AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782367409283
250 pages
Scrineo (01/04/2021)
4.07/5   119 notes
Résumé :
« – On a toujours tout fait en même temps. Amies, à la vie à la mort. C’étaient pas des paroles en l’air, si ? Cette année va être inoubliable, je te le garantis.

Tout excitées, on éclate de rire lorsque la pluie redouble d’intensité. L’eau ruisselle sur l’asphalte à quelques mètres de nous. L’odeur qui remonte du macadam est très agréable.
C’est l’odeur de la liberté. »

Cette année, c’est la rentrée en seconde tant attendue pour... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (61) Voir plus Ajouter une critique
4,07

sur 119 notes
5
26 avis
4
24 avis
3
8 avis
2
1 avis
1
0 avis

Annette55
  03 janvier 2022
Tout a été dit déjà :
Un roman pour ados, simple dans sa construction et son écriture.
C'est l'histoire de deux adolescentes amies depuis toujours : Mélodie et Faustine , elles entrent en classe de seconde au lycée , l'occasion rêvée pour elles d'intégrer la bande de potes autour des frères Colin, Timothée et Louis les fils d'un adjoint au maire influent , propriétaire de la plus grosse pharmacie de la ville, bande qu'elles cherchaient à intégrer depuis des années …
Pour Fred—— ami des deux filles——- c'est un nouveau départ , très loin du collège où il s'était fait harceler pendant plus d'un an.
Ce qui devait être une année de découverte se transformera vite en cauchemar .
L'auteure , dont c'est le premier roman nous révèle un portrait plutôt juste de la teinte parfois très sombre d'évènements qui pousseront un adolescent à grandir beaucoup trop vite .
Inutile d'en dire plus .
Peur , angoisse ,incroyable naïveté mais aussi fougue , énergie , excitation, ,urgence que l'on peut posséder en soi à quinze ans , portrait réaliste de trois adolescents qui se cherchent , force de l'amitié qui permettra à ces ados de rester debout… —— solidarité dans la tempête ,douleur et rédemption ——-odeur de la pluie , odeur de la liberté retrouvée .
Un récit percutant , poignant , révélateur, mettant en garde contre les soirées lycéennes: trop d'alcool, viols , relations sexuelles non consenties ,, mensonges , moqueries , cruauté ,détresse et dépression , CYNISME de l'argent et de l'influence jusqu'où ?.
Comportements coupables.
Harcèlement scolaire et agressions LGBT .
«  Je ne sais plus comment je suis rentrée du bahut.
Ni quand .
Quel jour on est ?
Je suis obligée de me lever ? .
Est- ce que j'ai cours demain ? .
Je sais plus….
Je m'en fous ,…. »
«  le silence , Non , pas LE SILENCE….
«  L'odeur de la solidarité .
L'odeur de la reconstruction.
L'odeur de la pluie » ….
Un récit que chaque ado devrait lire .Je suppose qu'il figure déjà dans les bibliothèques des collèges ….
Emprunté par hasard à la médiathèque.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          320
Jelussa
  16 mars 2022
Je ne peux pas dire que cette histoire est originale. C'est plutôt, en ce qui me concerne du moins, du « déjà lu » : l'entrée au lycée, l'espoir de changement, le harcèlement, la manipulation et le viol… Gwendoline Vervel y apporte toutefois quelques notes différentes.
Ici l'auteure choisit de nous raconter par le biais de trois points de vue qui vont s'alterner de chapitres en chapitres tandis que l'intrigue poursuit son avancée. Aucun retour en arrière malgré le changement de point de vue, j'ai apprécié cela. Et je note que l'auteure a parfaitement maîtrisé ce système d'écriture qui évite les redites et l'ennui.
L'auteure a également choisit trois personnages bien campés et différents. Mélodie, jeune fille qui fuit son quotidien morose et rêve les yeux ouverts. Faustine, sa meilleure amie, plus réservée, n'osant guère s'affirmer et souffrant d'un passé familial douloureux. Puis Fred, jeune lycéen qui revient de loin et porte un lourd secret. Différents certes mais ayant aussi en commun des faiblesses et des souffrances qui les rapprocheront à un moment donné.
La difficulté de s'ouvrir à l'autre, de faire confiance, de s'entourer des bonnes personnes, d'accepter la différence sont des problématiques essentielles dans ce roman et concernent directement nos jeunes lecteurs.
Si j'ai relevé quelques clichés , le ton n'est pas édifiant et l'auteure redonne espoir, apporte des touches positives et parfois pleines de poésie (ne serait-ce que le titre et son explication que l'on trouve au fil du récit). Elle montre que l'on peut se sortir de situations très difficiles.
Elle a au moins le mérite de narrer une histoire actuelle mettant en lumière des problématiques récurrentes chez les jeunes.
Un avertissement informe les lecteurs que ce roman aborde des sujets qui pourraient être difficiles à lire pour des personnes ayant subi ce genre de traumatisme. A ne pas mettre entre toutes les mains donc ou bien accompagner cette lecture.
Je remercie les éditions Scrinéo pour l'envoi de ce service presse à partager avec mes élèves.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          172
Marie-Nel
  07 avril 2021
Lorsque Babelio m'a proposé de lire ce roman et d'assister à une rencontre virtuelle avec son auteure, je n'ai pas hésité une seconde. J'aime rencontrer les auteurs des romans que je lis pour pouvoir discuter de la genèse de l'histoire, du sujet, etc…Cette rencontre a déjà eu lieu, au moment où j'écris cette chronique, et j'ai trouvé cette discussion très enrichissante. C'est un premier roman pour Gwendoline Vervel et c'est une réussite. J'ai beaucoup aimé et l'ai lu en un après-midi.
 
