sonfiljuliesuit
  23 septembre 2017
En une journée ta vie bascule... En une journée tu peux tout remettre en question... En une journée tu peux décider de vivre et tourner la page ou continuer à te morfondre en tournant en rond...
Lou Vernet nous embarque dans les 24 heures de Jean, confronté à ses démons, ses choix... Et surtout il va devoir faire des choix...
C'est une lecture qui t'oblige à te poser des questions, au même titre que le personnage principal...
Au même titre que Jean, le lecteur ne peut passer au travers des mailles du filet et tout le talent de l'auteur est de nous emmener au plus profond de nous-même... En nous renvoyant à nos peurs, nos douleurs, nos interrogations...
Avec un style poétique et une très belle écriture, l'auteur nous transporte à un rythme lent mais sans lourdeur, de genre de l'auteur qui te laisse te remettre après un uppercut... Une lenteur douce et intense, une leçon sur la vie à travers ces 24 heures qui pourraient être les nôtres... le genre de lecture qui te fait prendre ton temps pour savourer les moment de sa vie ou bien décider qu'il est temps d'affronter ses démons et de construire son avenir, pour améliorer son présent...
Avec l'histoire de Jean, on vit 24 heures en immersion dans sa vie en parallèle à la nôtre, on lit en apnée... Il est tellement difficile de faire sa propre analyse, comme une psychothérapie en accéléré, 24 heures c'est long... Mais très court aussi... Au point qu'à la dernière ligne on émerge pour reprendre son souffle... Et respirer... Renaître... Décider de vivre en fin de compte...
Malgré nos blessures, les claques de la vie... Lou Vernet t'oblige à te regarder dans un miroir, comprendre qu'il faut vivre sa vie, arrêter d'être spectateur et enfin devenir acteur de cette vie...
Merci à l'auteur, pour ce livre qui voyage, pour ce livre véritable leçon de vie, avec lequel elle nous délivre nécessairement une part d'elle-même...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
dam59fr
  02 octobre 2017
Dans ce roman, on va suivre Jean, un photographe de talent qui au détour d'une de ses nombreuses insomnies, va être confronté à une sorte d'introspection. de sommeils difficiles en réveils douloureux, il va prendre son destin en pleine face et nous, eh bien, on va le suivre et comprendre qui il est, au fil des pages.
On va prendre le temps de découvrir sa vie et les réponses aux questions existentielles qu'il se pose, au travers d'un récit souvent poignant, parfois triste, allant de révélations douloureuses en découvertes heureuses, avec un passé lourd de sens et un avenir dont il est le seul maître… enfin le pense-t-il !
Dans ce roman, on se rend compte de l'importance de l'amour, de l'amitié, des liens du sang, mais pas que. La vie nous impose un tas de trucs qu'on subit, mais qu'on peut aussi combattre seul, ou pas.
Chaque pièce du puzzle va trouver sa place, naturellement.
Au-delà de sa plume, de son style empreint de beaucoup d'émotions, Lou, avec des faits du « presque » quotidien, va nous embarquer dans l'histoire de ce personnage qui comme nous, a un passé, un vécu, rempli de tristesse et de douleurs, mais aussi de belles et merveilleuses choses, de rencontres qui comptent et qui aident à avancer.
La passion de Jean lui permet de figer, avec un oeil particulier, des instants de vie auxquels il donne un sens spécial, comme le font un écrivain, un peintre et il apporte un visuel, une histoire pleine de sens aux yeux de tous, au regard de chacun, un miroir introspectif essentiel pour peu qu'on s'autorise à y plonger.
Je voudrais citer deux passages qui m'ont touché :
« il faut être deux, au moins deux avant d'espérer devenir trois » … toi, moi et nous !
J'adore cette phrase ! Rien de plus à ajouter tellement c'est juste !
une multitude de petites choses en font une grande
Inutile de se retrouver à 3 heures du matin en haut d'un clocher à taguer le prénom aimé. Pas obligé non plus de se retrouver en bas d'un cratère pour chauffer un anneau au fer rouge et y graver un coeur. Ni de grimpes l'échelle des pompiers par force huit pour s'ingénier à attraper la lune au lasso. Encore moins de plonger dans la mer par moins quinze pour repêcher un chapeau qui au final s'y trouve bien.
Mais par contre, faire mille kilomètres pour un baiser, pourquoi pas. Se taire toute la durée d'un film même s'il est en finlandais, c'est possible. Rester zen dans un embouteillage en plein soleil tout en continuant d'expliquer pourquoi Catherine ne choisissait pas entre Jules et Jim, amusant. Offrir une fleur, composer une chanson, prendre un café en discutant de la passion du chocolat Lindt et Sprungli, excellent ! Avec pour seule devise, inlassablement « Vivre des moments légers avec des gens profonds ». Toujours choisis, jamais subis jusqu'à ce qu'un jour vienne les deux, en réciprocité, et simultanément… l'évidence. »
Voilà en quelques mots en quoi on pourrait résumer l'amour, le côté presque irrationnel qui conditionne parfois nos actes et nos décisions. La maîtrise ou non du libre arbitre celui-là même qui souvent nous empêche de lâcher prise. C'est toujours plus simple de le lire, de l'écrire que de le vivre.
