AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2930538090
Éditeur : Quadrature (21/02/2010)

Note moyenne : 3.89/5 (sur 9 notes)
Résumé :
Six nouvelles. Six incursions dans l'intimité d’une famille. Moments de crise ou aléas du parcours. Un homme s’inquiète parce que sa fille n’est pas rentrée le soir ; un garçon se demande s’il va encore rejoindre, pour les vacances, son père qui les a quittés, sa mère et lui; une femme, tout à coup, doute de son couple...
Tout le clan se réunira pour les quatre-vingt ans du grand-père... qui jettera sur sa fête une ombre inattendue.

Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
Lali
  05 janvier 2013
Marie-France Versailles a réuni six nouvelles qui mettent en scène les membres d'une même famille, avant et après une fête pour souligner les 80 ans de Louis, l'aîné, d'où le titre À l'ombre de la fête. À l'ombre, parce qu'il ne s'agit jamais de la fête à proprement parler, mais de ses préparatifs, des gens qui y seront, de ce qu'ils vivent en marge de celle-ci, toutes générations confondues.
Pour cette raison, cela donne un recueil des plus uniformes, plus proche même du roman que du recueil de nouvelles, tant chacune d'elles s'imbrique solidement dans ce « collage ». le défi est donc remporté haut la main en ce qui concerne l'exploitation du thème. Pour ce qui en est des nouvelles proprement dites, certaines sont plus fortes que d'autres, même si l'auteure semble avoir volontairement choisi une chute assez elliptique pour chacune d'entre elles, respectant à la lettre la règle de la nouvelle voulant qu'elle dépeigne un moment précis, sans que le lecteur sache ce qui vient avant ou ce qui découlera de ce qui vient d'être relaté.
L'écriture est solide; l'auteure sait créer des images, des impressions durables ou fugaces, selon ce qu'elle cherche à exprimer. Marie-France Versailles réussit donc avec À l'ombre de la fête à créer des atmosphères en ne perdant pas de vue l'idée de fuite, de fugue, de secrets, d'ombre, puisque chacun des personnages voit le temps d'une nouvelle sa blessure étalée, son secret dévoilé.
Marie-France Versailles : une jolie découverte.
Lien : http://lalitoutsimplement.co..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
liliba
  28 juillet 2010
Frank, Fanny, Pauline, Laurence, Youri et Louis. Dans chacune des nouvelles, il sera question de l'un deux, mais aussi un peu des autres puisque ces six personnes sont toutes unies par les liens du sang. Des tranches de vies, des rêves qui deviennent réalité, des doutes, des interrogations sur soi-même et son rapport aux autres, des regrets, du ressentiment, la reconnaissance de ses erreurs passées, et surtout ce qui les réunira bientôt et qu'il faut organiser : l'anniversaire de leur père et le discours à préparer.
Mais rien ne se passera comme prévu et l'ombre sur la fête sera finalement jetée par Louis, le père, qui va dévoiler à ses enfants réunis un vieux secret de famille...
De très beaux portraits, sensibles, qui trouvent résonances en nous. Les rapports des membres de cette famille ne sont ni plus ni moins compliqués qu'ailleurs, mais l'auteur a l'art de distiller informations et émotion, si bien qu'au fil des nouvelles (qui auraient d'ailleurs pu être des chapitres d'un roman), on s'attache à chacun d'eux. le secret révélé nous pèse également, comme si nous devions nous aussi, lecteurs, en supporter le poids.
Un très joli livre émouvant, à l'écriture intelligente et sensible.