Mais avant de parler de mon ressenti, je vais vous parler un peu de l'histoire en évitant  bien sûr, de trop vous en révéler. J'ai donc fait la connaissance de Mélodie et Faustine. Ce sont deux jeunes filles, amies depuis leur enfance. Elles vont rentrer toutes deux au lycée, et comme tous les ans, à chaque rentrée scolaire, elles font leur petit rituel, elles font un voeu de ce qu'elles souhaitent réaliser pendant leur année. Faustine vit seule avec sa mère, ses parents sont séparés, son père est tout le temps absent, très pris par son métier de militaire. Mélodie, quant à elle  vit avec ses parents et son frère Lucien,  suite à des problèmes d'argent, ils doivent accueillir la grand-mère. Pour Mélodie, c'est un drame, elle a honte de sa situation familiale. Elle va retrouver au lycée ses amis du collège, Malik, Loïc et Jeremy. Avec Faustine, elles en pincent toutes les deux pour les frères Colin, surnommés les frères Fish and Chips. Mélodie veut absolument sortir avec Louis, et Faustine avec le frère, Timothée. Mélodie n'hésite pas à se sauver de chez elle pour pouvoir sortir, sans l'autorisation de ses parents. Elles vont faire la connaissance au lycée de Fred, il vit seul avec son frère aîné, on sent qu'il a un vécu lourd et qu'il a du mal-être en lui. Tout va être bouleversé quand Mélodie décidera de faire une fête pour son anniversaire, la soirée ne va pas se passer comme elle voulait, mettant à mal son amitié avec Faustine…
 
Je ne peux vraiment pas vous en dire plus. Ce serait dommage de vous en dévoiler de trop et de vous gâcher la surprise de la lecture. Je me suis très vite attachée à Faustine et Mélodie. Elles sont toutes les deux la représentation de la jeunesse, une est plus réservée et effacée, l'autre ose, fait la fête. On comprend leurs émois, ce sont de jeunes filles qui découvrent tout. Les histoires avec les garçons nuisent à leur amitié, Mélodie e sentira souvent mal à cause de ses actes. Faustine est plus effacée, c'est dur pour elle de vivre à côté d'une personne solaire comme son amie. Et puis il y a Fred, le personnage auquel je ne m'attendais pas du tout et qui ajoute une autre dimension à l'histoire. On sent chez ce garçon une souffrance, un passé difficile, un secret qu'il cache et je suis tombée de haut lorsque j'ai appris ce que c'était, je n'ai rien vu venir et je ne m'y attendais pas du tout. C'est un personnage très attachant également.
 
