AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782368906637
300 pages
Éditeur : Le Passeur (03/01/2019)

Note moyenne : 4.42/5 (sur 6 notes)
Résumé :
Un ouvrage décapant qui démonte avec intelligence et humour les mirages du mérite, gage de la réussite.

Le geek suprême, Steve Jobs l'a écrit : " Je suis convaincu que la moitié qui sépare les entrepreneurs qui réussissent de ceux qui échouent est purement la persévérance. " Une manière de dire que la réussite serait une question de volonté : quand on veut, on peut ! Les gens qui réussissent le doivent à leur travail et à leurs efforts, et les gens qu... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Fleurana
  17 janvier 2019
Avec cet essai, j'ai découvert un auteur que je regrette de ne pas avoir connu avant. La façon dont il aborde des concepts qui pourraient être barbants est édifiante et s'il avait été mon prof de philo au lycée, j'aurais bien mieux compris et assimilé les grands philosophes et leurs doctrines.
Ici, on est dans ce qu'on pourrait appeler de la vulgarisation philosophique ou, comme l'éditeur en parle : de la pop philo. Il s'agit tout simplement d'amener dans notre culture populaire contemporaine des idées philosophiques ordinairement traitées de façon plus académiques. Et pour cet ouvrage en particulier, on s'arrête sur la méritocratie.
Que ce soit en s'appuyant sur Star Wars, Emmanuel Macron, le Miracle Morning ou encore l'actualité de manière plus générale, Gilles Vervisch aborde la question qui fait l'objet du titre et est tellement en vogue aujourd'hui. En effet, tous les guides de développement personnel et de “réussite” (terme bien analysé dans ce livre) qui se vendent comme des petits pains donnent l'illusion qu'il suffit de se bouger pour réussir sa vie. On récolte ce que l'on sème, en gros, et pourtant c'est beaucoup plus complexe.
En lisant les pages de ce petit livre dense et très riche, j'ai souri à plusieurs reprises face à la plume acérée et cynique de l'auteur, mais j'ai aussi beaucoup réfléchi. Il parvient à ouvrir plusieurs portes et à aller plus loin que juste lancer des pavés dans une mare un peu figée où les idées reçues sont bien installées.
En bref, c'est un ouvrage que je conseille à toutes les personnes qui s'interrogent sur le sujet. Rien de pédant ni d'inaccessible, je compte même le passer à ma fille de 13 ans qui pourrait apprendre beaucoup de ces chapitres bien découpés qui permettent de balayer un thème populaire et pourtant assez mal compris. Excellente découverte à partir de laquelle je vais sans aucun doute m'intéresser aux autres écrits de cet auteur !
Lien : http://www.voluptueusementvo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
map
  25 octobre 2019
En pleine réflexion sur les injustices et la méritocratie dont je commence à peine à voir les (énormes) limites, j'ai été attirée par ce titre. Certains passages m'ont bien plu, d'autres discréditent un peu l'auteur, notamment une petite phrase sur le fait de "rester assis en tailleur sur un coussin à ne penser à rien" qui prouve qu'il n'a absolument pas lu les "Trois amis" dont il se gausse pour avoir une idée aussi clichée de la méditation (que je ne pratique pourtant pas beaucoup, mais quand même, je m'attendais à ce qu'un agrégé de philo sache qu'il n'est pas possible de ne penser à rien...) J'ai donc lu en diagonale jusqu'à récupérer de l'intérêt (ah, il a fait hypokhâgne et khâgne, lui aussi...) dans la dernière partie, qui s'éloigne des considérations strictement économiques (même si elles ne sont jamais loin) pour revenir à ce qui m'intéressait le plus : des exemples du mirage de la méritocratie dans la vie des gens, avec lesquels j'étais bien d'accord, bien sûr. Hé oui, j'ai pris davantage de plaisir, faible que je suis, à lire des choses qui faisaient écho et qui m'ont confortée dans mes opinions, mais bon j'ai bien dû apprendre et retenir aussi quelques éléments de culture au passage, et ça, c'est plutôt pas mal !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
culturevsnews
  28 décembre 2018
Gilles Vervisch apporte avec ce livre sa réflexion sur le rapport des hommes et de leurs motivations en prenant en considération les intérêts de ces derniers ce qui l'a conduit à théoriser sur le sujet et qui a débouché sur des changements pratiques à travers le monde. de même, le concept d'effort efficace, qui consiste à maximiser l'impact en y appliquant des raisonnements économiques, peut paraître provocateur. Gilles Vervisch s'y penche sur notre manière de donner aux plus pauvres . Ils sont nombreux (sans doute un peu trop), les penseurs habités par cette ambition. Un livre de réflexion où chacun se fera sont avis sur le sujet mais qui offre matière à réfléchir .
Note : 9,5/10
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
coco4649coco4649   21 mars 2019
 
 
« SI VOUS JUGEZ UN POISSON
SUR SES CAPACITÉS À GRIMPER À UN ARBRE,
IL PASSERA SA VIE À CROIRE QU'IL EST STUPIDE.»


Il y a encore un mème* qui traîne sur les réseaux
sociaux : le dessin d'une bande d'animaux alignés
devant le bureau d'un professeur qui leur dit : « Pour
une juste sélection, tout le monde doit passer le
même examen : vous allez devoir grimper à cet
arbre. » Sauf que les animaux sont bien différents les
uns des autres : il y a un petit oiseau, un singe, un
manchot, un éléphant, un poisson rouge, un phoque
et un chien. Et bien sûr, l'«examen » n'est pas du
tout équitable, justement parce qu'il est le même pour
tous ces animaux ( et dans le fond, seul le singe a
des chances de réussir, conformément à ses aptitudes
naturelles qu'il a reçues dès la naissance, sans a
voir à travailler).
Ce dessin illustre bien l'illusion de la méritocratie
républicaine consistant à sélectionner les individus
par des examens et concours qui sont les mêmes pour
tout le monde, alors que les gens sont tous différents.
En général, ce dessin est accompagné d'une citation
attribuée à Albert Einstein :« Tout le monde est un
génie, mais si vous jugez un poisson sur ses capacités
à grimper à un arbre, il passera sa vie à croire qu'il
est stupide. »
        Comme d'habitude avec ce genre de
citation, il est difficile de savoir si Einstein en est
bien l'auteur. Certains croient pouvoir la tirer de
son livre « Comment je vois le monde ». Personnellement,
je n'en ai retrouvé aucune trace. Ce qui est sûr, c'est
que la vie même d'Einstein semble correspondre à
cette petite leçon de vie.

p.122-123


* Les deux sens du mot mème :
‒ 1 , À l'origine, un mème est tout objet, concept ou attitude liée à l'Homme, qui se transmet en s'adaptant par tout moyen de communication.
‒ 2 , En Informatique, le terme est utilisé sur internet pour désigner tous les contenus propagés rapidement sur le réseau.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30

Videos de Gilles Vervisch (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Gilles Vervisch
http://www.passion-bouquins.com http://www.facebook.com/pages/Blog-Passion-Bouquins/327561607257926
26e Salon du livre de Colmar 2015 Gilles Vervisch présente son livre Star Wars la philo contre attaque.
Entretien avec
autres livres classés : socio-politiqueVoir plus
Notre sélection Non-fiction Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Philo pour tous

Jostein Gaarder fut au hit-parade des écrits philosophiques rendus accessibles au plus grand nombre avec un livre paru en 1995. Lequel?

Les Mystères de la patience
Le Monde de Sophie
Maya
Vita brevis

10 questions
320 lecteurs ont répondu
Thèmes : spiritualité , philosophieCréer un quiz sur ce livre