Lien : http://liliba.canalblog.com/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Abrideabattue
  27 avril 2010
Certes, le principe de s'attacher successivement à chacun des protagonistes d'une affaire de famille n'est pas nouveau. le secret qui pèse sur la conscience de l'ancêtre n'est pas très original non plus. Mais l'auteur sait écrire avec juste ce qu'il faut de contemporanéité pour qu'on se sente proche de ses personnages. Comme Pauline, on peut lire Marie-Claire ou avoir été au cinéma voir Séraphine (page 66). Comme Youri on peut tenir un blog ...
Beaucoup d'universel aussi dans la description du quotidien, ses petites phrases cultes, ou assassines, c'est selon. Et surtout la difficulté de chacun à vivre ses sentiments.
Lire la suite sur http://abrideabattue.blogspot.com/2010/04/lombre-de-la-fete-de-marie-france.html
Commenter  J’apprécie          00
keisha
  06 juin 2010
Six moments de vie, six membres de la même famille.
Manon, 16 ans, la fille de Frank, a disparu depuis dimanche. Fanny s'est décidée à réaliser son rêve, écrire; elle ose aussi accepter une évolution professionnelle. Pauline doute de son compagnon. Laurence se replonge dans son enfance. le blog de Youri et les commentaires de Tango l'aident à franchir un cap. Louis, père ou grand père des précédents, fête ses quatre-vingt ans et fait une révélation à la famille réunie...

Fenêtres ouvertes sur l'intimité des personnages à une période particulière de leur vie, des personnages comme on en connaît tous, que l'on peut croiser quotidiennement, des problèmes assez ordinaires. (au sens de non-extraordinaires). La vie, simplement. Tout doux, presque chuchoté.

"Loin des souffrances graves qu'évoquent certains auditeurs, elle n'a connu de la vie que des égratignures. Et même si ça blesse sur le moment, les égratignures, elle ne se voit pas prendre le téléphone, former le numéro que la présentatrice rappelle, et annoncer : Bonjour madame, une petite chose me traîne sur le coeur, j'avais treize ans...
Dans sa famille, on cultive la pudeur des sentiments comme une fierté à la boutonnière. Il y avait des mots pour ça à la table familiale, On ne lave pas son linge sale en public, On ne s'étale pas, Tiens tes distances, et, surtout, Ne te rends pas ridicule!"

Je rappelle que les Éditions Quadrature ont pour objectif "à la fois modeste et ambitieux : se dédier complètement à la nouvelle de langue française".
Et comme sylire, je souligne que puisque ces nouvelles ont un fil conducteur, elles peuvent être lues même par les récalcitrants non-amateurs de nouvelles. Plus aucune excuse maintenant...
Lien : http://en-lisant-en-voyagean..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
sylire
  20 novembre 2012
Une fête se prépare pour célébrer les 80 ans d'un vieil homme, Louis. Cet évènement prendra une tournure inattendue de tous, sauf du principal intéressé. Mais avant découvrir laquelle, l'auteur nous propose sous forme de "tranches de vie" l'entourage de Louis. Comme dans toutes les familles, des crises diverses se manifestent : crise d'adolescence ou de couple, remises en questions diverses et variées… Chaque lecteur se retrouva dans l'un ou l'autre des personnages ou rencontrera une situation qu'il a vécue à un moment de sa vie. Et comme dans toutes les familles, il existe des zones d'ombres qui peuvent gâcher un jour de fête...
La construction du recueil, avec comme fil conducteur un personnage (le grand-père) et la dernière histoire qui réunit tous les protagonistes, me laisse à penser que l'ouvrage plairait également aux "non-amateurs" de nouvelles, par sa proximité avec le roman. Après « Court, noir, sans sucre », je me suis de nouveau régalée avec ces nouvelles d'un tout autre genre, mais éditées également par Quadrature, une maison d'édition belge que les amateurs du genre doivent découvrir de toute urgence si ce n'est déjà fait
Lien : http://sylire.over-blog.com/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
claraetlesmotsclaraetlesmots   27 mai 2010
Dans sa famille, on cultive la pudeur des sentiments comme une fierté à la boutonnière. Il y avait des mots pour ça à la table familiale. On ne lave pas son, linge sale en public, On ne s étale pas, Tiens tes distances et, surtout, Ne te rends pas ridicule.
Commenter  J’apprécie          50
autres livres classés : nouvellesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Famille je vous [h]aime

Complétez le titre du roman de Roy Lewis : Pourquoi j'ai mangé mon _ _ _

chien
père
papy
bébé

10 questions
1055 lecteurs ont répondu
Thèmes : enfants , familles , familleCréer un quiz sur ce livre