Au travers de ces personnages, l'auteure nous parle avec beaucoup de justesse et de délicatesse de l'adolescence et de tout ce qu'il s'y passe, les enjeux que les jeunes peuvent vivre pendant cette période. Ils sont encore des enfants et doivent obéir à leurs parents, et ils ont besoin et voudraient en même temps être considérés comme des adultes. Une mise en garde est posée dès les premières pages et donc on sait vers quoi on va se diriger. le sujet du harcèlement scolaire est très important et doit être abordé le plus souvent possible, pour libérer la parole de tous ces jeunes qui le subissent. le viol et les agressions sexuelles sont aussi des sujets encore tabous chez les jeunes, et chez les parents et les professeurs. Ne vous inquiétez pas, je ne vous spoile pas en vous parlant des thèmes de l'histoire, on le sait dès le début. Bien sûr, je n'en dirais pas plus, à qui ça arrive, etc…
L'auteure a parlé de ces thèmes avec beaucoup de délicatesse, tout en posant les mots sur les actes. Elle a également très bien raconté les conséquences de tels actes, pour celui qui a subi mais aussi pour ceux qui vivent avec, les regards des autres sur soi, les phrases assassines. Ce sont des actes qui détruisent et peuvent laisser de graves séquelles. Moi-même ayant vécu de telles choses, maman d'adolescents qui ont aussi connu le harcèlement, je me suis à la fois reconnue dans les adolescentes de ce livre, mais aussi dans les parents de celles-ci. le dialogue est quelque chose de primordial quand on est parents pour que nos enfants se sentent en sécurité et ne se sentent pas jugés surtout. Ce genre de livre est très important et devrait être lu par tous, les jeunes, leurs parents, les professeurs, les pions. On devrait trouver ce roman dans les bibliothèques, CDI des collèges et lycées. Il peut, grâce à l'histoire de ces jeunes filles, ouvrir la discussion et permettre peut-être de se confier si on vit la même chose ou si on connait quelqu'un touché par cela. Je trouve vraiment ce genre de romans indispensables.
 
Tout cela est mené par un style de l'auteure très fluide. le sentiment d'attachement est renforcé par le choix narratif de l'auteure qui est celui pour lequel je suis le plus sensible. Je trouve qu'en plus, dans ce genre de romans où on est dans de l'introspection, ce choix est très judicieux. Tout est en effet raconté à la première personne du singulier, ce « je » permet au lecteur de se mettre à la place du personnage, de ressentir chacune de ses émotions et de rentrer dans sa tête. J'aime beaucoup, je ressens encore plus tout ce qui traverse les personnages. Et dans un récit comme celui-ci, où les sujets sont délicats, le choix de cette narration est celui qui va le mieux, pour permettre de se sentir encore au plus près des personnages. Et en plus, on est dans la tête à la fois de Mélodie, Faustine et Fred. Et l'auteure est arrivée à se mettre dans la peau de chacun, en respectant leur personnalité, leur caractère, leur ressenti. J'ai vraiment senti une différence entre chacun, ils sont vraiment bien tous travaillés, dans leurs façon d'être, dans leurs pensées, leurs émotions.
La lecture est intense et émouvante. Gwendoline Vervel est arrivée à happer mon attention dès le début et à ne la lâcher qu'à la fin. Je me suis immergée totalement dedans et je n'ai levé la tête qu'une fois arrivée au dernier mot. C'est assez rare que je lise un livre d'une traite, mais là, impossible pour moi de quitter mon livre. Je voulais savoir comment tout allait se résoudre, connaitre le secret de Fred, et j'ai souvent ressenti du stress. La vitesse de lecture est renforcée par l'alternance des chapitres entre les trois personnages principaux, ce qui fait que lorsqu'on en quitte un, on a très envie de le retrouver quelques pages plus loin. Cela rend aussi la lecture encore plus addictive.
 
