AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Régis Boyer (Autre)
EAN : 9782080641809
213 pages
Éditeur : Flammarion (08/01/1992)
4.12/5   13 notes
Résumé :
Paru alors que Tarjei Vesaas était âgé de 64 ans, L’Incendie est un « roman limite » dans son œuvre. Avec une force inégalée, l’auteur parvient à faire coexister différents pans de réalités. Jon, « l’esprit » du roman, pénètre ainsi toutes choses et nous-mêmes. Chaque chose, chaque être, est une voix qui parle et se tait sans que se taire soit ne plus parler, cesse d’être une adresse.

* * *
D'un pas mal assuré, Jon sort... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
dbacquet
  28 février 2016
Voici un récit déconcertant, de l'auteur norvégien Tarjei Vesaas, un récit qui vous hante et garde ses secrets, bien après la dernière page, comme s'il pouvait être repris à l'infini, dans une sorte de procession fatale, où se mêlent le réel et les fantasmagories, la douceur et la folie. Récit d'une errance, d'une traversée, celle de Jon, personnage angoissé et solitaire, autour duquel se multiplient, sans relâche, à un rythme qui n'appartient déjà plus au domaine de l'ordinaire, des évènements et des rencontres qui marquent par leur violence et leur mystère et qui agissent comme autant d'appels et de signes, comme si le personnage et le lecteur avec lui entraient dans une eau de plus en plus profonde, dans une nature faite de forêts, de plaines, de rivières, mais aussi de ravines où se jouent les drames de ce récit. Quel est d'abord cet incendie sinon un mal qui se propage et qui dévore, qui se déploie et qui se métamorphose ? Mais n'est-ce pas aussi, dans ce monde si menaçant, une quête de l'amour, même parfois dérisoire ou insensée ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          190
lilicrapota
  02 février 2021
Vesaas est depuis des années dans mon "top 10" et cela se confirme avec cette nouvelle lecture. Il faut savourer chaque mot, chaque phrase, laisser les choses entrer en soi comme un souffle de vent, tournoyer avant de passer au souffle suivant... Tous les éléments des autres Vesaas sont là, en puissance, comme dans "Les oiseaux", "La barque le soir", "Palais de glace" ou "Les ponts" : ce lien particulier avec la nature, les éléments symboliques (pont, barque, rocher, etc), la voix intérieure qui impose les choses comme des vérités inaliénables, un destin auquel on ne peut que se soumettre, et ce style majestueux (encore bravo à Régis Boyer pour ces traductions incroyables).
A lire, à relire, à rerelire encore...
Commenter  J’apprécie          81
marcossor
  11 mars 2014
Un .livre assez magique dont des images me hantent des années après sa lecture. Un livre qui fait partie de ses oeuvre que l'on peut relire plusieurs fois dans une vie en y découvrant de nouvelles choses.
On peut sans doute y rester complètement étranger. Mais si on rentre dedans, alors on est envouté et on ne peut oublier.
Vesaas est un très grand écrivain, de ceux qui dépassent complètement leur propre culture tout en y étant profondément inscrits. Un des plus grands que j'ai lu. Et l'incendie est de ses livres celui qui m'a fait l'une des plus profondes impression. Une vingtaine d'année après l'avoir découvert, j'ai l'impression que je viens juste de le refermer.
Commenter  J’apprécie          60
Ingannmic
  08 septembre 2016
Jon est nouveau venu dans un "ici" étrange, dont les règles paraissent bien difficiles à appréhender. le téléphone installé dans sa chambre ayant finalement, conformément à ses craintes, sonné, et fait entendre l'énigmatique phrase d'un inconnu, il se décide à mettre le nez dehors...
Il y fait une succession de rencontres surprenantes, abordé par des personnages qui semblent attendre de lui quelque chose d'imprécis mais de pressant. Une jeune fille l'entraîne d'abord dans une marche vaguement angoissante qu'elle interrompt brutalement, avant de laisser la place à un enfant qui l'emmène au coeur de la forêt pour assister au désespérant spectacle de son père qui, inlassablement, nuit et jour, y scie du bois... une femme insiste ensuite pour qu'il la suive jusqu'à une scène particulièrement macabre qu'elle doit absolument, selon ses dires, "montrer à quelqu'un".