Lou, tu es une artiste des mots, tu viens de rejoindre la liste des plumes qui me touchent au plus profond de moi. Pour cela, je te dis merci. Je vais me jeter sur tes autres livres, car je sens que celui-ci n'était qu'une petite goutte d'eau au milieu d'un océan de belles choses à partager !
Lien : http://www.chroniquesauscalp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
SylvieGuevel
  17 janvier 2016
Le personnage principal de ce roman, Jean, est photographe. le lecteur va partager avec lui 24h. C'est court pourrait-on penser ? En fait pas du tout, parce que ces 24h là ne sont pas de tout repos pour Jean. Dans ces 24h il y a toute sa vie.
Jean s'interroge, et se dit que ce jour est pour lui un vendredi, même si en vrai c'est lundi. Pourquoi Vendredi? A cause de Mathilde, qui découpe la vie en jour de semaine.Elle est tout son contraire Mathilde.Optimiste, gaie, imprévisible, prête à tout, même à l'aimer. Elle lui fait peur en fait.
Il se cache depuis si longtemps derrière son Leica Jean ! Aura-t-il le cran, la force nécessaire, de vivre enfin ?
Nous croisons donc Mathilde, Henri, son meilleur ami, Emile, son oncle, la Zazou, jeune sdf, et son frère, Lucas . Ils ne sont pas là par hasard, ils font partis de lui, à la fois moteur et frein.
Ce livre nous parle à tous, à travers ce que vit Jean. du doute, des entraves qui nous lient parfois, mais surtout il parle d'amour.
Je ne connaissais pas l'auteure, Lou Vernet, mais je suis ravie de ma lecture. Une belle écriture, riche et nuancée, puissante aussi, que je vous recommande fortement.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
mllemalenia
  23 août 2015
J'ai lu ce livre enfin de préparer une interview de Lou Vernet pour les rebelles Webzine, et je dois dire que ni le résumé, ni la couverture ne m'ont séduite outre mesure. Je m'attendais à une romance un peu mièvre... Et bien pas du tout! Contre toute attente, cette lecture a été un véritable coup de coeur pour moi!
On y suit les aventures de Jean, un photographe professionnel qui vit une histoire compliquée avec Mathilde, une femme que l'on devine entière et excessive (dans le bon sens du terme). Puis on comprend vite qu'au delà de cette idylle, c'est la vie entière de cet homme qui est complexe et pétrie de peurs et de contradictions. Dès le départ, on s'attache à Jean, cet homme insaisissable qui, lui, justement, voudrait tout saisir à travers de ses images, et on n'a aucun mal à s'identifier à ce héros moderne, malheureux de n'être que lui-même.
Quant à la plume de Lou Vernet, elle est entraînante, incisive, et la narration ne rencontre aucun temps mort. On tourne chaque page avec l'envie d'en savoir toujours plus, et les différents sujets (le deuil, l'amour, le manque) sont abordés sans pathos, avec une vraie délicatesse et même un certain humour. J'ai vraiment été surprise par cette lecture et par le talent de cette auteure qui m'était jusqu'alors inconnue.
Je le recommande vivement!
Lien : http://mademoisellemalenia.o..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
LeslecturesdeMaryline
  27 mai 2017
Lorsque l'auteur m'a contactée, j'ai visité sa page et j'ai été attirée par plusieurs de ses écrits. Elle a souhaité en faire voyager un et comme j'adore l'idée du livre voyageur, j'ai accepté! Bon, elle ne m'a pas envoyé celui qui m'attirait mais c'est pas grave, je me suis dit que j'allais découvrir sa plume avec celui-ci et que je verrai pour la suite.
Tout d'abord, je souhaite dire que la couverture n'attire pas du tout le lecteur, c'est dommage. Même un auteur auto-édité devrait avoir une belle couverture qui attire l'oeil, et encore plus pour pouvoir se faire connaitre. C'est la première chose qu'un lecteur regarde dans une librairie et ce rouge, même si il intrigue, ne donne pas envie. le synopsis n'est pas super non plus, ou alors je n'ai pas tout compris.
Concernant l'histoire, je n'ai pas réussi à rentrer dedans. C'est plat et ennuyeux. Nous suivons Jean et ses états d'âme sur une journée complète (de son rêve pendant la nuit à son coucher le soir même). Nous faisons la connaissance de son meilleur ami Henri, de son oncle Émile avec qui il a vécu beaucoup de choses, de son frère Lucas, décédé, qui le hante et de Mathilde qui le fait douter et qui lui fait poser plusieurs questions. Nous rencontrons également Zazou, une SDF mais je n'ai pas compris son rôle. Car oui, ils ont chacun un rôle dans la vie de Jean : ils le font douter, ils lui permettent de se remettre en question, ils l'interrogent, ils lui font peur, ils le hantent... Bref, ils font de lui ce qu'il est aujourd'hui.
Jean est assez touchant, on voit qu'il aime, qu'il aimerait même plus aimer, l'amour est très présent dans ce roman, l'amour sous toutes ses formes, mais je n'ai pas été envoutée par son histoire et son mal-être.
Par contre, je dois avouer que l'écriture est fluide et très agréable et que la plume poétique de l'auteur a réussi à me faire passer malgré tout, un bon moment de lecture tout en délicatesse.
Lien : http://leslecturesdemaryline..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : sdfVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Cinder - Marissa Meyer

Comment s'appelle le prince?

Kai
Josh
Thorne
Jake

10 questions
34 lecteurs ont répondu
Thème : Cinder de Marissa MeyerCréer un quiz sur ce livre