Cette lecture est un coup de coeur. J'ai vécu tellement de choses, l'histoire de ces trois personnages m'a tellement fait remonter des souvenirs personnels. J'ai aimé les trois personnages de la même façon. Et pourtant ce sentiment n'a pas toujours été tout lisse, car il est arrivé des moments où Mélodie m'énervait dans son comportement. Fred est un personnage qui m'a beaucoup touchée, et je pense que c'est celui qui marquera le plus le lecteur. J'ai eu beaucoup de mal à les quitter, j'avais envie de rester encore avec eux. J'ai d'ailleurs dû laisser reposer un peu entre la fin de ma lecture et la rédaction de cette chronique, j'étais trop chamboulée, il me fallait un temps de digestion. La fin est telle que je l'attendais, pleine d'espoir. J'aimerais énormément les retrouver dans une suite, savoir comment ils se sont construits en tant qu'adultes. Mais en discutant avec Gwendoline Vervel, celle-ci n'a pas prévu de suite. Par contre, je trouve qu'il serait aussi très intéressant d'avoir un livre sur le personnage de Fred, sur ce qu'il a vécu avant d'arriver au lycée. C'est une idée à soumettre à l'auteure…
 
J'ai donc énormément aimé ce livre. Gwendoline Vervel est une très belle découverte. Elle a écrit des scénarios, et on le sent à la lecture, par le détail qu'elle amène à son récit, et par des scènes que l'on arrive très bien à visualiser. Comme je le disais au début, c'est un premier roman, très réussi, très abouti, et on sent à travers lui tout le talent d'écrivaine de Gwendoline Vervel. Je vais la suivre de près, et ne surtout pas louper son prochain roman sur lequel je me précipiterai les yeux fermés.
Je ne peux que vous conseiller la lecture de ce roman, qu'importe l'âge que vous avez, je suis moi-même mère et grand-mère et j'ai apprécié énormément cette histoire. Elle peut être lue par toutes les catégories d'âge, par les adolescents pour se confier, par les adultes pour ouvrir le dialogue. C'est un livre essentiel qu'il faut avoir dans toutes les bibliothèques
Lien : http://marienel-lit.over-blo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
FabtheFab
  22 mars 2021
Mélodie est une jeune fille qui vit avec ses parents, Christine, mère au foyer et Pierre, ouvrier soudeur, et son grand frère, Lucien, étudiant en BTS aéronautique. Quand ses parents décident de prendre Mamie Odette dans leur petit appartement et de l'installer dans la chambre de Mélodie, c'est la goutte d'eau qui fait déborder le vase ; Mélodie a honte de la pauvreté de sa famille, elle espère une autre vie et elle veut se donner tous les moyens pour y parvenir ! Elle est amie avec son voisin, Malik Sidi, ses amis du collège, Jimmy et Loïc, et surtout sa grande amie, Faustine. Mélodie et Faustine s'inventent des histoires d'amour avec les “frères Fish and Chips”, surnom qu'elles donnent aux frères, Louis et Timothée Colin car ils passent un mois chaque été à Londres ; ce sont les stars du lycée. Leur père est DRH d'une entreprise réputée et adjoint au maire de la ville et sa mère possède la plus grande pharmacie de la ville. Faustine est une jeune fille effacée qui vit seule avec sa mère, infirmière depuis le départ de son père, a priori engagé dans des opérations militaires pour l'armée française. Elles entrent au lycée et Mélodie souhaite qu'elles y trouvent facilement leur place ; aussi se lie-t-elle avec les frères Colin qui les invitent à des soirées auxquelles sont invitées les personnes à la mode au lycée, Julien, Pavel mais aussi Amélie, la copine de Louis et Sofia, la copine de Timothée et la meilleure amie de celle-ci, Amandine. En cette nouvelle rentrée scolaire arrive aussi au lycée Arthur Rimbaud, un nouveau, Fred qui habite chez son grand frère Sacha depuis qu'il a dû quitter le domicile familial après un drame ; il porte une secret qu'il tient à préserver afin de ne pas vivre à nouveau les difficultés qu'il a connues au collège.