Bien que leurs motivations restent énigmatiques, ces individus agissent avec une assurance hâtive, parfois même agressive, leurs regards vifs et brûlants ne se posant que rarement sur Jon lui-même. Ils donnent l'impression de participer à un ballet dont eux seuls maîtrisent les codes, mais dont ils sont aussi prisonniers, comme pris d'un envoûtement qui les épouvantent, mais auquel ils se soumettent aveuglément, puisqu'ils ne peuvent s'en défaire.
Jon se laisse entraîner comme dans un rêve, avec un sentiment d'évidence prudente et une passivité qu'il trouble parfois d'un semblant de révolte. Lui qui ignore les lois de cet univers à la substance incertaine, est poussé dans une errance où le caractère même de sa propre réalité semble remis en doute, son incapacité à y trouver sa place l'empêchant de se définir comme un individu à part entière.
Ses tribulations insensées ont pour écrin une nature tantôt piégeuse, tantôt accueillante et réconfortante, mais toujours prégnante. La beauté y côtoie l'horreur, à l'instar des scènes auxquelles assiste le héros qui, pour ne pas perdre pied face à la violence et la souffrance tacitement exprimées par ses laconiques interlocuteurs, se raccroche à la moindre manifestation de douceur ou de joie qui jalonne -bien que rarement- son périple.
La dimension sans doute très symbolique du texte -restée pour moi obscure- m'a empêchée de m'y immerger vraiment. Mais le charme de son écriture poétique, très évocatrice, et de sa ténébreuse poésie a malgré tout opéré, et m'a permis de passer un moment singulier mais agréable...
Lien : http://bookin-ingannmic.blog..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
crapahutevida
  26 juin 2017
Fascinante et à la fois déconcertante l'oeuvre de Tarjei Vesaas
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (4) Ajouter une citation
crapahutevidacrapahutevida   26 juin 2017
Il était tellement épuisé qu’il ne fit que s’écarter, en titubant, de la chaussée, entre des fourrés invisibles et des pierres, assez loin à l’écart pour que les phares des voitures qui passeraient le laissent en paix... et là, il s’assit au hasard. Il y avait quelque chose qui faisait comme un dossier, il s’y appuya. (...)
Il y a quelque chose.
Qu’est-ce qui se passe avec ce dossier ?
Il restait assis, immobile, mais une incroyable pensée se mit à le faire frissonner intérieurement.
Cela devint une certitude :
Son dossier : ce n’était pas une pierre ou un grossier tronc d’arbre. Il sentit que ce sur quoi s’appuyait son dos était également un dos. Il était vivant, ce dossier. Il s’en assurait au fur et à mesure, bien qu’il n’eût ressenti aucun mouvement.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
crapahutevidacrapahutevida   26 juin 2017
Puisque tu es monté dans la barque, il n’y a pas d’échappatoire pour toi non plus. Puisqu’on t’a amené dans cette barque, il faut que tu suives à terre. Que tu y sois prêt ou non
Commenter  J’apprécie          10
crapahutevidacrapahutevida   26 juin 2017
« Que faut-il faire quand il semble que le monde entier soit un œil qui vous fixe ?
Promettre, promettre. Pour avoir la paix. »
Commenter  J’apprécie          10
crapahutevidacrapahutevida   26 juin 2017
La nuit passe à toute allure. Elle est devant et derrière, elle vous rencontre, elle vous dépasse à toute allure…
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Tarjei Vesaas (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Tarjei Vesaas
Pour ceux qui entende le tchéque ;)
>Autres littératures germaniques>Littérature norvégienne>Littérature danoise et norvégienne : théâtre (126)
autres livres classés : littérature norvégienneVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Etes-vous incollable sur la littérature scandinave ?

Qui est l'auteur du roman "Bruits du cœur" ?

Herbjørg Wassmo
Jens Christian Grondhal
Sofi Oksanen
Jostein Gaarder

15 questions
123 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature scandinaveCréer un quiz sur ce livre