Gwendoline Vervel vient du monde du cinéma et nous sentons immédiatement qu'elle a appris à écrire des histoires ; il y a une construction du roman comme dans les romans d'écriture créative anglo-saxons. Les chapitres alternent les points de vue des trois héros, Mélodie, Faustine et Fred. Elle a travaillé la psychologie des personnages et notamment celle des trois héros avec Mélodie, la jeune fille pauvre assoiffée de reconnaissance sociale et victime du déterminisme de la société, encore davantage dans le Nord, Faustine, la jeune fille effacée et anxieuse qui a tellement peur d'affronter la réalité du monde qu'elle s'invente des stratagèmes pour souffrir le moins possible et Fred, le jeune homme résilient qui a affronté les pires drames mais tire une force incommensurable de l'effroyable gâchis de son enfance. La construction est implacable, nous nous avançons petit à petit, nous le savons, vers le drame, il est inéluctable, il arrive et cette acmé est absolument bouleversante. Les trois jeunes héros vont passer à l'âge adulte, accepter l'imperfection des adultes, revendiquer leur liberté et leurs choix. C'est magnifique. Nous regrettons juste les quelques lignes quelque peu didactiques au cours du dénouement qui donnent un ton certes juste mais un peu moralisateur ; il fait surgir le référent adulte qui prend la parole à la place des héros, jusque-là narrateurs à hauteur d'adolescence.
Un roman magnifique et bouleversant.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
Marilyn_summariesbooks
  24 février 2021
L'odeur de la pluie est un roman qui a su titiller ma curiosité avec les thématiques que l'on devine à travers son résumé : l'amitié, la découverte de soi à l'adolescence et le harcèlement.
Faustine et Mélodie sont amies depuis l'enfance, malgré leurs différences de caractère. Faustine est assez introvertie et manque de confiance en elle, tandis que Mélodie, certaine de son charme, croque la vie à pleine dent. Avec leur entrée au lycée, Mélodie est résolue à faire tomber l'ainé des frères Colins dans ses filets, sachant que Faustine craque pour le cadet.
Fred de son côté va faire sa rentrée dans ce lycée où il ne connait personne, décidé à ne pas revivre les épreuves de l'année passée.
Avec un tel pitch, on s'imagine découvrir un récit assez léger qui fleure bon les premiers amours, les rencontres qui vont faire entrer doucement dans la vie d'adulte. Et bien détrompez vous car L'Odeur de la pluie aborde des thématiques difficiles. A noter d'ailleurs l'avertissement bienvenu de l'éditeur en début d'ouvrage sur les sujets abordés.
La première partie de ce court roman est centrée sur l'amitié de Faustine et de Mélodie. Si celle-ci semble assez bien équilibrée et solide, on découvre rapidement que tout n'est pas si rose et que si leurs différences s'équilibraient jusque-là, l'entrée au lycée va tout remanier avec le risque de mettre à mal leur lien.
Des deux adolescentes, c'est Mélodie qui s'émancipe le plus de leur relation. Cherchant à devenir populaire, son changement de comportement est assez frappant : plus superficielle, attachée à la satisfaction de son plaisir et son envie d'être admirée, elle en devient égoïste dans son amitié avec Mélodie, imposant de plus en plus ses choix. Faustine ploie sous le poids de cette amitié qui en a de moins en moins l'apparence.
Je vous avoue avoir eu du mal avec l'évolution de caractère de Mélodie. de jeune fille fraiche et attachante, on en vient à la prendre en grippe face à l'accumulation d'erreurs qu'elle commet, en découvrant combien son envie d'être quelqu'un d'important en vient à abimer le lien avec son amie ou ses parents. Si je me suis interrogée sur ce choix, il a pris sens quand un drame vient bousculer les deux jeunes filles. Car la première idée qui nous vient à l'esprit (surtout en tant qu'adulte), c'est qu'on avait senti la catastrophe s'annoncer depuis un moment. Mais dans le même temps, on s'interroge sur la légitimité de notre réaction : est-ce parce que l'on fait des erreurs que l'on est responsable des violences reçues ? Évidemment que non et c'est en cela que les choix de l'autrice prennent en sens et poussent à réfléchir, bousculant les idées reçues sur le sujet.
Fred est un adolescent attachant, qui tente de garder pied face à ce qu'il a vécu, qui est présent dans la vie de ses nouveaux amis, toujours prêt à les épauler même si la peur du harcèlement plane en permanence sur lui. Il occupe une place discrète mais solide à côté des deux jeunes filles. Sa trajectoire de vie est bouleversante et fait écho à certains tristes faits récents de l'actualité.
L'Odeur de la pluie est un roman, simple dans son écriture et sa construction, mais très fort dans son impact émotionnel, qui ne peut laisser indifférent, abordant des sujets forts comme le harcèlement ou le consentement (il y en a d'autres mais il faut ménager un peu de surprise 😉). L'autrice et les éditions Scrineo ont complété ce roman avec de nombreuses adresses d'associations ou de sites d'information en lien avec les thématiques abordées, démarche essentielle pour faire évoluer les mentalités.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90


critiques presse (2)
Actualitte   07 avril 2021
L’Odeur de la pluie est un roman qui ose, un roman qui expose la teinte parfois sombre des événements qui poussent un adolescent à grandir trop vite.
Lire la critique sur le site : Actualitte
Actualitte   18 mars 2021
Récit poignant et percutant, c’est un portrait juste de l’adolescence que retranscrit Gwendoline Vervel, avec toute la fougue, la conviction, l’urgence et l’énergie que l’on peut avoir à 15 ans, le portrait de trois adolescents qui cherchent à trouver leur place.
Lire la critique sur le site : Actualitte
Citations et extraits (23) Voir plus Ajouter une citation
Julie_jelisJulie_jelis   22 mars 2021
« 𝐽’𝑎𝑖 𝑙𝑢𝑡𝑡𝑒́ 𝑝𝑜𝑢𝑟 𝑙𝑒 𝑑𝑟𝑜𝑖𝑡 𝑑𝑒𝑠 𝑓𝑒𝑚𝑚𝑒𝑠. 𝐸𝑡 𝑗𝑒 𝑠𝑎𝑖𝑠 𝑞𝑢’𝑒𝑛𝑐𝑜𝑟𝑒 𝑎𝑢𝑗𝑜𝑢𝑟𝑑’ℎ𝑢𝑖, 𝑐𝑒 𝑞𝑢𝑒 𝑛𝑜𝑢𝑠 𝑎𝑣𝑜𝑛𝑠 𝑔𝑎𝑔𝑛𝑒́ 𝑎̀ 𝑙𝑎 𝑠𝑢𝑒𝑢𝑟 𝑑𝑒 𝑛𝑜𝑡𝑟𝑒 𝑓𝑟𝑜𝑛𝑡 𝑒𝑠𝑡 𝑡𝑜𝑢𝑗𝑜𝑢𝑟𝑠 𝑚𝑒𝑛𝑎𝑐𝑒́. 𝑃𝑎𝑟𝑐𝑒 𝑞𝑢𝑒 𝑐𝑒𝑟𝑡𝑎𝑖𝑛𝑠 𝑠𝑒 𝑐𝑟𝑜𝑖𝑒𝑛𝑡 𝑡𝑜𝑢𝑡 𝑝𝑒𝑟𝑚𝑖𝑠, 𝑝𝑎𝑟𝑐𝑒 𝑞𝑢’𝑖𝑙𝑠 𝑝𝑒𝑛𝑠𝑒𝑛𝑡 𝑎𝑣𝑜𝑖𝑟 𝑡𝑜𝑢𝑠 𝑙𝑒𝑠 𝑑𝑟𝑜𝑖𝑡𝑠 𝑠𝑢𝑟 𝑛𝑜𝑢𝑠, 𝑙𝑒𝑠 𝑓𝑒𝑚𝑚𝑒𝑠. 𝑃𝑎𝑟𝑐𝑒 𝑞𝑢𝑒 𝑛𝑜𝑢𝑠 𝑠𝑜𝑚𝑚𝑒𝑠 𝑞𝑢𝑎𝑛𝑡𝑖𝑡𝑒́ 𝑛𝑒́𝑔𝑙𝑖𝑔𝑒𝑎𝑏𝑙𝑒 𝑝𝑜𝑢𝑟 𝑏𝑒𝑎𝑢𝑐𝑜𝑢𝑝. »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
FabtheFabFabtheFab   22 mars 2021
Avec ce qui m'est arrivé, j'ai appris à faire attention à ce que je souhaite parce que parfois, ça peut nous entraîner dans un véritable cauchemar éveillé. On peut facilement se mettre en danger en faisant confiance à des personnes mal intentionnées. Même si on devrait être livre de faire la fête et de s'amuser, sans devoir se méfier de garçons qui n'ont pas appris à respecter la prole des filles. Des garçons à qui on devrait apprendre que non veut dire non. Que l'absence de consentement n'est pas un oui. Que la parole des filles compte autant que la leur. Et que le fait d'être inconsciente n'a jamais autorisé personne à faire ce qu'il veut de nous.
Je ne rêve plus de reconnaissance sociale et de richesse matérielle. Je veux juste qu'on me voie comme je suis et qu'on me respecte.
pg 233
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
NelovesbooksNelovesbooks   15 avril 2021
La rentrée approche à grands pas pour Fred, Mélodie et Faustine. Cette année ils entrent en seconde et ils comptent bien passer une année de rêve. Pour Mélodie et sa meilleure amie Faustine, en intégrant la bande des frères Colin, pour qui elles craquent secrètement. Pour Fred, en prenant un nouveau départ loin des personnes qui l'ont harcelé pendant plus d'un an. Mais ce qui devait être une année de rêve se transforme très vite en véritable cauchemar. Et au milieu de la tempête, c'est la force de leur amitié qui leur permettra de rester debout.

J'ai vraiment adoré ce roman et ce pour différentes raisons. Déjà parce que la plume de l'autrice est hyper addictive. Une fois le livre commencé, il m'a été vraiment difficile de le lâcher. Aussi, l'autrice traite de sujets très durs (viol, harcèlement scolaire, agressions LGBTophobes) avec beaucoup de justesse. On voit qu'elle cherche à transmettre des messages sans pour autant choquer ou traumatiser le lecteur. Ce que j'ai également beaucoup apprécié c'est que j'ai commencé ma lecture sans trop d'attentes étant donné que le résumé est plutôt vague. Je me suis donc laissée porter par l'histoire et l'autrice a réussi à me tenir en haleine du début à la fin en laissant planer des mystères ici et là. Enfin, j'ai trouvé les personnages particulièrement réalistes. On s'attache facilement à eux, on se met à leur place, on éprouve de l'empathie. Finalement, c'est un roman assez court mais bouleversant. Je le recommande chaudement aux ados parce qu'il traite de sujets très durs mais avec beaucoup de justesse
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Annette55Annette55   03 janvier 2022
«  Le corps de Faustine est tendu tout à coup. Je peux sentir les muscles de son bras se figer instantanément.
Je sais tout de suite que Tim va avoir ce qu’il veut .
Ce type est plus sournois que je l’imaginais » …
Commenter  J’apprécie          90
MessageredemotsMessageredemots   27 mai 2021
Pauvres petites filles… On nous abreuve d’histoires pleines de guimauve. Qui peut croire que les garçons délivrent les princesses en détresse ? Pourquoi ce serait aux filles d’être en détresse d’abord !
Et puis, la vraie vie, ça n’a rien à voir. C’est parfois brutal. Ça fait mal. Et on doit être prêt à se battre.
Commenter  J’apprécie          50

Video de Gwendoline Vervel (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Gwendoline Vervel
Entretien avec Gwendoline Vervel à l'occasion de la parution de son premier roman 'L'Odeur de la pluie' aux éditions Scrineo. Découvrez les mots choisis par l'autrice pour évoquer ce livre.
Retrouvez toutes les critiques de 'L'Odeur de la pluie' sur Babelio : https://www.babelio.com/livres/Vervel-LOdeur-de-la-pluie/1300138
Abonnez-vous à la chaîne Babelio : http://bit.ly/2S2aZcm Toutes les vidéos sur http://bit.ly/2CVP0zs Suivez-nous pour trouver les meilleurs livres à lire : Babelio, le site : https://www.babelio.com/ Babelio sur Twitter : https://twitter.com/babelio Babelio sur Facebook : https://www.facebook.com/babelio/ Babelio sur Instagram : https://www.instagram.com/babelio_/
+ Lire la suite
autres livres classés : violVoir plus
Notre sélection Jeune Adulte Voir plus